World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Megam

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Megam

    Message par milinda le Mar 12 Nov - 15:12

    Epine sortait de chez elle... Enfin, plutôt de chez Uktena, mais c’est chez elle quand même, encore - Epine ne savait plus très bien où c’était, chez elle. Elle ressentait une étrange angoisse qui lui était apparue alors qu’elle jouait avec Zohor dans l’appartement, une angoisse angoissante du genre gluante, bien oppressante et omniprésente, qui serrait son cœur tellement fort qu’elle décida d’aller prendre l’air. Sans vraiment trop savoir pourquoi, elle enfila son armure de voyage et s’apprêtait à descendre la rampe quand Uktena la rejoignit au trot. Elle expliqua son malaise à son amie qui lui dit qu’elle aussi sentait un truc bizarre. Elle répétait que quelque chose manquait et fonça vers les lits des enfants pour voir s’ils s’y trouvaient bien. « Les enfants vont bien Oukte. Ce n’est pas ça. Je vais aller voir O’ros ». Elles descendirent alors dans la chambre du naaru pour méditer.

    Les naarus ne confient pas tout leur savoir. Heureusement car sinon, la tête d’Epine exploserait. Même le Prophète n’en a qu’une part tant le savoir et la sagesse des naarus est grande. Ils ne révèlent que ce qui doit être révélé et ce soir-là, ce qu’ils montrèrent à Epine était certes épouvantable mais devait être révélé : Ce qui manquait, c’était Megam.

    Epine crut qu’on lui arrachait le cœur. La panique la prenait, elle qui pourtant avait appris à garder son calme face aux événements les plus pénibles depuis la mort de son premier mari. Megam, elle ne s’était pas rendue compte à quel point elle l’aimait. Comme sa sœur. Plus encore, comme sa fille, ce qui était plutôt ridicule vu que Megam avait plus de deux fois son âge. Les sentiments se fichent de l’âge, surtout pour des êtres qui semblent ne pas connaitre la vieillesse ni d’autre mort que la mort violente. Uktena avait compris aussi, mais elle, par les esprits. Megam manquait... Le monde criait, cette angoisse que ressentait Epine était ce vide laissé par... Mais par quoi ?

    Epine demanda à Uktena de communiquer avec Tezca pour l’appeler. Il fallait qu’elle vienne. Epine ne savait pas vraiment pourquoi, mais il fallait que Tezca soit là aussi et il n’y eu pas longtemps à attendre pour qu’elle arrive. Les larmes coulèrent à flot mais ce qui marquait le plus les visages était l’incompréhension. Très vite, elles décidèrent de se rendre sur les lieux du malheur.

    La vision d’Epine lui avait indiqué une cascade et un paysage semblant être les Paluns. Elles se dirigèrent vers les portails, prirent celui pour Shattrath, puis Forgfer. Elles descendirent au Refuge de l’Ornière, histoire de vérifier s’il ne s’agissait pas des cascades du Viaduc de Thandol mais Epine se souvint d’une conversation qu’elle avait eue avec Megam au cours de laquelle celle-ci lui exprimait son amour de Loch Modan. C’était donc évident : Il s’agissait d’un endroit près du Barrage de Formepierre. Il y avait forcément des cascades par là-bas aussi. Au galop, les trois draeneïs s’y rendirent et commencèrent les recherches.

    Epine sentait son cœur battre à une vitesse folle. Il semblait battre de plus en plus à mesure qu’elle se rapprochait du but. En même temps, un immense espoir la remplissait. « Elle n’est peut-être pas morte. Elle ne l’est pas, c’est impossible qu’elle soit morte ! » disait une voix en elle. Elle explosa presque de joie quand elle vit une forme sombre flotter à la surface de l’eau. C’était Megam. Toutes trois tirèrent le corps le plus délicatement possible hors de l’eau.

    Étrangement, les crocilisques étaient absent dans cette partie de la rivière. Megam était-elle protégée des dieux ? Sans doute. Son corps était brisé de partout. Elle était inanimée. Personne ne voulait prononcer le mot mais elles le savaient bien toutes les trois que Megam était morte. « Je pourrais peut-être la ramener, s’il n’est pas trop tard » dit Epine. Uktena ajouta qu’elle aussi, que c’était facile, qu’elle demanderait aux esprits... Et Tezca approuvait. Aucune ne voulait admettre la fatalité et elles commencèrent à soigner le pauvre corps brisé de leur amie. La nuit était déjà bien avancée. Alors elles décidèrent de transporter le corps par lévitation jusqu’à l’endroit civilisé le plus proche : le Poste d’Algaz où les nains leur offrirent l’hospitalité.

    « Megam, non, tu ne peux pas me faire ça. Je ne veux pas que tu meures, pas comme ça. Je t’en prie, si tu m’entends, revient nous. J’ai été stupide. Je n’ai pas su t’entendre, pas su t’écouter. O’ros me montrait que tu allais souvent le voir, seule, recroquevillée comme une enfant timide en bas d’un mur, celui où je t’ai trouvée la dernière fois que je t’ai vue. Je n’aurais jamais dû te laisser et partir sur l’antaarhad. Je m’en veux, tu sais. Je m’en veux tellement. Je n’ai pas vu à quel point du comptais pour moi. Je suis une idiote et ne mérite pas le titre de prophète. Je ne mérite pas les visions que le naarus m’envoie. Mais pourquoi tout cela ? Pourquoi toi ? Que dois-je comprendre ? Est-ce encore une nouvelle épreuve pour grandir, devenir plus forte ? Faut-il payé un tel prix pour cela. Megam, ne nous laisse pas. Beaucoup des nôtres t’aimaient, et t’aime encore. Nous n’avons sans doute pas su le montrer. Revient ! »

    Ainsi pensait Epine en regardant le corps maintenant soigné et paisible de son amie veillée par les trois draeneïs. Mais ce corps était privé du trésor le plus précieux que l’univers peut nous offrir, trésor que trop souvent nous méprisons parce que nous ne savons pas l’estimer tellement il n’a pas de prix : Le trésor de la vie.

    « Reviens ! »
    avatar
    Tobiaslune

    Messages : 784
    Date d'inscription : 14/05/2011
    Age : 38

    Re: Megam

    Message par Tobiaslune le Mar 12 Nov - 22:20

    Uktena vaquait à ses occupations pendant qu'Epine jouait avec les enfants, ce soir là.
    Rien de spécial donc ... mais alors que la nuit tombait sur Azeroth, une sensation étrange se fit ressentir dans le petit appartement de l'Exodar.

    Epine fut prise d'un malêtre, elle sortie sur le palier sans même savoir pourquoi. Uktena elle sentie d'un coup qu'il manquait quelque chose à son univers, une impression étrange, comme si un meuble familier disparaissait de votre maison sans que vous vous en rendiez compte .. ou que les oiseaux s'arrêtaient chanter.

    La géante fit par de son ressenti à Epine avant de vérifier si tout ses petits étaient bien là, l'instinct maternel ..

    Au final, tout semblait en ordre dans l'Exodar, chaque personne à sa place, rien de particulier ...
    Elle et Rekhii allèrent donc voir O'ros, pour qu'il éclaircisse cette énigme. L'anachorête entra en transe méditative pour communiquer avec le Naaru alors qu'Uktena poursuivait son inspection dans le Monde des Esprits.

    La réponse vint en même temps des deux cotés : Megam manquait à l'appel.
    Ou plutôt, elle là, mais dans le monde des esprits, le monde des morts ....

    Uktena prévint Tezca, la personne la plus proche de Megam à sa connaissance. Il fallait la retrouver au plus vite ! le temps de s'équiper et les trois draeneis partir à la recherche de leur amie disparue.

    Aussi forte soit elle, la Long voyante ne pouvait pas réellement localiser une âme errante dans le monde des esprits, mais Epine pensais connaitre le lieu, alors que Tezca ne semblait même pas en avoir entendu parler.
    Les Paluns, un marais noir et lugubre, un endroit fort sinistre ... et vraiment pas l'idéale pour mourir !

    Leur recherche fut rapide, les visions apportées par le Naaru guidèrent leur pas jusqu'au pieds du barrage nain. Une série de chute d'eau et de rapides se déversaient dans un petit lac en bas de la montagne. C'est là qu'il la retrouvèrent. Pauvre Pichnett toute cassée. Beaucoup de larmes furent versées, personne ne comprenait ni comment ni pourquoi ...

    Décision fut prise de la ramener en lieux sure, sans même qu'il ne fut nécessaire d'en discuter. Il fallait essayer quelque chose, Megam ne pouvait partir comme ça !

    La Lumière soigna son corps, mais son âme errait toujours dans le mauvais monde. Il faudrait relier les deux pour la voir revenir .. si seulement c'était possible ...
    avatar
    Tezca

    Messages : 59
    Date d'inscription : 16/07/2013

    Re: Megam

    Message par Tezca le Mer 13 Nov - 13:55

    La soirée était paisible, Tezca passait son temps à mettre au point ce satané parachute. Le coucher de soleil était magnifique, mais, inexplicablement, Tezca ne parvenait pas à se sentir bien. Un malaise s'était installé sans qu'elle en comprenne véritablement la source. Ses pensées se tournèrent alors vers la personne qui lui apporte toujours du réconfort.

    Cela faisait quelques jours qu'elle n'avait pas passé une soirée avec sa meilleure amie si chère à son cœur. Toutes deux avaient leurs occupations et finalement ne faisaient que se croiser, celle se levant le plus tôt préparant le petit déjeuner pour celle qui se lèverait plus tard.

    C'était décidé, ce soir elle lui ferait un bon repas et une petite fête pour que toutes deux puissent se changer les idées. Elle avait encore pleins de feu d'artifices sur les bras avec cette fête qui n'avait pas eu lieu. Ce serai amusant.

    Alors qu'elle venait de ranger son prototype pour se mettre à la cuisine afin de chasser cet inexplicable malaise, une légère brise se levât.
    Le vent lui murmurât à l'oreille qu'elle devait se rendre à l'Exodar.

    Elle se changeât rapidement et se mit en route.
    Elle trouvât à sa destination Epine qui semblait extrêmement contrariée, "Un malheur est arrivé." annonçât-elle.

    Uktena ne tardât pas à les rejoindre.

    Le malheur concernait Megam, en entendant cela, Tezca sentit sa gorge se serrer. Le problème c'est que la vision n'était pas précise concernant le lieu. Une cascade et une végétation ressemblant aux Palins.

    Les Palins? Tezca n'y avait jamais mis les sabots. Elle n'avait même jamais envisagé de le faire. Cela n'allait pas. Pourquoi Megam serait allée là-bas?

    Il fallait se dépêcher. Jamais de sa vie Tezca n'avait enfilé son armure plus rapidement qu'en cet instant. La crainte de perdre Megam lui donnait des ailes.

    Elles se rendirent aussi vite que possible dans les Paluns en passant non loin du viaduc qui hébergeait quelques cascades.

    Ce n'était pas là assurait Epine.

    Tezca, d'habitude si prompte à s'émerveiller de la beauté de la nature et des architectures semblait de plus en plus sombre. Ses pressentiments n'étaient pas bons cette fois...et ils l'avaient rarement trompée.

    Les paluns lui semblaient horribles, et la nuit plus noire que jamais.

    La moindre clarté projetait les ombres difformes et distordues de vieux troncs dont les racines dénudées ressemblaient à des serres acérées.

    La vision montrait certainement les cascades découlant du barrage.

    Les trois draeneis approchaient...

    Quelques gnolls voulurent les stopper, Tezca les massacrât sans aucune considération. Elle se préparait au choc à venir et tachait de blinder son cœur tant que possible.

    Elles parvinrent au lieu de la vision, au pied des cascades. Pas un seul être vivant à l'horizon.

    Après quelques minutes de recherches, elles trouvèrent le corps de Megam flottant sur l'eau.

    Elles le ramenèrent sur la berge.

    Le corps était brisé par la chute, et cela faisait quelques temps qu'il ne respirait plus. Trop longtemps?
    Uktena l'avait pourtant dit, son âme s'est perdue dans le monde des esprits.
    On entend ce qui nous arrange finalement...

    Tezca s'efforçât de maitriser ses tremblements, la panique et l'hystérie la guettaient.
    QUI? Qui était responsable?
    Elle était une soigneuse talentueuse, et Epine avait le statut encore au dessus de faiseuse de miracle.

    Pourtant, malgré leurs efforts conjugués aucun miracle ne vint.

    Des larmes coulèrent, silencieuses.

    La petite troupe se raccrochât à l'espoir que son esprit reviendrait peut être comme des naufragés se raccrochent à un radeau de fortune.

    Elle entreprirent de cheminer à la recherche de l’abri le plus proche pour la nuit avant de rapatrier Megam.

    N'échangeant que quelques rares paroles pour se réconforter, elles avaient le temps de réfléchir.

    L'introspection de rigueur commençait. Si seulement elle avait mis au point cette cape parachute plus rapidement...Pourquoi Megam n'a pas amortis sa chute grâce à son sort récemment appris? Qui l'a poussé? Qui a fait ça?

    Plus elles marchaient, plus son cœur hurlait. Plus elle pensait au bons moments passé ensembles, plus son cœur se déchirait. La haine sourde montait, mais n'avait pas encore de cible.

    Le tourbillon de peine et de colère dévastait son esprit, remuant les tréfonds putrides de sa mémoire, allant jusqu'a faire ressurgir les massacres de Shattrath et de ses amis de l'époque.

    De la mer de calme de son esprit et de sa sérénité il ne resterait bientôt plus rien qu'une tempête déchainée touillant un océan boueux de peine et de colère.

    La vue du corps meurtrit de Megam lui devenait de plus en plus douloureuse et intolérable. Elle peinait à retenir ses sanglots. Elle plongeât la main dans sa sacoche pour y trouver le contact réconfortant de la poupée-éponge que Megam lui avait offerte.

    Fort heureusement, les nains se montrèrent serviables et leur offrirent un abris, sommaire, mais un abris tout de même pour cette nuit noire.

    A quoi bon finalement? De toute façon, pour Tezca, il n'était pas question de dormir avant que le corps ne soit en parfait état. Et puis, le rapatriement serait long...
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Megam

    Message par milinda le Jeu 14 Nov - 15:14

    « Il faudra que je demande aux na’arous pourquoi la mort existe pour certains et pas pour d’autres ! » Un mélange de colère et de tristesse avait fait jaillir ses mots de la bouche de l’anachorète de Velen. La paix et la joie qu’elle manifestait habituellement avaient tout à fait disparus.

    « Ca que pour faire vie plus importante. Ça pour ça que krokuls dire "Vivre... un autre jours" » lui répondit Uktena. Avec Tezca, les trois draeneïs étaient sombres. Megam, ou plutôt son corps, reposait dans le caisson cryogénique. Son esprit quant à lui...

    « Ainsi les âmes des défunts sont conservées auprès des naarus. » Cette pensée du naaru O’ros qu’Epine avait reçue lors de sa méditation pour active l’énergie du caisson résonnait encore dans sa tête. Toute la nuit, seule dans la maison de son mari, cette phrase la hanta. Megam était près des naarus. Veldren aussi. Qu’est-ce que cela voulait dire au juste ? L’anachorète réalisait que la mort la terrorisait. Surtout la mort de ses proches. Elle en avait perdu bien trop dans sa courte vie. Ces parents biologiques. Ces parents adoptifs. Son frère. Son premier mari. Tous les amis qui étaient disparus au cours des guerres. Tous les siens morts dans les massacres. Et maintenant Megam. C’était trop. Jamais plus les choses ne seraient comme avant. Jamais plus elle n’abandonnerait personne.

    Du coup, elle regardait vers la porte. Joveste n’était toujours pas rentré. Où était-il ? que faisait-il ? Elle se leva pour voir si Shineï dormait bien, si elle respirait bien, si son petit corps était toujours chaud et son petit cœur toujours palpitant. Epine avait peur. Elle se leva plusieurs fois dans la nuit pour voir Shineï dormir dans son petit lit. Comment vivre en sachant que nos proches peuvent disparaître comme cela, tout à coup, sans raison, juste parce qu’un destin mystérieux l’avait décidé ? Comment vivre avec la mort aussi près de soi ? Faudra-t-il vivre des milliers d’années avec cette peur de voir tout disparaître tout à coup ? Mourir avant les autres, cela pourrait être la solution. Mais peut-on mourir quand on est une fille des naarus ?

    Des remous de confusion tourbillonnaient dans la tête d’Epine. Elle pensant alors aux vivants et réussit à s’endormir en se faisant une promesse qui al réconforta un peu : « Ils ne mourront jamais plus, jamais je ne le permettrais ! »

    Contenu sponsorisé

    Re: Megam

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 16 Nov - 8:06