World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    La Faux Maudite

    Aurore
    Aurore

    Messages : 46
    Date d'inscription : 21/02/2012
    Age : 28
    Localisation : Aix en Provence/ Marseille

    La Faux Maudite Empty La Faux Maudite

    Message par Aurore le Sam 25 Fév - 11:55

    effacé


    Dernière édition par Aurore le Jeu 31 Mai - 8:32, édité 1 fois
    Aurore
    Aurore

    Messages : 46
    Date d'inscription : 21/02/2012
    Age : 28
    Localisation : Aix en Provence/ Marseille

    La Faux Maudite Empty Re: La Faux Maudite

    Message par Aurore le Dim 4 Mar - 11:43

    La Faux Maudite Karazhan


    Les Kal'doreïs s'étaient retrouvées à Darnassus. Ruine était impatient de repartir à la recherche de la Faux.
    Il proposa à Lilieth de partir vers le Défilé de Deuillevent d'où venaient les chevaliers noirs.
    Lilieth proposa aux autres elfes de se joindre à eux.
    Nalaawen refusa, devant se rendre à l’exécution d'un troll nommé Glil.
    Ëlyssa pour sa part accepta.

    Les Kal'doreïs partirent donc par les Royaumes de l'Est.
    Ilieth demande un détour par le Bosquet du Crépuscule afin d'en savoir davantage sur cette porte.
    Se camouflant dans les sous bois, les Kal'doreïs observèrent l'énorme dragon vert qui semblait clairement corrompu.
    Cet accès du rêve également était inaccessible... Un satyre rodait également dans la zone, ceux si semblaient bel et bien être lié au cauchemars...

    Puis les Elfes de la Nuit reprirent la route vers Sombre-Comté où les rejoint Kamaella.
    Puis les Elfes de la Nuit se rendirent dans le sinistre Défilé.
    Un peu plus loin, le groupe découvrit un camp récent, une torche brulant encore, et plein de provisions fraiches.
    Ëlyssa se mit à suivre les traces qui en partait jusqu'à tomber sur deux cadavres humains.
    Les elfes entreprirent de les fouiller.
    Ëlyssa trouva d'étranges écussons portant des crocs et des flammes sur fond gris.
    Lilieth fit également remarquer l'étrange pilosité des humains.
    Cherchant d'autres indices, les Kal'doreïs continuèrent vers le Sud.

    Bientôt apparu un village abandonné au pied d'une sinistre tour.
    Fouillant le village plus occupé par des non-vivants, les Kal'doreïs trouvèrent tout un réseaux de tunnels.
    Dans l'un deux, au fond d'un puits ils sortirent un nouveau cadavre, très semblable aux deux précédents.

    Continuant les recherches, le petit groupe trouva une vieille chapelle où se trouvait de nombreux livres lacérés.
    Parmi les débris, Ruine trouva un parchemin.
    Les mystérieux hommes masqué avaient trouvé la faux, la volant aux chevaliers noirs qui les traquaient maintenant...

    Restait à trouver d'où venaient ses mystérieux hommes masqués...
    Après avoir rejoins Sombre-Comté et avoir interrogé plusieurs humains, les Elfes finirent par découvrir que les armoiries étaient celle de Bois du Bucher, et que la ville semblait touché par une étrange malédiction, transformant ses habitants... En worgens!
    avatar
    Miroir

    Messages : 47
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Age : 37

    La Faux Maudite Empty Re: La Faux Maudite

    Message par Miroir le Mer 14 Mar - 3:10

    Valdia, restée s'occuper de Nalya, passait régulièrement au QG des templières d'Elune. Constatant que l'équipe de Nalaawen, qui était partie enquêter à Bois-du-bûcher, est restée bien trop longtemps sans nouvelles, elle se décida à regarder le plan de route qu'elle y avait laissé.

    Les gardes, connaissant son lien avec Nalaawen ne l'empêchèrent pas, même elles hésitèrent longuement. Valdia leur fit part de son inquiétude, mais les templières ne pouvaient que se résoudre à attendre.

    Elle repartit dans sa demeure, confiant Nalya aux soins de sa nourrice habituelle, avant de s'équiper de pied en cap. Accompagnée de son fidèle ours, elle partit prendre un bâteau pour Hurlevent, dans l'intention de remonter par le nord...
    Uktena
    Uktena

    Messages : 106
    Date d'inscription : 14/05/2011

    La Faux Maudite Empty Re: La Faux Maudite

    Message par Uktena le Mer 14 Mar - 13:08

    Veela en avait marre. Trop d'années à ne pas prendre plus de risques que des tirs d'entrainement sur des gnolls lointains et a vrai dire inoffensifs lui avaient mises la honte dans les dernières actions de son nouvel ordre.
    Elle avait subit les tirs de bombarde des réprouvés à Orneval, se retrouvant blessée et en soins intensifs à Auberdine pour récupérer sa jambe, elle avait suivit Nalaawen en entrainement ... et avait réussi a se recasser la même jambe en ratant un arbre lors d'un saut ... Résultat : 10 jours de soins encore.
    Ridicule.

    Cette fois elle montrerai qu'elle pouvait faire autre chose que de se planter comme une buse.
    Elle avait discuter avec Nalaawen qui avait pointé ses capacités de camouflages et de pistage à distance. Elle se devait de lui en faire la démonstration.
    Ainsi, quand elle vit le petit groupe de ses sœurs et le druide Ruine prendre un bateau pour partir en mission, elle les suivit.
    Elle s'embarqua clandestinement avec les autres et les pista le long de leurs investigations. Elle fini par se révéler quand elle estima que ses capacités étaient assez éprouvées.

    Ils recherchaient les parties d'un artefact volé aux elfes par les barbares : La faux d'Elune. Shan'do Mantelours en avait parler avec Ruine lors d'une réunion. C'était un objet important, la clefs scellant une malédiction.
    Elle aida donc de son mieux ses amis dans leurs investigations, les menant a travers les terres naines, au demeurant très verdoyantes et agréables, puis un désert rocailleux, pas du tout vert et nettement moins agréable, où ils finirent par retrouver l'objet de leur quête au fond d'une crypte. Parfait ! Une mission facile, pas de blessures, pas d'accidents, une franche réussite !

    Ou presque ... Le retour en bateau fut marquer par une tempête au large de Kalimdor. Le bateau chavira, les elfes furent éjectés par dessus le bord et attrrirent sur la .. Heu non. Ils atterrirent dans une prison , aux mains de Mon'keg puants.
    Fichus barbares !

    Il ne fallut que peu de temps, une journée ou deux au plus -mais beaucoup de coups et de maltraitances- pour qu'elles soient revendues a une espèce pire encore : Des gobelins. Elles furent ainsi déportées -Ruine aussi d'ailleurs- dans une cage au milieux de montagnes. Probablement les Serres Rocheuses, a vue de la nature du terrain, mais rien n'est moins sur.

    Là seulement le vrai cauchemar commença, coups, entraves, travail forcé .. et encore, pour les plus chanceuses. Veela échappa miraculeusement au pire, bizarrement les gobelins, ogres, trolls, mon'keg et autre barbares répugnant avaient décidés d'être encore plus cruel avec elle qu'avec ses sœurs : ils prenaient un malin plaisir a faire subir toutes sorte de tortures, humiliation et sévices aux autres en l'esquivant soigneusement, ce qui était surement la pire chose pour Veela : Ne pas pouvoir venir en aide à ses Falores et les regarder souffrir, impuissante. Les entraves et l'enfermement étaient aussi un supplice inimaginable pour elle qui passe sa vie a courir les bois et grimper aux arbres.
    Enfin, ultime torture : l'attente. La ranger voyait ses amies tomber les une après les autres aux mains de leurs bourreaux. Sont tour viendrai .. mais il se faisait attendre. A tel point que lorsqu'il viendrait, toute préparation psychologique ou physique se seraient envoler.

    En 4 jours de calvaire, la pauvre Veela n'était plus que l'ombre d'elle même ... Et le cauchemar continu ...


    _________________
    La Faux Maudite Uktena_logo800
    milinda
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    La Faux Maudite Empty Re: La Faux Maudite

    Message par milinda le Sam 17 Mar - 14:02

    Abilys vient de découvrir qu'il existe des êtres, sinon pire, au moins aussi mauvais que les démons, mais qui ne sont pas des démons. Ce sont des gobelins et des criminels des autres races. Ils font tous parti d'un truc qui s'appelle Kapitalrisk.

    L'oiseau de Veela l'avait guidée vers sa maîtresse. Il avait fallut passer par la passe des Serres. Par miracle, elle franchit les zones habitées de la Combe des Cisailles par ces créatures ignobles sans en croiser une seule. Voyager avec un oiseau présente bien des avantages. Comme il voit les choses de plus haut, il permet à celui qui le suit d'éviter tous les dangers. C'est ainsi qu'Abilys parvint au Pic des Serres. Elle y trouva Nalaawen au pied d'un arbre, dans les bras de Valdia. Elle craignit de déranger mais les saluât tout de même et leur expliqua qu'elle cherchait son amie Veela. C'est ainsi qu'elle apprit l'existence de ces gens du Kapitalrisk. Elle vit aussi que la pauvre Nalaawen était un peu abîmée et elle proposa de soigner ce que celle-ci lui montra Elle avait le dos meurtri par des traces de coups de fouets. C'était une chose facile à soigner, même pour Abilys.

    Mais quand elle découvrit l'état de son amis Veela, allongée sur un lit de l'auberge, et quand celle-ci lui expliqua tout ce qu'il s'était passé, la foi d'Abilys fut rudement mise à l'épreuve et elle dut faire des efforts sur-elfiques pour ne pas craquer et se laisser sombrer dans le même désespoir que son amie. Il fallait être forte. Une prêtresse d'Elune doit être forte pour pouvoir représenter dignement la déesse et aider son peuple. Pendant toute la durée du récit de son amis, Abilys priait la déesse et c'est ainsi qu'elle put entendre toutes les horreurs subies par Veela, Nalaawen et d'autres, horreurs qu'elle ne croyait jusqu'à maintenant possible d'être perpétrées que par des démons ou des aberrations non-mortes du Fléau...

    ... ou des fous. Ces gens de Kapitalrisk devaient être contaminés par quelque chose qui les rend fous, comme les orcs l'avaient été par la passé et le sont peut-être encore, pour certains. D'ailleurs, comme les orcs aussi, ils détruisent la forêt. Dans la tête d'Abilys, c'était clair : c'était le guerre, il faudrait éliminer ces gens qui sont plus nuisibles encore que les orcs.

    Il faudra parler de cela à Shando Murmevent. En attendant, il fallait trouver un moyen de ramener ces amis au Temple de Darnassus pour y être soignés par les meilleures prêtresses d'Elune, peut-être même par Shando Murmevent elle-même.
    milinda
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    La Faux Maudite Empty Re: La Faux Maudite

    Message par milinda le Mer 21 Mar - 11:25

    Soigner Veela n'a pas été un truc facile. Il y a des choses qui ne se racontent pas. D'ailleurs une prêtresse d'Elune ne raconte jamais ce qu'elle voit. On se demande même comment elles arrivent à garder autant de d'horreurs secrètes sans devenir folles. Mais le plus dur n'a pas été de pratiquer les soins sur Veela. La convaincre de se laisser faire l'a été bien plus. Il y a des choses qui ne se racontent pas, surtout à soi-même et des blessures que l'on entretient malgré les souffrances qu'elles provoquent parce que, après tout, souffrir c'est exister.

    C'est exister pour soit car l'on peut ainsi sentir sa propre vie vivante, palpitante, réclamant attention et soins que, selon notre vision des choses, nous dispensons pour la protéger ou ne le faisons pas afin de nous punir de crimes dont nous l'estimons coupable. En vérité il s'agit d'orgueil car qui sommes nous pour juger notre propre vie ?

    C'est exister pour les autres car cela permet de réclamer de l'attention pour remettre sa vie entre mains de la communauté, de se laisser porter par ses décisions comme un petit enfant sur les genoux de sa maman, de sentir tous ses yeux braqués sur soi et de jouer au jeu du héros le temps que les autres s'en aperçoivent et décident de tourner leur attention vers autre choses.

    Enfin, c'est exister pour un autre. Cette fois, c'était Abilys toute heureuses de pouvoir se rendre utile. Car pour Abilys, l'existence ne peu passer que par les souffrances des autres. Elle, elle soigne et quand elle le fait, elle peut sentir sa vie vibrer à travers celle de l'autre. L'empathie lui donne une vie qu'elle n'a pas sans cela. Et puis, il s'agissait de Veela "tête de noix". Elle ne savait pas vraiment pourquoi mais elle aimait bien Veela. Beaucoup plus que bien, d'ailleurs. Veela des arbres avec Abilys des pierres. Arbre de la forêts avec la pierre du Temple. Rat des campagnes avec rat des villes. Un contraste qui rend leurs leurs rencontres vraiment passionnantes et romanesques. Exister à travers une amie aussi différente d'elle avait quelque chose de particulièrement délicieux.

    Une prêtresse d'Elune se doit d'être bonne pour toutes ses soeurs. Et même ses frères. Mais comme beaucoup préféraient garder leurs souffrances pour eux-mêmes, sans doute par crainte de la déesse, par peur du jugement des autres et, surtout par peur du jugement de soi-même, Abilys n'était pas surchargée de travail. Alors elle donnait un sens à son existence en choyant son amie Veela des bois.
    Uktena
    Uktena

    Messages : 106
    Date d'inscription : 14/05/2011

    La Faux Maudite Empty [18+ Déconseillé aux personnes sensibles]

    Message par Uktena le Mer 21 Mar - 16:32

    18+ Déconseillé aux personnes sensibles

    Veela souffrait horriblement.
    Après avoir assister au calvaire de ses Soeurs, ce fut son tour.
    En fin de compte, elle aurai peut être préféré attendre ... Après 4 jours d'isolement, son bourreau vient la chercher.

    Il lui fit subir sévices, torture et humiliation, la marquant au fer sur les seins et les fesses, lui mutilant une main et la fouettant avec un fouet lascérateur.
    Ses cries résonnèrent dans tout le camps. Mais le pire rester à venir, elle fut aussi violer d'horrible façon .. par un ogre. Elle aurai préféré la mort.
    Elle s'en remis pas. Quand vint la libération, c'est une Veela en ruine qui sortit du camps de l'enfer.

    Elle pris un revanche sordide et abominable sur ses bourreau, trouvant tout de même l'énergie de leur rendre les supplices, au détriment de sa propre santé.
    L'ogre salace mourut étouffer, la ranger lui enfonçant son poigne dans le gosier et le regardant agoniser ainsi. Le tortionnaire Sin'dorei eu une fin encore plus inconfortable : il fut passer à tabac, tout les coups portés dans le ventre ... Ses organes réduit en bouillies lui offrirent une agonie lente et douloureuse.
    Veela ne s'en senti que plus mal, Elune enseigne certaines pratique, celles-ci étaient pratiquement le contraire de ce que la déesse attendait de ses enfants. Le bassin fracturé, une hémorragie dans ses organes génitaux, les lésions et la fatigue la firent s'écrouler.

    Elle fut extraite dans un état critique par une sœur nommée Hatïa. Ou un frère ? Elle ne le savait plus trop.
    Abilys intervint pour la soigne, juste assez pour qu'elle survive. Elle écouta aussi ses confessions.

    Le retour à Darnassus ne se fit pas dans la plus grande joie. Toute l'équipe souffrant encore de blessures tant physiques que morales, de plus elles durent expier leur manque de retenu dans la mise à mort de leurs bourreaux.
    Une semaine de prière .. de toute façon, il e faudrait surement plus pour que les guerrières de l'Ordre d'Elune soient à nouveau opérationnelles.

    La Faux était en sécurité. Voilà ce qu'il fallait retenir. La mission fut difficile mais elle était un succès. Restait maintenant la convalescences et les soins.

    Pour Veela, il furent difficiles. Accepter de révéler ses mutilations, morales ou physiques, fut une nouvelle forme de torture. Ses sœurs semblaient se remettre plus facilement qu'elle d'ailleurs ... Une erreur.
    Elle découvrit que les armures ne se portent pas que sur le dos. Il y en a qui servent aussi a cacher l'état du cœur et de l'esprit. Veela n'en portait tout simplement pas. Elle montrait ce que les autres essayaient de dissimuler. Elle pu, non sans efforts, ôter la muraille dans lesquelles ses amies c'était murées, pour tenter de penser quelques peu leurs plaies. Ce fut une épreuve, elle même étant blessée. Mais la douleur partagée est bien plus facile à supporter.

    Une fois décidée, c'est vers Abilys qu'elle se tourna. La prêtresse lui inspirer la confiance, bien qu'elle soit une Tête-de-noix maladroite et une novice du Temple.
    Il fallait mettre un terme au calvaire. Quitte a ravaler sa fierté.

    Les soins lui donnèrent l'impression de revivre sa séance de tortures et de sévices .. à l'envers. La douleur enfermée dans les marques blessures ressurgit, comme pour fuir devant les Bienfait de la Déesse dispensés par Abilys, sous la tutelle de deux prêtresses confirmées.
    Les marques au fer rouges la brulèrent alors qu'elles s'effaçaient, les plaies se firent cinglantes quand elle se refermèrent et pour les ravages relatifs au viole sauvage .. ce fut un véritable calvaire, tout aussi humiliant, mais salvateur. (PG:18+).

    Il restait encore des choses à soigner, mais pour la première fois depuis le naufrage du navire, Veela se senti ... bien. Et plus proche que jamais de son amie Abilys.


    _________________
    La Faux Maudite Uktena_logo800
    Meiko
    Meiko

    Messages : 242
    Date d'inscription : 23/05/2011
    Age : 25
    Localisation : Bruxelles

    La Faux Maudite Empty [18+ Déconseillé aux personnes sensibles]

    Message par Meiko le Mer 21 Mar - 18:15

    18+ Déconseillé aux personnes sensibles

    Accepter que celui qu'elle aime parte en quête pour une Faux l'inquiétait, elle avait en permanence ce noeud dans le ventre, celui de l'angoisse qui régnait de ne pas le voir revenir... Cela fut encore plus désastrueux lorsqu'elle apprit que son homme ne cherchait pas la Faux dans le but de sauver ses frères et soeurs coincés sous forme de Worgen, mais bien pour apprendre à la manipuler lui-même au péril de sa vie... Et surement aussi au péril de la vie des gens qui l'entourent... Kamaella s'isola plusieurs jours dans les plus profondes vallées du Berceau de l'Hiver, esquivant les monstres de glace qui gardaient là bas leur territoire, elle alla se terrer entre la roche froide d'une ruine de temple et les glaciers qui surplombaient la vallée. Ainsi, le froid prit toute son ampleur et berça la druidesse dans les confins du Rêve. Une douce chaleur vint à l'envahir, ses soeurs Nalaawen et Lilieth étaient là, autour d'elle, et par dessus leur épaule, d'un regard flouté par la fatigue et le froid, elle aperçu sa source de son mal être... Ruine. Elle l'aimait, c'était sur, bien plus qu'elle n'aurait aimé Lordvako quand il la convaincu de retourner dans le monde des elfes et plus celui de la nature sauvage, mais l'idée même qu'il puisse risquer sa vie et celle de son entourage pour se faire Worgen la rendait malade... Trahie, lésée, manipulée... Tout ces sentiments la submergeaient, pourquoi ne lui avait-il pas avoué plus tôt ses véritables intentions ? Pourquoi lui avait-il menti ? Aurait-elle préféré ne rien savoir et continuer sa quête dans l'ignorance ?... Tant de questions qui restèrent sans réponses. Cette tristesse qui l'envahissait n'avait d'autre conséquence que son aveuglement, fonçant tête baissée, la vue brouillée par les larmes, elle traversa le Berceau pourchassé par son homme qui tentait de lui rendre la raison. Elle voulait mourir... avait-elle prononcé de sa voix si peu commune et si mélodieuse. Elle préférait ne plus être que d'être sans Ruine. Peut-être son amour la rendait idiote, et égoïste même inconsciente, mais son amour était vrai et sincère. Aussi sincère que celui qu'elle avait pour la Nature, et Elune. Il lui fallut plusieurs jours pour se remettre, l'envie de remonter la pente l'avait quittée, elle semblait vouloir rester là à gésir au fond de son trou, plongée dans sa désillusion. Mais les paroles sages de sa soeur Lilieth et les promesses de son amant la firent réfléchir... longtemps... Et elle fini par lui accorder sa confiance, et son aide.


    Son aide, elle le lui avait promise, elle voulait se prouver à elle-même et à ses soeurs qu'elle n'était plus une docile et fragile enfant. Que jamais plus on aurait à la sauver du pétrin, ou à la ramasser inerte, ou même encore à pleurer sur son épaule.

    Le reveil fut bref, ses soeurs et Ruine n'étaient plus à Darnassus et lorsqu'elle demanda aux Sentinelles où ils étaient, elle apprit qu'un bateau était venu les chercher à Rut'theran, en quête de la deuxième partie de la Faux. Kamaella ferma les yeux, se concentra et fit appel à la nature pour se changer en rapide félin et, profitant de sa célérité, elle fila comme une flêche vers le port ou ses amis étaient en train d'embarquer. La voilà partie pour une aventure... Une aventure qui aurait bien pu être la dernière...

    Elle ouvrit les yeux, la tête douloureuse et les membres engourdis, elle sentit un sol froid et humide sous elle, une énorme grille en fer oxydé se dressait quelques mètres devant elle. Elle renifla une fois, puis deux... Ouf... il était encore avec elle, et ses soeurs aussi. Enfermés tous ensemble dans une geôle sombre et froide, attachés tels des esclaves par de puissants liens aux poignet et aux chevilles. Un lourd collier métallique cerclait son cou. Des pirates riaient à tout va à l’extérieur de la cellule, dans celle-ci, des vierges de fer, des squelettes récents et plus vieux et ses soeurs enragées ou meurtries... Le bateau avait fait naufrage, si près du but... Ils avaient le manche de la Faux... enfin... ils ne l'avaient plus vraiment à présent puisque les pirates qui les capturèrent au larges des côtes d'Aprefange les dépecèrent de tout leurs bien, leur laissant que quelques guenilles sales à se mettre sur le dos. Un humain vêtu d'un chapeau de pirate et de vêtements de bretteur s'avança dans la cage et estima un prix pour chacun des Kal'dorei s'y trouvant... mille pièces d'or... C'était le prix de Kamaella " Elle est bien roulée mais pas très musclée, en plus, elle est déjà abîmée et ne pète pas un mot " elle se rappelait de ce jugement rapide et hautain qu'on avait fait d'elle...

    Ils gîrent là une nuit de plus, et dans la journée , un grincement métallique se fit entendre, reveillant ceux qui somnolaient et attirant l'attention de ceux qui luttaient contre le sommeil. Là, une petite escouade de Gobelins et leur prétendu chef s'avancère, accompagné du pirate, sans doute le capitaine, de la veille. Et tour à tour, les frères et soeurs furent acheté, tels des morceaux de viande, tels des esclaves...

    Des esclaves... C'était bel et bien ce qu'ils étaient devenus, tous autant qu'ils étaient. Enfermés dans cette misérable cage de bois, avec pour seule installation une bassine d'eau et quelques fruits avariés, tous se demandaient ce qu'il allait advenir d'eux. C'est là, se dit Kamy, que commence le véritable calvaire.. Parce qu'à côté de ce qui leur était reservé, ce qu'ils avaient vécu n'était qu'une pitoyable mise en bouche...

    Tour à tour, les uns après les autres, ils furent trainés à leurs tâches, les uns à la mine, les autres aux scieries et à la construction d'un escalier sans fin et les dernières... à l'amusement des travailleurs... Kamaella et Nalaawen furent de cette dernière corvée, en raison de son physique et de sa musculature peu imposante pour Kamy et en raison de son grade et de sa valeur psychologique pour Nalaawen. Des pantins... Voilà ce qu'ils étaient... Et Kamaella fut marquée à vie, non pas par le fer qui la brula à feu et à sang sur les deux seins et les fesses d'un horrible initial " KR " mais dans son coeur, et dans son esprit...

    " Toi, viens avec moi. " déclara d'une voix rauque et sévère une orquesse habillée telle un bourreau. Et Kamy s'éloigna de ses soeurs, tirée à coups violents depuis une chaine attachée à son coup. Ses pieds faisaient de petits pas endoloris à cause des liens et sa tête bourdonnait... Lorsqu'elle arriva dans ce qui semblait être la maison du Chef de camp, un gobelin de la Kapitalrisk naturellement, elle aperçu sa Soeur Nalaawen pendue au plafond par les poignets, le dos lacéré à chair et à sang par des coups de fouet à pique. Kamy fut attachée à la table qui s'étendait au milieu de la pièce, et le cauchemars commença... Elle fut forcée de gouter aux semences mammaires de sa soeur dont la poitrine était encore bombée par le récent accouchement... Rien que cela la ruinait et l'emplissait d'une honte sans pareille... Mais le supplice continua et dura des heures... Elle fut forcée d'offrir un plaisir non désiré à sa soeur , les deux pleuraient à chaud de larme, et les deux luttaient contre les réactions corporelles qui leur étaient imposées par la nature... Après plusieurs heure de plaisir forcé, l'orquesse fit un signe au chef de camp qui regardait perversement et avec un fin sourire narquois la scène depuis le début. Le gobelin s'avança et Kamaella fut souillée pour l'éternité.

    Elle se réveilla le lendemain, pensant en avoir terminé avec la souffrance, mais elle fut forcée d'assouvir les plaisirs divers et variés des clients de la taverne du camp et ce... toute la journée durant, telle une poupée, telle une fille de joie...

    Le soir tombé, elle retrouva ses soeurs et Ruine, tous commençaient à perdre espoir, les punissions et tortures se faisaient quotidiennes et tout le monde y passa sans exception. L'espoir quittait doucement les coeurs meurtri quand un oiseau se posa magistralement sur le toit de la cage et vint porter espoir et nouvelles réconfortantes : les sauveurs étaient en chemins, et il leur fallait tenir encore un peu.
    Le coeur de Kamaella se mit à battre plus fort encore, elle semblait enfin voir le bout du tunnel... La lumière.
    Mais la désillusion fut rapide lorsque tous furent punis une ultime et dernière fois ; ils furent conduit dans la salle de torture, celle que tout le monde craignait car jamais personne n'en ressortait intact, attachés de part et d'autres de la pièces, ils furent marqué au fer rouge les uns après les autres, tel une chaine vicieuse et infernale. Ruine n'en faisant qu'à sa tête, et défiant le maître des lieux, le Disciplinaire Val'thalen , entraina avec lui sa tendre dans une torture bien plus horribles que toutes les autres. Il se fit briser un genoux et fouetter le torse à chair et à sang et voyant à quel point Kamaella se débattait, ils la joignirent et la firent crier de douleur plus fort encore que ses soeurs, faisant de son dos un amas de chairs déchirées et à vif... Après une tentative de rébellion, elle fut matée et punie...

    Le reste fut aussi sombre que cette sinistre aventure. A son réveil, elle était couchée à l'auberge de Darnassus, seule dans la chambre...
    Et jamais , se dit-elle, elle ne pourrait soigner le mal qui lui avait été infligé car jamais elle ne l'oublierait.


    Dernière édition par Meiko le Jeu 22 Mar - 16:21, édité 1 fois
    Satrama
    Satrama
    Admin

    Messages : 4746
    Date d'inscription : 14/05/2011

    La Faux Maudite Empty Re: La Faux Maudite

    Message par Satrama le Jeu 22 Mar - 11:59

    Spoiler:
    10 000 po c'est énormément trop cher comme prix d’achat d'une esclave, surtout pour en faire de la charpie. Aucun gobelin ne paierait un prix pareil pour la balancer à la poubelle. Il faut enlever au moins deux zéro. Le prix indiqué ici est complètement disproportionné.

    Je souhaiterais aussi qu'un avertissement pour les personnes sensibles et les mineurs soient indiqué dans le titre du post quand ils contiennent de tels exactions. Je vais le faire cette fois mais je ne peux pas toujours être là pour tout surveiller. Je compte sur un minimum de bon sens à ce sujet. Merci.

    Satrama


    _________________
    "Une épée est inutile dans les mains d'un lâche. Même la plus puissante des épées doit être maniée par une personne à la foi courageuse" (d'après une phrase des écrits du sage Nichiren Daishonin).
    jeffsam
    jeffsam

    Messages : 22
    Date d'inscription : 09/07/2011
    Age : 22

    La Faux Maudite Empty Re: La Faux Maudite

    Message par jeffsam le Sam 24 Mar - 18:42

    Une semaine...c'était le temps où Ruine et ses soeurs se devaient de rester à Darnassus pour se remettre de leurs mésaventures aux Serres-Rocheuses...

    Mais ils ramenaient avec eux le reste d'un artefact perdu...La Faux d'Elune. Lorsqu'ils se sont renduent au Temple d'Elune pour faire le rapport sur ce qu'ils ont vécu, Ruine laissa ses soeurs parler seules à Tyrande Murmevent. Puis lorsqu'elles avaient terminés, il décida d'aller parler à Tyrande pour lui informer de ses projets avec la Faux.

    Ruine souhaite utiliser la Faux d'Elune pour pouvoir maîtriser une forme du druidisme qui auparavant, transforma ses utilisateurs en loups assoiffaient de sang.

    Il rendit la Faux au temple et Tyrande lui dit qu'elle allait avoir besoin de temps pour prendre sa décision. Ruine attendit donc toute la semaine en s'entraînant à faire le vide dans son ésprit. A la fin de la semaine, il vu une elfe chercher quelque chose... Il lui demanda donc ce qu'elle cherchait,elle lui répondit qu'elle souhaitait trouver un druide nommé Ruine. Il lui dit donc que c'était lui et elle l'informa que Tyrande Murmevent l'avait convoquée. Il se rendit donc au temple au plus vite.

    Là-bas, il rencontrait de nouvelle fois Tyrande qui lui dit que le temple avait décidé de laisser une chance à Ruine de maîtriser la forme de l'esprit du loup. Tyrande emmena Ruine jusqu'à un coin du temple, quelques prêtresses d'Elune eutouraient Ruine, Tyrande apporta la faux dans épais tissu et l'a posa par terre devant le druide. Ruine enleva ses gants, déposa son arme à ses côtés, et sorti la faux de l'épais tissu qui l'entourait.
    La faux rayonna d'une lueur forte dans les mains de Ruine avant de se canaliser...puis, alors que Ruine faisait le vide dans son esprit, une lumiére éclata dans le temple et libéra un worgen qui mordit Ruine à l'avant-bras. Le worgen fut maîtrisé et renvoyait d'où il venait. Suite à cette morsure, Ruine se transforma en worgen ayant soif de sang...mais durant toute cette semaine, il se préparait à faire le vide dans son esprit pour le cas où cela devait arriver et grâce à ça, il réussit à reprend sa forme d'elfe et reprendre ses esprits...Ils avaient réussi à reprendre le dessus sur la rage de Goldrinn...mais ce n'est pas encore terminé, il lui faudra encore plusieurs tentatives pour maîtriser cette forme si meurtrière.

    Contenu sponsorisé

    La Faux Maudite Empty Re: La Faux Maudite

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 20 Juin - 8:30