World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Ombre et Lumière

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Ombre et Lumière

    Message par milinda le Dim 17 Nov - 13:07

    Le froid est sans doute l’obstacle le plus insurmontable du Norfendre. Le froid de la glace, de la neige, le froid de l’air, le froid des corps des non-morts partout, le froid des guerriers habitués au froid, donnant des ordres froids avec des mots froids... Le froid, le froid partout, tout cela était nouveau pour Emiade, elle qui avait grandie dans la douceur de Comté du Nord à l’abri de tout. Alors quand elle se retrouva face au trou dans la glace, avec Vespéran, le destrier de l’Ombre de Thassarian et le phylactère de la Liche au fond, elle frissonna dans tout son être et faillit s’écrouler de désespoir en comprenant qu’il faudrait plonger pour aller le récupérer. Elle se concentra pour invoquer son bouclier de Lumière qui la protègerait et entreprit de se déshabiller. Elle plongea nue dans l’eau glacée enveloppée de son bouclier et ne sentit qu’à peine plus le froid que quand elle était au dehors, toute habillée. Arrivée au fond, elle s’empara du la chose voulue quand des ombres surgirent et l’attaquèrent. Elle ne sentit plus le froid. Elle rayonna tellement de Lumière que la glace fondait à vue d’œil et que les ombres durent retourner dans leur néant d’où elles ne devraient jamais sortir.

    Thassarian parut content de récupérer le phylactère. La Liche était sans force. Lourid, le squelette en armure qui servait le chevalier, se chargea de la tenir en respect pour que son maître ait les mains libres. « Nous avons des seigneurs du fléau à éliminer dans la ville d’En’Kilah » lui dit-il. Emiade ne voyait pas du tout les choses ainsi. « Nous ne sommes que deux... Des renforts seraient sans doute nécessaires » lui rétorqua-t-elle. « Mission Suicide... C’est ainsi qu’ils ont désigné notre expédition ici, à moi et mes hommes. L’un s'est enfui et les autres sont blessés. On m’envoie moi, un mort, à la mort. Voulez-vous m’aider ? »

    Emiade avait oublié le froid depuis belle-lurette. Son esprit était en désordre. Elle, une prêtresse de l’Église de la Lumière, aider un chevalier de la mort ? Pourtant, il semblait si sincère dans sa détermination à servir l’Alliance et lutter contre le Fléau ! Que fallait-il penser de tout cela ? « Une fois ma mission remplie, et le fléau vaincu, j’accepterai ma mort. Je rejoindrai moi-même le royaume des morts, je vous en fais le serment. » Ainsi parlait le chevalier. Emiade ne put qu’éprouver une grande compassion pour cet homme, abandonné de tous, trahi jadis par Arthas, qui continuait de se battre pour son idéal. Tout non-mort qu’il était, il lui réchauffa le cœur. « Lutter contre l’Ombre, je ne peux le refuser, et quand tout cela sera fini, je parlerai de vous en clamant que vous étiez un héros » Lui promit-elle. « Le titre de héros est réservé aux vivants, je n’en ai pas besoin. Quand tout cela sera fini, je sombrerai dans l’oubli » rétorqua-t-il. Mais Emiade ne laissera jamais faire cela. Être un héros ne dépend pas d’un état de l’être, mais de ses actions. Pour la première fois de sa vie, elle se surprit à voir la non-mort d’une autre manière. Son empathie habituelle la conduisit vers une pensée qui lui était étrangère jusqu’à maintenant, celle qu’un non-mort pouvait avoir encore un cœur.

    Les Grands Prêtres Talet’kha, Andorath et Naferset ont été abattus. En’Kilah était désormais sans guide et très affaibli.


    ***

    Avant de quitter Thassarian, Emiade appris de celui-ci que le Donjon de la Bravoure était probablement infiltré par le Fléau et le Culte des Damnés. Il soupçonnait le général Arlos lui-même d’être un agent du Fléau. Emiade, bien qu’elle sache que des traitres se promenaient en liberté surveillée dans la cité, était sceptique. Elle assura toutefois le chevalier, qui pour elle n’était plus si mort que cela, qu’elle surveillerait discrètement le général pour s’en assurer.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Ombre et Lumière

    Message par milinda le Ven 29 Nov - 20:57

    Emiade avait tourné une page. Sa vie prenait une autre tournure, un chemin plus ardu. Elle se sentait ni mal ni bien, juste un peu plus mure. Pourtant, au fond d’elle, la petite fille chantait et dansait encore, insouciante au milieu des écureuils qu’elle affectionnait tant. Désormais, c’est le Norfendre qui l’aspirait. Elle regardait Comté-Lointaine de très haut dans le ciel, sur son griffon neigeux et ce disait que ce serait l’endroit idéal pour y établir une église, son église. Valek, d’une certaine façon, l’avait conforté dans son intuition. Il lui avait dit qu’il fallait d’abord débarrasser les lieux des non-morts du Fléau. L’église serait le symbole de cette victoire contre le mal, et un pied de nez magistrale au Roi-Liche.

    L’ampleur de la tâche était impressionnante mais elle semblait à porter de main. La Lumière brillera ici, à Comté-Lointaine.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Ombre et Lumière

    Message par milinda le Lun 10 Fév - 18:42

    « Je suis bien pour avoir deux vies après ma mort »

    La première est, d’une certaine façon, un prolongement de la vie vivante, ou plutôt de ses valeurs.

    Au milieu du blanc bleuté de la glace, il était apparu étrangement, à la fois sombre et lumineux, beau et terrible. Il s’appelait Thassarian. Sithyne avait entendu ce nom déjà dans la bouche de Valek Bérille, celui qu’elle considérait désormais comme son bourreau et qui la faisait douter de sa race pour la faire pencher vers la vengeance. Thassarian lui raconta son histoire. Elle était bien plus abominable que la sienne mais ils avaient une chose en commun : un sentiment de trahison. Toutefois, le Chevalier n’en gardait aucune rancune et assumait son état, prêt à mourir à nouveau pour défendre ses valeurs et la Lumière. Sithyne n’avait pas une telle capacité d’abnégation mais elle se reconnaissait dans cet homme qui pourrait la guider pour ne pas sombrer dans les ténèbres. Ils allèrent à la Cime des Croisés où il lui remit un équipement digne d’une débutante de la Lame d’Ébène. Elle en ressentait une fierté froide, mais réconfortante.

    La seconde est bien plus sombre. Mais qui sait !

    Sithyne se retrouva à nouveau seule dans le blanc bleuté de la glace quand une connaissance bien plus inquiétante vint à elle. La wyrm de givre Sinistrosa la regardait. Ou plutôt sa maîtresse la regardait à travers les yeux vide de la chose toute en os qui portait bien son nom. « Tu dois aller à Grim’Batol récupérer un artefact nain à un fou d’elfe démoniaque avant qu’il ne fasse n’importe quoi avec » lui expliqua la wyrm. Il semblait bien qu’il fallait le faire. Comment dire nom à celle qui l’avait relevée ? Sithyne savait qu’elle risquait gros vu qu’elle était interdite de séjour dans les terres d’au-delà des mers du sud du Norfendre. Mais, après tout, quels droits le petits Comte de la Marche avait-il sur elle dans les terres naines ? Arrivée à Grim Batol, elle retrouva Méon Silarce, un humain bien vivant, lui. Que faisait-il là ? Il avait les mains posées sur ses armes, prêt à s’en servir contre la jeune morte. Il n’en fit rien. Ils cherchaient l’entrée de l’ancienne cité naine, comprenant bien qu’il faudrait collaborer ou repartir bredouille. Car, en fait, il était là pour la même chose qu’elle. Travaillait-il lui aussi pour sa maîtresse ? Étrange !

    Des ruines prêtes à s’écrouler à tout moment. Des cadavres séchés de nains et de draconiens jonchant le sol. Méon, partit dans son coin et fut le premier à découvrir l’elfe. Mais Sithyne fut celle qui le maîtrisa et s’empara de l’artéfact. Il fallait fuir, retrouver l’entrée. L’avantage de ne plus ressentir d’émotion était indéniable. Sithyne pouvait tout faire froidement, sans état d’âme et sans panique. Elle fut très vite dehors, l’artéfact sous le bras. Par où partir ? C’était simple : Sa pierre la conduirait à Dalaran. De là, il serait facile de...

    De quoi d’ailleurs ? À quoi pouvait bien servir cet objet ? Un mage pourrait le savoir. Il était hors de question de le remettre à qui que ce soit sans savoir.


    Dernière édition par milinda le Sam 26 Juil - 22:09, édité 1 fois
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Ombre et Lumière

    Message par milinda le Sam 15 Fév - 12:44

    Spoiler:
    Sithyne se renseigne donc auprès des mages de Dalaran pour savoir à quoi pourvait bien servir cet Artefact. Serait-il possible qu'Hydrox la renseigne ici, à défaut de pouvoir le faire en jeu ? Merci Smile
    avatar
    Hydrox

    Messages : 459
    Date d'inscription : 15/05/2011

    Re: Ombre et Lumière

    Message par Hydrox le Mer 19 Fév - 22:03

    De tous les mages battant le pavé à Dalaran, bien peu furent ceux qui purent aider la jeune dame encagoulée. Tard dans la soirée, un vieux mage des égouts pu enfin répondre à cette drôle d'interrogation.

    Il s'agissait là d'une relique bien ancienne, qui selon le vieil homme rabougri, était jusqu'à présent considéré comme perdu depuis la guerre de Grim Batol, lieu fortement gardé par le Vol Rouge. Selon lui, il s'agissait de la Pointe d'Ombre, un puissant artéfact jadis utilisé par le Clan Gueule de Dragon, amené depuis Draenor par la Première Porte des Ténèbres. Après quelques analyses, le vieil homme remarqua que l'artéfact semblait épuisé, comme vidé d'une partie de son pouvoir...
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Ombre et Lumière

    Message par milinda le Sam 26 Juil - 22:24

    L’artefact était toujours là. Pointe d’Ombre. Il avait l’aspect d’un bijou qu’elle pouvait porter. Quoi en faire ?

    Depuis qu’elle avait rencontré Thassarian, elle avait un peu l’impression que de la lumière existait au cœur de l’ombre qui l’envahissait petit à petit. Sithyne de comprenait rien à ces truc de lumière et d’ombre. Elle avait cru en la notion de "royaume" et la retrouvait à travers Thassarian. Il fallait trouver encore trouver quelque en lequel croire.

    L’artefact était là, dans une poche. Fallait-il le porter pour qu’il révèle le pouvoir qu’il contenait encore ? La mage avait dit « vidé d’une partie de sn pouvoir ». Mais l’autre partie ?

    Contenu sponsorisé

    Re: Ombre et Lumière

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 23 Juin - 19:56