World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Nostalgie pour un monde perdu

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Nostalgie pour un monde perdu

    Message par milinda le Sam 15 Mar - 20:11

    « Le Mont Hyjal. Plus personne ne s’en soucie. Moi, il m’obsède. Je pense très souvent à ce qu’ont pu devenir les nôtres qui sont restés là-bas. Sont-ils nombreux ? Comment vivent-ils ? Sont-ils même encore vivants ? J’ai découvert qu’il existe une porte pour s’y rendre, mais que celle-ci est gardée par des démons. Je suis allée voir. C’est au Berceau de l’Hivers. J’ai pu me faufiler jusqu’au deuxième tunnel mais je n’ai pu aller plus loin. Trop de démons. Pourquoi mon peuple ne les élimine-t-il pas ? Pourquoi guerroyer contre ceux de la Désolace, une terre sans avenir où plus rien ne pousse, alors que notre arbre sacré à peut-être redonné de fruits sur une terre fertile ? Tout cela est absurde et j’aimerais savoir ce que notre Shan’do en pense. Elle n’en parle jamais. Je n’ose pas le faire non plus. Mais les images du passé, celle de mon enfance, me reviennent sans cesse. Shan’do, dis-moi que le Mont Hyjal n’est pas à jamais perdu. Donne-moi la force de le prouver au monde ! »

    Ainsi priait Abilys, penché sur l’eau du Puits de Lune du temple d’Elune.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Nostalgie pour un monde perdu

    Message par milinda le Ven 18 Avr - 20:58

    Quelque chose attirait Abilys depuis déjà un bon bout de temps. Hyjal. Depuis qu’elle avait dû fuir cette région, depuis cette défaite de son peuple qui avait permis de vaincre les démons, elle y repensait sans arrêt. Secrètement, même parfois d’elle-même, elle priait la déesse Elune de lui ouvrir la route pour retrouver cette terre qui l’avait vue naître. Déjà, elle avait appris que le seul passage pour s’y rendre se trouvait au Berceau d’ l’Hivers. Elle qui n’aimait pas avoir froid, elle n’en fut pas trop réjouie. Pourtant, elle y alla et, à son grand désespoir, elle découvrit l’horreur qui barrait le passage : Les démons. Ils étaient très nombreux et puissants. Seule face à eux, elle ne faisait pas le poids. Elle regretta alors de ne pas avoir suivi ses ainées et de ne s’être intéressée qu’aux seuls rituels, délaissant les arts du combat. Les Gorges du Sombre Murmure étaient infranchissables. Peut-être...

    Elle en repartit, mais elle y retourna quelques semaines plus tard. Seule. Ces sœurs, quand elle leur exposait son désir de revoir Hyjal, se moquaient d’elle, lui disant qu’elle était folle, que s’était impossible, qu’il fallait oublier le passé et construire l’avenir... Enfin, celles qui auraient dû l’aider à réaliser son rêve étalaient toutes ces sortes de sornettes qu’on raconte quand on ne veut plus voir ses échecs, ces peurs, ces résignations. Elles ne comprenaient pas que, pour Abilys, l’avenir était lié au passé, que sans le passé, l’avenir n’a pas de futur car comment ne pas reproduire les erreurs du passé si l’on refuse de les voir ? C’était dit : Même seule, elle y entrerait, vive ou morte.

    Elle y retourna donc. Les démons étaient toujours là. Rassemblant tout son courage, elle s’attaqua au premier, celui du pont. Elle le terrassa non sans mal grâce à la Lumière qu’Elune lui avait insufflée depuis que l’elfe priait pour sa déesse. Elle le vainquit, repris quelques forces et poursuivit son chemin qui la mena à un Trauqe-mana. C’était une sorte de... truc, comme une bête à quatre pattes avec la tête à l’envers et de grandes cornes-défenses qui leur sortaient d’on ne sait où. Elle le vainquit aussi. Puis un autre pourfendeur, un gangre-démons aussi stupide que hargneux. Elle le vainquit mai l’entrée du tunnel en crachait un autre. Trop faible pour l’attaquer, elle tenta de se cacher, mais en vain. Elle avait été repérée et l’ignoble blasphémateur lui fondit dessus...

    Trou noir. Âme en recherche. Retrouver son chemin jusqu’à son corps meurtri... Par chance, le démon l’avait laissé là. Abilys se réveilla, à demi hébétée, et fit appel à sa plus puissante magie pour retrouver des forces afin de montrer au crétin de démon qu’une prêtresse d’ELune ne mourrait pas aussi facilement. Et il en fit les frais.

    Puis ce fut une femelle, une succube. La haine d’Abilys pour ce genre de créature lui donna facilement de dessus. Un autre gangre-démon approchait et il fallait à nouveau se cacher pour retrouver des forces. Elle s’engouffra dans le second tunnel. Pas de chance, le gangre-démon fit la même chose. Impossible de lui échapper. Il laissa à nouveau le corps de l’elfe allongée sur la pierre, sans doute en offrande aux rats et aux araignées, pendant que son âme, petit boule de lumière bleutée, cherchait à y retourner.

    Ce fut bien plus difficile, cette fois. Il fallait choisir le bon moment car, entre la succube qui gardait la sortie et le gangre-démon qui allait et venait dans la galerie l’instant du réveille devait être bien choisi. Quand les deux furent assez loin et le dos tourné, elle rouvrit les yeux et eut le bon réflexe de se fondre dans les ombres avant qu’ils ne s’en aperçoivent. Une douleur effroyable se réveilla avec elle qui faillit lui arracher un cri. Elle put le contenir. L’instinct de survie était le plus fort.

    A grand peine, elle parvient à se faufiler pour se réfugier dans une zone déserte. Blessée, désespérée, au bord de se laisser sombrer, elle se recroquevilla dans un coin sombre, cherchant un moyen de ne pas mourir. « Pourquoi ne m’ont-elles pas écoutée ? Pourquoi est-ce que je me retrouve seule ? Elune, je t’en prie, aide-moi ! »
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Nostalgie pour un monde perdu

    Message par milinda le Jeu 24 Avr - 18:07

    « Je suis allée chercher ce dont nous rêvons toutes »

    Abilys repensait à cette phrase qu’elle avait laissée sur un coin de meuble dans la maison-tronc de Veela. Elle refusait de l’avouer, mais elle aurait bien aimé que sa compagne la rejoigne ici pour l’aider. Après quelques jours de pseudo repos dans ce monde brûlant, et angoissant, son corps avait pu reprendre quelque force, mais son moral flanchait. Elle dût lutter pour ne pas se laisser mourir là, dans l’oubli et l’indifférence. Mais elle se rappela son but et elle se releva pour continuer. « S’il faut mourir, autant que ce soit en marchant » se dit-elle.

    Rasant les parois de la gorge, elle tentait d’éviter, dans la mesure du possible, les démons qui circulaient là en toute insouciance. Elle ne put toutefois pas éviter quelques combats où elle dût défendre sa vie avec acharnement. Par chance, aucune alarme ne fut donnée. C’est ainsi qu’elle trouva ce qu’elle cherchait, du moins, qu’elle son intuition féminine et elfique la lui révéla. L’entrée d’une grotte fermée par un éboulis de rocher de nature étrange marquait la frontière entre le monde des démons cela du passé de son peuple. Elle savait que c’était là alors que rien ne l’indiquait. Peut-être était-ce une réminiscence de son lointain passé ou bien un message mental de la déesse, peu importe. C’était là.

    Épuisée, elle se laissa choir sur le sol. Puis se mis à ramper vers une hauteur pour s’abriter des nombreux gangregardes qui patrouillaient dans les environs. Elle dut lutter contre l’envie de se laisser aller au sommeil. Elle crut rêver quand elle entendit une voie. « Abilys ? » C’était celle de Veela. « Que fais-tu ici ? »

    Abilys retrouva quelques forces avec la présence de sa compagne. Elles discutèrent un moment avant de décider que la meilleure chose à faire était de partir. C’est ce qu’elles firent, à l’aide de leur pierre de téléportation.
    avatar
    Uktena

    Messages : 106
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Nostalgie pour un monde perdu

    Message par Uktena le Jeu 24 Avr - 21:07

    Veela rentra chez elle, bien contente d'en avoir fini avec ses observations. Elle en avait marre de regarder des homme-loup courir partout et des défenseurs de kalimdor ne pas faire grand chose contre des démons pas beaucoup plus dynamiques.

    Elle voulait juste retrouver sa maison buche creuse et Abylis.

    Elle trouva à la place un message: "Je suis allé chercher ce dont nous rêvons toute".

    Du kimchi de printemps avec une bonne liqueur d'Elune !

    Non, ça c'est plus ce dont elle avait elle-même envie.

    Une logique pour Natalia ? Non plus, pas trop le genre de choses dont Abilys se soucit ...

    Peut être ... pas possible, s'il existait un moyen pour faire revenir les kal'doreï aux vieilles traditions et les débarrasser des tonnes d'épaisses couches de vêtements surfaits dont ils se couvrent, Veela aurait été la première sur l'affaire. Tous à poil !

    La pauvre sentinelle ne comprenait pas. Elle-même ne rêvant que de choses assez personnelle comme le fait de pouvoir voler avec ses oiseaux, manger du kimchi et de réunions avec des Nalaawen et Tyrande sans robes .... parfois tout en même temps.

    Qu'est ce qu'Abilys aurait bien pu vouloir ?

    Elle réagit de façon logique pour une sentinelle : localiser et rattraper sa cible. Abi n'est pas la personne la plus dégourdit et elle aurait bien put perdre ou se faire capturer par un yéti sauvage, ou pire encore.

    Elle commença donc par demander aux maîtres des hippogriffes, pour savoir où son amie était partie. Astranaar. Soit, il n'y a pas grand choses là-bas.

    Arrivée en Orneval, elle poursuivit son enquête, les sentinelles là-bas surveillent tous les coins de la région, peu de chance qu'elles aient raté Abilys. La piste l'amena à Gangrebois, puis au Berceau de l'hiver.

    Ça se compliquait, Veela commençait à regarder partout sur les bords des routes, craignant d'y trouver une Abilys congelée.

    "Elle n'aime pas le froid et à tout l'air d'un bébé chat dans la neige, à sautiller pour ne pas avoir froid aux pieds. En toute logique elle ira donc ..."

    Pluie d'Étoile ! Évidemment elle serait là-bas ! La templière s'attendait à l'y trouvait, blottie au coin d'un feu et terrifiée à l'idée de mettre un pied dehors.

    Elle n'y trouvera qu'une information "Elle est resté quatre jours avant de repartir. Elle a parlé de territoire perdus"

    Compte tenu de ce qu'elle savait et des informations, Abilys voulait surement se rendre au sommet d'Hyjal. Pourtant, il n'y a plus rien là-bas ! Quelle idée ..

    Elle partit donc vers le sud, pour trouver la route d'Hyjal, une passe encaissée et accessoirement infestée de démons. Abilys contre des démons ? La situation aller en empirant !

    Dans la gorge, la piste devint évidente, des restes de démons et des traces de combats sur la route ponctuaient le passage, indiquant le chemin à suivre. Même au niveau des empreintes c'était assez net. "Aussi discrète qu'un troupeau de kodos en rut". Il fallait faire assez vite, la prêtresse n'étant surement pas capable de combattre pendant des heures sans défaillir.

    Les démons qui tentèrent de lui barrer la route le regrettèrent vite ... ou n'eurent tout bonnement pas le temps de regretter, une sentinelle d'élite des templières d'elune n'est pas un adversaire qu'on a envie d'affronter.

    Abilys était là, assise dans la poussière dans un creux, à l'abri. Pas morte, c'est déjà ça, mais pas très en forme. La vue de Veela lui redonna un peu de couleur et lui remonta le moral, alors que Veela elle-même était soulagée.

    Elles discutèrent un peu, Abilys lui dit : "Je me demande ce qu'il y a là haut maintenant"

    -"Tu aurais pu demander à Natalia, de nous toute c'est la seule qui peut encore s'y rendre, d'un certain point de vue. Elle dit que c'est le pays des papillons maintenant, ce qui ne veut pas dire grand choses ..."

    Une fois remise d'aplomb, elles décidèrent de rentrer à la maison. Il faudrait revenir pour ouvrir la route, les démons sont encore nombreux dans la passe, il faudrait plus que deux elfes pour en venir à bout.


    _________________
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    31 10 41

    Message par milinda le Sam 1 Nov - 11:55

    Trentième jour du dixième mois. Toujours cette attirance vers les hautes terres d’antan. Abilys revenait du Berceau de l’Hiver quand elle rencontra Veela à Darnassus. Après une discussion assez courte, elles tombèrent d'accord sur le fait qu’il fallait agir. Veela eut une idée qu’Abilys approuva : Convaincre les Géants de Glace qui se trouvent là-bas de les aider... en les aidant. Pour cela, il fallait enquêter sur les raisons qui les avaient rendus fous. Elles décidèrent donc de se revoir le lendemain pour aller rendre visite à ces géants.

    Trente et unième jour du dixième mois. Abilys attendait Veela au temple. Ne la voyant pas venir, elle alla vers la banque et tua le temps en tournant en rond autour du petit ilot dans le sens inverse des aiguilles des horloges. L'arbre en forme d’ours était comme une statue creuse d'un dieu antique qui veille farouchement sur les stocks d'or de la capitale. Peut-être que chez les plus lointains ancêtres des kal'dorei, l'ours était le dieu de la richesse et des trésors ? Quoiqu'il en soit, Abilys sentit bientôt une présence derrière elle. C’était Veela qui tournait avec elle depuis quelque secondes.

    Abilys : « Je savais que ça marcherait. »
    Veela : « Tourner en rond ? »
    Abilys : « Tourner en rond autour d’un objet de vénération... »
    Veela : « L’arbre-ours ? »
    Abilys : « Oui ! C’est un rituel archaïque qui attire les êtres perdus. »
    Veela : « Je te cherchais à l’infirmerie. »
    Abilys : « Je ne suis ni malade, ni blessée... »

    Au bout de trois tours, Veela tourna les talons pour tourner en sens inverse. Elles se retrouvèrent ainsi face à face, derrière la banque, à l’ouest.

    Abilys : « Ah ! Je ne peux plus tourner. Le dieu Ours m’a envoyé une messagère. »
    Veela : « C’est ça... »
    Abilys : « Bonjour messagère ! Délivre-moi ton message au plus vite. Ne me fait pas languir. »

    Veela pressa les seins d’Abilys en disant « pouèt ! »
    Abilys émit un soupir interminable...

    Abilys : « Au moins, là, je suis sûr que c’est toi. »
    Veela : « Il faut arrêter de tourner en rond et enquêter sur les géants du ravin d’Hyjal »

    Les deux kal'dorei hétéroclites se mirent donc en route en discutant de la couleur de leur cheveux. Elles étaient en désaccord sur qui avait quelle couleur à l’origine. Elles arrivèrent devant Vesprystus et empruntèrent un hippogriffe jusqu'à la Clairière de Griffebranche au Nord de Gangrebois. Elles traversèrent ensuite le tunnel des Grumegueule et tout le Berceau de l’Hiver jusqu’à la gorge du Blanc Murmure. Abilys se demandait comment Veela ne gelait, vêtue comme elle l’était. Sans doute de la magie primitive ?

    Veela explora les lieux et découvrit des tas de cadavres dans des états plus ou moins avancés de décomposition. Il y avait même un nain encore tout frais. Ce n’était pas très rassurant. « Ce n’est pourtant pas ce que mangent les Géant de Glace » s’étonna Veela. En effet, ils se nourrissent plutôt de cristaux de glace que l’on trouve un peu partout dans le coin.

    Abilys fut la première à tenter de parler au Géants. A distance bien sûr. Alors elles comprirent à travers les réponses laconiques de l’un d’eux que ceux-ci étaient affamés et donc prêts à dévorer tout ce qui passent à leur portée. Veela et Abilys n’échapperaient pas à la règle si elles ne s’enfuyaient pas au plus vite. Les démons de la région du Sombre-Murmure avaient corrompu les cristaux dont se nourrissaient les géants, les rendant ainsi impropres à la consommation et leur ouvrant un appétit pour la chair vivante. Abilys eut l’idée d’aller chercher des cristaux sains là où il y en avait à profusion : Brume-Azur. Cela devrait permettre de calmer les Géants assez de temps pour qu’ils retrouvent la raison et aident les kal’dorei à combattre les démons afin d’atteindre l’entrée d’Hyjal. Veela approuva et les deux amis rentrèrent vite fait à Darnassus avant de finir dans l’estomac minéral d’un de ces géants qui approchaient dangereusement.

    Contenu sponsorisé

    Re: Nostalgie pour un monde perdu

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 19 Sep - 16:08