World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Karazhan

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Karazhan

    Message par milinda le Sam 15 Mar - 10:25

    « Lazar, il a pas pris cher » dit Lethaliw à Sœur Emiade. « J’ai un peu eu l’impression que les gamines n’ont pas vraiment droit à une justice équitable, c’est vrai. Mais si tu étais un peu plus sérieuse aussi ? Je crois que ça vient un peu de toi, non ? » répondit-questionna Emiade. « C’était un juge humain et j’suis sûre qu’il aime pas les elfes » rétorqua Lethaliw en boudant. « Tu verras qu’y va nous créer des ennuis, c’lui là » ajouta-t-elle.

    Lazar et toutes ces histoires avait avaient réveillé quelque chose en elle. Depuis qu’elle avait été débarrassée de son ombre et de la chose Crépusculaire qui l’habitait jadis, son esprit était souvent attiré par des ombres. Et cela devenait de plus en plus irrésistible. Elle ne s’en rendait même pas vraiment compte elle-même. Par exemple : Elle déteste absolument les non-morts, fléau comme réprouvés, mais elle s’interrogeait sur la raison pour laquelle, même mort, ils bougeaient encore. Et gare à celui qui croisera sa route le jour où l’envie lui prendra d’essayer de le comprendre ! Autre exemple : Elle aimait souvent revenir dans les ruines de Lordaeron. Elle regardait la cloche, se posait sur le froid du métal et se remémorait cette fois où son maître l’avait aimée, là, et qu’ils fusionnèrent dans un tourbillon d’Ombre.

    Un autre lieu la fascinait : Le défilé de Deuillevent et la grande tour de Karazhan qui se dressait au sud, majestueuse et inquiétante qui attirait sa curiosité. Elle avait tenté plusieurs fois d’y pénétrer mais une force mystérieuse la repoussait. Après avoir trainé dans la Cave du Maître des ruines de Karazhan, elle était remontée pour interroger les mages de l’Oeil Pourpre qui surveillaient l’entrée, leur montrant un étrange parchemin qu’elle venait de trouver. Ils lui expliquèrent alors qu’il serait bon d’entrer dans la tour pour voir ce qu’il s’y passe mais que, pour cela, il fallait une clé spéciale détenue par un certain Khadgar. Lethaliw connaissait cet homme. Sa sœur en parlait souvent comme d’un grand héros de l’Alliance. Il était à Shattrath. Alors l’elfe alla le voir. Elle était mal à l’aise, aux pieds du naaru A’dal qui la regardait avec toute sa bienveillance. Elle ne pouvait pas la percevoir. Elle dirigea toute son attention vers Khadgar et apprit qu'il avait brisé la clé en trois morceaux et qu’il serait très difficile de les récupérer.

    Auchindoun. Le Labyrinthe des Ombres. Encore un lieu qui ne manquerait pas de fasciner l’elfette. Mais y aller seule ? Impossible. Il fallait trouver des personnes de confiance.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Karazhan

    Message par milinda le Dim 7 Sep - 1:07

    Ça devait être un rêve. Bon ou mauvais, mais ce n’était pas réel. Lethalew venait de se réveiller dans le petit lit de sa boutique, sur les quais de Hurlevent, seule, nue et en sueur. Le narguilé fumait encore à côté d’elle. Elle tremblait en raison d’une frayeur qui venait de la sortir de... Karazhan. Nicia était avec elle. Sans doute un défi stupide. Elle se revoit dans la rue de Hurlevent, devant la Rose Dorée.

    Il y avait Valek, ou plutôt Méon, assis sur la fontaine, mais qui ne disait rien. Puis Nicia et une inconnue qui grommelait en sortant de l’auberge. Puis Hazel, apparue de nulle part. Et cette fille qui les espionnait, une rousse avec des vêtements verts. Horrible ! Il y avait cette folle envie d’aventure, le désir de se faire peur qui démangeait le jeune elfe très souvent et qui avait failli déjà lui coûter la vie plusieurs fois... et celle d’amis aussi. Il y avait le frustration d’avoir vu quatre cent pièces d’or lui passer sous le nez. Il y avait tout ça. Et puis une cavalcade dans les bois, sautant de colline en colline, galopant sur l’eau. Le village des worgen au loin, Sombrecomté et, enfin, le défilé sinistre profilant sa vieille tour lugubre au loin. Lethy avait entrainé son amie Nica vers une porte à l’abri des regards, tout un haut d’un escalier qui n’en finissait pas de monter. Il y avait une grille. Elle sorti de sa poche la clé tout, naturellement, pour ouvrir la grille. Où l’avait-elle eue ? Peu importe. Encore un escalier, puis une lourde porte en bois qui s’ouvrit si facilement que ça ne pouvait qu’être un sortilège de mauvais présage.

    A l’intérieur, la mort. Lethalew sentit une violente secousse l’abattre au sol, un spectre hideux penché sur elle. Nicia la ranima. Nicia semblait passer au travers des attaques comme si elle y était insensible. La douleur du premier coup fut aggravée par un second qui refroidit quelque peu la curiosité intarissable de Lethalew. Nicia l’appelait. Mais elles ne s’entendaient pas. Lethy était transparente et plus rien ne la voyait. Sa bague était sur son doigt. Elle ne voyait plus rien non plus que les murs gris et visqueux de la tour. Puis, une sensation d’effroi intense, le genre qui vous glace sur place et qui vous réveille, brûlant de terreur dans votre lit.

    Ça devait être un rêve. Bon ou mauvais, mais ce n’était pas réel. Lethalew venait de se réveiller dans le petit lit de sa boutique, sur les quais de Hurlevent, seule, nue et en sueur. Le narguilé fumait encore à côté d’elle. Elle tremblait en raison d’une frayeur qui venait de la sortie de... Karazhan.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Karazhan

    Message par milinda le Jeu 11 Sep - 13:36

    Avoir de la suite dans les idées, on ne pouvait pas dire que c’est qui faisait défaut à Lethalew. Pourquoi faire ça ? Aucune idée. Mais elle voulait le faire et rien ne pourrait l’en empêcher à part peut-être mourir ou qu’un autre ne la devance. Et encore !

    Nicia était d’accord. Elles le feraient ensemble. Nicia était une grande magicienne, malgré tout. Lethalew n’aimait vraiment le venter, mais elle devait se rendre à l’évidence qu’elle ne lui arrivait pas à la cheville. Alors autant faire avec elle. « Toutes les lignes telluriques d’Azeroth se croisent sous la tour » avait-elle dit. C’était peut-être ça qui attirait Lethy mais pas que. L’archimage Cédric lui avait dit d’aller voir l’achimage Khadgar, à Shattrath. Celui-ci lui expliqua qu’il fallait aller chercher trois fragments de clé dispersées dans ses lieux qui devaient être sûrs et qui ne l’avais pas été, en fait. Le premier était tombé entre les mains du Conseil des Ombres, rien moins que cela.

    Mais pour y entrer, il fallait obtenir une clé qui, elle, était détenue pas un « zozio » dixit Lethalew. Autrement dit, un sketiss. Ces étranges créatures sont friandes d’objets brillants qu’elles gardent farouchement. Récupérer cette clé ne serait donc pas si aisé. Hazel se joignit à eux. Elle avait croisé en chemin un humain dont le nom était Baelish. Il n’avait pas l’air très costaud mais il plaisait à Lethy qui "le beau gosse". Il fallait donc l’emmener. Il négocia ses services pour cinq cent pièces d’or. Ils se mirent donc en route.

    Auchindun. Salles Sethekk. Entrer ne fut pas difficile. Les premiers sketiss à les accueillir ne voulurent pas entendre leur requête et refusèrent la moindre politesse. Ce furent des coups. Les Sketiss tombèrent. Plus ils avancèrent dans les salles et plus les coups étaient acharnés. Baelish en fit les frais. Il n’avait pas d’armure, juste un costume de ville, ce qui ne fut pas suffisant pour lui épargner les quelques mauvais coups qui le poussèrent à abandonner avant la fin. Il du toutefois promettre d’honorer son contrat lors du prochain assaut qui aurait lieu chez les démonistes du Conseil des Ombres.

    Nicia, Hazel et Lethy continuèrent leur progression sans lui dans les salles et finirent par tomber sur le grand zozio qui détenait l’objet convoité. La négociation fut rude, mais il finit par céder et les trois amies purent repartir avec la satisfaction d’un travail bien mené.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Karazhan

    Message par gonfires le Jeu 11 Sep - 19:03

    Il n'avait rien demandé et pensait pouvoir glander peinard pour le reste de la soirée.

    Peine perdu. Il fût embarqué dans une expédition à Auchindoun.
    Objectif: Coller une rouste au Conseil des Ombres et récupérer on ne sait quoi.

    Les attaquants: Lethaliw, Nicia, Baelish et Méon.
    Les attaqués: Une armée.

    Rentré fût facile mais sans soutient dans le groupe passer certaine salles se révéla laborieux.
    Soit le passage en force soit l'approche furtive. Pour Méon et Baelish c'était facile mais pour les deux autres c'était une autre paire de manche.
    Heureusement ils réussirent et leur méthode d'attaque se révéla très efficace. Deux assommé et on zigouille les derniers puis on fini avec les assommés.
    Lethaliw par contre......utilisait son sort de transformation en mouton, sort utile mais dangereux car le mouton pouvait à tout moment les faire repérer.

    Cette méthode fût utilisé pour vider la dernière salle. Celle où se trouvais un élémentaire géant dénommé Marmon. Un bouquin racontait pourquoi il était là mais le livre n'était pas déplaçable.
    Mais ce n'est qu'un détail. Le groupe se débarrassa de l'affreux non sans mal, Lehtaliw prit ceux pour quoi ils étaient venu ici et ils partirent sans tarder de cette endroit avant que les renforts du Conseil des Ombres ne leur tombent dessus.
    avatar
    Valek Bérille

    Messages : 327
    Date d'inscription : 02/09/2011
    Age : 23
    Localisation : Hurlevent

    Re: Karazhan

    Message par Valek Bérille le Jeu 11 Sep - 19:57

    Des milliers de livres. Voila ce que contenait Karazhan. La plus grande bibliothèque du monde à portée de baguette, qu'elle dévorerait jusqu’à le dernière lettre, jusqu’à la dernière glyphe. Des centaines de livres de sorts, des incantations qui devait ravager des continents. Enfin, c'était peut être un peu trop ça. Mais bon, des livres, il devait y en avoir.

    Tout avait commencé lorsque Nicia avait réglé un problème, à propos d'un cochon géant à Elwynn. Sa première réaction avait été de penser qu'il s'agissait d'un reflux d'une des lignes telluriques passant sous Elwynn pour rejoindre Karazhan. Même si cela s'était révélé faux, cela n'empêcha pas Nicia de jeter un oeil sur la Tour Sombre du Dernier Gardien. Celui qui lia Draenor et Azeroth via la Porte des Ténèbres.

    Rencontrer l'Oeil Pourpre fut presque un honneur. Il s'agissait d'une secte, dont l'unique but était de surveiller toutes les créations de Medivh, de peur que son fantôme ne revienne, fou et prêt à ravager Azeroth. Cela mena Nicia à rencontrer Lethalew, également intéressé par Karazhan, même si les raisons différaient. Après de longues discussions, elles décidèrent de chercher à rentrer dans la tour. Elles rencontrèrent l'Archimage Khadgar (Confiance, en nain !) de Shattrath, le jeune apprenti de Medivh, maudit par ce dernier en le vieillissant. L'Archimage avait détruit la clé de Karazhan et l'avait caché et disséminé à travers l'Outreterre, dans des récipients arcaniques que seuls ceux qui étaient au courant de leur existence pouvait voir.

    Tout d'abord, ils durent chercher la clé du Labyrinthe des Ombres, dans les Salles de Sethek, envahis par les hommes-oiseaux Arrakoa. Accompagné de Hazel à poil et d'un "beau gosse" qui profitait de la réduction "Danmonpieu" de Lethalew. Ils récupérèrent la clé dans le coffre et plus tard, se dirigèrent vers le Labyrinthe des Ombres, avec cette fois, le meilleur ami de son frangin, l'ingénieur royal et sa boîte de conserve, mangeuse de noisettes.

    La tâche se révéla plus ardue, tout d'abord parce que Lethalew est une mage de pacotille et qu'elle ignorait dans quels ordres les lancer. Pas grave, elle apprendra au fil du temps, mais ils faillirent y passer plusieurs fois, sans comtper Méon et Baelish qui roulait de côté, se planquait derrière un mur pour que Nicia sauve leur peau, derrière un bouclier de givre. Enfin, ça, c'est sa version...

    Ils affrontèrent un ogre géant, même pour un ogre, un démoniste orcs entourés de marcheurs du vide et enfin un seigneur élémentaire, de son, aussi étrange que cela paraissait. Méon et Baelish ne pouvait l'approcher sans manquer de perdre leurs esgourdes, ce fut donc les mages de l'équipe qui renvoyèrent l'élémentaire dans son plan, avant de récupérer le premier fragment de la clé de Karazhan.

    Prochaine étape, le Réservoir de Glisseroc et l'Arcatraz !
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Karazhan

    Message par milinda le Jeu 11 Sep - 20:01

    Trois jours plus tard, tout le monde se retrouva à Hurlevent, devant le magasin de Lethy. Cette fois, le Beau Gosse était un peu mieux préparé au combat et arborait fièrement une armure flambant neuve. Hazel n’était pas au rendez-vous. C’est Méon, qui passait par là, que Lethy harponna pour partir avec elles. Deux hommes, deux femmes, c’était équilibré.

    La clé, c’était Nicia qui l’avait. Elle ouvrit les portes du Labyrinthe des Ombres qui s’écartèrent pour les laisser entrer. L’intérieur était plutôt sinistre, plein de toiles d’araignée, et plein de personnages tous plus sinistres les uns que les autres. Les quatre compagnons, progressèrent difficilement et tombèrent plusieurs fois avant de découvrir un étrange secret. Un seigneur élémentaire du vent. Marmon. Le Conseil des Ombres l’avait invoqué ici pour une raison mystérieuse. Pour Lethy, tout ça était absurde. Voir le les démonistes de la Légion se prendre pour le Marteau du Crépuscule n’avait rien de logique.

    Il y avait un livre. Il fallait aller vite, et Lethy n’eut pas le temps de le lire. Mais quelques lignes avaient attiré son attention et ces lignes la marquèrent. C’est ainsi qu’elle comprit que ce seigneur élémentaire était celui du son et que c’était lui qui avait provoqué la catastrophe qui avait détruit toute la région. Le Conseil des Ombres luttait maintenant contre afin de parvenir à le contrôler et pour ne pas disparaître. Pire : si cette monstruosité sortait de là, elle détruirait probablement ce qu’il reste de l’Outreterre.

    Le fragment de la clé se trouvait derrière lui et, entre lui et nos amis, il y avait des tas de gens peu disposés à les accepter ici. Courageusement, nos quatre compagnons, se frayèrent un chemin à travers l’ennemi, trop surpris par leur détermination pour réagir assez vite, surtout qu’ils étaient en pleine prière. Bientôt, le monstre était le seul à rester debout devant eux.

    On ne vainc pas une telle chose. Elle se contente de s’effacer si les combattants qui s’opposent à elle se montrent plus courageux que la moyenne. C’est ce qu’elle dû se dire car, bientôt, elle disparut, découvrant une autre créature, celle qui détenait le trésor recherché par nos amis qui, gonflés par leurs précédentes victoires, n’eurent que peu de difficulté pour l’abattre et lui prendre ce qu’ils étaient venus chercher.

    Retour à Shattrath. Lethy, toujours aussi réticente à s’approcher d’A’dal, dut quand le faire, poussée par Nicia. Elle remit le fragment de clé à l’archimage Khadgar qui, devant tant de bonne volonté de de courage, donna la position des deux autres. Zangar et... surprise ! Chez les draeneï, des copains !
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Karazhan

    Message par milinda le Ven 17 Avr - 18:10

    Le temps passait mais il ne semblait pas avoir de prise sur l’insouciance de Lethalew. Sa préoccupation du moment était cette clé qu’il fallait obtenir pour pouvoir entrer dans la grande tour de Karazhan, lieu qu’elle rêve toujours de visiter sans aucune intention, malgré toutes les mises en garde de sa sœur et de tous ses amis, de considérer qu’elle pourrait y laisser sa vie.

    La coupable, c’était Nicia Bérille. Lethy en était persuadée. Nicia avait soudoyé Baelish pour lui subtiliser son fragment de clé par la ruse. La preuve en était la disparition de Baelish. Qu’était-il devenu ? Seule Nicia le savait car c’est elle qui avait de fameux fragment, c’est sûr et certains. Donc il fallait fouiller chez son frère, le Comte Valek vu que Nicia lui avait avoué y vivre plus souvent que dans sa maison de la forêt d’Elwynn. Lethy n’avait pas pensé au bateau. Celui de Nicia. Qui a aussi un bateau. Et de toute façon, Lethy avait horreur des bateaux dans la mesure où ça ne flotte pas toujours. Ça coule aussi, des fois.

    « Que fais-tu ici ? » lui demanda Nicia qui était apparue dans la pièce principale. « Je visite » répondit Lethy, pas trop surprise. Nicia doutait de la sincérité de la réponse de l’elfe. « Tu fais de cochonneries avec mon frère ? » demanda-t-elle ? Cela amusa Lethy qui démentit radicalement en disant la vérité : « je cherche la clé ! » « Quelle clé ? » demanda l’humaine en faisant la gourde, comme à son habitude.

    En fait, ce fut l’elfe qui releva le niveau de la conversation mal partie en affirmant que la clé lui appartenait. Ce qui obligea Nicia de dire que la clé appartenait à l’Œil Pourpre. Ce qui obligea Lethy à dire que non et obligea Nicia à donner des raisons. Celles-ci n’étant pas recevables, L’elfe continua obstinément à réclamer sa clé qu’elle n’obtint pas pour le simple raison qu’elle n’était pas là, mais ailleurs, d’après l’humaine. Tout ça tournait en rond mais fut riche en information sur l’état d’esprit des membres du Kirin’tor et sur le noble mission de sauver le monde. La fatigue se faisant sentir, les deux finirent dans le grand lit du comte, sans le comte, et je ne m’étendrais pas sur ce qu’il se passa ensuite.

    Le lendemain matin, pendant qu’elle se prélassait dans l’eau du bain de la baignoire en forge d’auge à cochon géante du comte, Lethalew se dit qu’il y aurait surement un autre moyen d’entrer dans la tour. Il fallait juste le trouver.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Karazhan

    Message par milinda le Dim 19 Avr - 10:09

    « Je viens de Lune d’Argent étudier l’histoire de ce pays afin d’éclaircir quelques zones obscures laissée par ses sales humains qui nous persécutent. » C’est ce qu’affirma plutôt sèchement une elfe rousse très sûre d’elle-même devant les autorités qui gardaient Fossoyeuses. « Votre nom ? » demanda un garde mort-vivant hideux et puant. « Bomae Clamara » répondit-elle. Elle tenait à la main un document écrit en thalassien, portant les couleurs de la capitale elfique et sur lequel figurait un sceau qui devait être celui de la régence. C’est ce que virent les gardes. « J’ai besoin d’avoir un accès libre à tous les coins de la ville » ajouta-t-elle. « Vous pouvez passer mais interdiction de circuler seule dans l’Apothicarium et défense d’entrer dans les quartiers de la Dame. » Lui répondit le chef de la garde.

    Bomae fouina dans tous les coins de Fossoyeuse à la recherche de documents, de livres, d’informations, restant toujours évasive quand elle répondait aux questions que les cadavres animés ne manquaient pas de lui poser, et évitant le plus possible de croiser des forestières sombres. Mais elle ne trouva rien de satisfaisant, même dans l’Apothicarium qu’elle visita sous la surveillance d’un zombie aussi stupide que laid. Celui-ci ayant perdu sa mâchoire inférieure, au moins il ne posa pas de question. Il ne s’inquiéta même pas quand Bomae vomit son déjeuner dans un coin de la pièce, juste après son entrée dans ce cloaque épouvantable et nauséabond qui faisait la fierté des autochtones. Une petite lumière s’alluma alors dans son cerveau : La Monastère Ecarlate.

    Il semblait que personne n’avait songé à lui changer son nom. Ce monastère autrefois dédié à la Lumière contenait la plus grande et la plus riche bibliothèque de tout Azeroth. La Croisade Ecarlate s’en empara pour des activités sans doute un peu moins culturelles jusqu’à un jour récent où les réprouvés le leur ont pris après une bataille sanglante et un massacre impitoyable. Sans doute serait-ce désormais plus facile d’y pénétrer que du temps des Ecarlates.

    Bomae répéta le même argument aux gardes, brandissant son document thalassien, ajoutant qu’elle avait l’autorisation de Fossoyeuse. Elle n’eut pas de mal à entrer, mais les quelques gardes nécromants présents la regardaient toutefois avec suspicion.

    La bibliothèque n’était pas aussi impressionnante que les rumeurs l’affirmaient. Elle était toutefois bien plus vaste que celle de Hurlevent et de Forgefer. Il y avait des livres partout, sur tous les sujets, même les plus anodins. Mais il n’y avait plus de bibliothécaire pour renseigner les visiteurs et trouver un livre précis ici était comme chercher une épingle dans une meule de foin. Il allait falloir de la patience. Il allait falloir aussi trouver un moyen de ravitaillement en produits frais pour tenir plusieurs jours, ce qui n’était pas évident dans ce pays plein de viande avariée et de plantes malades.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Karazhan

    Message par milinda le Jeu 23 Avr - 22:35

    Après plusieurs jours de fouilles dans la bibliothèque du monastère, Emiade – ou plustôt, Bomae – Avait découvert beaucoup de choses sur l’origine des morts-vivants et sur le Lordaeron. Mais très peu d’information sur l’ordre de Tirisfal. Cet ordre était si secret que rien n’avait été consigné par écrits les concernant. La bibliothèque était énorme et les réprouvés n’avaient pas vraiment comme préoccupation principale de préserver le patrimoine culturel de la région. Les bibliothécaires écarlates n’avaient pas été massacrés comme les autres et leurs savoir avait disparu avec eux.

    Mais pour elle, il y avait plusieurs points qu’il était important de retenir. Tout d’abord, la plupart de ses amis pensaient que les réprouvés n’étaient pas éternels, qu’une fois que leur résidu vital aurait achevé de se putréfier, ils mourraient définitivement. Il n’en est rien. Cela semble paradoxale comme affirmation, mais les morts-vivants sont bien "immortels" comme le stipule cet extrait trouvé dans le Compendium des Déchus : « Les membres du culte, aux ordres de Kel'Thuzad, étaient pressés de mourir et de revenir à la vie pour servir leur seigneur ténébreux. Ils exultaient à l'idée de devenir immortels ». Ce texte parle des membres du Conseil des Ombres et date des toutes premières heures du Fléau, au temps où le Roi Liche était Ner’zhul. Ceci n’était bien évidemment pas une bonne nouvelle.

    Ensuite, beaucoup pensaient que le Fléau était né avec la trahison du Prince Arthas Menethil. Mais il n’en était rien. Le Fléau a été créé par Ner’zhul, le premier et véritable Roi Liche, avant d’être répandu en Azeroth et en Norfendre par son fidèle nécromancien Kel’Thuzad. Ner’Zhul était un orc chamane corrompu par le démon Kil’Jaeden. Ce dernier avait enfermé l’esprit de l’orc, après l’avoir tuer de façon abjecte à cause d’une rébellion, dans un bloc de glace plus dur qu’un diamant. Kel’thuzad était un mage de Dalaran qui s’est laissé séduire par la puissance de Ner’zhul et devint son bras droit et gauche, ses jambes, son corps. Ner’zhul inventa la peste. Kel’thuzad la répandit.

    Contenu sponsorisé

    Re: Karazhan

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 23 Nov - 21:32