World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Et si tout cela n'était qu'un rêve ?

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Et si tout cela n'était qu'un rêve ?

    Message par milinda le Lun 10 Nov - 17:46

    Epine avait remarqué cela depuis quelques temps. Elle en fit part à son amie Uktena, ce soir-là. Les flux d’énergie des cristaux de l’Exodar qui circulaient dans les conduits étaient légèrement perturbés. Elle était la seule à s’en rendre compte, hormis probablement le Prophète, mais elle n’osait pas encore lui en parler. Quelques sons un peu dissonants venant d’O’ros l’avait mise en alerte. C’était la première fois qu’elle percevait une dysharmonie dans les chants du Naarus et cela l’intrigua au plus haut point. Il était clair que quelque chose n’allait pas.

    « Je crois que les effets de notre arrivée sour Azeroth ont provoqués des pertourbations plous importantes que nous l’avions estimé jousqu’à maintenant » dit-elle à Uktena. Toutes deux regardaient un de ses énormes tubes rose-violacé qu’on trouvait un peu partout dans l’Exodar et où l’on pouvait voir circuler les flux de mana cristallins.

    « Vi ! » répondit Uktena. Elle répondait toujours ça, ce qui donnait l’impression qu’elle avait compris.

    « Le petites boules que tou peux voir ici, comme des groumeaux dans le flouide, sont de paquets d’informations. En fait, les cristaux sont des transdoucteurs qui changent de l’information en énergie et inversement. C’est ainsi que les cristaux fonctionnent. Ils sont des souper-convertisseurs-calcoulateurs. »

    « Vi ! » répondit à nouveau Uktena. Il n’était pas du tout évident qu’elle voyait ce qu’Epine tentait de lui montrer mais elle avait une totale confiance en son amie. Alors elle ne pouvait d’approuver.

    « Le problème est oune différence très légère, infime, dans la phase des énergies des cristaux et celle des floux magiques d'Azeroth. Pour le moment, ça ne se ressent pas trop mais je crains que dans quelques années ou quelques mois, cela ne s'amplifie et ne provoque un cataclysme. Je vais en parler à Tezca. Il faut mettre nos ingénieurs sour ce travail. Ils doivent trouver oune soloution. Les antaariens l'ont perçou avant nous. Ce sont eux qui m'ont mise sour la voie. »

    Uktena, semblait s’intéresser de plus en plus à ce que lui exposait Epine. Elle dit : « Ça que normal. Ça que batovole nanaru que pas construit ici. Ça que pas non plus construit monde ici. Ça que lui que faire comme dedans brume-sang, essaye change monde pour mieux comme veux Nananaru. Ça que tout monde ici que deviendre Lumière ! »

    « Oukte, les Naarous ne veulent pas détrouire le monde, ni même le changer en autre chose. Ils ne veulent que vaincre les démons. Je pense que cette anomalie n’était pas prévoue. La Loumière est toujours accompagnées ses pires ennemis : Les Ténèbres. Les anomalies engendrées ne sont pas loumineuses. Des anomalies de ce type sont visibles autour dou Piston de Distorsion tombé au nord de Broume-Sang. Celles-là ne sont pas très dangereuses, mais celles qui sont descendoues plous profondément dans le sol d’Azeroth, sous l’Exodar, sont sourement plous pouissantes. Qui sait ce qu’elles seront quand elles remonteront à la sourface ? »

    « Peut-être que à cause que ça que dieux éléments et choses que très vieux que reviendre ? »

    Uktena faisait bien évidemment allusion aux agissements du Marteau du Crépuscule et aux Dieux Très Anciens. Epine s’inquiéta de ce rapprochement. Il était peu probable que les perturbations apportées par les cristaux soient à l’origine mauvaises intentions des membres de la secte mais il était possible qu’elles leur facilitent la tâche.

    « Nous devrions peut-être avertir toutes les nations d'Azeroth dou danger potentiel de ce problème ? »

    Epine sentait que tout cela était lié aux naaru. Il en manquait un. Les dysharmonies dans la symphonie lumineuse des naaru ne venaient-elle pas de cela ? Où était M’uru ? Les rapports des thalassiens le disaient au Puits de Soleil. Epine en était certaine, rapports ou pas. Elle avait eu une vision il y a déjà bien longtemps où elle avait vu le naaru là-bas. Mais elle n’osa pas regarder plus loin dans cette vision. Quelque chose l’avait terrorisée.

    Pourtant, cette nuit-là, elle fit un rêve. Un cauchemar, plutôt. Elle vit une ombre, sinistre et terrible. Cette ombre flottait au-dessus du sol, au-dessus d’elle. Elle faisait aussi une musique mais elle était dissonante et lui glaçait le sang. Quand elle put mettre un nom sur cette ombre, elle poussa un cri qui la réveilla. Ce nom était : M’uru.
    avatar
    Tezca

    Messages : 59
    Date d'inscription : 16/07/2013

    Re: Et si tout cela n'était qu'un rêve ?

    Message par Tezca le Jeu 13 Nov - 22:13

    Epine avait convié Tezca pour lui parler d'une affaire importante, mais en arrivant, la conversation dérivât immédiatement sur Lethalew et son instructrice mystère.

    Pensant que c'était le sujet, elle se mit a papoter de mondanités en appréciant la compagnie de ses deux amies. Puis Epine se mit a lui parler du véritable sujet qui fâche.

    Les perturbations de l'Exodar sur les flux telluriques d'Azeroth étaient plus importantes que prévu, pire, il semblerait qu'elles empirent.

    Tezca en aurait recraché son thé si elle en avait eu.

    Elle avait travaillé dès son réveil à sécuriser l'Exodar, a minimiser son influence sur les iles de brume Azur, a isoler son cœur énergétique pour qu'il n'endommage pas son nouveau monde et voila que la menace revenait, plus grave que jamais.

    Pour Tezca il n'y avait qu'une seule possibilité, le module de réparation malgré son isolement du cœur énergétique  avait du réactiver la fonction principale de l'Exodar.

    La Terraformation.

    Tezca se mit a faire les 100 pas furieusement en réfléchissant a toute vitesse. Comment était-ce possible? Le module de terraformation était à la base de l'Exodar. Il aurait du être pulvérisé avec le crash. Et pourtant...

    Il tentait de terraformer le cœur d'Azeroth.

    Allez savoir quel schéma de programmation aberrant il était en train de vouloir reproduire dans son état. Mais comment l'arrêter? Toute les commandes étaient fichues, pulvérisées et broyées.

    Un forage pour l'atteindre? Avec des cristaux chargés d'énergie autour...? Risqué.
    Et puis le cryocoeur se trouvant sous forme de puzzle sur l'ile de brume-sang, il devait faire chaud la dessous.

    Lethy se mit alors a parler des lignes telluriques passant a proximité.

    Le coeur de Tezca se mit a battre de façon anarchique pendant quelques secondes.

    Les lignes telluriques étaient effectivement bien placées pour répercuter au mieux la progression de la catastrophe.

    Sans l'ombre d'une hésitation, le groupe allât voir la chef ingénieur des Antaariens.

    Celle ci exclut la solution du forage. Au moindre pas de travers on risquerait de reproduire le genre de cataclysme qui transformât Draenor en cette terre dévastée que l'on nomme Outreterre.

    Non il valait mieux tenter de réparer une console de contrôle auxiliaire avec un diamant qu'on ne trouve pas sur Azeroth et qu'on ne sait pas encore synthétiser.

    Oui, on en était la.

    Quelques tentatives des antaariens d'un bombardement de crystal avec du titan s'était soldé par un echec.
    Le méthode paraissait étrange a Tezca, elle aurait plutot tenté de reproduite une chaleur et une pression extreme, mais les Antaariens s'y connaissent mieux qu'elle dans cette technologie.

    Elle commençât a penser à des alliages plus performants que le titane pour faire des cristaux noirs.

    L'acier titan pouvait donner de bon résultat en s'approchant du titane car il entrait dans sa composition.

    Il y avait aussi l'arcanite, transmuté avec du thorium et des diamants d'azeroth pur.

    Et pour finir, elle pensât au sombrefer. Le mot pouvait faire peur mais il n'était du qu'a sa couleur et au clan de nain qui l'exploitait. C'était un minerai d'une densité extrême qu'on ne pouvais fondre quand dans une forge extrêmement chaude au coeur de la montagne, au cour du magma. Un montagne emplis d'orcs, de nains, et de dragons belliqueux. En ramener une barre serai assurément amusant...
    avatar
    Tezca

    Messages : 59
    Date d'inscription : 16/07/2013

    Re: Et si tout cela n'était qu'un rêve ?

    Message par Tezca le Mer 3 Déc - 17:31

    Trouver une barre d'acier titan n'était pas difficile pour Tezca, elle en avait en stock suite à ses travaux sur le téléporteur pour norfendre.

    L'arcanite n'était pas trop difficile non plus, un peu de thorium,  une petite prospection pour un crystal des arcanes, et Epine aurait de quoi la transmuter.

    Pour le sombrefer c'était beaucoup plus compliqué. Le minerai était si dense et si résistant a la chaleur qu'il fallait le faire fondre dans une fondrie spéciale avec une technique spéciale, jalousement gardée.

    Après des recherches a forgefer, Tezca fini par tomber sur un livre ne racontant pas comment le fondre, mais comment apprendre a le faire fondre.
    Apparement, un ancien maitre forgeron  sombrefer, triste de ne plus voir son savoir transmit après sa mort, hanterait sa tombe dans les profondeurs de rochenoire, et accepterais de transmettre ce savoir contre un lourd tribu.
    Des rubis, de l'or, et du vrai argent.

    Réunir tout cela était plus compliqué mais le plus difficile restait de se frayer un chemin jusqu'a la tombe, au milieu de la ville des sombrefer.

    Tezca demandât de l'aide a Lethy qui accepta de bonne grâce. L'instructrice en magie de celle ci, Kate.

    Elle décidèrent de passer par le nord. Cela tombait bien on y trouvait justement du minerai de sombrefer.

    Après quelques heures passées a récupérer suffisamment de minerai pour avoir une barre, le groupe fit son entrée dans le mont Rochenoire par une lourde porte naine.

    un long couloir descendant les menèrent a une immense salle voutée et richement décorée dans laquelle d'écoulait du magma par la bouche de tête de nain géantes sculptées.
    Il y avait aussi des statues géant qui tenaient des chaine tendues par dessus la coursive et qui soutenait en l'air une ile au dessus d'un lac de lave.

    Tezca n'avec pas le sabot très sur en marchant sur la chaine géante, mais restait captivée par la beauté de l'endroit.

    S'enfonçant toujours plus profondément dans la montagne, le groupe s'avérait très efficace dans sa progression.

    La visite de la capitale du clan sombrefer était mouvementée, mais fascinait Tezca.
    Elle la trouvât bien plus impressionnante que Forgefer. Mais aussi plus bordelique.

    Et dangereusement placée. Elle avait la phobie de voir le niveau de lave monter a chaque fois. Et c'était encore plus stressant chez les sombrefer car il semblait s'air d'un canal de lave immense.

    Finalement, le seul endroit accueillant fut la taverne, où les client étaient trop ivres pour vraiment comprendre qui elles étaient.
    Cela dit, le fait que la tenancière était une succube intriguât au moins deux des trois camarades.

    Elles arrivèrent finalement a la salle des roi tombés.

    Trouver le spectre fut aisé. Négocier avec lui beaucoup moins.
    Tezca mit plusieurs minutes a lui faire accepter le don.

    La fonderie était juste a coté.

    Tezca déglutis en la voyant. elle était au milieu d'une cascade de lave aussi tumultueuse qu'un torrent, avec beaucoup de remous.
    Le seul chemin d'accès était une rampe faite d'un épais grillage, pas le plus pratique pour des sabots.

    Elles étaient allées trop loin pour reculer.

    Tezca prit son courage a deux mains et s'engageât jusqu'a la fonderie.

    La chaleure était suffocante. Et cela demandât a Tezca beaucoup de sang froid pour rester concentrée, malgré l'aide des éléments qui faisaient de leur mieux pour la rafraichir.

    Une fois la barre terminée, les trois amies se séparèrent après quelques palabres.

    Tezca put enfin aller voir Epine pour transmuter l'arcanite et remettre les trois échantillons entres les mains de l'anthaarienne.

    Il ne restait plus qu'a attendre la fin des analyses...
    avatar
    Satrama
    Admin

    Messages : 4746
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Et si tout cela n'était qu'un rêve ?

    Message par Satrama le Sam 6 Déc - 11:48

    Zebdekaya avait reçu les matériaux que Tezca lui avait apportés et les emporta dans le laboratoire de l’Antaarhad. Elle n’avait qu’un faible espoir sur la réussite de l’opération mais un espoir tout de même. Elle constitua donc une petite équipe des meilleurs ingénieurs antaariens et ils se mirent au travail. Le but était de fabriquer un cristal noir le plus proche possible de ceux qu’ils utilisaient sur Antaar.

    La force de gravitation d’Antaar n’était inférieure à celle d’Azeroth. Le climat et la pression atmosphérique était aussi très différents. Enfin, si le thorium existait bien sur Antaar, c’était sous la forme d’un autre isotope qui produisait des radiations d’une autre fréquence. Restait le sombrefer.

    Il portait le nom de Kardobmium sur Antaar. Zebdekaya et ses collègues tentèrent de le bombarder dans en le plaçant dans l’un des réacteurs manalumique du vaisseau. Il y avait une chance sur dix-mille pour qu’une transmutation puisse se produire de cette façon. Mais c’était la seule que les antaariens pensaient possible.

    Quelques jours plus tard, un rapport fut envoyé à la Grande Anachorète Rekhii.


    _________________
    "Une épée est inutile dans les mains d'un lâche. Même la plus puissante des épées doit être maniée par une personne à la foi courageuse" (d'après une phrase des écrits du sage Nichiren Daishonin).
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Et si tout cela n'était qu'un rêve ?

    Message par milinda le Mer 1 Avr - 20:24

    Le calme. Hurlevent était calme. Comme si tout ce que la ville avait de malfrats et de comploteurs tentait de se faire oublier. Les combats acharnés et effroyables du nord ne descendaient pas jusque-là. Sœur Emiade travaillait tout aussi calmement à son bureau au Palais. Elle aimait se baigner dans l’atmosphère sécurisé de la maison royale mais elle songeait souvent, s’était plus fort qu’elle, aux écureuils de sa région natale qui, eux seuls, avaient la capacité de lui redonner toute la joie de vivre de son enfance. Sœur Emiade goûtait alors une sorte de douce nostalgie, sourire aux lèvres, la plume au coin des lèvres que ses doigts faisaient tourner au-dessus du travail en cours.

    « Ma sœur, des mages de la tour de de Hurlevent et du Kirin’tor demandent à être reçut. Ils prétendent avoir à vous entretenir d’un problème grave. »

    Le garde parlait doucement pour ne pas la brusquer. Elle sortit d’une rêverie verdoyante, prenant conscience de ce que le garde venait de lui dire et, avec douceur et sérénité, elle lui répondit :

    « Faites les entrer ! Je vais les recevoir. Merci ! »

    Ils étaient trois. Le premier était Maître Magina Dumas du Sanctuaire des Mages de Hurlevent. Le deuxième, à sa droite, était Fanlaou de Dalaran, une quel’dorei que l’on voit souvent à Hurlevent. Et le troisième ne donna pas son nom, disant juste qu’il était membres de l’Œil Pourpre. Sœur Emiade avait entendu parler de cette branche plus ou moins secrète du Kirin’tor. Elle savait surtout qu’il était rare de les voir quitter leur surveillance de la Tour du Maître, au défilé de Deuillevent. Comme bien souvent les gens de bien agissant dans l’ombre contre les forces du mal trainent avec eux l’aura de ceux qu’ils combattent, sa présence ne présageait rien de bon.

    « Et bien Messieurs, quelle bonne nous mauvaise fortune vous amène ? » leur demanda-t-elle.

    C’est Maître Magina Dumas qui prit la parole : « Le Kirin’tor est inquiet. Vu votre rang, nous supposons que vous connaissez l’existence de l’Œil Pourpre et leur mission. Il se trouve que ceux-ci ont détecté de graves perturbations dans les lignes telluriques qui passent de la région du défilé de Deuillevent. Nous ignorons ce qui provoque la cause de ce problème mais, cela va sans doute vous paraître invraisemblable, il semble que ce soit provoqué par une force étrangère à notre monde. »

    Un court silence suivit. Sœur Emiade semblait réfléchir, cherchant à comprendre ce qu’elle venait d’entendre, pourquoi lui en parler à elle qui n’a rien à voir avec la magie tandis que les trois mages guettaient sa réaction.

    « Certes c’est sans doute très important mais... Je ne suis pas experte en ce domaine. Alors pourquoi venir m’en parler à moi ? » demanda-t-elle.

    Cette fois, ce fut la mage de l’Œil Pourpre qui prit la parole : « Votre sœur ! Nous l’avons vue souvent tourner autour de la tour. En savez-vous la raison ? »

    « Ma sœur... Lethalew ? »

    Un nouveau silence.

    « Je vois. Je suppose que vous voulez que je la surveille. Peut-être voudriez-vous l’interroger ? »

    « Nous voudrions que vous le fassiez pour nous » dit l’elfe.

    Emiade ne savait que peu de chose. Une histoire de clé. Le fait aussi que la tour attisait beaucoup la curiosité de Lethalew. Son ressentiment récent envers Nicia Bérille. Des racines de son ancienne vie, celle où elle était sous l’emprise de l’Ombre et du crépuscule, attirait souvent sa Lethalew dans des endroits sombres et inquiétants. Emiade aurait aimé de tout cela soi fini une bonne fois pour toute mais il semblait qu’il était impossible d’échapper à son destin.

    Les mages repartirent après qu’Emiade leur affirma qu’elle informerait le roi de tout cela. Il faudra aussi sans doute en parler avec Nicia. Lethalew avait une fois de plus encore besoin de la protection de sa sœur. Mais il fallait surtout aussi éclaircir la raison pour laquelle les lignes telluriques de Deuillevent étaient perturbées et, en cela, Emiade se sentait totalement impuissante.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Et si tout cela n'était qu'un rêve ?

    Message par milinda le Jeu 2 Avr - 14:54

    « Retournez sur vos pas ! Vous qui entre, renonce à tout espoir. » Charmant accueil ! Ce n’était pas la première fois que Sœur Emiade entrait dans le défilé de Deuillevent mais elle n’avait jamais vu cette pancarte. Elle s’engagea au galop sur la route de l’ouest, évita les oiseaux "Ombre Céleste" et les fées de mana pour arriver à l’entrée du point de pierre qui enjambe la rivière, ou ce qui semble être une rivière. Elle n’évita pas la perturbation du vide qui se dressa devant elle. Désarçonnée, elle engagea le combat, Lumière contre énergie du vide. Elle n’eut pas vraiment de mal à vaincre.

    Ceci était nouveau. Jamais on n’avait signalé ce genre de choses avant, dans cette région. Était-ce lié à ce dont les trois mages étaient venus lui parler la veille ? Emiade eut l’intuition que oui. Mais y en avait-il d’autres ? Elle remonta sur son cheval blanc et continua sa route au pas. Elle traversa le camp des ogres en évitant les énormes étrons qu’ils ne se gênaient pas de laisser là, sans doute pour marquer leur territoire, et dut encore combattre, mais contre un spectre cette fois. Les ruines de Karazhan étaient remplies de ces fantômes. Il fallut se frayer un chemin.

    Une autre perturbation rôdait derrière la tour vers le lopin de Morgan.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Et si tout cela n'était qu'un rêve ?

    Message par milinda le Ven 3 Avr - 20:53

    « Cette région a toujours attisé la crainte, la curiosité et l’imagination la plus extravagante, mon enfant. Elle est chargée de légendes qui, pour certaines, sont basées sur des faits réels. Je pense que tu connais celle qui concerne le Magicien Medivh qui fut le dernier gardien de Tirisfal. Je ne vais donc pas te la raconter à nouveau. Ce qui est important dans ce qui te préoccupe maintenant, c’est cette perturbation des courants magiques et je suis malheureusement impuissant pour t’aider sur ceci. L’Ombre est partout, tout comme la Lumière. Mais le vide n’est pas plus lié à l’Ombre qu’à la Lumière. La Lumière est avant tout une arme contre l’Ombre. Par conséquent, elle sera impuissante contre le vide. »

    C’est ce que répondit l’archevêque Benedictus à Sœur Emiade. Elle s’était décidée à venir lui en parler alors qu’elle se dirigeait vers le palais. En fait, elle avait besoin d’être rassurée plus que d’avoir des réponses et Benedictus était comme un père, pour elle. Elle repartit. A dos de son étalon blanc, elle hésitait à retourner vers le palais. L’image de l’abbaye vint à son esprit et elle se décida de s’y rendre pour y chercher des réponses dans les livres.

    Tout était calme ici. L’abbaye respirait la paix et la méditation. Emiade allait monter vers la bibliothèque mais s’arrêta en chemin pour aller rendre visite à Maître Khelden Bremen. Rarement, elle avait eu l’occasion de bavardé avec lui. Quand elle était enfant, elle le regardait de loin avec une sorte de curiosité et de crainte, comme les enfants peuvent en avoir vis-à-vis d’un vieux maître un peu fou, un peu excentrique. Elle n’osa jamais vraiment lui parler, ni même poser des questions sur lui. Un mage dans une abbaye, c’était inévitablement une vie plutôt solitaire. Cette fois, elle le regarda autrement. Elle fut surprise de constaté qu’il était passionné, à la fois vif comme un jeune homme exalté et doux comme un vieux sage empreint de modération. Il prit très au sérieux le problème que lui exposa Sœur Emiade. Sur un petit carnet qu’il tenait attaché à sa ceinture, il prit des notes. Puis il assura à la prêtresse qu’il lui ferait part au plus vite des résultats de ses recherches.

    Après cela, elle monta à l’étage pour se rendre dans son le lieu qu’elle affectionnait le plus après la forêt : la bibliothèque. Frère Paxton lui parla d’un livre sur Medivh. C’est alors qu’elle découvrit des choses extraordinaires sur sa propre terre d'adoption, sur Comté-du-Nord.

    Contenu sponsorisé

    Re: Et si tout cela n'était qu'un rêve ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 19 Sep - 16:08