World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    La petite vie nouvelle des Tarides

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    La petite vie nouvelle des Tarides

    Message par milinda le Jeu 26 Déc - 12:11

    Ce sont souvent de petites rencontres qui provoquent de grands projets et de grands changements dans une vie. Depuis quelques temps, Chayem tournait en rond dans ses Tarides aimées, avec le sentiment qu’il lui manquait quelque chose. Elle gérait ses exploitations fermières qui se développaient bien, faisait ses affaires avec ses amis de la Croisée, et le bois circulait bien entre les oasis et Orgrimmar, permettant aux orcs de Durotar de développer leur cité. Les gens de la Compagnie du Soleil Pourpre semblaient d’être calmés et ne se manifestaient plus. Tout allait pour le mieux. Peut-être un peu trop, d’ailleurs. Il est bien connu que, très souvent, le mieux est l’ennemi du bien et possède une forte tendance à provoquer l’ennui. Mais il peut aussi réserver quelques bonnes surprises.

    C’est ainsi, alors qu’elle inspectait l’Oasis Luxuriante près de chez elle, que Chayem croisa la route de maître Chen. C’était une créature peu ordinaire, une sorte d’homme ours en robe bleu sombre, avec sur la tête un chapeau pointu large et très évasé. Il parlait le commun avec une voix plutôt douce et posée, et il faisait de temps en temps d’étranges figures chorégraphiques que personne n’avait surement encore vues en Azeroth avant ce soir-là. Uktena était venue les rejoindre et une longue discussion s’engagea et dont je ne pourrais rapporter tous les détails ici, tellement elle fut riches en choses nouvelles. L’important était que cette rencontre allait changer la vie de Chayem, de l’oasis, de la Croisée et, sans doute, de toutes les Tarides.

    Tard dans le nuit, alors que maître Chen s’en retourna errer dans l’oasis, Chayem s’endormit dans sa maison blottit contre Uktena, avec plein de rêves dans la tête.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie nouvelle des Tarides

    Message par milinda le Sam 11 Jan - 18:03

    Chayem avait une idée bien claire dans sa tête. Mais il fallait convaincre quelques personnes importantes pour la réalisée. Pour commencer, les gobelins. Ces relations avec eux n’ont jamais été bonnes. Avec eux, il faut surtout leur démontrer l’intérêt qu’un projet peut leur apporter pour qu’ils acceptent quoi que ce soit. Elle savait donc que ce serait difficile de leur racheter le bâtiment qui s’appelait autrefois « Hall de la Tortue » et qui porte maintenant le nom beaucoup moins poétique « Palais de Brutus ». Personne ne savait qui était ce Brutus. Sans doute une figure de la haute finance. Le but de Chayem était de le racheter, puis de le faire déplacer en douce et magiquement vers la Croisée.

    Ce fut un échec. Krizz ne voulut pas céder l’établissement.

    Qu’à cela ne tienne, elle en ferait bâtir un autre. Mais pour cela, il fallait l’autorisation de... de qui ? Thork, elle savait qu’il ne refuserait pas se l’aider. Mais l’installation d’un tel projet demandait aussi une ouverture aux peuples étrangers à la Horde. Seul Thrall avait assez d’autorité pour l’accorder. Elle alla donc le voir. Elle lui expliqua tout : Le fait que l’Oasis Luxuriante était devenu un lieu paisible et propice à la détente ; l’existence de maître Chen, brasseur hors pair qui avait accepté d’installer sa brasserie près de l’oasis et d’utiliser son eau vertueuse pour faire sa bière ; la construction et l’ouverture d’un lieu de détente, une auberge, qui attirerait des gens su monde entier pour venir s’y changer les idée et trouver un peu de réconfort ; le développement économique de la Croisée qui acquerrait ainsi une renommée mondiale et permettrait que habitants de se développer ; et tout plein d’autres avantages encore inconnus qui apparaîtraient ainsi au fil de la réalisation.

    Ils s’étaient tous moqué d’elle au Fort Grommash. Mais elle resta stoïque, et sure d’elle. Thrall savait les nombreux services qu’elle avait rendus à la région et à Orgrimmar. Mais quelque chose le faisait trainer des pieds : L’ouverture de ce lieu à l’Alliance. Chayem lui expliqua qu’il ne s’agissait pas d’ouvrir toutes les Tarides à ceux-ci, mais juste la Croisée et la route qui y mène. Elle accepta de répondre des débordements de ses « clients » et que des gardes soient postés aux endroits clés de façon à sécuriser le lieu. Thrall accepta en précisant que le moindre accroc entrainerait un retour sur sa décision. Chayem repartit contente, malgré les sourire sarcastiques et les regards réprobateurs des autes autres occupants du Fort Grommash.

    Celui qui fut le plus facile à convaincre était Thork, le bourgmestre de la Croisée. Il accepta facilement d’accorder un lopin de terre et quelques bras de volontaires pour bâtir l’auberge. Un tournant dans l’histoire des Tarides allait être tourné. Les travaux commenceront très vite. Il fallait vite aller prévenir Maître Chen.

    Validation:
    RP validé par Pipin, IG : Rencontre avec Krizz, Thrall et Thork.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie nouvelle des Tarides

    Message par milinda le Sam 1 Mar - 2:16

    Les travaux étaient terminés. Les grues et les échafaudages avaient été retirés et Chayem contemplait le travail avec une certaine fierté. Il ne restait plus que quelques finitions à faire et préparer l’inauguration. Bientôt, la Croisée sera le carrefour du monde entier.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Prière pour que rien ne soit perdu

    Message par milinda le Mar 13 Mai - 14:15

    « Frère ! Tu ne peux pas laisser faire ça. Tu ne peux pas laisser les ténèbres et les démons détruire ma maison ! Je t’implore de faire ce qu’il faut. L’oasis... Tous ces efforts pour rien ? Tu dois réagir ! À moins que tu ne me considères plus comme ta sœur ? Je continuerai de te servir mais bien plus encore si tu m’aides à chasser la souillure de ces terres. Je t’en prie ! »

    Ainsi priait Chayem dans son temple de flammes ardentes. Ainsi, son fougueux frère entendit ses prières. Ainsi la maison de Sœur-du-Feu fut entourée de flammes vivantes et menaçantes pour signifier à l’esprit démoniaque qui hantait la maison de sa plus grande admiratrice qu’il n’était pas le bienvenu ici.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Métamorphose

    Message par milinda le Lun 9 Juin - 10:33

    Métamorphose.

    « Les papillons, au début, ne sont que de vulgaires vers. »

    Ver... Vulgaire... Elfe ?
    Papillon aux ailes de feu, comme ceux qui virevoltent au-dessus de l'eau des étangs des oasis.
    Le corps procure plaisirs mais aussi douleurs.
    L'esprit, lui, est léger. Il est comme la flamme qui s'élève au-dessus de la matière répugnante qui noircit à sous son contact.
    Ce soir-là, la colère de la sœur du feu fut telle que son âme elle-même s'enflamma et fusionna avec l'incendie.

    Et l'incendie embrasa la Croisée.

    "Vous avez fâché le seigneur du feu. Faites ce que vous avez à faire si vous voulez les apaiser. Chassez les démons des Tarides." Ainsi souffla l’esprit du feu.

    C'était pourtant clair. Alors pourquoi encore tergiverser ?

    Aveugles, sourds, insensibles...
    Obtus ?
    Certainement oui.

    Pourtant... « Pourquoi risquer de sacrifier la vie de tant d’innocents ? »

    Des innocents ? Ça n’existe pas. La corruption existe. L’ingratitude existe. La fourberie, la calomnie, la stupidité... la traitrise...

    C’est cela qui poursuit encore la vie de Chayem : la Traitrise. Depuis toujours, elle avait connu les traitres. Ces parents, qui l’ont mise au monde et l’y ont laissée mourant stupidement pendant les guerres. Ses maîtres qui lui promettait le monde et en ont fait leur esclave dans des lieux sordides pour divertir les serviteurs des démons. Ses compagnons, orcs, qui l’ont abandonnés es uns après les autres pour courir d’autres femelles pas plus belle qu’elle, mais pas les mêmes, juste histoire de voir si elle l’avait en horizontale, sans doute. Traitrise. Ce peuple de la Croisée pour qui elle avait donné tout sa vie depuis qu’elle vivait parmi eux, duquel elle avait enduré les sarcasmes, au début, duquel elle finit par se faire aimer jusqu’au point qu’il lui offre un des trésors les plus précieux pour ce peuple : un worg de monde de la Horde. Ce peuple qu’elle nourrissait de son travaille dans ses ferme, à qui elle avait offert une scierie en échange de la paix avec les elfes de forêts du Nord, à qui elle offrait bière et or, et dont elle devait faire le centre du monde. Ce peuple la reniait désormais. Il se laisse corrompre. Tout ce travail pour rien...

    Pour rien...

    Non ! Ce ne sera pas pour rien. Ce sera pour qu’elle devienne plus forte.

    « Désormais, ils devront me craindre !

    Ce n’est pourtant pas ce que je voulais ».

    Les incendies s’éteignirent aussi mystérieusement qu’ils s’étaient allumés. Pendant que les mortels, en bas, continuaient de se quereller au lieu de s’unir dans le combat contre les forces des ténèbres, Sœur-du-Feu s’abandonna entièrement à son frère avec qui elle passa toute la nuit dans son temple. Inceste mystique ? Peut-être.

    Seule certitude désormais : Plus personne ne regardera la montagne des Lamentations comme avant.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie nouvelle des Tarides

    Message par milinda le Mar 10 Juin - 1:10

    L’ordre est rétabli à la Croisée. Les traitres ont été éliminés le chef Thork est revenu pour remettre le village en route. Les élémentaires de feu montent toujours la garde autour de la ville mais ils se sont retournés, regardant désormais vers l’extérieur, comme pour protéger la ville et non plus pour la surveiller.

    Lamb et Uktena sont allées au Camp de Taurajo après que Jaguda les ait laissées à l’auberge de Chayem. Elles y ont découvert que là aussi une partie de la population, et surtout les gardes, se sont massacrés entre eux. Elles sont restées sur place pour la nuit afin de pouvoir s’occuper de ce village le lendemain.

    Pendant la nuit, des gens ont vu une chose étrange. Une trainée de feu, aurait traversé le camp, sans faire de bruit ni rien brûler sur son passage. Mais elle a laissée derrière elle des élémentaires de feu comme ceux de la Croisée. Effectivement, au petit matin, ils montaient eux aussi la garde autour du camp de Taurajo. Le cadavre d'un garde Tauren corrompu aurait été retrouvé tout près de l'un d'eux.
    avatar
    Tezca

    Messages : 59
    Date d'inscription : 16/07/2013

    Re: La petite vie nouvelle des Tarides

    Message par Tezca le Mar 10 Juin - 16:59

    Tezca était arrivée un peu en avance par hypogriffe.

    Les tarides n'étaient pas sa région préférée. Trop chaudes et pas assez vertes a son goût. Mais elles avaient quand même un certain attrait.

    Su le chemin de la croisée elle s'arrêtât a la foire de sombrelune. Elle vit une télécommande pour des mini chars a vapeur.

    Elle envisageât de l'utiliser pour faire une blague a la croisée, mais quant elle prit les commandes elle se rendit compte que cela ne fonctionnait pas.
    Elle fit une moue désabusée et approchât d'un stand dont émanait une douce odeur.

    Il y avait beaucoup de choix. Même des grenouilles grillées. Elle n'eut pas le courage d'y gouter mais se promit de le faire. Elle avait déja mangé bien pire dans sa vie, mais pourquoi prendre des grenouilles quand de délicieux beignet vous font de l'oeil, hmm?

    Elle prit alors un paquet de beignets.

    Puis son regard se portât sur un tonnelet de bière, cuvée spéciale de Sombrelune. Hors de question de boire avant la réunion, mais une fois à la maison elle pourrait s'en donner a cœur joie.

    Elle continuât tranquillement a pieds jusqu'a la croisée.

    MAis comme d'habitude, les réunions des défenseurs sont bizarres.

    Des gardes Orcs voulaient tuer des Orcs sains sans raisons apparente, juste pour suivre les Orcs.
    Jaguda et Chayem ne voulaient pas.
    La foule s'en est mêlée dans une vindicte contre les défenseurs de Kalimdor en prenant a partis les membres qui arrivaient.

    Un vrai monde de fou. La peur fait faire des choses stupides parfois.

    Une étrange silhouette apparu. Une illusion. Tezca le devinât tout de suite, mais d'autres membres des défenseurs étaient plus long a comprendre malgré le fait qu'elle ne cessait de le répéter.

    La silhouette lachât quelques moqueries sur les mortels, les comparants a des insectes.

    Cela amusât Tezca, les draenei sont immortels selon leurs règles, le temps ne les tuent pas. Et même les dieux peuvent être tués, c'est juste compliqué.
    Mais bon en cet instant c'était plus pour la bravade.

    Quant la silhouette disparut des gardes devinrent fous en acclamant le culte du crystal ou quelque chose du genre et en attaquant les autres.

    Puis des Sentinelles Elfes de la nuit apparurent et attaquèrent aussi.

    Ce n'est pas le genre d'adversaire que l'on peut prendre a la légère. Et malgré le désir de ne pas faire de coup létal, seule une sentinelle survécut.

    Tezca s'empressât de stabiliser son état et usât de ses dons de chamane pour purifier son esprit.

    Le démon la possédant ne cessait de déblatérer des âneries. Il faut dire que l'engueulade autour n'aidait pas a la concentration, et Elle avait du mal a être efficace. Jaguda voulut l'aider, mais alors le corps commençât a se nécroser.

    Rétrospectivement, c'est évident. Mais sur le coup, dans le feu du combat, avec les cris autour, et l'habitude de la lumière comme pouvoir le plus efficace, Tezca mis du temps a comprendre. Trop de temps.

    La lumière détruit le démon, mais le démon possède le corps, alors la lumière détruit le corps.

    La technique chamanique, passant par le monde des esprits pour apaiser le démon et le forcer à lacher prise est meilleure pour la santé du possédé, même si elle ne détruit pas l'essence du démon.

    La sentinelle était purifié, mais il fallait encore aller chercher son esprit, enfouis et reclus derrière ses défenses au plus profond de son crane.

    La méditation lui permit d'aller la chercher.

    Elle trouvât son esprit, perdu et agar, prisonnier de son passé, du moment ou elle fut possédée.

    Tezca parvint a l'apaiser, mais il fallait encore éliminer son cauchemar.
    Un esprit tourmenté n'est pas rationnel, pour l'esprit le démon était toujours la, il fallait le vaincre.

    En voyant le démon, Tezca se demandât ou étaient Uktena et Chayem quant-on à besoin d'elles.
    La première ligne ne lui avait jamais vraiment réussi. Elle était soigneuse.

    Elle tentât sa chance. Et s'en allât bien vite. ça ne passait pas.

    Elle se concentrât alors pour revêtir ses atours de guerre. Reprenant ses bonnes vieilles masses pour attaquer l'ennemi.

    Certes, elle était moins efficace que ses deux mentors, et moins bien équipée. Mais sa hargne lui permis de remporter la victoire.

    Le ciel s'éclaircit alors soudainement.

    L'esprit semblait plus calme.

    Tezca le guidât alors vers la sortie.
    Au reveil, elle sentait que la sentinelle allait mieux. Mais elle avait besoin de repos.

    Par contre il y avait une drôle d'odeur. La ville était en feu.
    Tezca couru un peu partout, cherchant a comprendre, mais elle ne vit personne. Elle traçât ses compagnons, en retrouvât deux, puis en perdit un.
    ça n'avait aucun sens...elle décidât de retourner en ville pour protéger ses habitants et les faires évacuer.
    Finalement, le feu s'éteignit tout seul.

    Il y eut bien des altercations après sans que Tezca ne pense vraiment que c'était nécessaire.
    Il y avait déjà eut assez de complication comme ça pour la soirée, et la réunion était tombée à l'eau.

    Elle ramenât la sentinelle inconsciente à Darnassus.
    Elle était finalement assez contente du bilan de la soirée.
    Elle comprenait pourquoi les gens se liguaient contre les défenseurs, bien que ce soit irrationnel. Les gens ont peur. Personne n'est fiable.
    Et surtout, elle avait apprit comment purifier les possédés. Il fallait le dire a tout le monde. Qu'on puisse sauver le plus de monde possible.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie nouvelle des Tarides

    Message par milinda le Mer 11 Juin - 18:49

    Ils sont partis. Il semblait qu'ils faisaient plus peur encore que les démons. Les êtres de flammes qui encerclaient la Croisée ont disparu pendant la nuit. Lamb trainait dans les parages de la maison de Chayem. Elle repensait à son entrevue, quelques heures plus tôt, avec le Seigneur Thrall qu’elle était allée vois en représentante de Chayem Soeur-du-Feu avec une lettre de recommandation de celle-ci. Thrall avait écouté mais ne semblait pas très convaincu. Toutefois, sa colère envers l'Orque'dorei c'est quelque peu calmée et Lamb en était très heureuse.

    « Les garnisons se mettent en route dès ce soir. Je veux que les élémentaires s’en aillent »

    C’était donc fait.

    « Je veux que Chayem vienne en personne devant moi pour s’expliquer »

    Ça, ça va être plus difficile. Elle n’est pas très présentable actuellement. Mais comment l’expliquer à Thrall ?

    « Je veux une preuve plus fiable de votre lien avec Chayem »

    Il va falloir lui couper une main et l’amener au chef de guerre ? C’est ce qu’on fait à un otage pour mettre la pression à ces proches. Mais Sœur-du-Feu n’est pas un otage. Et a-t-elle des proches ?

    Lamb était un peu dépités par la méfiance qu’on montrait envers elle. Mais elle ne le montrait pas. Ou pas trop. Et puis, elle comprenait. Il faudra s’imposer. Elle en eu l’occasion un peu plus tard dans la nuit.

    Elle tournait autour de la maison de Sœur-du-Feu, maison détruite, sacrifiée pour la lutte contre les démons. Comble du paradoxe : On l’accusait d’avoir voulu protéger ce qu’elle a elle-même sacrifié pour protéger ceux qui lui crachent dessus désormais. Mais peu importe. On n’empêchera jamais les mauvaises langues de s’agiter pour faire du vent.

    Le vent démoniaque quant à lui avait laissé quelques traces bien plus inquiétantes dans l’Oasis. Des créatures. Trop forte pour une orque seule. Elle attendit en priant, se disant que c’était la bonne occasion pour montrer qu’elle n’était pas de leur côté.

    Au bout de quelques heures de prières, Uktena fit son apparition dans l’Oasis, juste à côté d’elle. Aucun doute qu’elle était envoyée par les esprits. Après une discussion sans réel intérêt, Lamb lui demanda de lui donner un coup de main pour les démons qu’elle avait repérés. Uktena ne se fit pas prier. Dès qu’il y a quelque chose sur lequel "tapay", c’est la retenir qui était difficile.

    Bref, elles occirent un gangregarde et un chien de l’enfer particulièrement coriace. Il faisait trop nuit pour voir s’il y en avait d’autres.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    29 6 41

    Message par milinda le Lun 30 Juin - 9:49

    « Sœur-du-Feu mérite bien ça. Elle aimerait que vous l’aidiez un peu, juste quelques péons pour tout retaper. Le reste, elle paiera. Elle paiera tout ce que vous voudrez. L’or, elle s’en fiche. »

    Lamb pensait à tout ce qu’il s’était passé ces derniers temps dans la région. Elle se disait que tout cela n’avait pas de sens. Destruction pour rien. Morts pour rien. Habituellement, même un démon a un but quand il répand la terreur. Mais là, il semblait qu’il n’y en avait aucun. Et puis ces infiltrés, ceux qui c’étaient dressés contre leurs propres frères d’où sortaient-ils ? Comment cela avait-il pu se faire sans que personne ne s’en doute, même Thrall, le Seigneur de Guerre ?

    Des rumeurs circulaient comme quoi le Seigneur de guerre serait en perte de vitesse. Il deviendrait pensif, avec une sorte de mélancolie dans le regard. Peuple ingrat. Peuple capricieux. Peuple qui oublie trop facilement le bon, en s’attardant toujours sur le mauvais, mettant bien le doigts là où ça fait le plus mal. On entendait souvent le Seigneur de guerre affirmer que chaque épreuve rendait plus fort. Mais Lamb avait senti le doute. Tout le peuple orc doutait sans doute avec lui puisse que le peuple et son souverain partage la même vie sur la même terre.

    « J’enverrai ça, Lamb. Mais dit à Dame Chayem que ce serait bien qu’elle descende de sa montagne et qu’elle vienne elle-même nous parler » lui dit Thork.

    Lamb ne lui répondit pas. Elle le regarda en inclinant la tête en signe de reconnaissance, lui lança un « force et honneur » sincère et s’en retourna vers la maison de sa maîtresse pour évaluer les travaux à y faire.

    « Si elle doit redescendre de sa montagne, ce sera pour profiter un peu de tout ce qu’elle a construit et se reposer. Quand tout sera prêt, peut-être... »

    Ainsi pensait Lamb. Au fond de son âme, elle entendait la voix du feu crépiter doucement. Elle savait que sa maîtresse continuait la lutte, à s manière, loin des cris et des querelles, loin de ceux qui ne comprennent pas et refusent de savoir. Peu importe ce qu’ils pensent. L’important est l’équilibre du monde et e feu y joue un rôle essentiel.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie nouvelle des Tarides

    Message par milinda le Lun 14 Juil - 11:42

    La maison de Sœur-du-Feu avait repris bonne figure. Les Péons avaient bien travaillé et il ne restait plus que de petites finitions à faire. Lamb regardait le travail effectué avec satisfaction. Il ne restait plus qu’à remeubler tout ça. Il faudra que ce soit comme avant mais pas tout à fait. Sœur-du-Feu aimait la vie parmi les orcs. Elle avait aussi gardé des goûts de sa propre race. Il fallait qu’elle se retrouve chez elle, mais il fallait aussi reprendre une vie nouvelle. Alors cela demandait réflexion.

    Surtout que personne, pas même Lamb, ne savait quand elle redescendrait de son antre de flamme.

    Contenu sponsorisé

    Re: La petite vie nouvelle des Tarides

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 19 Sep - 16:06