World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    La Crique des Gréements

    Partagez
    avatar
    Carudas

    Messages : 82
    Date d'inscription : 12/02/2012
    Age : 25

    La Crique des Gréements

    Message par Carudas le Lun 11 Fév - 14:59

    Ekk avait tout préparé. Son armure venait d'être réparée et n'avait jamais été aussi luisante. Il s'était entraîné au combat au corps à corps, et ses poings frappaient aussi fort que la patte d'un ours.

    Le rendez-vous avait été donné à Gadgetzan, là, il retrouvait celui qu'il considérait aujourd'hui comme un homme de valeur : Borg. Il était accompagné de deux autres Orcs : Warru, sa stratège, et Dagamdhrak, un chaman, dont il avait du mal à retenir le nom. Un Troll rejoint également le groupe. Son envie de frapper suffisait amplement à Ekk, tant que celui-ci ne tuait personne.

    Le groupe longea donc la côté et arriva devant la grotte qui menait à la crique des Gréements. Pour cet assaut, Ekk n'avait aucun plan concret. Ils devaient simplement foncer dans le tas. Il voulait que Kregg Soulaquille sente sa fin arriver, lentement, mais surement. Les pirates tombaient les uns après les autres, rués de coups et finalement assommés par le groupe.

    Étrangement, Kregg avait entendu parler de cette attaque, la rumeur s'était vite propagée, visiblement. Mais cela ne stoppait en rien Ekk ou ceux qui l'accompagnaient. Le groupe arriva finalement devant les baraquements et le lieutenant de Kregg, André Barbe-en-feu, devint l'un de leur principal adversaire. Il était plus fort et résistant que les autres pirates, mais finit tout de même par plier face aux assauts répétés et ininterrompus du groupe.

    Ils se dirigeaient maintenant vers les bateaux, c'est surement là que devait se trouver Kregg. A peine rejoignirent-t-ils le pont du premier navire, qu'une demi-dizaine de pirates leurs sautèrent dessus, transformant le combat en une véritable mêlée générale. Ekk n'était pas habitué à ce genre de combat, et frappait un peu à l'aveuglette. On ne sait pas vraiment s'il s'en était prit à ses alliés, mais les pirates, eux, finirent tous à terre, assommés ou gémissants de douleurs.
    Ils descendirent ensuite dans les cales du second navire, où d'autres pirates essayaient de barrer leur route. Mais finalement, Kregg était là. Bizarrement, celui-ci semblait emplit d'une certaine fierté d'une sorte d'honneur. Mais son discours laissait transparaître une toute autre attitude. Alors que Ekk prononça le nom de son frère, Zpik, Kregg comprit et s'esclaffa, arguant que Zpik n'était rien et qu'il ne valait pas tout ça.

    "Zpik, mon frère..."

    A ces mots, Kregg devint muet. Il savait ce que cela signifiait. Ekk réclamait vengeance, non pas au nom d'un capitaine mort, non pas au nom du commerce, mais au nom d'un frère perdu. Kregg le savait : peu de Gobelins accordent plus d'importance à la famille qu'au commerce, ou qu'à l'or. Si Ekk était là, c'est que ces notions ne valaient rien face à ce qu'il avait vécu.
    Les deux se mirent en position, et le combat débuta. Alors qu'Ekk se battait à mains nues, Kregg lui, fonçait sur Ekk avec son épée, encore plus grande que le Gobelin. Mais malgré ça, et grace à son épaisse armure, Ekk ne flancha pas, et Kregg finit par perdre ce combat -déloyal-. Ekk se prépara alors à finir le pirate. Il dégaina son fusil et visait Kregg. Mais... c'était sans compter sur le vice du Gobelin. Ce dernier attrapa rapidement et furtivement une fine dague qu'il cachait dans sa ceinture, et la lança sur l'Orc qui le tenait en joue. Le coup de feu partit, et Ekk se retrouva au sol. Il fixait le plafond, une main essayant de recouvrir son oeil droit. Là, il sentit la lame, plantée dans son œil.
    Réalisant bien trop vite ce que cela voulait dire, il se mit à hurler, et ses compagnons vinrent immédiatement l'aider. Pendant que Warru et Dagamdhrak tentaient l'immobiliser, Borg retira sèchement la lame. La douleur était beaucoup plus vive et présente, et le visage d'Ekk était recouvert de sang. Dagamdhrak, le chaman, prit alors la place de Borg et fit appelle aux esprits. La douleur s’atténua quelque peu, et le sang avait arrêté de couler, mais Ekk était toujours sous le choc...

    Alors qu'il se remettait difficilement de cette blessure, il décida de monter sur le pont, et d'annoncer aux pirates du camp la mort de leur chef. Le corps sans vie de Kregg fut remonté par Borg, tandis que Warru aidait Ekk à remonter.
    Ce dernier entama alors son discours, suivit par Borg. Ekk laissait une seule et unique chance aux pirates de partir. Il était à présent le "propriétaire" de la crique des Gréements et ne voulait garder que les soldats qui accepteraient de le suivre, lui et ses convictions, qu'il espérait plus tard propager au sein de ce nouveau groupe. Beaucoup de pirates déposèrent leurs armes, en signe de ralliement, tandis que d'autres partaient, ou que d'autres encore, venait déjà tenter de défier le nouveau pouvoir en place. Ces derniers furent rapidement exécutés par le groupe d'Orcs.

    Ekk s'était d'ores et déjà trouvé un bras droit : le second de Kregg, André Barbe-en-feu, le chef originel du groupe de pirates. Grace à lui, Ekk s'assura de la fidélité d'une bonne partie des pirates restant sur le camp. Pour les autres, il allait devoir gagner leur confiance...

    *Plus tard, Ekk fait face à la mer, un gobelophone à la main.*

    "Oui, monsieur."
    "..."
    "Oui, la mission est un succès."
    "..."
    "Comme prévu. Ils croient que tout cela n'était qu'une vengeance."
    "..."
    "Évidemment, ça l'était."
    "..."
    "Non, Soulaquille n'est plus un problème."
    "..."
    "Oui, le discours semble avoir eu l'effet escompté."
    "..."
    "70% des pirates, je dirais."
    "..."
    "Oui, notre contrat tient toujours. Mais comme je vous l'ai dit, l'illusion devra être parfaite."
    "..."
    "Cela devrait les satisfaire, oui."
    "..."
    "Moi ? Nos accords me suffisent amplement. Je n'ai pas fini de me venger."
    "..."
    "Oui, la cargaison que Kregg vous avait volé est là, entière."
    "..."
    "Très bien Gouverneur, je l'attendrais. Au revoir."

      La date/heure actuelle est Mar 17 Juil - 10:39