World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Partagez
    avatar
    Berugrian

    Messages : 49
    Date d'inscription : 03/06/2013

    Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Message par Berugrian le Mer 12 Juin - 23:51

    "Bon, écoutez moi bien les gros malins !"

    Louis-Henri, attablé avec les complices de son futur forfait dans l'arrière salle d'une taverne, à l'abri des oreilles indiscrètes, passait en revu les détails du plan :

    "Nous allons voler un navire de guerre.
    Non seulement le voler, mais le voler et le revendre à prix d'or en moins d'une demie-heure !

    Entre le rivage cruel et l'île aux Jagueros se trouve un banc de sable qui est le petit coin privilégiés des pirates des mers du sud. Il n'est pas rare de voir y mouiller plusieurs navires à la fois.
    C'est l'un de ceux là que nous allons voler !

    Le plan est d'une simplicité géniale : Nous allons voler l'un de leurs navire, mettre les voiles, faire le tour du Cap de Strangleronce, et le revendre dans la Baie-du-Butin, quelques minutes seulement après l'avoir volé !


    Je vais maintenant détailler les étapes de la mise en œuvre du plan :


    Première étape !

    La préparation : vous les idiots, cette étape ne vous concerne pas. Il est question de négocier la futur arrivée de notre navire dans le port dans la Baie avec les autorités, de démarcher des acheteurs potentiels, de trouver des uniformes de marins respectables, de fabriquer un faux journal de bord et d'autres documents officiels, d'infiltrer un gars chez les pirates pour qu'il nous transmette des informations nécessaires quant au bon déroulement de l'assaut etc.




    Seconde étape !

    L'abordage : "Émile", notre agent sous couverture, est déjà infiltré parmi les pirates. D'ici quelques jours, il me fera parvenir les informations dont nous avons besoin pour mener l'assaut contre le navire. C'est lui qui choisira le jour et l'heure de notre assaut, et qui préparera les différentes diversions qui permettrons un tel coup.

    A la nuit tombé, notre petit groupe, armé jusqu'aux dents, cheminera subrepticement jusqu'au navire. Émile, qui aura pris soin d'écarter les gardes, nous enverra une corde depuis le pont et nous grimperons dans le plus grand silence.
    Une fois à bord : Zip zip, nous égorgeons tous les pirates qu'Émile n'aura pas su faire dégager de bord par ses talents d'acteurs, et nous bazarderons les corps à la mer, point barre.
    Pas de cris, pas d'ordres, et surtout pas d'états d'âmes. Même si on trouve un gosse à bord : Zip zip, et à la mer.
    Le succès de cette étape réside en votre capacité à tuer en silence.
    Pas de héros parmi les perdants : Si l'alerte venait à être donnée pendant cette étape, tout le monde dégage comme il est venu. On abandonne tout ce qui peut nous ralentir sur place, et chacun se tire de son côté.
    Échec mission, on insiste pas.

    Si vous faites bien le boulot, et que l'alerte n'a pas encore été donnée et que le navire est à nous, nous pourrons passer à l'étape suivante.


    Troisième étape !

    La mise en route : Une fois le navire à nous, il faudra évidemment désamarrer et mettre en route. Si l'étape précédente avait été silencieuse, celle ci le sera beaucoup moins : Au moment même où nous commencerons les manœuvres d'amorce, les pirates des autres navires alentours risquent de se demander ce qu'il se passe et de s'alerter ! Il faudra donc procéder à ces manœuvres rapidement et soigneusement. Pas d'accrocs, pas de cafouillages. Une seule erreur, et le vent s'engouffrent au mauvais moment, tire le navire là où il ne faut pas et c'est la fin ! Je vous rappel que nous allons naviguer au travers d'un banc de sable ! C'est pas mémé qui traverse la place de l'église, lô ! On est sur du sérieux et de la précision.

    Heureusement, avant de lancer l'opération, il est prévu un petit "stage" de mise à niveau pour les moins marins d'entre vous. Nous y réviserons les manœuvres que vous devrez accomplir pendant cette phase.

    Je vous y montrerais les différentes manœuvres que vous devrez accomplir lors de cette étape, ainsi que les mots bizarres que vous devrez retenir, tel que "Ferler" "Anordir" ou "Alester" ou "Hune" "bastingage"... Quand je vous gueulerais, dans le feu de l'action "Raidit l'écoute et brasse carré, hé branquignole ! Sous le vent, et prépare à amurer !" il faudra savoir quoi faire !


    Quatrième étape !

    La déguisement : Une fois les manœuvres les plus délicates effectuées, je déléguerais les plus dispensables d'entre vous au "nettoyage" du navire.

    Ceux que je désignerais alors, devront devenir de parfaites petites bonniches
    -qui laveront le sang qui a giclé de lors de l'abordage.
    -Qui camoufleront les "fiertés de pirates" et autres têtes-de-morts peintes un peu partout.
    -Qui décrocheront les voiles marquées et les pavillons de pirates, pour les balancer à la mer.
    Et enfin, le plus leste d'entre nous descendra en rappel depuis le gaillard arrière pour repeindre le nom du navire, à la proue.

    Autant vous dire, que cette étape qui semble être la plus facile, ne manquera d'être compliquée par nos poursuivants. A cette étape du plan, les autres navires pirates auront certainement compris qu'ils sont en train de se faire "chiper" un bateau et nous poursuivrons et feront feu, sans le moindre doute.
    Apprêtez vous à passer le balai sous un déluge de feu et de secousses. L'équipe chargée de naviguer le navire étant diminuée par la délégation de certains de ses membres au "nettoyage" ... laissez moi vous expliquer qu'il faudra la jouer un peu serré.
    Mais les boulets de canons auront beau voler au dessus de vos têtes que j'compte bien sur vous pour passer la serpillère avec soin ! Soyez de bonnes bonniches et tout se passera bien ! Parole de Papa !



    Dernière étape !

    La victoire : Nos poursuivants ne se risqueront pas jusque dans la Baie-du-Butin. Et toute l'ingéniosité du plan réside dans ce fait.

    Il aurait été impossible pour une équipe restreinte de tenir la distance face à plusieurs navires de vrais marins aguerris. Mais, sur une courte distance, et avec la protection des autorités du port de la Baie-du-Butin : Nous avons toutes nos chances.

    Ainsi, dès que nous serons à portée de la Baie, nous pourrons oublier la menace de nos poursuivants, et nous consacrer au sujet de cette étape : Revenir victorieux et honnêtes.

    Tous, nous échangerons nos frocs de méchants voleurs de bateau et d'égorgeurs de pirates pour enfiler des fringues de gentils marins. Le but est de donner l'illusion que nous sommes un équipage tranquille d'un navire sans histoire, et pas une bande de tarés qui vient de voler ce bâtiment il y a dix minutes !
    Nous aurons prit soin d'emporter un coffre à bord, où seront stockés les dits vêtements d'honnêtes marins, et où nous planquerons nos armes ensanglantées et nos armures de tueurs.

    Nous pénétrerons dans le port comme n'importe quel sage navire de commerce qui y débarque tous les jours. Les autorités seront déjà alertées de notre venue, et il ne faudra donc pas déroger à cette image gentilhommesque. Nous amarrerons le navire et nous déchargerons le coffre remplit des preuves de notre méfait comme si il s'agissait d'une caisse de marchandise comme une autre.


    La conclusion : Une fois le navire amarré, Vous irez tous à la taverne du Loup de Mer, où l'un de vous louera une chambre pour la nuit. Vous monterez le "coffre à preuves" dans la chambre et y récupérerez chacun vos effets personnels.

    Pendant ce temps, j'irais conclure l'affaire avec l'acheteur que nous avions démarché dans la première étape, puis je vous rejoindrais dans la chambre pour partager le butin obtenu de la vente.
    Pas de conflit quant à la somme obtenue par chacun, il n'y aura pas de remise en question des parts attribuées.
    Une fois le butin partagé de manière juste, nous quitterons tous la ville, par précaution, chacun de notre côté et par des voies terrestres. Pas de fanfaronnade en ville, pas d'éclats, pas de frime.

    Vous pourrez profiter alors de votre part comme vous l'entendrez.

    Alors, les idiots, des questions ?"


    Dernière édition par Berugrian le Jeu 20 Juin - 0:52, édité 3 fois
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Message par milinda le Mar 18 Juin - 20:14

    C’était juste pour voir s’il pouvait être utile à quelque et, du coup, c’est elle qui le devenait pour lui. Il semblait que ce monsieur Louis avait l’art et la manière de vous retourner à l’envers. « Mais comment a-t-il fait pour m’embringuer là-dedans ? » se demandait Ophra. Il a promis de l’or, mais elle s’en fout, de l’or. Il est laid, vieux et infréquentable. Il n’a vraiment rien pour plaire. Le comble, c’est quand elle apprit qu’il avait besoin d’un bateau pour en chaparder un autre. Quelqu’un qui aurait un bateau juste pour quelques heures d’entrainement ? Il y a bien cette rouquine aperçue dans le bouge de la vieille ville, il y quelques jours...
    avatar
    Berugrian

    Messages : 49
    Date d'inscription : 03/06/2013

    Re: Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Message par Berugrian le Jeu 4 Juil - 0:25

    "Alors la gosse empoigna "Pas-les-enfants" à la gorge, et gueula :"Je suis Zabhalam, le très vigoureux ! Et je vais faire de toi ma 23e épouse !" hahahaha !
    -Tu débloques, le Vieux, elle m'a juste poussé dans le canal !
    -Mais tu étais tout nu ! Ha! Comment tu expliques ça ? !
    "

    Autour de la généreuse tournée payée par le "Capitaine", une partie de l'équipe se reposait de l'entrainement à la taverne locale.

    Ils n'étaient pas assez disciplinés, pas assez attentifs, pas assez cohérents en groupe et revendicateurs avec ça, mais Louis-Henri le sentait bien. Cette mise en situation lui avait permis d'en apprendre plus sur les points forts et les faiblesses de son équipe, et ce qu'il en avait vu renforçait sa confiance.

    Même Nicia, qui les avait accueilli pour cette journée d'entrainement sur l'Entremer, son navire, et son décolleté archidécolleté et ultra-plongeant et transparent même, du fait de la pluie qui était tombé un peu plus tôt, n'avait pas su détourner longtemps l'équipe de son entrainement.

    Au gré des humiliations que le Vieux marin leurs avait infligé, ils avaient appris l'humilité de la vie maritime, la servitude de certains pour l’accomplissement de tous. Ils avaient su faire preuve d'attention, les uns envers les autres, d'écoute, et même de coordination dans la peur de l'échec.
    Et si la manière était mauvaise, la volonté était là.

    C'est à la manoeuvre du canot de sauvetage, que tous prirent conscience de l'importance vitale d'une cohérence entre eux. Louis-Henri avait mis volontairement la petite Larxene en danger, et ainsi tous redoublèrent d’effort, de concentration et de prudence pour accomplir la tâche confiée. C'était une vraie et belle surprise, pour le Vieux crouton, qui put ainsi mesurer les capacité de son équipe.

    Le grand jour allait arriver, et même si toute les manoeuvres ne purent être enseignées pendant cet entrainement, les gars n'étaient plus des bleus.
    Ils savaient se débrouiller.
    avatar
    Addranry Agator

    Messages : 45
    Date d'inscription : 22/06/2012
    Localisation : Pays de la mirabelle

    Re: Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Message par Addranry Agator le Jeu 4 Juil - 23:22

    La nuit tombait lentement sur Baie-du-Butin et ses alentours. Le temps était clement, la lune quasiment pleine et totalement dégagée. Elle baignait de ses doux rayons un groupe d'homme réunit autour d'un feu de camp. Ces hommes criaient, rigolaient, dansaient. Certains vomisaient aussi, les deux caisses de vin de junglevigne aidant à cette ambiance de débauche.

    Un nom revenait souvent sur les lèvres, celui d'Emile, qui avait d'ailleurs était remercié gracieusement par un lancé en l'air de sa petite personne de la part de tout l'équipage. En effet, ces hommes qui buvaient tranquillement était des pirates, pas n'importe lesquels, mais bien ceux des mers du sud, les plus terribles.

    Emile était un gnome au regard malicieux, parlant souvent. Pourtant, pour une fois, il ne rigolait pas avec ses compagnons qu'il connaissait depuis quelques semaines déjà. Emile, surnommé affectueusement le perroquet par ses comparses, était assis à l'écart du feu, conversant à voix basse avec le capitaine du navire dont il n'était qu'un simple matelot, chargé de la vigie. Cela faisait un moment que les deux là c'était mit à l'écart, ils semblaient débattre d'un sujet important.

    Soudain, lui et le capitaine retournèrent au feu de camp, retrouver le reste de l'équipage. Tout deux affichaient un large sourire. Les pirates cessèrent toutes conversations, et écoutèrent, pour les moins ivres, leur capitaine.

    Après sa déclaration, une vive accalamation retentit à l'annonce d'un profit facile et d'une nouvelle opportunité de montrer que l'équipage du " Rhum sanglant " était bel et bien le plus féroce et le plus cruel de la flotte des pirates des mers du sud.
    Le profit pouvait se résumer très facilement, les pirates n'avaient qu'à se cacher dans la câle, ne laissant que quelques membres sur le ponton. Alors, un groupe de mercenaires attaqueraient le navire, pensant celui quasiment désert, sur les informations du petit perroquet. Il ne restait donc qu'à capturer les fous qui désiraient se frotter aux pirates, et de les revendres comme esclave, ou demander des rançons.

    En échange de ces bourse d'or sur pattes, Emile recevrait une part importante. Sa seul justification quand on lui demandait pourquoi il vendait ses "amis" :
    " Je suis du côté des vainqueurs, et les pirates des mers du sud sont assurément les gagnants. Et désormais, vous êtes mes amis"
    avatar
    Lomion

    Messages : 31
    Date d'inscription : 29/03/2013
    Localisation : Je suis paumé !

    Re: Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Message par Lomion le Mer 10 Juil - 18:55

    Cela fait près d'un mois que le Vieux m'a engagé... Je ne comprends toujours pas sa décision, mais bon, j'imagine qu'il a ses raisons. La mission qui nous attend est plutôt risqué, j'espère que le Vieux sait ce qu'il fait et qu'il a bien tout prévu... Pour ce qui est de mes collègues je ne m'inquiète pas trop. Ph Félix m'a l'air d'être un bon combattant, j'ai pu voir de quoi il était capable il y a deux jours. Ronald, surnommé "Pif" par le Vieux, me semble aussi avoir du potentiel mais je ne l'ai pas encore vu combattre, je verrais bien lors de la mission. Il y a cette gnome qui m'intrigue un peu... Elle se dit chasseresse de dragons... peut être dit-elle vrai, mais elle m'avait l'air plutôt douée pour les attaques furtives. La seule personne qui m'inquiète un peu, c'est Larxene... Elle n'a pas de réelle expérience au combat, et sa seule arme c'est... une pioche... J'espère qu'elle s'est entrainé depuis la dernière fois que je l'ai croisé.

    En parlant d'entrainement, il y a un peu moins d'une semaine que l'on s'est entrainé aux manœuvres à exécuter sur le navire. J'espère que nous arriverons à les reproduire une fois le navire en mouvement, d'autant que nous serons surement bombardés en même temps... L'entrainement avait été intéressant, même si sur la fin c'était un peu plus tendu, surtout la partie pour descendre le canot... D'ailleurs je n'arrive toujours pas à croire que le Vieux m'ait donné comme monnaie d'échange pour le bateau de Nicia ! Sale vieux incontinent...

    Je pense qu'il y aura une nouvelle personne dans l'équipe, si le Vieux la retrouve. Une jeune fille qui est venue nous voir, le Vieux et moi, alors que nous buvions un coup près du canal de Hurlevent. Le Vieux m'avait demandé des minerais, au beau milieu de la nuit !! Les minerais devaient servir pour la Bombe qui nous permettrait de bloquer nos poursuivant. Je me demande à qui le Vieux à fait appel pour construire cette bombe, d'autant que j'aurais pu m'en charger.... Enfin, je me chargerai du combat à bord du navire si jamais nos ennemis viennent à nous aborder.

    Je me suis pas mal entrainé avec le grappin que le Vieux m'a donné le lendemain de mon engagement. J'espère qu'il servira à quelque chose... D'autant que lors de mon entrainement je m'étais plutôt bien amoché... Un grappin dans le genou, qui retombe sur la tête ou encore des fêlures, ce n'est vraiment pas agréable... Et j'ai passé deux jours avec mon bras bandé avec ces conneries ! Deux jours sans pouvoir combattre... sans entrainement... enfin, je me suis occupé en lisant un peu et en mettant à jour mes cartes...

    Vivement que cette mission soit terminée... J'en ai assez d'attendre...
    avatar
    Addranry Agator

    Messages : 45
    Date d'inscription : 22/06/2012
    Localisation : Pays de la mirabelle

    Re: Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Message par Addranry Agator le Mer 10 Juil - 19:02

    Rathe soupira. Il portait un maillot de corps dont la couleur première devait être le blanc, trempé de sueur. Le soleil de Strangleronce était de plomb, et seul son petit bandana noué sur sa tête le protegé des rayons furieux. L'ombre est très rare dans un Nid-de-Pie. Rathe était donc à son poste de Vigie, le vent rafraichissant par à coup sa peau. Le gnome n'était à ce poste que depuis quelques semaines, et sa solitude au sommet permettait à ses pensées de vagabonder. Il venait souvent à se rappeler comment il avait embarqué dans cette galère.

    Il y a pas mal de temps déjà, alors que le Perroquet,Rathe, espionnais simplement une conversation au cochon siffleur de Hurlevent, le plus vieux de la bande, un homme affreux avec une imposante balafre l'avait attraper. Il avait de bon yeux pour un vieil homme... Enfin bref. L'homme lui avait fait passer un test de confiance étrange, puis lui avait demandé d'infiltrer les pirates des mers du Sud. Tout le plan du balafré reposait donc sur les épaules de Rathe, surnommé Emile pour la mission. La récompense promise aidant, le travail fut rapidement accepté.

    Se faire accepter dans les rangs des pirates n'était pas une tâche difficile. Ce genre d'organisation a souvent besoin de basse mains d'oeuvres, tel des matelots ou des vigies, et les recrutent par paquets. Voilà Rathe en simple matelot sur le bâtiment du "Rhum Sanglant". La mer devait encore se souvenir de ce piètre matelot... Rathe n'avais pas la force nécessaire pour border, et aucun balai ne lui convenait. Cependant, son habilité dans les cordes fût vite remarqué, lui donnant le boulot de vigie, et lui sauavnt probablement la vie lors que quelques abordages de navires marchands. Voir des hommes mourir ne faisait ni chaud ni froid à Rathe, mais la bonne humeur qui l'entoure lui a rapidement permit de se faire apprécier de son équipage. Rathe gagnait la confiance des ces nouveaux "amis", mais il remarquait aussi à quel points ceux ci étaient revanchard et violent. L'idée de les trahirs et de vendre un de leurs bateaux lui semblait une bien mauvaise idée. De plus, il ne faisait pas confiance au vieux, et ne pensait pas pouvoir recevoir sa part.

    Lorsque le bateau mouillait après de nombreux pillages, le gnome se rendit à Baie Du Butin, et parla longuement avec l'Amiral Sabot d'Or, celui ci lui promettant 400 pièces d'or et un refuse chez les pirates en cas de soucis. Le contrat signé, le Perroquet repartit à la plage où le navire attendait, retrouvant l'équipage, plus ou moins ivres. Puis Rathe expliqua simplement le plan, contrat à la main, au capitaine de ce navire. Dès les mercenaires capturés, il pourrait repartir avec son or, sans encombre.


    Un point noir au lieu sortit le vigie de sa rêverie. Il sortit sa longue vue, regarda, et sourit. Un navire marchand. Parfait !
    avatar
    Daerwyn

    Messages : 141
    Date d'inscription : 04/03/2013
    Age : 25
    Localisation : Dijon

    Re: Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Message par Daerwyn le Sam 13 Juil - 19:16

    Lorsque cette femme s'était présentée à lui il y a quelques semaines de ça, Daerwyn ne se doutait pas qu'il allait être embarqué dans une histoire pareille. Si elle était de bonne compagnie et civilisée, ce n'était pas le cas de son employeur. Le vieil homme au nom interminable, bien que désagréable envers l'elfe,  avait réussi à piquer sa curiosité. Cette idée de voler un navire pirate, et bien sur la récompense qui en suivrait avaient convaincu le Sin'dorei d'accepter de faire partie du groupe. Le contrat fut signé dans le "bureau" improvisé sur les canaux, qui n'était autre qu'un commerce de vin.

    Ce fameux groupe n'avait rien de commun. S'il avait confiance en Ronald avec qui il avait déjà travaillé ou Lomion qui semblait était quelqu'un de confiance, il doutait des capacités de Larxene, la jeune demie-elfe et de Felix dont il ne savait absolument rien. La troupe ne semblait pas si prometteuse, aucun d'entre eux n'avait déjà navigué en mer ou ne s'était même intéressé de près à un navire.

    Louis-Henri y remédia rapidement, emmenant quelques un sur le port d'Hurlevent pour une leçon. Puis plus tard avec une réelle mise en situation sur un navire de Theramore, généreusement prêté par Nicia. Mais le groupe s'était plutôt bien débrouillé malgré quelques maladresses : c'était une première fois pour bon nombre d'entre eux.

    Ces quelques semaines avaient beaucoup apporté à l'elfe. De nombreuses connaissances sur les navires, la façon de naviguer... Et quelques douleurs suite à l'utilisation d'un grappin. Néanmoins il était satisfait de tout ça et malgré la tournure que prenait les événements qui risquerait de l'éloigner de cette opération, tout ceci n'aura pas été vain.
    avatar
    Berugrian

    Messages : 49
    Date d'inscription : 03/06/2013

    Re: Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Message par Berugrian le Sam 20 Juil - 15:12

    Une victoire à la Pyrrhus !

    Le grand jour fut long et éprouvant pour l'équipe de Louis-Henri. Seule la moitié des hommes s'étaient présentés au rendez-vous, et après un premier assaut fumeux sur les pirates, le vieil homme dû revenir sur son marcher avec l'acheteur, pour sauver la situation.

    L'acheteur accepta d'aider l'équipe, en échange d'une nette réévalution de la somme qu'ils allaient percevoir. Face au mur, Louis-henri ne put qu'accepter de traiter avec le mort, et ils repartirent pour un second assaut.

    S'offrant le luxe d'une diversion, grâce à l'énorme bombe que le vieux s'était procuré, la petite équipe mixte (morts et vivants) put enfin assaillir le navire. Mais là encore, rien ne se déroula comme prévu, et ils trouvèrent à bord plus de résistance qu'il n'en fallait pour les vaincre, si ce ne fut avec l'aide des réprouvés.
    Rathe les avait trahis. La bataille fut terrible.

    Le seul réconfort du jour fut face au navire pirate qui tenta de barrer la route à l'équipage du vieux balafré. Les canons de "Pas-les-enfants" et de "Philistin", assistés par "Vrum-vrum-nuff-nuff" éclatèrent la coque de noix de leurs ennemis, et si bien que leurs navire prit feu !

    L'équipe put alors ancrer le navire au large de la baie, et le mort les paya.

    Ils étaient victorieux, mais tous le ressentaient comme une défaite.
    avatar
    Pholoween

    Messages : 114
    Date d'inscription : 14/08/2011
    Age : 22

    Re: Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Message par Pholoween le Dim 21 Juil - 1:40

    Le retour à Baie du Butin

    Pholoween, alias Félix (ou Philistin pour le vieux), sortit de l'eau après avoir du sauter du bateau avec une profonde envie d'y mettre le feu, les deux cadavres ambulants encore dessus... Il entra dans la taverne suivi de l'orc, et commençait à hurler contre "le Vieux" avec "Pas-les-enfants", car même si la mission était accomplie, tout l'équipage le vivait comme une lourde défaite...

    Les morts les avaient payés, mais pas la somme convenue, et "Philistin" ne pouvait s'empêcher de s'emporter sur les 3000 pièces d'or reçues à la place des 15 000 prévues...
    Même la présence de Nicia, ne parvenait à calmer sa colère envers les employeurs. Cependant, les paroles du "Vieux" l'ont vite ramené à la raison :
    "En même temps, va y pour toucher 15 000 pièces sur un bateau pirate, volé il y a 10 minutes !" avait t-il dit. Et il avait raison, 1000 pièces d'or chacun pour une mission aussi rapide et sur un bateau volé, ce n'est pas rien !

    "Philistin" pût se coucher la conscience tranquille, et puis, même si ce vieux bouc est incorrigible, il l'appréciait tout de même...
    avatar
    Lomion

    Messages : 31
    Date d'inscription : 29/03/2013
    Localisation : Je suis paumé !

    Re: Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Message par Lomion le Dim 21 Juil - 16:26

    Victoire mitigée ou Ne jamais croire un mort...

    Après que Tram'ash ait ramassé la bourse laissée au sol par le client du Vieux, tout le monde descendit du bateau mis à part le cadavre qui nous avait payé... Une fois arrivé sur la terre ferme le Vieux partit à la taverne suivit par l'orc et par moi-même. Pholoween arriva un peu après, celui-ci étant descendu du bateau après nous car il attendait l'ordre du Vieux pour bruler le bateau mais il valait mieux éviter de se mettre un réprouvé de la haute sur le dos...

    En arrivant à la taverne je me pris un tonnelet de bière pour souffler un peu et oublier tout ce bordel... Le Vieux avait dit que notre paye en avait pris un coup lorsque le cadavre avait parlé de nous donné que 3 000 pièces d'or. Et effectivement on s'était fait baiser dans les grandes largeurs : la somme initialement prévue était de 15 000 pièces d'or ! Si Tram'ash avait effectué ce travail pour l'honneur, pour ce qui était de Félix et de moi, nous l'avions plutôt mauvaise. Mais comme le Vieux le fit remarquer, il était difficile d'obtenir 15 000 pièces d'or pour un bateau volé à peine dix minutes auparavant... Mais nous avion tout de même reçu 1 000 pièces d'or chacun, ce qui n'était pas rien.

    Nicia est arrivé alors que nous discutions de tout cela mais même sa bonne humeur n'a pas su atténuer notre rancoeur envers ce cadavre qui venait de nous rouler... Pholoween partit peu de temps après l'arrivée de Nicia, puis celle-ci discuta un moment avec Tram'ash tandis que je somnolais entre eux deux. Le reste de la soirée est encore embrumé dans mon esprit...
    avatar
    Pipin

    Messages : 530
    Date d'inscription : 19/03/2013

    Re: Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Message par Pipin le Lun 22 Juil - 10:25

    Un accord remagné

    Méthenis, surnommé le maitre des routes, prêtre du culte des ombres oubliés, s'était proposé comme acheteur pour le bateau que les humains planifiés de voler.
    Même s'il ne fait pas confiance aux humains, ça permettrait au culte et aux Réprouvés d'avoir un bateau "discret".

    Après avoir négocier 6000 pièces d'or le bateau, il ne devait plus qu'attendre à Baie du Butin que ces trouffions reviennent. Mais ils les virent revenir à pied et blessé. Berugrian leur dire qu'il n'a pas réussi à tuer les pirates à bord du vaisseau. Il rajouta que son effectif prévu avait diminué de moitié. Il osa ensuite demander de l'aide au client. Si Gildas n'avait pas insisté pour avoir ce bateau, il aurait simplement annulé sa demande.

    Bien entendu Méthenis revue le prix de base à la baisse, l'aide des Réprouvés n'est pas gratuite et on ne récompense pas l'incompétence.

    Il invoqua Morgendhal et Gildas. Morgendhal accepta de prendre "la route des ombres" mais Gildas lui répondit qu'il avait autre chose à faire (censure volontaire).
    Après avoir bien fait comprendre le rôle des Réprouvés à Berugrian sur cette affaire, ils partirent accomplir leur plan.

    Le bateau était extrêmement bien défendu, ce qui choqua Méthenis. Il démontre encore l'incapacité des humains de garder une opération secrète. La bataille fut surtout remporté par Morgendhal et Méthenis, plus équipé et plus expérimenté pour souffler les pirates. L'Orc avec eux est comme un vrai orc une tête brulé qui fut sauvé plusieurs fois par Méthenis. Encore une fois Gildas avait fait passé une note sur cet émissaire, ce qui lui sauva la vie. Les faibles ne méritent aucune clémence, précepte du culte de l'ombre.

    Après une bataille naval où l'équipage d'humain avait plutôt bien géré, ils purent regagner Baie du butin. Berugrian avait précisé qu'il voulait garder le bateau parce qu'il en avait besoin. Mais faire appel à son client pour réparer sa propre incompétence ne le place pas en position d'exiger quoi que ce soit. Méthenis a viré les quatres comiques du bateaux en leur donnant quand même les 3000 pièces d'or.
    Les pirates tué par la main de l'ombre dans la cale n'ont pas tardé à être relevé pour faire des matelots. Il prirent la route jusqu'à la clairière de Tirisfal, porté par les vents d'ombre.

    Contenu sponsorisé

    Re: Opération "Dit adieu à ton mouille-cul ! Eh pirate"

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 18 Déc - 21:06