World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Il était une fois, Le Norfendre

    Partagez
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Ven 13 Déc - 9:45

    Tout allait mieux dans le Norfendre depuis l'arrivé d'une main d'oeuvre bon marché et efficace, on pouvait leur refiler toute les corvées ingrate et dangereuse, ils ne rechignaient pas à la tâche.
    Et en plus leur récompense était négligeable, des pièces d'armure tout au plus suffisaient à les rendre heureux. Fallait bien qu'ils s'habillent les pauvres, c'est qu'il fait froid sur cette terre, ça meurt rapidement en plus.
    Cette mains d'oeuvre avait un nom. Dans le Norfendre ont les appelaient tout simplement les Gens du Sud. En effet ils étaient embrigadé par l'armée et étaient envoyé par bateau depuis Hurlevent ou Ménéthil et......

    *Tout d'un coup quelqu'un arrive dans le bureau de l'écrivain et on entend des bruits de bagarre*

    .....après une discussion avec mon rédacteur en chef, trois dents de pétée et mes deux jambes de bousillée, je me suis aperçut que j'écrivais n'importe quoi........
    Enfin bref on va s’intéresser pour le moment au cas de l'ingénieur Royal de Hurlevent.

    La piste d’atterrissage de Spumelevier ? tout le monde connais ? Non ? C'est bête j'm'en fout. Cette piste faisait partit d'un complexe plus grand qui allait jusqu'aux Champ de Geysers et englobait la Station de Pompage de Spumelevier où les gnomes qui s'en occupaient furent chassé.
    Une partie réussi à fuir jusqu'à la piste atterrissage et l'autre s'est retrouvée transformé en robot.
    Et bien cette situation est en train de s'arranger. En effet suite à la libération de Bricole (je vous invite à aller lire le chapitre 8 de la Biographie de l'ingénieur royal, il y'a tout les détails), Méon (c'est son nom au cas où vous prenez le train en marche comme tout les abruheuuu les braves gens qui lisent ses lignes) est en train, avec l'aide du Maître des Rouages Mécazod, de réhabilité la station de pompage.

    1ère étape: Remaudir les Gnome qui ne voulaient pas être des Robots. (fait)
    2nd étape: Rassembler et compter les effectifs. (fait)
    3ème étape: Relancer les quatre Robots principaux. A savoir: ED-210, Le Broyeur, Max Blasto et Twonku. (fait)
    4ème étape: Transformer cette station en forteresse (fait)
    5ème étape: Prévenir les Gnome de Spumelevier que la Station est de nouveau à eux (fait)
    6ème étape: Lancer les opérations de lutte contre le fléau. (fait)

    Comme vous pouvez le voir il reste fort à faire avant que les forces de Spumelevier ne reprennent le combat contre le fléau. Je viendrais vers vous pour vous faire part des nouvelles que j'ai vol....glanées.

    *prend une corde et un tabouret et va se pendre après avoir écrit ce tissus d’inepties*

    Des héros.....un esclaves reste un esclave point barre *meurt*


    Dernière édition par gonfires le Ven 17 Avr - 8:50, édité 2 fois
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Mar 17 Déc - 23:18

    Activation système Holo-vidéo. Diagnostique en cour.............Diagnostique terminé. système opérationnel.
    Lancement séquence mémoire numéro 415-68: Attaque de la Ville-temple d'en'kila.
    Mis en mémoire par le capitaine de l'escadron volant de Spumelevier envoyé en renfort.
    Chargement veuillez patienter.........chargement effectué. Lecture séquence.


    Ici le capitaine de l'escadron 2. Nous avons repéré le groupe. il est composé des deux longues-jambes qui ont sauvé Bricole, un autre humain, l'humaine bizarre et le mort pas mort. Ils foncent comme des tarés sur les morts-vivants......Haaaa vire de là la gargouille viiiiite une manœuvre d'esquive ! Bon ils sont dans la place on a plus de visuel......ils ont fait un sacrés ménage.......Les gargouilles ont été éliminées. Nous rentrons. Terminé.

    Fin séquence. Recherche suite...........Suite non trouvé. Demande d'ajout. Mise en vieille partiel du système. En attente de la mise à jour.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Mer 18 Déc - 14:29

    Nouvelle entrée détectée. accès au système non autorisé. Identification intrusion.......intrusion identifiée. Identité de l'intru: Méon Silrce. Indexation en cour.........opération terminée. Numéro d'identifiant: 415-69. Nom: Dans la Nécropole.
    Séquence ajoutée par: Méon Silarce.
    Scan mémoire.......aucune anomalies détectées. Scan sous-systèmes.........aucune anomalies détectées. Lancement du système d'holo-vidéo. Lecture séquence.


    Ici Méon Silarce. Cet ajout est là pour qu'on se souvienne de ce qui s'est passé le jour où nous avons pris d'assaut la Ville-temple d'En'kila. Si quelqu'un veut savoir il pourra visualiser cet enregistrement.

    Nous sommes partit de la ziggourath. Sur les lieux étaient présent: Valek, Hazel, Valkiore, Thassarian et moi même.
    L'entrée s'est renforcée depuis. Ce n'était que des squelettes rabougris. Avec valek et Thassarian on a chargé dans le tas pendant que Valkiore et hazel restaient en arrière.....ou parce qu'ils n'ont pas eu le temps de suivre....enfin ce n'est pas important.
    Une fois dans la ville nous nous sommes dirigé vers le télèporteur connecté à la Nécropole.

    Fin séquence.....recherche suite......Suite détectée. Lancement séquence numéro 415-70: Dans la Nécropole 2.....Lecture.

    Saleté de limite d'enregistrement...Bon je reprend. Une fois dans la nécropole nous avons chercher les responsables de la ville. A part quelque débile assez fou pour nous barrer la route il n'y avait personne de très costaud. Un portail ? parfait il doit mener en haut de la nécropole. En route.
    Une image du Roi-liche était là et discutait avec le chef du coin.....cette voix.....toujours aussi flippante.

    Fin de la séquence.......Aucune suite détectée. Mise en veille activée.
    avatar
    Valkiore

    Messages : 57
    Date d'inscription : 11/05/2013
    Age : 21

    Un nouveau ennemi.

    Message par Valkiore le Jeu 19 Déc - 21:41

    Vous lisez sur une livre intime " Mes souvenirs et mes douleurs"

    L’évolution: Chapitre 2: Un nouveau ennemi.


    Valkiore attendant le soir la venue de Méon, Hazel, Emiade et Thassarian. Il fut surpris par la venue de Valek et l'absence d'Emiade, pensant que cela était normal le groupe continua son briefing. Ils apprirent que les gnomes de Spumelevier apporteront leur aide pour la prise du fort, attendant le signal de Thassarian pour débuter l'attaque, il expliqua aussi que seul trois mots permettront l'entrer dans le téléporteur de la nécropole, il prononça les mots : Sokhen Shabtir Bakh . Le signal donné notre groupe de héros pris d'assaut le fort, une gigantesque armé de squelette et d'abomination barrer la porte... N'ayant pas froid aux yeux le groupe attaquèrent avec facilité ce groupe de mort, ils avancèrent dans le fort tandis que les mort-vivants tombèrent. Arriver devant le portail, une nué de Nécromancien la protège, se débarrassant de ces mauvaises graines, ils prononcèrent les mots et puis « ZAP » ils disparurent... Nos cinq braves arrivèrent dans le centre de la nécropole et exterminèrent les deux champions des San'lyan. Ils continuèrent leur découpe jusqu'au sommet de la nécropole puis ils surprirent une discussion entre un San'lyan et le Roi Lich, le San'lyan parler d'offrir en offrande deux humains, une nommé Leryssa et l'autre Arlos. Interrompus ce qui ressemble vaguement à un elfe de sang et se mit en colère et pris d'assaut nos courageux humain.
    Après une lutte sans merci, ils mirent en fuite le monstre et se repoussèrent de leur victoire, Valkiore apprit que la femme qu'il cherchait était la soeur de Thassarian. Le bombardement des gnomes étant imminent, ils montèrent sur des montures volantes et partirent loin dans l'horizon, Valkiore monta sur un Drake qui est la monture de Méon, la bête n'apprécia guère celui-ci...
    Arrivé sains et sauf au Donjon de la bravoure Valkiore fêta comme il se devait sa victoire personnelle, mais aussi celle du groupe...
    Pendant qu'une paix passagères s'instaurer, Il reprit son entrainement à la lecture des mouvements des morts-vivants, mais aussi des futures horreur qu'il rencontrerait...
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Lun 17 Mar - 17:39

    Cela fait des mois que Méon était sur ce projet. Il était désormais terminé. Pouvoir mettre Hors service n'importe quel systèmes informatique, machines est maintenant possible.
    Sa première expérimentation datait de la dernière attaque de la légion aux terre foudroyées, quand le Roi Varian avait demandé à Méon d'aller là bas désactiver les armes pour éviter une quelconque catastrophes.

    On peut appeler ça une b.a.c.e.m (bombe à champ electro-magique) Le concept est simple cette explosif surcharge tout composé alimentée par une énergie et grille instantanément la machine. Du moins ça c'était la version 1.
    La version 2 est beaucoup plus petite tient dans un fusil nouvelle génération. le plus dur aura était de réduire au maximum la taille de l'appareil et de l'adapter sur un fusil.
    Méon s'est basé sur bobine générant un champ électrique ainsi qu'un convertisseur qui transformait cette énergie mécanique en énergie électrique. Un concentrateur s'occupait ensuite d'amplifier cette énergie et une fois que le seuil critique était atteint une soupape relâchait tout d'un coup à travers le canon en direction de la cible.
    Il fallait maintenant éviter les risques d'explosion. Pour cela Méon dota le fusil d'une chambre de contention qui devait réguler les fluctuation d’énergie et relâcher le surplus si nécessaire par un câble qui serai relié à l'arme,relié à la ceinture du tireur et dont l'extrémité toucherais le sol.
    Il s'était également inspiré du g.p.p.e (générateur personnel de pulsation électromagnétique) pour mettre à terme ce projet.
    Ainsi il pourra également fabriquer tout une batterie d'arme destinés à la défense et à la désactivation.
    Il ne reste plus qu'à livrer les premiers fusil à Spumelevier pour qu'ils puissent se défendre et contre-attaquer si Mécazod et remet à déconner.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Lun 31 Mar - 12:05

    Finalement la cage qu'il avait fabriqué à la tour fonctionnai. Une prison faite de champs de force alimenté par des générateurs à cristaux. Un enchantements permet de pomper le mana du prisonnier et de l’empêcher de se servir de toute magie et énergie sous n'importe quelle forme.
    Ce mana est stocké et utilisé pour alimenté le champ de force. Une fois le mana utilisé des batteries prennent le relais et alimentent les générateurs.
    En théorie ça fonctionne comme ça mais un rapport de maintenant à relevé des erreurs.

    Rapport no: 24-546A.
    Sujet: Maintenance de la Chambre Bloque-mana.

    Fluctuation d'énergie d'origine extérieur constatée. Batterie numéro 5 non fonctionnelle. Bascule sur alimentation de secours. Perte estimée à 30%.
    Le système est déréglé. Réinitialisation demandée.

    Identification: Le circuit principale n'est pas optimisé. D'importante perte ont été détecté lors du transport de l'énergie des générateurs à la structure du champ. Le Système bloque-mana s'est mis à pomper le mana ambiant pour pallier aux pertes et alimenter la prison en énergie.

    Réparation recommandée.

    Fin du Rapport.

    Des variations d'énergie c'était pas prévaut ça. Mais si c'est vraiment ce que le rapport dit alors ce sera facile à réparer. Mais Méon était sur un autre projet.

    Les fusils Arquel étaient fini. Pour le systèmes de tir il a finalement opté pour 4 lots de condensateur branché en dérivation. Ils étaient chargé et alimenté par deux batteries qui étaient elles rechargé en permanence par un alternateur.

    Le système est simple. La batteries lance l'alternateur qui convertit l’énergie mécanique en énergie électrique. Une partie de l'énergie va vers les batteries pour les recharger tandis que l'autre partie va charger les condensateurs. Une fois la charger effectuée le fusil peut tirer. Il faut 5 secondes pour charger les condensateurs et 10 minutes pour charger les batteries.

    Les batteries alimentent elles aussi les condensateur une fois leur charge effectuée. En cas de sous alimentation l'alternateur s'active pour épauler les batteries.

    Autonomie théorique: grâce aux condensateurs le fusils peut tirer 4 fois. et ils faut 5 secondes pour recharger. La batterie peut (à elle seule) charger 20 fois les condensateurs. sachant qu'il y a deux batteries vous disposez donc d'une quarantaine de charge. C'est-à-dire 160 tirs possible.

    Ceci c'est en utilisation régulière mais si le feu doit être plus nourrie la cadence de tir sera diminuée car les batteries devront non seulement charger les condensateurs mais aussi faire fonctionner l'alternateur. Méon a estimé que le temps de charge sera augmenté d'une seconde et demis.

    Conseil: Ne pas utiliser les 4 tirs d'un coup. Pour un tir régulier attendre attendre 0.8 secondes avant le prochain tirs. (bon ben gros attendait un cour instant avant de tirer à nouveau).

    Méon était content du résultat. Le Fusil Arquel était prometteur. Il ne restait plus qu'à livrer le premier lot à Spumelevier doit une dizaine de fusils pour commencer.
    Si les retours étaient positifs une nouvelle cargaison serait envoyée ainsi qu'une nouvelle série de canon Arquel.

    En ce qui concerne le renforcement des avant-postes de l'Alliance, le Donjon de la Bravoure était prêt à reprendre les attaques. Il ne reste plus qu'à renforcer Valgarde et Fort Hardivar principalement.
    Peut-être livrer un canon en soutient pour le Fort de Garde-hiver et quelque mortiers pour les camps des Grissonnes.
    Pour Zul'drak Méon devra demander à la croisade d'argent si ils ont besoin d'un soutient logistique plus conséquent. Pourquoi par un tank ou d'autre canon. Son Gyrocoptère est assez puissant pour en déposer un. A voir.

    Encore du boulot en perspective.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Lun 28 Avr - 17:04

    "pfiouuuu il m'en aura pris du temps ce projet mais j'en ai enfin vu le bout. D'abord la livraison des fusils à Spumelevier: Facile je branche mon réseau de téléportation fait passer la caisse et le tour est joué.
    Ensuite le renforcement ça c'est un petit peu plus compliqué. J'ai parlé à Tezca, elle est d'accord pour me prêter un de ses cercueils volant pour le transport. Le plan de vol consiste à passer par le Fjord Hurlant puis par les Grisonnes et enfin par le bastion qui se trouve dans la Désolation des Dragons.
    Il faudra environs deux voyages pour livrer tout le matos et je pourrais enfin prendre du repos.

    Pour les derniers réglages et ajustement, ce sera sur place....Tient bah je vais envoyer Cantha ça lui fera un bon entrainement.
    Je vais peut être leur filer une station de réparation au cas ou.....reste à attendre des nouvelles de Tezca"
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Ven 2 Mai - 11:56

    Cette histoire de transport de matériel avait fait tilté Méon sur un point: Il s'arrangeait toujours pour refiler le travaille aux autres et au final les autres ressortaient avec les honneurs.
    Ce n'est pas que ça le dérangeait, non, au contraire Méon n'avait que faire de l'honneur, qui pour lui était encore une invention stupidement factionnelle, c'était plus un sentiment de travail inachevé.

    C'est alors qu'il décida de faire son propre vaisseau de transport. Pour le modèle il avait déjà son choix: Un vaisseau de classe Brise-ciel.
    Evidemment il n'avait pas les installations nécessaire pour la fabrication. Il décida donc d'aller demander à Hurlevent plus précisément au contremaître du port, là où le Brise-ciel fût fabriqué. Faudra sans doute demandé l'aval de Fouquard......toujours là quand on veut pas de lui celui là.

    Pourquoi basé sur le modèle du Brise-ciel ? Ben c'est le seul qu'il connais et dont il a les plans et hors de question de faire un zeppelin brrr cette idée le mettait en horreur.
    Et puis après tout si le Brise-ciel avait vue le jour c'était grâce à lui....et oui à une équipe dont il a fait partit mais ça revient au même non ?

    La taille: ce sera un vaisseau de transport, pas une citadelle volante.
    Bon il serait aussi équipé pour le combat mais c'est pas énorme. Donc une réduction d'environ 50% de la taille originelle.
    Un mini brise-ciel en sommes.
    Pour le nom du bâtiment ce sera à la toute fin.

    La fabrication: Elle serait assurée par Hurlevent sous dédommagement. Ce serait la première fois que Méon utilise son or en grand quantité tien. Il pourrai fournir une partie des ressources également.

    Pour le démarrage: Méon utilisait une clé pour sa moto mais ça se perd facilement quand on fait pas attention, ça se vol facilement aussi. Il décida donc d'utiliser un système de mot de passe en binaire. Va falloir qui sorte son manuel du langage pour se le remettre un peu en tête.
    La saisi du mot de passe se fera sur un terminale relié à tous les systèmes du vaisseau pour assurer la sécurité.

    L'armement: Comme dit ce ne sera pas une citadelle volante donc pas besoin du système de bombardement par contre les nacelles de largage de Gyrocoptères ça une ou deux au cas ou c'est possible. Et pour les canons ça il équipera le bâtiment avec son propre arsenal.
    Il réfléchissait également à un système de contre-mesure efficace pour les attaques de type magique pourquoi pas un système de miroir pour les repousser ? Ils seraient incrusté dans la coque et caché par des panneaux qui s'ouvre en cas d'attaque.
    Pour les attaques plus conventionnel (canons et autre) il avait exactement ce qu'il fallait un système de brouillage par émission d'impulsion électromagnétique. Un gros Générateur d'impulsion électromagnétique quoi.

    La propulsion: Cette question le tourmentait l'Alliance n'a qu'un site de production de Naphte qui à reprit sa production il y a quelque mois grâce à lui et Valkiore mais il n'allais pas demander à détourner une partit de la production pour lui tout seul, pas qu'il en est pas capable mais voila quoi la défense de l'Alliance passe en priorité par rapport à son profit personnel. Il trouva donc un compromis.
    La propulsion principale serait alimentée par des générateurs de cristaux et la propulsion secondaire serait alimentée par des moteurs à naphte.

    Propulsion principale: Propulsion par réacteur un peu comme sur les fusées X-trem mais en plus gros. Ce qui augmenterait significativement sa vitesse.
    Propulsion secondaire: les moteurs à hélice pour le vol stationnaire et pour éviter de s'écraser en cas de défaillance des systèmes principaux. Faut pas confondre Draeneï et Humain non mais oh !

    Restait une question à régler. Les générateurs à cristaux ? Faut les fabriquer et Méon n'a que quelque connaissance très minime sur la technologie cristalline Draeneï (celle de dun goroh il est au fait). Il ne lui restait plus qu'un solution: demandé l'aide pour une fabrication par coopération du vaisseau.
    Pour le reste Méon s'en chargerait.

    Un nouveau projet de lancé, une aide pour les Royaumes de l'Est. Kalimdor à son Zeppelin, les Royaumes de l'Est auront leurs Vaisseau.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Lun 5 Mai - 12:07

    Archive No 5: Archivage des projets en cour et terminé. Rapport rapide des projets.

    Projet V:.................Lancé
    Partenariat avec Tezca:................Accepté
    Lancement du squelette: ...................Ok
    Embauche des employés:.....en cour
    Rapatriement des unités du girm pour accélération fabrication:................en cour
    Recherche nouvelle directive:.........recherche terminée. 2 Résultats trouvé. Lecture.
    Livraison des fusils Arquel à Spumelevier: Fait


    ......faut que je leur explique c'est quoi la caisse que j'ai laissé là bas au faite....

    Directive 1: Demande d'ajout des précisions par Tezca.
    Directive 2: Détourner cargaison pour Fjord Hurlant et mise en en place de l'ordre 45 à Garde-hiver.
    Recherche ordre 45:........Autorisation de sécuriser le Donjon par Artillerie haute-température à effet de zone.


    Exécution directive 1: Non faite
    Exécution directive 2: Terminée. En attente du rapport de Cantha.

    Reprise de l'ordre initiale: Armement du Fjord Hurlant et des Grisonne.
    Estimation.........4 jours.
    Moyens mis en place: Transport par zeppelin Tezcaien....Projet abandonné ou en attente.
    Nouveau moyen détecté: Acheminement du matériel au Port de Ménéthil pour transport par bateau.

    Statu: Acheminement en cour. Arrivée prévu en fin d'après-midi.

    Conclusion: Le projet sera mené à bien. Fin du rapport.
    avatar
    Tezca

    Messages : 59
    Date d'inscription : 16/07/2013

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par Tezca le Jeu 8 Mai - 11:41

    Méon était passé me voir chez moi.

    Notre conversation avait été cordiale. Je n'aurais pas cru qu'il m'appréciait.
    Peut être était-ce simplement pour me demander de l'aide qu'il me parlait ainsi. Je ne l'espère pas.

    Il m'a parlé de ses projet d'armes...mais surtout...d'un mini brise-ciel.

    Je dois bien admettre que le projet m'a beaucoup plu. Il avait besoin de moi pour les moteurs.
    Même s'il méprisait le coté "bricolage" de mon zeppelin, il admit que le moteur était efficace, d'ou sa présence.

    Ce fait me remplit de joie...et de toute façon j'étais déjà bien trop enthousiaste a la vue de ses plans. J'adore la technologie.
    Je lui promis de m'occuper de ses six moteurs. Deux pour la sustentation et quatre pour la propulsion.

    Dès qu'il fut partit en me laissant une copie des plans généraux du vaisseau. je commençais a dessiner les plans des moteurs.

    Ce n'était qu'une ébauche bien sur. La version définitive des plans des moteurs de propulsion me prit plusieurs jours. Rien qu'en les regardant sur le papier j'en étais déjà amoureuse.

    Je partis à la mine en zeppelin pour récupérer les quelques métaux qu'il me manquait pour mon prototype. Puis direction Brume-sang pour récupérer un crystal de bonne taille.

    Faire le bon alliage me prit pas mal de temps. Il en faudrait beaucoup. C'était plus facile de le faire au fur et a mesure vu la taille de ma forge.
    Je me suis ensuite attelée à tailler le crystal méticuleusement.

    Tout était prêt pour commencer un bout de montage.
    Chambre de combustion, lentille convexe en guise d'accumulateur, tout s'emboitait a la perfection.

    Hélas il fallait se préparer pour la réunion. Le turbo-réacteur se finaliserait plus tard. Pas de précipitations. Il ne faut pas sauter d'étape. Mais une chose est sure. Meon va adorer.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Ven 9 Mai - 19:02

    cela faisais plusieurs jours que Méon s'était enfermé dans sa maison des Marches de l'ouest. Le sol était jonché de croquis, de schémas, de plans, de maquettes et de bouts de métal.

    Toute les simulations qu'il avait effectuée allaient dans le même sens. La taille ne pouvait être réduite.
    Que fallait-il faire ? Abandonné ou continuer ? "je n'ai jamais connu d'échec. Hors de question d'abandonner ! Tant pis on ne touchera pas à la taille"

    De toute façon il était trop tard. Le projet était lancé, les quelques ouvriers nécessaire embauché et tout ses robots s'étaient mis au travail.

    Il avait une idée. Sa location à Forgefer ne servant plus, il démonta tout ce qu'il avait installé. Tout servira à la construction. De même pour ce qui se trouvait à la tour du Repaire des Mendiants. Le même sort s'abattis sur les missiles qu'il possédait ainsi que tout les explosifs et les robots inutile.
    Sa location à Forgefer inutile il envoya un courrier demandant la fin du bail.

    Les échafaudages étaient également en construction et seraient bientôt fini.

    L'un des plans ne faisait pas parti des plans du bâtiment. Non c'était les plans du sous-marin qu'il avait inventé et plus précisément du blindage: Une fine couche de cobalt et de titane autour d'une bonne épaisseur de bois.
    Et histoire d’alléger au maximum le vaisseau il remplaça le titane par de l'acier-titan. Plus difficile à obtenir mais plus léger et plus solide.

    Tezca s'occupait des moteurs et Valek de l'enchantement des métaux pour les contre-mesure en cas d'attaques magiques peut être qu'il demandera à Lethaliw. Mais si madame "je me prend pour ce que je ne suis pas" lui fait taxer à mort le service elle aura toute les chances de se prendre une tarte dans sa gueule ainsi qu'un raccourcissement d'une tête au niveau du cou.
    Pour Tezca, Méon avait déjà plus confiance, bon il méprisait catégoriquement les Zeppelins hybrides de Tezca et pour lui des Draeneis faisait partit de la catégorie "Nuisible dangereux" mais il devait reconnaître que côté ingénierie et énergie elle se défendait très bien.

    L'armement était déjà réglé et la fabrication des instruments de contrôles, de navigation et la câbleries allaient bon train à Nagrand où une petite équipe du girm s'occupait de la confection.

    L'avantage avec les robots c'est que le facteur Temps n'est plus un problème. Les êtres organiques sont faible, puérile, râleur et se fatigue vite alors que les robots eux peuvent travailler nuit et jour sans se plaindre et plus vite. Et le meilleur: on a pas besoin de les payer.
    Donc pour ça Méon ne s'inquiétait pas les délais seraient respecté même si le vaisseau gardait la taille originale. Il ne restait plus qu'à lui trouvait un nom.

    Il n'appellerait...."Le Noraku"
    avatar
    Tezca

    Messages : 59
    Date d'inscription : 16/07/2013

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par Tezca le Mar 20 Mai - 9:52

    Une collecte de cristaux bleus à travers les mondes connus. Quel voyage éreintant.

    Sans compter les soucis sentimentaux avec Jaguda...il voulait vraiment aller trop vite à son goût...on vit des siècles...on peut bien prendre quelques semaines pour patienter et prendre le temps de s'habituer.

    Se marier? Fonder une famille? Trop de chamboulements pour elle. Elle ne se sentait pas a l'aise avec ce concept. Il en avait même douté de son attachement pour lui. Peu importe l'âge, les problèmes de coeur touchent tout le monde...Et elle savait pertinemment qu'elle n'était pas facile a vivre non plus. Il avait peut être raison après tout.

    Comme a chaque fois que des choses la tracassaient, Tezca, au lieu de résoudre ses problèmes, pratiquait la politique de l'autruche, se voilant les yeux et se réfugiant dans autre chose. Attendant que la horde passe.

    C'est ainsi qu'elle consacrât tout son temps à la conception et confection des moteurs pour Méon.

    Le plus long a faire restait la récolte de minerai. L'alliage également prenait un certain temps pour être d'une qualité suffisante. Sans compter le taillage des cristaux qui devait être minutieux.

    Mais le tout avançait bon train. En quelques jours elle avait déjà deux moteurs testés et prêts à être livrés, et un troisième bien avancé.

    Bien sur tout cela se faisait au détriment de ses heures de repos ou de médiation. Elle allait devoir régler ça aussi avant de se lancer dans la conception des gros moteur de sustentation. Un manque de sommeil n'aide pas a avoir les idées claires.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Sam 7 Juin - 9:56

    "ah enfin ! Je vais pourvoir passer à l'étape supérieur !"

    Valek était passé pour enchanter le métal destiné au blindage du Noraku.
    Cependant il avait fait plus prévu. Non content d'un enchantement destiné à protéger contre les sorts il aurait rajouter une option améliorant légèrement la furtivité du vaisseau. Comment ? Méon l'ignorait et il s'en moquait bien.
    Le squelette du vaisseau était terminé et Tezca informa Méon que les moteurs étaient bientôt tous fini. (il avait d'ailleurs vu la puissance d'un seul de ses moteurs....les moteurs à alimentation cristallinienne sont prometteur)

    On pouvait passer à l'étape supérieur: le blindage et l'habillage.

    Les Mécagnomes, sur son île, chargé de la fabrication de la câblerie avaient fini leur travail. Des kilomètres de fils de cuivre qui allaient servir à la transmission des différents ordres donné par les commandes du vaisseau iront bientôt rejoindre leurs emplacement.
    Méon donna l'ordre à ses robots de se téléporter avec les câbles et de rejoindre la fabrication du vaisseau histoire d’accélérer d'avantage la construction.

    Cela prenait tournure et bientôt le Noraku sera prêt pour aller où il veut et où on aura besoin de lui: Le Norfendre, les Royaumes de l'Est ou Kalimdor......manquerait plus qu'il soit équipé d'un générateur de portail pour aller en Outreterre tient.......ah bah voila une idée !

    Méon était certain d'une chose, les Mécagnomes sont la voix de la construction ! Ils peuvent travailler jour et nuit sans s’arrêter. Si l'Alliance veut devenir encore plus puissante et conserver son avantage technologique, ils n'auront pas le choix !

    Il comptait aussi sur le fait que son vaisseau soit construit en un temps record pour espérer que des Mécagnomes de construction lui soit commandé mais ce n'était pas gagné.....pourtant....avec une équipe humaine pour la journée et une équipe de méca pour la nuit l'Alliance en sortirait plus puissante mais bon....puis les pertes humaines serait d'avantage limitée lors des combats. Ce se sont que des machines....
    avatar
    Tezca

    Messages : 59
    Date d'inscription : 16/07/2013

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par Tezca le Mer 18 Juin - 19:11

    Tout les moteurs de propulsion étaient prêt. Tezca leur avait fait passer un test de performance à chacun, ainsi que de nombreux test de résistance. Elle voulait que les moteurs résistent a un choc a une vitesse de 10 mètres par secondes. En effet, grâce aux cristaux à l'intérieur amortissant légèrement la chute, elle avait calculé qu'ils tombaient a une vitesse de 8 mètres seconde environ selon les critères normaux (une explosion le poussant vers le sol ou un cristal endommagé par exemple changeaient complètement la donne).

    Les pales ne résistaient jamais, ce qui était normal. Mais les moteur tenaient. Et ils avaient vraiment du coffre!
    Pas autant de puissance que l'énorme moteur alimentant les zeppelins, mais le rapport poids/puissance restait meilleur que ce dernier, et ils étaient quatre!

    Restait les moteur à sustentation qui devaient garder la forme du schéma d'origine. Ce n'était pas trop compliqué. Les turbines à cristaux étant moins imposantes qu'un moteur thermique a naphte.
    Par contre pas de postcombustion possible, la chambre intérieure était bien trop courte. Et il y aurait eu trop de force de torsion.

    Par contre vu la largeur de l'anneau, elle pouvait envoyer a peu près autant de puissance que pour ses zeppelins grâce a un système de d'électrovalves, avec moins d'accélération vu la taille des cristaux.
    C'était un problème ou peut être pas, l'accélération restait suffisante pour valider le cahier des charges.

    Ce système de sustentation était trop scabreux...au moindre soucis c'était la dégringolade. Et ce n'est pas le pouvoir de lévitation des petits cristaux qui allait amortir la chute. Au moins en cas d'éjection les moteurs seraient réutilisable après un peu de maintenance.

    Elle terminât donc les plans et se mit à la fabrication.

    Premier test, la puissance.
    Elle calât bien le prototype dans un gros socle lesté et l'allumât. La turbine toussotât et se mit en route.
    Tout fonctionnait bien. L'expérience qu'elle avait acquise lui avait permis de bien synchroniser les flux. Le moteur montrait un vrai potentiel de puissance.
    Par contre quant elle voulût arrêter l'accélération, le levier de contrôle forçait. Pire que forcer, il semblait complètement bloqué.
    Le flux était trop puissant pour pouvoir être repoussé ainsi. Elle l'aurait bien inversé mais elle préférait que le moteur fonctionne par défaut. Le fonctionnement était la norme en somme, pas l'arrêt.
    Sauf que la il s'emballait et la cale tremblait de plus en plus.

    Elle se dit qu'il allait vraiment falloir régler ce problème sur le prochain prototype quand le levier lui restât en main.

    Tezca observait, portant son poing contre ses lèvres, l'air perplexe et embarrassée en jettant le levier derrière elle. Et si au lieu de mettre l'axe du pivot au bout de chaque petit volet de control de flux elle le mettait au milieu légèrement excentré? on gardait la norme ouverte mais avec moins d'efforts. En plus la commande serait bien plus robuste comme ça.

    Elle se frappât le front, pourquoi n'y avait-elle pas pensé plus tôt? La cale cédât et le moteur commençât  a s'élever en entrainant un bonne partie des reste de cette dernière.

    "Au moins le moteur est solide, je n'aurais pas cru que les pales tienne aussi bien vu la vitesse qu'il a prit."

    Elle retournât à sa planche à dessin alors que le moteur s'éloignait dans le soleil couchant en direction du large.

    Elle fit sa modification et entreprit la construction du second prototype. Cette fois ci l'essai se déroulât parfaitement bien. Et sa construction était assez robuste pour tenir les fameux 10 mètres seconde.

    Elle en fabriquât un second et contemplât ses créations avec une grande satisfaction. Elle était fière de ce qu'elle avait accomplit, et savait que Meon serait ravit.

    Ceci étant, il lui restait une dernière chose a régler. Tout ces moteur devaient fonctionner ensemble.

    Les propulseur étaient faciles. Quatre petits leviers cote a cote pour déterminer la puissance, on pouvait ainsi tous les pousser d'une main, ou choisir la puissance de chacun.

    Pour les sustentateurs c'était plus compliqué. Il fallait doser la puissance ou pas selon les désirs du pilote.

    Elle conçut alors le même système de manivelle. Mais ajoutât un système de manœuvre qui fonctionnait grâce à des gyroscopes.

    Ainsi, en enclenchant un bouton, la puissance se dosait jusqu'a ce que le vaisseau atteigne la position horizontale désignée par l'axe du gyroscope. Elle l'appelât, le stabilisateur.
    Puis plus difficile, elle conçut un autre bouton, le bouton de manœuvre assistée, pour que le vaisseau conserve l'inclinaison donnée par le pilote au manche a balais.
    Ainsi, si le pilote prenait un virage avec un azimut de 45°, le vaisseau restait a 45°.

    A vrai dire, la fabrication du dispositif était archi simple, elle l'avait utilisé sur son appareil volant personnel, et sur les gouvernes de ses zeppelins. Il suffisait, dans le cas des moteurs, de relier des contrôleurs de puissance a un cadre solidaire au gyroscope. Mais le réglage de l'amplitude par contre dépendait du poids du vaisseau et de la position des moteur. Il faudrait donc le faire sur place avec des essais.

    Tout était prêt pour la livraison. elle pourrait le faire en trois voyage en arrimant les moteur sous le zeppelin. Restait plus qu'a prévenir Meon.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Sam 28 Juin - 21:48

    Enfin ! Après ces longs mois de labeurs, le Noraku était quasiment terminé.
    Méon était certain d'avoir le rempart ultime et ce grâces aux connaissances qu'il à accumulé dans ses livres et manuels.

    L'alliage cobalt/acier-titan, le métal de l'eau et le métal des titans. Selon la bibliothèques dissimulée dans les pics foudroyés ces métaux seraient extrêmement efficace contre les attaques magique de toute les écoles......l'eau pour l'eau, le feu pour le feu, l'ombre pour l'ombre et la terre pour la terre. Sans compter sur leur propriétés de base: l'eau contre le feu, le feu contre l'eau, l'ombre contre la lumière et la terre contre les éclairs !

    Pourquoi l'ombre contre la lumière et pas l'inverse ? Ben parce qu'un métal anti-ombre n'a pas été encore découvert. Ça se sera les enchantements de valek qui s'en occuperons.
    Le blindage rendait aussi le vaisseau légèrement invisible....ben oui un métal bleu dans le ciel bleu cobalt du norfendre.....enfin voila. Bon invisible mais pas insonore.

    La défenses ultime. Les attaquants auront aussi de quoi s'arracher les dents. Canons lourds, canons à répétitions, munitions incendiaires.
    Tout ses mécagnomes seraient également à bords, de quoi larguer des commandos sur place.

    "pff ses abrutis ne saisissent aucune opportunités ! Je vais leur en donner une !"

    Méon ne comprenait pas pourquoi personne ne voulaient utiliser ses mécagnomes pour les combats inutile. Ce ne sont que des machines....des boites de métal. Pas besoin de les pleurer. Et si un est détruit suffit d'en construire un autre. Décidément les mortels sont vraiment des imbéciles.

    Le Noraku pourra aller partout. Apporter son soutien, traverser les champs de batailles pour aller ravitailler les troupes alliées, larguer des troupes aux sols, détruire des places fortes. Et pourquoi pas soutenir le Brise-ciel ?.....hein ? quoi ? aider la horde ? Hého faut pas pousser ! Ils sont encore plus stupide que l'Alliance et ne sont pas foutu de s'organiser.

    Mais avant d'en arriver là il y avait encore du travail notamment sur l'optimisation des protections anti-magie. En effet lors de l'exploitation du gisement il y avait une perte d'éléments primordiaux. Sans doute qu'avec une méthode de raffinage plus poussée la protection serait plus efficace mais Méon n'était pas forgeron, il va donc devoir aller en parler au ceux qui s'y connaissent.
    Venait ensuite les moteurs. Ils étaient presque terminé. Tezca faisait du bon travail. Il faudra donc s'organiser pour la livraison et la connexion des moteurs au reste du vaisseau.

    Méon n'avais désormais plus que ce vaisseau. De son usine en Outreterre il ne restait plus que la tente. Tout le reste a été soit reconditionné pour la construction du brise-ciel, soit servira à bord. Notament le système qui fabriquait les Mécagnomes
    "Pour ça il me faudra plus de Méca-cerveaux. Sinon ils ne fonctionneront pas."

    Tient ! puisqu'on parle de l'Outreterre il reste un projet sur lequel Méon à placé Cantha. La fabrication d'un générateur dimensionnel suffisamment puissant pour ouvrir un portail suffisamment grand pour laisser passer le vaisseau. Avec ce système il pourra se déplacer instantanément à un endroit préprogrammé. (comme les déchireurs dimensionnel qui permettent de se rendre en Norfendre ou dans les villes Gobeline
    Voila un défis de taille pour elle ? En sera t-elle capable ?

    "L'heure approche. Tout ceux qui se mettront en travers du chemin du Noraku prendront chère !....Bon ben il ne reste plus qu'à trouver une date pour l'inauguration......ah et renvoyer les travailleurs. Ils ont fait ce qu'ils avaient à faire."
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Mar 29 Juil - 11:08

    Décidément aider c'est compliqué. Surtout aider des arrogants.

    Ils étaient partit vadrouiller dans la Désolation des Dragons. Non loin du Temple du Repos du Ver, au nord, ils virent que le fléau s'agitait. Des goules s'affairaient autour d'un immense squelette de dragon.

    -C'est quoi ce squelette ? Demanda Méon à Valek
    -Galakrond. Enfin juste sa tête.
    -Ah.....on ferait mieux de prévenir le Temple non ?
    -Oui. Allons-y.

    ***

    Désolation des Dragons, Temple du Repos du Ver, quelque minutes plus tard.

    Méon et Valek mirent la Reine Dragon et les autres vols au courant de ce qu'ils avaient vu et conseillèrent d'agir rapidement avant que le fléau ne relève le plus grand dragon qu'Azeorth n'est jamais vu.
    Ceux à quoi l'Ambassadrice du vol noir répondit que c'était pas utile.
    Le vol ver affirma que si ils ne faisaient rien ce serait un gros problème.
    Le vol noir en remis une couche soutenant que la guerre contre le vol bleu était le plus important.
    Finalement Alextrasza demanda au deux humains de se rendre sur place et de régler le problème en précisant que si ils ne revenaient pas faire leur rapport ils seraient considéré comme perdu et les Vols agiraient en conséquence.

    ***

    Désolation des Dragons, Non loin du Repos de Galakrond.

    -Bon valek ? On commence par quoi ? Dézinguer les goules ou chercher leur chef ? demanda Méon
    -Allons sur cette montagne pour commencer.

    Ce qui tombait plutôt bien puisque cette montagne abritait le Nécro-Seigneur Antiok. Et vu la position dominante où il se trouvait, cela ne pouvait qu'être le chef.
    Rester aussi à se débarrasser de la monstruosité qui le protégeait.

    -Bon valek je m'occupe du gros truc et toi d'Antiok.
    -On y va !

    Sauf qu'Antiok semblait être protégé par un bouclier qui ne céda qu'une fois sont gardien mort, ce qui donna un peu de fil à retordre à nos deux compagnons, mais une fois le gardien mort, Antiok tomba rapidement.

    Méon et Valek le fouillèrent et trouvèrent une grande faux. Méon la ramassa et lui et Valek allèrent terminer la mission en éliminant les goules qui traînaient autour du squelette. Ils agirent aussi rapidement et furtivement que possible. Éliminant les goules avant même de comprendre ce qui ce passait. Du haut de la falaise on voyait juste les goules tombaient en lambeau les unes après les autres.
    Pauvre géant des Tempêtes Pourrissant. ils voudraient bien agir mais sans avoir le temps de voir la cible c'est compliqué puis c'est pas qu'ils sont lent à la détente.

    La menace passée, ils retournèrent confirmer aux vols que le problème était réglé.
    Ils reçurent les félicitations, les remerciements, toussa...Il prirent congé et laissèrent les ambassadeurs à leurs querelles habituelles.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Dim 5 Oct - 11:03

    "Ah enfin on peut y aller ! C'est pas trop tôt. Bon on a l'or ? On a l'or. Les nains veulent pas participer et bien tant pis pour eux ils n'auront que dal !

    Arrivé à Havreciel l'aut' seigneur autoproclamé est allé cherché la carte. Valek à payé la première moitié puis on a pris le bateau direction l'île.
    Le trajet fût lent, chiant et dangereux. Dangereux parce qu'arriver aux abords de l'île la mer était couverte de mine avec des épaves partout. Heureusement que le nefle était doué à la navigation.
    ful
    Après une visite rapide j'ai payé la seconde moitié et l'seigneur est partit avec Cantha. Valek et moi sommes resté sur l'île pour voir les modifications à apporter pour que PERSONNE ne se pointe sans autorisation.
    Ce qui se traduit par:

    Des canons sur les différents promontoires des bâtiments.
    Des portes là où il n'y en a plus.
    Plus de mines sous-marines.
    Et surtout des gardes.

    On va pas laisser notre île sans surveillance.
    Moi j'avais mon idée mais il fallait attendre que le Noraku vienne nous chercher.
    Une fois à bord je pris la direction pour la Toundra Boréenne tandis que Valek.....allait je sais pas où.
    C'est quoi mon idée ? Tout simplement aller voir Mécazod. ça l’intéresserais sans doute. D'autant plus que j'ai entendu Valek,...enfin il me semble, avoir comme idée de réunis les races du Norfendre sous une seule bannière et avec comme point de ralliement, L'Île.

    J'en ai parlé à Mécazod. Dès que j'ai annoncé les coordonnées de l'île il a fait un bond de dix mètres. "Quoi ! Vous avez trouvé Uldaran ?" Qu'il a dit. "....Ben si c'est son nom oui." que j'ai répondu.
    Mécazod m'a aussi parlé d'une relique caché sur l'île une grosse boule colorée........Mauvaise nouvelle parce que si c'est la relique en question c'est Aectalion qui l'a embarqué (le nefle seigneur).
    "QUOI ! IL A VOLE LA RELIQUE DES TITANS ? VENNNNGEANNNNNNNNCE ! Faut prévenir les terrestres ! Où se cache ce voleur ?"
    "Havreciel, C'est dans les Grisonnes pas loin de la grève de Thétys" Que voulez-vous ? j'aime emmerder le monde. Surtout ce machin là. Les titres pompeux ça a tendance à m’énerver surtout qu'il m'a piqué mon apprenti.
    Bon après la vengeance n'arrivera pas tout de suite. Faut que Mécazod règle le problème du Fléau sur ces terres. J'l'ai aidé un peu d'ailleurs. Le Broyeur et quelques Mécanotanks ont chargé les puisards avec mon aide on a forcé les Nérubiens à reculer ce qui nous a permis de boucher les puisards les plus proches. La Horde n'aura s'occuper des siens.

    Pendant la bataille un bâtiment à poussé. Zodville que ça s'appelle. Mécazod a l'intention de bâtir la citée de la technologie on dirait. Il compte d'ailleurs rendre la Plateforme à Spumelevier.
    Par contre j'l'ai prévenu. Si il s'en prend à nouveau aux gnomes, je débarque pour régler son compte définitivement à coup de clé de 12. Ça le fait flipper en générale.

    Il ne lui reste plus qu'à m'envoyer des soldats pour commencer à sécuriser Uldaran, informé Valek qu'une race titans va rejoindre l'île et prévenir Spumelevier que dans peu de temps la Station de Pompage sera de nouveau à eux......encore pas mal de boulot quoi."


    Dernière édition par gonfires le Dim 5 Oct - 16:19, édité 1 fois
    avatar
    Valek Bérille

    Messages : 327
    Date d'inscription : 02/09/2011
    Age : 22
    Localisation : Hurlevent

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par Valek Bérille le Dim 5 Oct - 11:16

    "Il nous faut une armée."

    C'est ce que Valek avait toujours penser mais une armée uniquement composés d'humains ? Avec des alliés gnomes et nains ? Non il fallait voir bien plus grand. Et rester thématique. Pourquoi ne pas rester près d'un créateur commun ? Les Titans ?

    Rassembler les créations des Titans sous une seule bannière pour combattre ce que les Titans n'avait pas pu détruire. Pour défendre le monde contre la Légion Ardente à l'aide des forteresses que les Titans avaient laissés derrière eux. Si Valek et Méon réussissait cela, Azeroth serait l'endroit le plus sur contre les démons.

    Ce qu'Aectalion avait proposé était alléchant. Une île à la valeur visiblement inestimable. Après l'avoir payé, ils virent l'endroit. Il valait l'or dilapidé et la place était gigantesque. Après avoir fait rapidement le tour de l'île, ils se dirigèrent vers le cœur de la forteresse. Or, ce coeur, Aectalion l'avait arraché pour ses propres affaires. Entubés en quelques sortes, mais pas totalement. L'ingénieur et le chevalier venait tout de même de récupérer une île ou une forteresse avait été construite. Et derrière une herse, se cachait probablement des trésors bien plus grands. Du savoir peut être, sur Tyr.

    Il fallait régler le problème réprouvé le plus rapidement possible désormais. Il avait une autre tâche à accomplir.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Lun 6 Oct - 16:40

    "Ça c'est fait ! L'une des races est en place sur l'île. Ce fût plus rapide que prévus. Mécazod m'a donné une vingtaine de robots charognards, une dizaine de robots factionnaire et....ED-210 qui dirige les robots charognards.

    En échange j'ai du faire un peu de ménage en l'aidant à retrouver les robots disséminé dans dans les Champs de Geysers. Une fois la tâche accomplis, Mécazod m'a filé les unités et j'ai chargé tous ça sur le Noraku....le plus dur fût de charger l'ED-210. J'ai même faillit cassé la grue de tractage.

    Redirection Uldaran pour placer nos nouveaux gardes. Pour les canons j'ai du utilisé deux ou trois canons du vaisseau ainsi que les modèles de remplacement.
    J'espère que Valek va amener de nouveau copains genre des terrestres ou autres. pour le moment ça fait très robotique.
    Ah oui ! Y'a aussi des drones volant qui patrouillent en l'air pour éviter les intrusions aérienne et faut réactiver les défenses de l'île pour empêcher les bateaux d'accoster. Quiconque voudra venir devra demander l'autorisation héhéhé sinon BOOM !

    Mécazod prépare son projet pour reprendre la relique et quand cela se fera j'assisterai à ça."
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Jeu 1 Jan - 20:11

    "Cela fait combien de temps que je suis là à attendre ? Déjà plusieurs mois que j'ai résolus le problème de Lodormi et de son Vol. Déjà plusieurs mois que j'attends la suite de mes épreuves et rien. C'était bien la peine que j'les aident.
    Pourtant je suis présent. Passez mes journées dans le temple à étudier ce que je ramène de l'île en attendant un sursaut de volontés de leur part...

    Le pires c'est que j'ai plus de questions que de réponses et ça ne va pas en s'arrangeant.

    Enfin bon demain j'essayerai d'avoir une audience là haut. p'être qu'ils pourront m'expliquer pourquoi ça prend autant de temps."
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par gonfires le Ven 17 Avr - 9:37

    Il avait finalement fini par descendre de son rocher là haut dans les Pics Foudroyées. Avec un projet en tête.
    Les Ecarlates. Ces parasites fanatiques, ils avaient une forteresse dans le Norfendre. La Nouvelle-Âtreval. Le tout pile à côté d'un sanctuaire Draconique.
    Ils ne doutent de rien. Il est tant de le montrer qu'ils n'ont pas tout les droits sur cette terre.
    Et pour continuer son projet de rassemblement, Valek va les virer du Norfendre. Selon lui les virer de la Nouvelle-Âtreval aiderais les dragons à mieux lutter contre le fléau car les écarlates ne seraient plus à surveiller. Enfin c'est comme ça que Méon l'a compris du moins.
    Et une fois la forteresse reprise, ils pourront mettre le cap sur Havreciel et reprendre la relique que la ville à lâchement soutirée aux Titans; Méazod doit être en train de bien préparer la destruction de cette ville d'ailleurs.

    Mais avant de reprendre la forteresse Ecarlate il faut d'abord commencer par les Royaumes de l'est et plus précisément la Main de Tyr pour leur couper toute retraite. Ils allèrent donc à la Main pour négocier le départ des Ecarlates.
    Enfin quand je dit négocier c'est à leur manière quoi ce qui pourrait se traduire par: Dégagez de là où ce sera à coup de pompe dans l'oignon. Mais avant de pouvoir parler à un des responsables de la Main Valek et Méon furent envoyer chasser du mort-vivant histoire de prouver qu'ils n'étaient pas ennemis. Pour les goules il suffisait d'aller à côté mais pour les cinq têtes de réprouvés fallait changer de territoire. "Pas de problème on est retour dans 10 minutes" répondit Méon avant que lui et Valek partent de la base Ecarlate.
    Pour les goules, ils plièrent ça rapidement en allant à la scierie de Browman. Ensuite ils mirent le cap sur le monastère Ecarlate repris par les réprouvés. Pour passer la Barricade les bagues vendu par Lethaliw firent l'affaire (pareil pour le retour). Valek fît une reconnaissance rapide du monastère pour identifier les cibles les plus isolés et les plus facile à atteindre et Méon s'occupa de les dézinguer. Valek récupera les têtes et ils reprirent la route pour la Main de Tyr.....Je me demande si les réprouvés ont trouvé des corps plus mort-mort que mort-vivant.

    De retour à la Main Valek jeta le sac plein de tête coupées aux pieds des écarlates et quelque minutes plus tard un responsable arriva et Valek "négocia" la rédition des Ecarlates. Cela les fît rire et ils décidèrent de chasser valek et Méon. Ils partirent rapidement en leur laissant une promesse de retour sous la forme d'une petite armée de dragon-robot (une invention d'ingénieur sans doute) dangereuse en terme de nombre mais facile à contenir si on est pas un manche. Les dégats qu'ils ont fait ne sont pas connu et je ne pense pas que les Ecarlates les rendront publique.
    Il ne reste plus qu'à preparer la reprise de la Main et pour ça il faut affaiblir les rangs Ecarlate. Méon s'occupera de préparer l'attaque pendant que Valek s'occupera de preparer le terrain.
    avatar
    Valek Bérille

    Messages : 327
    Date d'inscription : 02/09/2011
    Age : 22
    Localisation : Hurlevent

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par Valek Bérille le Ven 17 Avr - 20:08



    Le plan est simple, couper la retraite à ces salopard de la croisade écarlate, Méon. Pour ça, il faut couper leur dernier point de chute dans les Royaume de l'Est, la Main de Tyr. Une fois chassé de cette ville, nous auront le loisir de nous attaquer à la Nouvelle-Âtrevale, en Norfendre. Nous pourrons compter sur les soutien de Mécazod, et probablement du Repos du Ver pour les disperser de cette ville.

    Une fois la Nouvelle-Âtreval en notre possession, nous pourrons utiliser leurs ports pour ravitailler l'Île d'Ulduran sans pour autant mobiliser le Noraku. Dans les semaines qui suivront, nous devrons être capable de reprendre la relique à Havreciel, et découvrir ce que son seigneur nous avait spolié.

    Ensuite, ce sera au tour du Fléau.

    Contenu sponsorisé

    Re: Il était une fois, Le Norfendre

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 19 Sep - 16:07