World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Dans la vallée d'Ombrelune

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par milinda le Ven 13 Fév - 17:51

    Epine observait la troupe de redresseurs de torts de la Main d’Argus arriver. Ils semblaient déterminés mais décontractés. Sans doute faudrait-il les informer exactement de ce qui les attend ici, mais il était clair que, depuis les victoires obtenues contre les démons d’Azeroth, les soldats formés après le crash de l’Exodar avaient beaucoup gagnés en assurance et en confiance d’eux-mêmes. D’ailleurs, à peine arrivés, ils entamèrent la conversation avec leur frère Sha’tar qui, pour certains, faisaient de belles retrouvailles. L’ambiance était à la fête.

    Epine partit à l’écart après les avoir accueilli en les remerciant et en les félicitant pour leur dévouement. Ce pays lui minait le moral. C’était plus fort qu’elle. Les souvenirs traumatisants liés à la toute petite enfance sont bien plus difficiles à déraciner que ceux que l’on rencontre plus tard car ce sont ceux qui forgent la base de la personnalité et du caractère d’une personne. Et il vaut parfois mieux les laisser tranquilles pour ne pas courir le risque de s’autodétruire en luttant contre eux. Ce serait un peu comme scier l’arbre sur la branche duquel on est assis. Epine essayait d’envisager un avenir à ce monde, à Draenor. Elle n’y parvenait pas. La destruction avait été si loin qu’aucune image ne se présentait à elle. Elle en déduit que, si les Naarus s’y intéressaient encore, se ne devait qu’être pour continuer leur guerre contre la Légion Ardente. A moins qu’ils n’aient des desseins si mystérieux, des secrets si lourds qu’ils en refusaient le partage avec elle ? Il faudra sans doute en parler au Prophète.

    Karabor était l’objectif final. Mais auparavant, Jaguda voulait s’attaquer à la périphérie. Il pensait ainsi prendre le Temple dans un étau en le coupant d’éventuels renforts qui pourraient venir de l’extérieur. C’est une stratégie comme une autre qui avait ses chances. Mais elle risque de couter bien plus en vies qu’une attaque directe au cœur par un groupe plus restreint, mais plus déterminé, choix qu’Epine aurait fait quant à elle. Jaguda restait borné sur certains points, mais il avait fait beaucoup d’efforts sur d’autres. Il avait obtenu des victoires en Azeroth, alors pourquoi pas ici ? Son cœur, bien qu’encore trop impétueux, était sincère. Il fallait donc lui faire confiance.

    Shineï. L’image de sa petite fille lui vint en mémoire et un tendre sourire se dessina sur son visage, faisant comme une lumière dans la pénombre du paysage d’Ombrelune. Dornaa, Uktena, Zohor, la famille. Un énorme sentiment de manque la fit frémir de tout son corps. La bataille ne serait probablement pas pour aujourd’hui. Alors pourquoi ne pas s’offrir un peu de bonheur dans l’immédiat en rentrant à l’Exodar le temps que tout cela se prépare ?
    avatar
    jaguda

    Messages : 179
    Date d'inscription : 07/02/2014
    Age : 21
    Localisation : Le Havre

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par jaguda le Dim 15 Fév - 13:56

    Finalement, la demande de Jaguda a été entendue. Des renforts de la main d'Argus ont été envoyés en Ombrelune. A peu prés quinze soldats. Au vu de leur entrainement, leur discipline, et esprit d'équipe, cela serait plus qu'assez contre les roués et démons des ruines Baa'ri. Normalement.

    Mais comment cela allait se passer, au final? Jaguda ne pouvait en être sûr. Déjà... La stratégie à utiliser lui posait problème. Devait-il séparer la petite troupe en deux, ou même en trois, vu qu'il y a plusieurs entrées dans le camp? Cela permettrait de frapper l'ensemble des troupes ennemies, mais cela diviserait la force de frappe, également... Mais finalement, l'entrée du camp par laquelle il discuta avec le roué, une autre fois, était assez large pour faire passer la troupe et bloquer le grand nombre de roués.

    Sa discussion avec Elleanore lui rappela quel poids était sur ses épaules. Et l'échec n'était pas une option. Des vies étaient en jeu, ainsi que l'honneur et la fierté du peuple draeneï, et son courage. Trop de choses essentielles. Et c'est pour cela qu'il devait trouver des alliés de confiance, et pour cela, en dehors de ceux de son peuple, il avait contacté Elleanore... Dont la réponse a malheureusement été négative, et Daerwyn, mais qui ne donnait plus de nouvelles depuis la dernière rencontre. Méon était mêlé au combat, mais Jaguda avait l'impression qu'il servait plus ses propres intérêts que l’intérêt commun. Donc il ne voyait pas en lui un allié à long terme. Après la destruction du clan gueule-de-dragon, que fera-t-il?

    Il fallait en tout cas faire jouer ses relations passées... Et présentes pour trouver des combattants suffisamment puissants pour s'opposer au traitre.
    avatar
    jaguda

    Messages : 179
    Date d'inscription : 07/02/2014
    Age : 21
    Localisation : Le Havre

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par jaguda le Mar 24 Fév - 19:11

    Le moment était arrivé, le moment de la premiere attaque sur l'ennemi. Une attaque cruciale, car les degats allaient être si bien physiques que psychologiques, et allaient toucher le moral de l'ennemi.

    Jaguda savait que le combat n'allait pas être de tout repos, mais il ne s'est pas attendu à cela, à vrai dire... Les roués n'opposaient pas une si grande resistance que cela, tout comme les surveillants Illidaris, mais les Elekks des roués et les abyssaux, eux... C'était une toute autre histoire.

    Pire encore, ils apparaissaient sans cesse, un redresseur de torts vint dire plus tard que cela était dû à un roué qui les faisait apparaitre, et ce roué n'arretait pas de crier des insanités... Et un autre imprevu arriva, lorsque trois roués apparurent aprés la capture du chef des ruines Baa'ri.

    L'un d'eux est tombé rapidement, un autre est vraiment... tombé, repoussé par Uktena, et avec l'autre, l'affrontement était inevitable. Le combat était difficile, mais au final, tous s'en sont sortis.

    Un probleme majeur est cependant apparu durant cette attaque : La volonté de tout decapiter de Uktena. Il fallait y faire quelque chose, ou elle ne pourra plus participer aux assauts à venir, son attitude est dangereuse pour la suite des operations.

    Au final... Aprés un long combat, où tous sont allés au dela de leurs limites, le chaman roué qui invoquait les abyssaux tomba sous les coups de l'armée. Et les abyssaux disparurent.

    Jaguda regarda le camp un court instant, ne constatant que le feu, un camp desolé. Il était peiné qu'il soit devenu ainsi, et pensait aux reliques Baa'ri, mais sa temerité le rattrapa, et la douleur l'envahit, il ne pouvait plus la combattre, tomba à terre, et expira sa douleur, et un draeneï le ramena au camp, où peu de temps aprés il perdit conscience...

    L'assaut était mitigé. D'un côté, ils ont conquéri le camp, bien qu'au prix de quelques pertes, mais de l'autre... Jaguda n'était pas fier de lui d'être allé si vite, il devait apprendre à gerer le stress en combat. Sans quoi, sa volonté d'en finir au plus vite fera que ce sera sa vie qui se terminera au plus vite, ainsi que celle de ses compagnons.
    avatar
    jaguda

    Messages : 179
    Date d'inscription : 07/02/2014
    Age : 21
    Localisation : Le Havre

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par jaguda le Lun 2 Mar - 18:17

    Jaguda souhaitait attendre ses alliés avant d'agir, mais ne les trouvant point, il partit, seul, à la collecte des informations dont il avait besoin.

    Pour cela, il passa d'abord à Shattrath. Il fallait parler au Soleil brisé pour avoir un troisieme allié, de taille qui plus est, au combat à Ombrelune. Le premier assaut s'était assez mal deroulé, malgré la victoire, et c'était une preuve que l'aldor et le Triumvir seuls ne pouvaient reussir.

    La rencontre avec le commandant s'est bien passée. Il était prêt à mobiliser les troupes de Quel'danas, mais il fallait d'abord mettre un terme aux combats que menaient les desherités et les Nagas. Il fallait donc savoir si les Sin'dorei pouvaient terminer seuls, et sinon, savoir si des recrues fraichement entrainées pouvaient suffir.

    Pour cela, Jaguda se mit en route vers Lune d'argent, rencontrer le Thalassien, comme il fallait maintenant les appeller parait-il, Daerwyn Sombre-chant. Il ne pouvait lui repondre par rapport à la question de l'île de Quel'danas, disant que le commandant Jeylin était la personne la plus competente à repondre, mais lorsque Jaguda lui demanda s'il pouvait toujours rallier les Sin'dorei de l'halte de l'eclipse et de l'halte Illidari, celui-ci lui repondit qu'il allait s'en occuper.

    Jaguda partit donc, en le remerciant le Thalassien, et preparant ensuite le rapport qu'il doit envoyer au commandant de l'autel Sha'tar.
    avatar
    jaguda

    Messages : 179
    Date d'inscription : 07/02/2014
    Age : 21
    Localisation : Le Havre

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par jaguda le Mar 3 Mar - 21:04

    Jaguda se rendit à Ombrelune, un soir, afin de constater la reaction du traitre et de son armée à l'assaut des Ruines de Baa'ri.

    Il y avait une réponse. Une armée de diablotins et un démon se tenait en face de l'armée draeneï. Tant qu'ils attendait, ca allait.

    Ensuite, Jaguda se rendit au camp, voir l’état du prisonnier, Onolu. Mais avant même d'avoir pû le regarder, quelque chose le frappa : Une personne sur un tapis volant, et une petite morphologie, et les yeux ressemblants à ceux d'un humain. Que faisait-elle ici, à Ombrelune? Telle était la question de Jaguda, qui ne se fit pas attendre pour la lui poser.

    La réponse, elle aussi, ne tarda pas. Apparemment, c'est une magicienne de feu qui chasse les démons. Rekhii est arrivée, et a pu discuter avec elle. Jaguda ne comprenait pas trop la discussion, perdu dans celle-ci, et réfléchissait surtout à une chose : S'il fallait l'accepter ou non. Lorsque la reprouvée était venue, Jaguda l'avait accepté car il lui a déjà parlé auparavant, et semblait pas être méchante... Mais là, il ne la vit jamais. Il n'en entendit jamais parler. Serait-elle un atout ou un désavantage? Saura-t-elle combattre avec des draeneï, qui ont leur façon de faire, et leurs mœurs différentes de celles des humains? Voyant que Rekhii était d'accord pour l'accepter directement, Jaguda se vit la main forcée, et lui proposa un entretien, afin de répondre à toutes ces questions, et surtout, pourquoi elle souhaite combattre les démons.

    Enfin, la femme partit, et les deux draeneï sont allés voir Onoru, gardé. Se demandant s'il fallait l'interroger à deux, ou attendre les autres, la venue de Tezca fit que le choix a été pris.

    Tous les trois sont donc allés vers Onoru... Et une longue discussion s'en suivit. D'abord, ils essayèrent de comprendre, ensuite Jaguda essaya de contraindre Onoru à coopérer, sans succès. Il tenta de plus belle, mais en le menaçant physiquement. Rien. Malgré les effort des compréhensives et bienveillantes Tezca et Epine, il ne révéla rien d'utile, seulement de la rancœur.

    Jaguda proposa, au final, un marché. Mais il entra par une oreille, et ressortit par l'autre. Et la venue d'Uktena n'arrangea rien. Elle devient trop agressive, trop meurtrière. Trop de rancœur incontrôlable ou presque envers les Cendrelangues. Et la connaissant, elle pourrait se laisser manipuler par lui...

    La décision fut donc prise d’emmener Oronu voir Nobuno, à l'Exodar. Le transfert a donc été fait par les redresseurs de torts du camp, et il sera dorénavant en prison à l'Exodar.

    Peut-être le guide des chamans saura-il s'y prendre avec lui?...
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par gonfires le Jeu 5 Mar - 10:54

    Les cristaux était rassemblé mais il allait avoir besoin d'aide pour terminer sa mission. Son illusion est trop handicapante pour que ce soit fait tout seul.

    Qui acceptera de venir ? Jaguda surement. Il était prêt à finir d'aider Méon. Il aura Noraku en soutient aérien avec deux ou trois dragons libéré. Il pourra certainement compter sur l'aide de Valek mais c'est tout. Epine, Uktena ou même Emiade c'est hors de question. La finesse ou les réflexes sont des mots inconnus pour certaines.
    avatar
    jaguda

    Messages : 179
    Date d'inscription : 07/02/2014
    Age : 21
    Localisation : Le Havre

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par jaguda le Sam 7 Mar - 16:13

    Alors qu'il survolait le village Naga à Ombrelune, a la recherche d'informations sur la véritable nature des Nagas, pour confirmer ou non l’hypothèse de Rekhii, Jaguda vit un orc entouré de cadavres de Naga. La curiosité le frappa alors, et il voulut découvrir qui était cet orc qui arrivait à lui seul combattre tous ces nagas.

    S'approchant de lui, il lui demanda ce qu'il faisait là. L'orc, d'abord méfiant, lui répondit qu'il était à la recherche d'un parchemin détenu par les Nagas pour le ramener à son père. Jaguda ne comprenait pas qu'avait ce parchemin de si particulier, et Grom'tor, tel était son nom, non plus. Mais il vit là une occasion d'affaiblir les Nagas, qui étaient bien sous la bannière Illidari, et d'aider. Selon ses informations, qu'il avait obtenu en "frappant" les nagas (frapper n'était pas le bon mot, au vu de la force de l'homme) le guidaient vers une caverne. prés de l'autel Sha'tar.

    Ils y allèrent donc, et sur la route, rencontrèrent des Nagas corrompant les elementaires d'eau et les faisant devenir agressif. L'entrée de la caverne n'était pas très bien gardée, et les Nagas se tournaient vers l'armée Draeneï et Thalassienne deployée devant eux. Mais il fallait se montrer prudent tout de même, et laissant  Grom'tor tenir l'entrée de la caverne, Jaguda alla voir Arctus pour lui demander de lancer un assaut sur les Nagas, et le temps que l'armée se prépare correctement, il écrit plusieurs lettres adressées aux champions de leurs races respectives.

    Il vit sur la route Méon, qui l'informa que les préparatifs étaient quasi prêts pour combattre les gueule-de-dragon, et Jaguda confirma sa participation à sa mission.

    Ainsi, Nalaawen vint, après un long moment d'absence, et Tezca aussi, plus tard, aprés que Jaguda ait fait une visite de la région à Nalaawen.

    Lorsque tout était prêt, les quatre combattants, quatre car Uktena était venue elle aussi, se dirigèrent vers le pont où était déployée l'armée, et parlèrent à Arctus. Le plan allait être le suivant : Pendant que les cinq personnes prenaient d'assaut la caverne, l'armée allait avancer jusqu'au deuxième pont, les libérant ainsi d'une attaque fourbe, spécialisation des Nagas.

    Le combat était dominé par les alliés, les ennemis ne pouvant que tenter de se defendre, en vain. Après être arrivés jusqu'au bout de la caverne, ils y virent une chamane orque du cercle terrestre, prise au piégé par les Nagas, ils arrivaient à temps. En continuant, Jaguda découvrit des coffres, mais un chef Naga allait poser problème, le combat allait être inévitable... Mais il était comme les autres, en leur faveur, mais Jaguda sentait qu'il n'était qu'un lieutenant, quelqu'un de sacrifiable pour les Nagas.

    Il retourna vers les coffres, les prit, et Tezca put en prendre un plus tard, et sortirent. Grom'tor s'occupa ensuite des coffres, et les trois draeneï, après que Nalaawen soit partie, exténuée, allèrent vers un chaman roué, responsable de la corruption des elementaires d'eau. Il les corrompait, et pourtant, gardait l'eau pure. Jaguda ne comprenait pas comment c'était possible, mais c'était les faits. Tezca tentait de le ramener à la raison, de le faire redevenir sain d'esprit, mais inutile, le dialogue s’enfonçant de plus en plus, le roué ne voulant rien entendre, Jaguda s'approcha de celui-ci, le força à se repentir, brisa les trois totems qui l'entouraient, et l’assomma. Un elementaire d'eau pure, venu un peu plus tôt, ramena ses "frères" corrompus à la pureté, et c'en était fini. Il ramena le roué à l'autel Sha'tar, peut-être faudra-il le placer à l'Exodar, plus tard.

    Tous les trois allèrent ensuite vers le père de l'orc, voir ce que contenaient les coffres. Ils contenaient bien un parchemin, mais un fragment seulement. Jaguda demanda pourquoi rechercher ces parchemins, et à quoi ils cherchaient, et la réponse était... inattendue.

    Il y a bien longtemps, lors encore du régne de Gul'dan sur la Horde, cet homme, Oronok, participa à un terrible événement... La séparation des elements et du peuple orc. La formule contenue dans les parchemins était utilisée. La conséquence de cet acte fut la destruction du lien unissant les vivants et les elementaires... Et par conséquent leur corruption. Terrible... Mais cela ne courage pas Tezca et Uktena, qui étaient prêtes à mener le combat pour rétablir l'équilibre.

    Il fallait bien ça, au moins... De la motivation. Ce n'était pas prévu dans les plans du redresseur de torts, mais ça allait être un investissement précieux, sans aucun doute.

    C'est ainsi que commença une journée calme apparemment sans histoires, et se termina sur une possibilité de ramener un équilibre en Ombrelune...
    avatar
    Elorfiwyn

    Messages : 462
    Date d'inscription : 16/05/2011

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par Elorfiwyn le Mer 11 Mar - 7:35

    Vallée d'Ombrelune, Forteresse Gueule-de-Dragon. Peu après l'assaut.

    -Ainsi donc ils ont réussi à avoir Zuluhed ? Pff bande de minables. incapable de se débarrasser de trois personne et quelque Drakes rebelles. Heureusement qu'il était plus prudent que vous. Combien a t-il stocké de fragment d'âme ?

    - Quatre seigneur.....il....il n'en reste plus que deux.

    -On a le troisième. Où se trouve le quatrième ?

    -Caché. Il a mis le fragment en sûreté dans les Paluns. Le futur corps est déjà prêt. Nous avons même reçu l'aide d'un allié inattendu pour préparer le corps.

    -Bien. Dite à nos chamans de renforcer les orcs ici. Les Drakes commencent à se rassembler pour un assaut et espérer en finir.

    -Oui maître

    -Dite à l'escarpement de se préparer également.

    -Seigneur le vol du Néant à pris le contrôle de notre couloir aérien. Cela fait un moment que plus aucun ressource ne nous parvient par ce chemin.

    -Vous voulez dire que vous avez étaient également incapable de garder ce couloir ?! Affligeant. *lève la main. Elle se recouvre d'énergie gangrenée qui se jette sur l'orc et le dévore*

    *cris d'agonie*

    -VOUS !

    -Ou....oui Seigneur ?

    -Débrouillez-vous pour contacter l'Escarpement si vous ne voulez pas finir comme lui ! Et préparez le rituel de réincarnation pour Zuluhed.

    -A vos ordres Seigneur.


    _________________
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par milinda le Mer 11 Mar - 14:13

    Le message était clair. Quelque chose se passait en Outreterre, sur une terre qu’elle avait bien connue autrefois : la Vallée d’Ombrelune. Sœur-du-Feu frémit comme caressée par un courant d’air glacial dans la chaleur ardent de sa grotte-sanctuaire. Il fallait aller là-bas.

    Pitons-du-Tonnerre. Dans les Bassins de la Vision, les sages du Cercle Terrestre priaient en permanence les esprits pour le maintien de l’équilibre du monde entier. Chayem fut étonnée de s’apercevoir que leurs prières atteignaient même l’Outreterre. Aller là-bas ne l’enthousiasmait pas du tout mais si le Cercle le lui demandait, elle ne pouvait pas refuser. Elle se mit donc en route immédiatement.

    Autel de Sha’tar. Les occupants la virent arriver avec étonnement. Elle n’était pas clairvoyante. Elle n’était pas non plus du Soleil-Brisé. Elle n’avait pas les yeux verts, comme la plupart des gens de sa race. Elle ne les avait pas bleus non plus. Et quand elle leur expliqua qu’elle était du Cercle Terrestre, leur étonnement augmenta au point qu’ils en doutèrent. Elle dut leur prouver sa bonne foi en leur faisant une démonstration de ses talents de chamane. « Les esprits ont besoin de moi ici » affirma-t-elle. Sous une étroite surveillance à la fois intriguée et suspicieuse, elle obtint l’autorisation de rester dans le camp en attendant de rencontrer une autorité qui pourrait l’interroger et statuer sur ce qu’il était bon de faire. Elle leur répondit par un sourire confiant et quelque peu espiègle : « IL en sera donc ainsi ! »

    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par milinda le Mer 11 Mar - 18:15

    Epine, quant à elle, tenta d’aller interroger les anciens anachorètes pour avcoir des informations sur cette médaille de Karabor dont lui avait parlé Jaguda. Izmir, Caedmos et Fallat, mais aussi le Prophète Velen, son Maître. Ainsi, elle apprit certaines choses que seuls les anachorètes pouvaient savoir.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par gonfires le Jeu 12 Mar - 7:26

    Le vol est prêt pour le dernier combat. Il ne reste plus qu'à rassembler les combattants. Méon envoya donc plusieurs lettres aux personnes les plus aptes à réussir cette mission.

    *Lettre à destination de Shae, Valek et Tezca*

    Bonjour.

    Le Vol du Néant est bientôt libre cependant il leur manque un dernier combat à réaliser.
    C'est pour ce dernier combat que Noraku et moi même sollicitons votre aide.
    Si vous êtes d'accord pour nous aider, envoyez moi votre réponse rapidement.

    Méon Silarce.

    *Lettre à destination de Jaguda*

    Bonjour.

    C'est le dernier combat du vol du néant et j'aurai besoin de toi pour en finir avec les Gueule-de-Dragon.
    Il faudrait aussi que tu contact les Clairvoyants par l’intermédiaire du Soleil-Brisé pour demander leur aide. Ce serai dans leur intérêt de nous aider étant donné que l'un e leur camp est sous la menace directe des orcs.
    Si tu ne peux pas ce n'est pas grave j'irai au Sanctum des étoiles directement.

    Merci d'avance.

    Méon
    avatar
    jaguda

    Messages : 179
    Date d'inscription : 07/02/2014
    Age : 21
    Localisation : Le Havre

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par jaguda le Ven 13 Mar - 19:28

    * reponse à la lettre *

    Méon,

    J'ai parlé avec le commandant Hobb. Il a accepté d'envoyer une douzaine d'hommes pour l'assaut, il ne reste plus qu'à fixer la date.

    Que la lumiere te donne la force,
    Jaguda.
    avatar
    Tezca

    Messages : 59
    Date d'inscription : 16/07/2013

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par Tezca le Sam 14 Mar - 20:26

    Spoiler:
    (j'ai une semaine de retard, dsl :'( )

    Jaguda lui avait envoyé une lettre parlant de repousser les nagas en ombrelune et de purifier des esprits de l’eau. Tezca faisait la tête. Elle allait devoir repasser par Shattrath si elle voulait aider.
    Elle méditât une heure avant de se mettre en route.
    Son passage dans la ville fut bref.
    Elle arrivât juste à temps pour avoir quelques explications obscures a propos d’un orc qui attendait a l’entrée d’une grotte et d’une attaque de diversion.

    Contact fut prit avec le commandant de l’escouade qui devait pousser la ligne de front pour repousser les nagas.

    Une fois coordonnés, le groupe formé de Kaguda, Uktena, Nalawen et Tezca s’envolât vers la grotte dans le dos des lignes ennemies et s’y engouffrât.

    Ils trouvèrent quelques cadavres de Nagas. L’orc avait visiblement perdu patience et avait décidé de passer le temps.
    Il n’était pas du genre a tergiverser mais semblait assez efficace.

    Le groupe était assez agressif, balayant tout sur son passage, y compris les élémentaires.
    Arrivés a une intersection le groupe fit une pause. Tezca en profitât pour changer d’équipement afin de mieux soigner. Le groupe avait une puissance de frappe suffisante. Puis elle tentât d’apaiser un élémentaire.

    Le groupe commençât par supprimer les deux nagas qui le dirigeaient, et Tezca, a force de patience parvint a l’apaiser.

    L’élémentaire lui parlât d’un chaman devenu corrompu qui les entraînaient avec lui dans sa chute. Uktena sentait la colère monter en elle, elle voulait tuer cet impie.
    Pendant ce temps le groupe continuât sa progression en direction d’une personne assiégée par les Nagas.
    C’était une chamane du cercle terrestre mais elle ne put hélas donner beaucoup plus de précisions.

    Le reste de la grotte fut nettoyé sans ménagement par le groupe qui pu passer sans que les élémentaires d'eau n'interviennent.
    L’orc put récupérer des coffres auxquels il semblait tenir, un genre de trésor familial.

    Une fois à l’extérieur, Uktena et Tezca commencèrent à discuter.

    L’eau était chauffée par la gangrelave, et pourtant elle restait pure. Le Chaman corrompu n’était peut être pas foncièrement mauvais…
    Elles prirent la décision de remonter vers la source, vers les bassins. Jaguda les suivit.

    Ils y trouvèrent le chaman fou. Il avait lutté pendant des années pour préserver l'eau de la catastrophe qui rongeait Ombrelune. Mais cette lutte extrême l'avait poussé a des choix extrêmes, soumettre les élémentaires.
    Dans sa folie il refusait obstinément de les liberer de peur qu'ils ne soient souillés.

    Tezca commençât a argumenter. Les élémentaires qu'elle avait libérés dans la grotte vinrent lui prêter main forte. Et pendant que la volontés vacillait entre liberté et rage, Jaguda passât par derrière pour assommer le chaman.

    Un dernier indice leur fut donné par les élémentaires sur le moyen de stopper la gangrelave, il fallait voir avec l'orc qui les avaient aidés.

    Le trésor que contenait le coffre était un parchemin utilisé par son père.
    Ce dernier, emplis de regrets, contât l'histoire du parchemin d'invocation, du moins de son fragment que contenait le coffre. Il racontant comment il avaient invoqué un seigneur puissant, comment ils l'avaient corrompu, et expliquât que c'était lui qui alimentait la région en gangrelave.

    Avec tout les fragments du parchemin, il pourrait être invoqué de nouveau, et, avec un peu de chance, vaincu.
    avatar
    jaguda

    Messages : 179
    Date d'inscription : 07/02/2014
    Age : 21
    Localisation : Le Havre

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par jaguda le Mer 18 Mar - 16:57

    Jaguda apprit vite l'echec de l'assaut, et son coeur devint plus lourd encore. Des morts, encore des morts... Un echec. C'était malheureux, il vit déja cette bête auparavant, mais ne se doutait pas qu'elle puisse s'insinuer dans ce combat... Arcus et d'autres étaient emprisonnés dans ce fort plein de démons, et le temps leur était compté. Il fallait agir vite. L'attaque devait être rapide, victorieuse. Il fallait rassembler toutes les forces possibles, et attaquer.

    Le nombre de survivants était faible, mais avec les renforts du Soleil brisé, cela pouvait être suffisant pour gagner. Il fallait aussi attaquer la Halte de Glissentaille en même temps, et avec la prochaine attaque sur le fort gueule-de-dragon, l'assaut final sur le temple noir allait être permis.

    Cette guerre a assez duré.
    avatar
    jaguda

    Messages : 179
    Date d'inscription : 07/02/2014
    Age : 21
    Localisation : Le Havre

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par jaguda le Jeu 19 Mar - 15:43

    En arrivant sur place soir là, Jaguda vit son supérieur hirearchique, Kuros sur place, qui lui apprit qu'il prenait le commandement suite à la capture d'Arcus. C'était une surprise, et encore une fois une incomprehension pour Jaguda. N'avait-il pas prouvé à maintes reprises ses competences, sa volonté et son engagement dans ce conflit? On dirait bien que non. Mais soit, cela n'aurait rien changé à ses plans au final, au contraire, ceci a demontré qu'il était dans le vrai.

    Une petite discussion eut lieu, en attendant que les amis que Jaguda a contacté viennent. En repartant, il vit Chayem atterir. Il semblerait qu'elle soit là sur ordre du cercle terrestre. Jaguda n'avait pas confiance en elle, malgré le fait qu'il ait accepté ses plans de Karabor. Ses attaques étaient trop larges, pouvant blesser ceux qui l'entourent, et son caractere trop impetueux, et surtout... Elle ne combattrait pas pour une cause, mais pour des ordres, un détail qui a toute son importance. Mais il ne put que garder ses mefiances, aprés tout, c'était à Kuros qu'il reviendrait de l'accepter ou non.

    Il partit faire quelques preparatifs, et lorsqu'il revint, Nalaawen vint. Ensemble ils discuterent, et il vit une ombre au sol, et en levant les yeux au ciel, appercut un drake du néant. Peut-être Méon? En tout cas il ne descendit pas. Il aimait parler avec Nalaawen, tous deux étaient sur la même longueur d'ondes, et tous deux étaient aimaient l'action à l'inaction, chose rare à l'Exodar où le calme apparent a fait perdre ses reperes à ses habitants.

    En tout cas, l'attaque commença lorsque Tezca vint. Elle se passa en un éclair, et fut facile. Etrange, Jaguda sentait que quelque chose ne clochait pas, mais il ne put faire aucune hypothese qui pourrait se tenir, il ne pouvait que supposer.

    Enfin, Arctus était sauf, sur une plateforme. Les démons voulaient le faire tomber dans la gangrelave. Ce n'était pas dans les habitudes des démons, encore, avec de simples soldats, possible, mais avec un Commandant... Non, c'était vraiment etrange.

    Pendant le combat, Jaguda remarqua cependant que Chayem disparut. Elle était partie en bas. Voila pourquoi il n'avait pas confiance en elle. Elle n'était pas là pour se battre et sauver des vies, elle était là pour son propre compte, même si elle dit suivre les ordres.

    Il y avait des roués en bas... Des cendrelague. Mais il n'attaquaient pas. Une tactique? En tout cas, Jaguda restait sur ses gardes. Ils "protegaient" les survivants de l'assaut echoué. Il n'avait pas confiance en eux, mais raccompagna les survivants et un soldat blessé à la surface.

    En revenant, il alla sous une petite etendue d'eau, et aprés être remonté à la surface de l'autre côté vit ce qui semblait être Akama... Il ne le vit jamais auparavant, et même si cela aurait été le cas, il ne l'aurait jamais reconnu. Il savait juste que c'était un grand prêtre de Karabor avant l'attaque. Son language était sec, bref, direct. Chose appreciable. Il parlait d'une partie de son âme qu'Illidandetenait, et il fallait reunir un receptacle pour la sceller, et la proteger ainsi d'Illidan. Ce n'était pas dans ses cordes, ni à personne dont il avait la connaissance, mais il fallait trouver un moyen. Mais d'ici qu'il soit trouvé, Jaguda finirait le "nettoyage" de la région. Tout devait être pour l'assaut sur le Karabor.

    Nalaawen semblait vouloir être enfermée avec une etrange femme, à l'armure etrange et à l'arme encore plus... Elle savait ce qu'elle faisait, c'était certain. Elle lui demanda de dire à sa fille qu'elle ne reviendra pas de si tôt. Jaguda accepta, biensûr, mais lorsqu'il lui demandait si elle avait quelqu'un pour s'occuper d'elle, elle lui repondit qu'elle était au temple d'Elune de Darnassus. Il prit ca pour un oui, mais il allait demander tout de même aux Kal'dorei de celui-ci s'ils peuvent s'occuper d'elle.
    avatar
    jaguda

    Messages : 179
    Date d'inscription : 07/02/2014
    Age : 21
    Localisation : Le Havre

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par jaguda le Sam 21 Mar - 20:08

    Le soir de la fin des orcs était arrivé, enfin. Les clairvoyants, ainsi que les dragons du néant liberés étaient presents sur place.

    Peu aprés, Méon et Valek sont venus, ainsi que Shae. Tout le monde était sur place, l'assaut pouvait commencer. Il fut rapide, précis, et organisé, jusqu'à ce ce que le groupe arrive à la terrasse où se trouvait être Zuluhed... Celui même qu'ils ont tué la derniere fois.

    Mais c'était pas le plus important, ce qui l'était, c'est par quel sombre moyen les orcs revenaient à la vie, encore et toujours. Pour cela, il leur a fallu tuer les quatre orcs entourant Zuluhed qui était dans son bouclier. Une fois ceci fait, les morts ont cessé de revenir.

    Les dragons du néant ont incanté une etrange magie, sûrement celle du Néant, qui detuisit son bouclier, et tua Zuluhed sur le coup... C'était etrange, Jaguda n'était pas certain de sa mort, quelque chose clochait, même avec la mise à feu de son corps. Mais il n'y avait pas le choix.

    En remontant sur son griffon pour aller vers l'escarpement du Néant, Jaguda vit cette humaine qui souhaitait se joindre au combat contre les Démons en Ombrelune. Comment était-elle au courrant du lieu de l'assaut, et de la date? Aucune reponse n'a été donnée. Seulement la preuve d'une certaine curiosité de sa part. Il l'emmena donc avec lui a l'escarpement pour voir ce qu'elle donnait au combat. Et il le vit... Ce qui pouvait ressembler à de la magie gangrenée, mais n'ayant plus vu cela par la suite, il mit cela sur le compte de la confusion... Mais par contre, il vit cela à chaque fois, des sorts de l'ombre, comme celui d'insufler la peur à l'ennemi... Et egalement, depuis qu'elle s'est jointe au combat, il se sentait vidé de ses forces, pouvant difficilement tenir un combat, et l'appel à la lumiere était des plus compliqués... Et le fait que Navis lui dise qu'elle l'a vue mettre son armure gangrenée dehors confirma ses doutes... Et cela lui rappella un etrange sentiment de déja-vu. Il était certan que c'étaut une ennemi, maintenant, mais que fallait-il faire? Il allait en avertir Kuros, c'est certain.

    Mais en tout cas, aprés de longs combats, le chef de l'escarpement était vaincu, les orcs fuyaent, et Jaguda signala aux Roués que leur esclavage n'était plus. Ils étaient libres, et leur proposa de se joindre aux draeneï aux ruines Baa'ri. Lorsqu'ils accepterent, une joie envahit son coeur. Peut-être que les torts draeneï seront pardonnés par les Roués?...

    Enfin, il alla prevenir Kuros, aprés que les dragons du néant aient acceptés de les transporter... Et c'en était fini de cet assaut.
    avatar
    Nalaawen

    Messages : 162
    Date d'inscription : 08/06/2011
    Age : 34
    Localisation : Chez Guillaume Tell

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par Nalaawen le Lun 23 Mar - 20:04

    L’opération contre l’avant-poste rempli de démons, magistralement dirigée par les forces combinées du Soleil Brisé, de l’Aldor et de la Main d’Argus, auxquelles Nalaawen s’était jointe sur l’invitation de Jaguda, s’était déroulée sans accrocs. L’offensive coup-de-poing menée par un groupe de combattants d’élite au sein duquel la Templière d’Elune était accompagnée de Tezca, Jaguda et Chayem, pénétra les défenses démoniques comme dans du beurre ; le gros des troupes de la coalition suivait en soutien et pour défendre les terrains gagnés.

    La base fut prise rapidement, et le commandant Arcus, suspendu dans une cage au-dessus d’un ravin empli d’eau corrompue, fut libéré.
    Cependant, Chayem remarqua un accès vers un niveau inférieur, non loin du lieu de détention du commandant Arcus. A l’intérieur, des Roués gardaient en détention des soldats de la coalition portés disparus. Ils obéissaient à un chef du nom d’Akama. Le groupe fut emmené auprès dudit Akama par un passage dissimulé sous un cours d’eau. Akama se tenait de l’autre côté de l’eau, devant une cellule dans laquelle se trouvait celle qu’un démon avait appelé « le trophée d’Illidan »…

    Elle se tenait debout derrière les barreaux, toujours revêtue de son armure. Elle, c'était la Gardienne. La geôlière d'Illidan, Maiev Chantelombre. Considérée comme morte parmi les siens, Maiev était en réalité prisonnière d'Illidan, qui avait sans doute trouvé amusant d'inverser les rôles.

    Nalaawen s'empressa de lancer les négociations pour la libération de Maiev, mais Akama refusait. Selon ses dires, la Gardienne était un élément essentiel de son plan pour libérer les siens d'Illidan: c'est elle la seule capable de le mettre à mort. De toute évidence, Akama ne la libérerait pas. Il fallait trouver autre chose.

    Obéissant à son devoir de Templière, Nalaawen rejetta l'idée de partir sans Maiev. Elle dégaina ses armes et les tendit à Akama, et se constitua prisonnière des Cendrelangue, afin de partager la cellule de la Gardienne. Elle s'assurait ainsi qu'Akama tiendrait sa parole, à savoir libérer Maiev au moment où le Temple Noir serait attaqué et Illidan défié, mais par sa captivité, la Templière d'Elune espérait bien faire également accélérer l'assaut du Temple Noir. Elle mettait ainsi une grande pression sur les épaules de Jaguda, mais Nalaawen n'avait pas le choix, et elle avait toute confiance en ce dernier. Elle lui demanda d'ailleurs de se rendre à Darnassus pour trouver Nalya, la fille de Nalaawen et Ashureï, afin de lui dire que sa mère ne reviendrait pas avant un long moment, et qu'elle resterait quelques temps en compagnie des Templières d'Elune.

    Le cas Illidan devait être réglé une bonne fois pour toutes, et seule Maiev pouvait y arriver. Ainsi, pour permettre à la Gardienne de parvenir à ce but, Nalaawen se devait de l'accompagner à chaque instant. Pour cela, la Templière renonça à sa liberté. Elle ne reverrait ni sa fille, ni la lumière de la Lune avant un long moment...
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par milinda le Lun 23 Mar - 22:45

    Ce n’est pas Jaguda, mais Epine qui se rendit à Darnassus auprès de l’enfant de Nalaawen. Une lettre du redresseur de torts le lui avait demandé et Epine ne pouvait pas refuser d’aider une amie en difficulté.

    Elle suivait de loin ce qu’il se passait à Ombrelune. Jaguda semblait motivé. Tezca l’accompagnait. Sans doute serait-ce un moyen d’atténuer la gravité de leur faute commise il y a quelques jours à Brume-Sang. Epine redoutait le moment de leur prochaine rencontre. Le Prophète restait calme, mais il avait confié à l’anachorète son inquiétude au sujet de la solidarité des draeneï s’Azeroth et du manque de sagesse de ses deux-là en particulier.

    Epine savait aussi que Chayem Sœur-du-Feu était là-bas. Elle connaissait certains de des secrets de la Chamane elfique et pensait que c’était un atout pour le groupe qu’elle ait accepté de s’y rendre, même si c’est le Cercle Terrestre qui l’y avait poussé. Chayem connaissait bien le Temple. Elle connaissait aussi les forces présentes en son sein. Il y a avait toutefois un danger. La motivation de l’elfe était douteuse. Le désir de vengeance qui sommeillait en elle pourrait se réveiller et la haine pourrait fausser son jugement et déstabiliser les actions du groupe. Il faudra se méfier.

    Epine alla au Temple de Darnassus prier pour la sécurité de son ami Nalaawen en veillant, sous l’œil attentif des prêtresses d’Elune, sur sa fille.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par milinda le Ven 27 Mar - 23:25

    Chayem tournait en rond, cherchant un artefact sur lequel elle n’avait aucune indication, n’avait aucun indice. Nagrand. Le Trône des éléments. Elle regardait ses maîtres. Ils avaient l’air absorbé par leurs méditations. Elle n’osa pas les déranger. Tout à coup, elle eut la vision de Nalaawen, la kal’dorei qui s’était constituée elle-même prisonnière pour aider une étrange autre elfe qui était détenue par Akama. Nalaawen et Chayem, une longue histoire. Haine ? Amour ? Kal’dorei et sin’dorei. Pire : Orc’dorei. Chayem s’était rendue compte qu’elle éprouvait une grande amitié pour cette kal’dorei. Pourquoi ?

    Sœur-du-Feu se rendit dans la Vallée d’Ombrelune, à la Cage de la Gardienne. Elle voulait parler à Nalaawen mais l’accès à sa prison était impossible. Un éboulement en avait obstrué l’entrée. Après s’être renseignée, elle apprit que rien n’était possible pour bouger ces cailloux. Le Soleil Brisé n’avait pas la compétence nécessaire pour cela ? Qu’à cela ne tienne. La voie des esprits était ouverte.

    Chayem parvint à entrer en communication mentale avec Nalaawen. C’est ainsi qu’elle apprit en direct son transfert de la Cage de la Gardienne à une autre prison. Mais impossible de savoir laquelle. Quant à l’autre elfe, Maiev, elle oublia tout simplement de demander ce qu’il en était pour elle.

    Une voix inconnue sortit Sœur-du-Feu de sa profonde méditation. Une draeneï habillée en bleu l’informait qu’elle était demandée à l’Autel des Sha’tar. Jaguda s’y trouvait. Et Tezca aussi. Jaguda expliqua à Chayem ce qu’elle savait déjà à savoir que Nalaawen avait été transférée. C’est Oronu qui en avait informé Jaguda. Pour la libérer, ils avaient tous l’intention de partir au combat. Combat. Violence. Mort. Encore. Toujours les mêmes rengaines. Tous les plans de Chayem s’effondrèrent et, pendant que Chayem pensait à tout cela, ses amis s’envolèrent tous en la laissant là.

    La boîte-à-lettre attira son attention. Elle s’y rendit pour voir si quelque chose la concernant pourrait bien s’y trouvé. Effectivement, une lettre l’attendait. Un message de Thrall qui lui demandait de venir le voir immédiatement. Elle ressentit cela comme un soulagement. Cela la réconforta de se laisser guider par une autorité et se reposa un peu son esprit. Elle cessa de se torturer l’esprit pour savoir où est sa place. Thrall n’était-il pas son maître ?

    Chayem partit immédiatement pour Orgrimmar.
    avatar
    jaguda

    Messages : 179
    Date d'inscription : 07/02/2014
    Age : 21
    Localisation : Le Havre

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par jaguda le Sam 28 Mar - 2:45

    Jaguda était arrivée en journée à l'autel Sha'tar, et prit un temps de repos afin d'affiner ses plans sur l'assaut de glissentaille. Mais rien ne marchait. Sa tête entrait en ébullition, et finalement, il prit une pause qui dura longtemps... Jusqu'à l'arrivée de Soronu.
    Celui-ci lui apprit que Nalaawen était transférée sur la terrasse ouest de Karabor, celle pleine d'orcs, catastrophe. Il fallait agir, et vite.
    L'appel était lancé aux combattants présents par les Sha'tar, et répondirent Méon, Tezca et Chayem, sans doute déjà présents dans la région. Jaguda les informa de la situation, et partit pour Karabor. Chayem ne semblait pas être venue... Elle lui fit une remarque avant son départ qu'il ne semblait y avoir que des combats ici... Jaguda était étonné. Bien sûr qu'il n'y a que des combats, puisque c'est Ombrelune. Cela ne pouvait être autrement.
    Finalement ses doutes quant à elle étaient fondés. Il ne pouvait lui faire confiance.
    Enfin, l'armée était déjà sur place, prête à intervenir. Tezca monta dans le char et nettoya la plateforme. Heureusement qu'elle était là. Mais son comportement durant la bataille... il était certes prévisible, mais Jaguda ne s'attendait pas à ce que cette panique soit si forte. Elle faisait son devoir, mais était paniquée. Il ne pouvait faire plus. Il ne pouvait la laisser partir non plus... Elle était nécessaire. Sans elle, leur combat était voué à l'échec, et Nalaawen mourrait.
    Apres d'âpres combats, tous arrivèrent en haut de la plateforme, saufs. La rage du combat était difficilement maitrisable, et cela agaçait de plus en plus le groupe... Mais il n'y pouvait rien. La rage est ce qu'elle est, indomptable. Jaguda était un mauvais redresseur de torts pour cela.
    Mais alors que Nalaawen sortit, saine et sauve, un personnage terrifiant fit son entrée... Teron Fielsang. Le fléau des draeneï, en personne, et encore en vie.
    Son pouvoir était colossal, et il était impossible de le battre pour le groupe, étant donné qu'il pouvait les emprisonner dans l'ombre... La fuite était le seul moyen possible de s'en sortir. L'armée d'infernaux posait problème, mais pouvait être facilement résolue. Mais Teron empechait la fuite à cause de la prison d'ombre.
    Tezca était tombée plusieurs fois, gravement blessée, et Nalaawen se fit éjecter en dehors de la terrasse par celui-ci. Sans doute affaiblie et sans son équipement, elle ne pouvait combattre. Il ne restait que Méon et Jaguda.
    Mais il fallait prendre soin de Tezca. Jaguda demanda cela à Méon. Son choix était fait. Mais celui des autres non, reticents à le laisser seul. Jaguda était heureux de voir cet élan de courage, et espérait qu'il ne se perdrait jamais.
    Finalement, Teron s'approcha, et Jaguda commença le combat... Son dernier, et il en était parfaitement conscient.
    Le combat était rude à mener, il devait tenir dans la durée, permettre aux autres de partir, mais également infliger des dégâts à Teron afin de faire un adversaire de prestige pour celui-ci. Les coups s'enchaînaient. Jaguda frappait de son puissant marteau offert par le prophète lui-même chaque faille dans la défense de Teron, et celui-ci faisait de même...
    Etrangement, Jaguda souriait durant tout ce combat. Il éprouvait une certaine nostalgie et un plaisir. Même si c'était un adversaire, son ennemi, l'un des pires, il lui offrait un beau combat. Ajouté à cela le fait que quelques jours plus tôt il était dans la peau de Teron dans l'ile de Brume-sang le faisait également sourire, de honte.
    Une idée lui vint pendant qu'il réfléchissait à tout cela tout en combattant de prendre le portail qui menait vers Akama... Là, Teron serait définitivement éloigné du groupe qui sera sauf. Cela signifiait le succès de la mission. Alors Jaguda en appela aux pouvoirs de la lumiere pour assommer Teron, et partit vers le portail, tout en veillant à ce que Teron le suive.

    Arriva devant Akama, pour la couverture, Jaguda faisait semblant d'être surpris pour ne rien reveler de ce qui devait se passer. Il savait que le combat continuerait. Il ne devait rien compromettre. Mais le dialogue tourna court. Il demanda à Teron un moment pour se recueillir et prier les Naarus, qu'il ne voulait lui accorder... Jaguda ferma donc un instant les yeux, pria une dernière fois, les recouvrit, et prit sa masse dans ses mains.

    La première attaque était importante, et il la lança, frappant de toutes ses forces l'ouverture dans les côtes de Teron. Celui-ci ne grimaça même pas, et répondit de la même façon avec sa hache.
    Les armures en plaques des deux combattants résonnaient dans une harmonie guerrière, régulière et puissante, à l'image des attaques des combattants. Le combat d'endurance était terminé, et Jaguda utilisa toutes ses forces en un court instant. Sa rage pouvait enfin être liberée de toutes les contraintes que lui imposait sa fonction.

    Le combat dura dans sa globalité... une minute, tout au plus? Une minute de folie. Une minute d'harmonie. Une minute où se melait la rage du combat et la lumiere vindicatrice. Une minute de bonheur pour Jaguda.

    Mais alors que Jaguda assenait encore une fois un coup dans le torse de Teron, il remarqua que celui-ci n'a même pas tenté de bloquer l'attaque... Tout autour de lui s'arrêta, tout devint noir.

    Il vit Teron soulever sa hache du sol, avec sa main droite au début, et rejoignit sa main gauche sur celle-ci. Il regarda ensuite son visage, et vit un sourire malsain, sadique. Non, il n'était pas comme lui, au final. Il sourit lui aussi, et retourna regarder le voyage interminable de la hache... Il le voyait, la puissance déployée était bien supérieure à celle qu'il pouvait mettre en œuvre. Mais il mit sa main sur son ventre, là où la hache allait se loger, dans l'espoir de perdre sa main au lieu de son ventre, et laissa tomber son marteau tenu dans sa main droite pour renfermer son poing et frapper avec celui-ci imprégné de lumière dans le visage de Teron, découvert, mais...

    Le choc vint finalement. La hache toucha la première épaisseur du gant fabriqué par les nains de Forgefer, crée grâce aux orbes gelés fournis par Lethalew, brisa la plaque telle une mosaïque, sépara son bras en deux, fit de même pour la seconde épaisseur du gant, transperça l'armure en plaque du ventre de Jaguda et se logea dans celui-ci sur plusieurs centimètres. Le choc le plia, et dévia la trajectoire de son coup, qui ne fit que brasser de l'air... et il s’écroula.

    Il sentait quelque chose de chaud s’écouler de son ventre... Il regarda, mais ne vit que la hache plantée dans celui-ci, et Teron, au-dessus, toujours souriant. Il a toujours fait aussi froid à Ombrelune?
    Le combat était terminé.

    Teron s'approcha de Jaguda, tremblant, et lui dit qu'il avait mené un beau combat et qu'il l'honorerait. A sa façon, bien entendu, et demanda s'il avait un dernier vœu.

    Jaguda ne répondit rien, mis à part...

    Beau combat...

    Il repensait aussi au mal de Tezca, cette peur profonde, et avait quelques jours avant contacté les meilleurs alchimistes de Hurlevent pour leur demander de confectionner une potion speciale, une potion pour guerir les maux de l'esprit. Ils nommaient cela la potion des cauchemards, une potion qui fait affronter les pires cauchemards de la personne et qui lui permet de les vaincre. Jaguda la prit, ne prenant même pas la peine de demander le prix, mit toute sa fortune, 1000 pieces d'or, sur la table avant de partir, et la ramena chez lui, en ecrivant dessus "Pour Tezca"

    Teron retira alors sa hache, ensanglantée, la mit au-dessus de lui, et tous deux souriants, l’abattis sur le cou de Jaguda.

    Ainsi, son combat était terminé, et cette vie de violences. Durant ce court instant où la hache tombait, il se remémorait tout ce qu'il a fait durant cette année... Et il en était satisfait. Son sourire était sincère. Mais malgré tout peiné de devoir terminer sa vie comme cela...

    Mais une vie de combats mène à une mort en combat. Et celui-ci fut magnifique.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par gonfires le Sam 28 Mar - 11:51

    Enfin. Le vol du Néant est libre. A eux de tracer leur voie maintenant. Quand l'assaut à débuter ils n'étaient pas certain de réussir. Après tout ils avaient été asservit pendant des années.

    Mais avec l'arrivé des héros cela aller s'arranger. Méon, Jaguda, valek, Shae et Noraku.
    Grâce à l'action des Thalassien du groupe et du Vol les Gueule-de-dragon aller être supprimé.

    Noraku et les siens s'occupaient des défenses aérienne et de la couverture pendant que Méon et les autre attaquaient la forteresse. L'attaque se passa relativement sans encombres...du moins si on excepte le bombardement de Zuluhed depuis le sommet de la terrasse et que les orcs semblaient avoir prit deux ou trois mètre de taille en plus. Hein ? Quoi ? Oui oui Zuluhed est encore en vie. Il s'est surement fait ressusciter par ses sbires.
    Parvenue à lui le groupe eux quelque problèmes notamment pour s'occuper du Démoniste. En effet les orcs qui le protégeaient se relever régulièrement pour retourner le défendre sans compter qu'avec Jaguda le bourrin c'était pas gagner. Lui qui fonce sur tout il a fini par heurter un mur et tous le groupe tomba rapidement. Sauf Méon et Valek qui retournèrent dans les ombres....comme quoi savoir se camoufler peut être utile.

    Finalement le combat contre Zuluhed ne fût pas mener par eux mais par le Vol qui obtient sa vengence.
    Mordonei et Neltharaku atterrirent avec plusieurs des leurs et commencèrent à invoquer leur magie pour briser la protection du Zuluhed et s'en débarrasser une bonne fois pour toute. Méon cria au groupe de se mettre à l'abris. Quand le Néant déchaîne sa puissance mieux vaut pas traîner dans les parages. Toute la puissance du vol lancer sur une seule personne....brrr triste sort non ?

    Quand les cries s’arrêtèrent le groupe sortie et vie le Démoniste gisant à terre complètement carbonisé. Mordonei dit au groupe de rejoindre l'escarpement par le couloir aérien. Un groupe de drake les attendaient pour raser le dernier avant-poste du clan orc. L'assaut se termina dans les mines dans lesquelles ils retrouvèrent les derniers orcs ainsi que les chef du campement. Sur le chemin ils trouvèrent une personne qui s'était jointe au groupe sans demander mais sur le coup Méon ne réagit pas. Il avait autre chose à faire.
    Dans la grotte ils trouvèrent un autre drake du Néant qui ressemblait à Neltharaku. Le Suzerain Mor'goth à côté de lui sa hache à la main. Nos héro se jetèrent sur lui et après un combat rapide le chef fût défait et le Vol enfin libéré.

    Les Roués présent dans la mine répondirent à l'appel que Jaguda lança et tous le monde retourna à la surface.
    Il ne rester plus au Vol qu'à se reconstruire et effacer les traces du clan.

    Quelque jours plus tard alors qu'il allait à l'autel Sha'tar Méon trouva Jaguda, Tezca et Chayem. Ils allèrent attaquer une terrasse du temple Noir pour récupérer Nalaawen prisonnière.

    Attaquer une terrasse ? Méon moquait un peu mais comme Jaguda l'a aidé pour le vol il se décida à se joindre à l'attaque.
    Au final ça ne se passa pas tout à fait comme prévus. Nalaawen fût libérée mais Jaguda fût retrouvé décapité dans une caverne dans un endroit appelé la Cage de la Gardienne. C'était un Elfe appelé Teron qui tua Jaguda. Tezca elle n'a pas arrêtée de flipper durant tout l'assaut. Enfin bon. La témérité de Jaguda à fini par avoir eu raison de lui. Il ne verra sans doute jamais le projet qu'il a lancer se réaliser.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par milinda le Dim 29 Mar - 13:33

    Ce n’était qu’un rapport ! Le Seigneur Thrall ne l’avait appelée que pour cela. Chayem lui expliqua ce qu’il se passait dans la Vallée d’Ombrelune. « Que faisais-tu là-bas ? Ne t’avais-je pas envoyée au Norfendre, aux côtés de Garrosh ? » Lui demanda le chef de guerre sur un ton sévère. « Si Seigneur ! Mais les sages du Cercles Terrestres des Pitons-du-Tonnerre ont demandé que je me rende en Outreterre voir ce qu’il s’y passait. J’ai pensé que c’était important. » Répondit-elle. « Ça l’est sans doute. Mais tu ne m’en as rien dit. Crois-tu que ce soit toi, le chef de guerre de la Horde pour déterminer ce qui est plus important que mes ordres ? »

    Ce n’était pas la première fois que Chayem se faisait rappelé à l’ordre. A chaque fois, cela la faisait tressaillir. Elle n’aimait pas contrarier son seigneur. Non parce qu’elle l’aurait craint. Elle ne voulait que le servir au mieux mais le Cercle Terrestre auquel elle devait tant avait tendance à prendre la pas sur ses devoirs envers la Horde. Elle s’excusa. « Non seigneur Thrall ! Je vous prie de bien vouloir m’en excuser. J’aurais dû venir vous en parler avant. Comment puis-je réparer mon erreur ? »

    La réponse fut surprenante : « En y retournant ! Il faut terminer ce qui a été commencé » lança Thrall. Pui continua : « Nous avons appris ce matin la mort héroïque d’un redresseur de tort draenei lors de l’assaut contre le Temple, celui dont tu m’as parlé tout à l’heure. Tu le connais bien, il s’agit de Jaguda. » Chayem frémit. Lui et elle ne s’entendaient pas beaucoup mais elle avait bien compris qu’il était le moteur de toute cette opération et que la reprise du Temple Noir serait difficile sans ce moteur. Qui allait le remplacer ? Ce n’était pas vraiment ce qui préoccupait le chef de la Horde. « Il est impensable que la Horde soit mise hors du coup. Si le Temple Noir tombe, si Illidan est abattu, tout le mérite ne peut en revenir qu’à l’Alliance. De plus, nous avons un accord d’entraide avec les draeneis. Certes, il concernait Kalimdor, mais je souhaite qu’ils n’oublient pas ces accords. Ils nous ont aidés à nous débarrasser des démons qui envahissaient les Tarides. Il est donc juste de les aider en retour à se débarrasser des démons qui leur ont volé leur Temple. »

    Les intérêts de la Horde rejoignaient ceux du Cercles Terrestre. Chayem en ressentit un fort soulagement et sourit au chef de guerre. « Oui Seigneur ! Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour que la Horde ait aussi des héros dans ce combat. » Thrall garda son air sévère mais elle le reçu comme la rigueur d’un père envers son enfant : une bienveillante sévérité mêlée d’une certaine inquiétude, sans doute pour la vie de sa pupille. Chayem fit le salut orc vers son seigneur et tourna les talons, direction l’Outreterre.
    avatar
    Uktena

    Messages : 106
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par Uktena le Dim 29 Mar - 17:58

    Uktena n'avait qu'un intérêt lointain pour Ombrelune. Elle savait pertinemment qu'elle était d'avantage une gène pour l'Aldor et les autres héros qu'une aide, ses principes kurenaï prenant le dessus dans les conflits l'opposant aux ennemis dans la région.
    Son autre affiliation, le Cercle Terrestre, l'obligeait toutefois à s'inuiéter de la situation sur place, ce qu'elle faisait en inspectant les champs de batailles et lignes de front, sans intervenir d'avantage.

    Ce soir là elle repéra des odeurs et voix familière émanant d'un point des ruines d'une forteresse récemment arrachées aux démons.
    Elle alla y voir de plus près et trouva Méon, Tezca et Nalaawen au prise avec un éboulement. Ses amis étant en triste état et épuisés, elle se retint de les câliner amoureusement et préféra les aider à déblayer le passage ... ce qu'elle fit à grand renforts de maitrise élémentaire et de force brute.

    Derrière se trouvait le repère d'Akama, la cage de gardienne. Ainsi que le corps mutilé et amputer de sa tête de Jaguda.
    Akama leur raconta qu'un certain Teron était responsable du crime, avec un flegme et une absence d'émotion typique des Roués. Uktena échangea avec lui sur le même ton, faute de mieux, les deux individus avait beau être ennemis sur le papier, ils se connaissaient depuis longtemps, Uktena ayant grandit aux cotés d'Akama dans le même camps de roués. Leur chemins étaient différents, c'est tout...

    Finalement la long-voyante enferma les restes de son défunt amis dans un cercueil de glace qu'elle porta a travers la vallée d'Ombrelune pour le rapatrié à l'Exodar, avec l'aide de Tezca.
    Elle le déposa ainsi chez les anachorètes et fit prevenir Epine pour qu'elle lui rende les dernier hommages et le prépare à son voyage vers la Lumière infinie des Naaru.


    _________________

    Contenu sponsorisé

    Re: Dans la vallée d'Ombrelune

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 19 Sep - 16:16