World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Malédiction du sorcier

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Malédiction du sorcier

    Message par milinda le Mer 19 Fév - 20:51

    Cet homme était possédé par quelque chose, mais quoi ? Emiade n’avait encore jamais rencontré un tel cas. Une ombre l’habitait, pas un esprit, pas un démon, une ombre irréelle et éthérée qui rampait dans le fond de son être, qui minait ce qu’il y a de meilleur en lui et empêchait la lumière de jaillir. La prêtresse priait, méditait, cherchait une correspondance, une expérience, une similitude dans les livres, dans ses pensées et dans les vécus de ses frères et sœurs ecclésiastes. Un mot s’insinua, ténu au début, venant d’une mémoire oubliée. Un mot qu’elle avait pourtant entendu sans doute des milliers de fois, prononcé par... Mais par qui ? Le mot : « Malédiction ». Emiade l’entendit prononcée tellement fort au bout d’un certain temps qu’elle eut la conviction de connaître cette voix. La voie de celle qui avait élu domicile dans son cœur et sa vie depuis quelques années maintenant, juste deux ou trois, peut-être quatre... Cette voix qu’elle aimait de toute son âme la voix de sa demi-sœur : Lethaliw.

    « Malédiction », il s’agissait bien de cela. Ce serait difficile d’aider cet homme. Ce serait long, si toutefois il survit à la justice qui pointe son glaive au-dessus de sa tête. Paradoxe : Sa sœur pourrait être celle-là même qui pourra l’aider, alors qu’elle semblait nourrir une haine profonde envers lui depuis deux jours. Malédiction ! l’art des sorciers.


    ****
    Spoiler:
    Si Lazar à une meilleure idée de titre, qu'il me le dise et je changerai ^^
    avatar
    Draïnn Lazar

    Messages : 78
    Date d'inscription : 29/01/2014

    Re: Malédiction du sorcier

    Message par Draïnn Lazar le Mer 19 Fév - 22:19

    Songes brisés & Horla



    Il l'appelait au fond de lui même, ce spectre au visage arraché glissant comme une ombre entre les colonnes fibreuses de son esprit, pareille à des toiles d'argents tissé dans une soie claire obscure. Ses lèvres à moitié fondu sur son visage livide et lisse se soulevant, se fripant comme un draps blanc, sous les zéphyrs de son souffle saccadé.
    Il s'accrochait aux parois d'un puits sans fond, grimpant dans la sinueuse entrave, plaquant ses mains crochus contre les pierres volatiles et fumantes, sa carcasse grinçant comme un berceau de bois à chaque effort. Et il montra ses crocs, la bête au fond du gouffre, horreur parmi les horreurs, dévoilant une dentition acérée, de fins poignards sanguinaire qui se languissaient d'une chair riche et mystique. Et le râle qu'il s'arracha de son gosier retenti en un funeste échos dans les tréfonds de son ancienne prison. "Lazaaaar..." avait-il susurré aux abysses.
    Il était là. Entre ses rêves et sa vie. La chose escaladait l'infranchissable façade de pierres qui cachait son âme, avalant ses rêves et ses souvenirs, vomissant un infâme mélange des deux dans la raison du bourreau.
    Il était là. Cette carcasse squelettique et suintante qui tentait de survivre, en partie aspirer par la lumière qui aurait dût le détruire lorsque le bourreau, vengeur, trancha nette la tête de son cadavre ambulant, Samuël Crow. Il aurait dût mourir et disparaitre dans le néant distordu, mais il avait survécu par un affreux coups du sort, s'accrochant, fumant, hurlant de douleur, aux parois de l'âme maudite, dernier héritier, rendu fou par un miroir brisé. Et Lazar l'entendait. Ses clameurs obscurs et déliés de tout sens, confondu entre les pleurs d'un enfant et le crissement d'un poignard.


    Lazar se réveilla en sursaut. Il était dans la cathédrale et c'était le petit matin. Autours de lui les prêtres s'activaient énergiquement, s'occupant des convalescents qui, tout comme lui, gisait là au milieu de draps blanc. Lazar transpirait et sa respiration haletante emballait son cœur dans un rythme effréné.

    "Quel horrible cauchemar..."
    avatar
    Draïnn Lazar

    Messages : 78
    Date d'inscription : 29/01/2014

    Re: Malédiction du sorcier

    Message par Draïnn Lazar le Jeu 27 Fév - 2:58

    Cauchemar



    "Il détruit ma vie à grands coups de songes..."
    Résonne, le Glas, résonne, vibre pendant que la pendule avance et que les bourreaux fredonnent un par un vers le billot fumant.
    Résonne le Glas, résonne, cogne tes carillons campaniformes qui s'éclatent un à un contre les murs de la cathédrale.
    Et que tout les saints t'entendent dans les profondes campagnes. Sonne, oui, Sonne ! L'heure approche et les insectes bourdonnent. Par millier se nichant dans les guêpiers et les ruches qui craquent sous leur colère. Appel moi Maitre et je t’appellerai esclave, pendant que le Glas qui tonne détruit tes rêves à grand coup de cloche. La lumière t'aveugle et gronde le Glas, gronde ! Pendant que les hommes tombent, un par un, les mains salit par le sang des assassins.
    Explose ! Le Glas, Explose ! A grand coup de pendule dans les rêves d'un homme perdu qui attend que le cor sonne pour se réveiller de la réalité. Où s'arrête le rêve, ou commence la vie ?  Les verres tombent et se fracassent contre les pierres, et que le verre soit semblable à un éclat de rire car il blessera plus d'un homme aux larmes de sang.
    Absurde...
    Où commence le rêve ? Où s'arrête la vie ?
    Je ne sais plus...
    Il approche doucement, prédateur nocturne à la voix d’outre-tombe,
    Sans visage...
    Absurde...
    Incohérent...
    Que veux dire ce charabia, bouilli de mots informes ?
    Au loin le glas sonne, lentement, il cogne.
    Il détruit mes songes à grand coup de raison. La folie approche, je le sent... Elle traine des pieds et prend des chemins incongrus mais doucement elle s'approche, son image résonnant dans un échos insaisissable. Ni vraiment matériel, ni immatériel.
    Que deviendrais-je une fois qu'elle aura dévoré ma raison ?
    Tempétueuse, à la fois de glace et de feu, à la fois de noir et de blanc, à la fois bon et mauvais,
    chaotique.

    Et le cor d'os résonne, il résonne.
    Il dévore tout mes rêves...
    Dévore tout mes rêves...
    Tout mes rêves...
    Mes rêves...
    Réveille toi.


    "COMTESSE, NON !!"

    Lazar était en sueur, autours de lui l'obscurité dévorait son lit et son terrible hurlement, qui avait déchiré sauvagement la nuit comme un cri d'agonie, en avait réveillé plus d'un qui se précipitait de par et d'autre, croyant au meurtre, criant à l'assassin. Et pendant que les torches s'allumaient autours de l'homme, ses larmes coulaient le long de sa joue.
    avatar
    Draïnn Lazar

    Messages : 78
    Date d'inscription : 29/01/2014

    Re: Malédiction du sorcier

    Message par Draïnn Lazar le Jeu 27 Fév - 11:30

    Le Gouffre du Monde