World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Voyage initiatique en Azeroth

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Voyage initiatique en Azeroth

    Message par milinda le Sam 5 Oct - 15:57

    C’est un défis qui pourrait paraître idiot à certains, mais pour Yoka’nin, il s’agissait d’un rite initiatique. Comme on le dit souvent, même chez les trolls, les voyages forment la jeunesse et elle, jeune, elle l’était. Elle est aussi très curieuse des choses, du monde et de toutes les forces étranges qu’il abrite et offre parfois aux plus méritants. Alors elle n’hésita pas quand on lui proposa de se rendre au Trépas-d’Orgrim à pied. Il fallait traverser tout Azeroth, ou presque, sans se faire tuer et en affrontant tous les dangers qu’elle ne manquerait pas de rencontrer en route.

    À peine sortie de Strangleronce, elle rencontra sa première épreuve. Il fallait traverser des terres infestées des plus stupides et méchantes des créatures que Yoka’nin n’avait jamais rencontrées : Les humains. Et cela ne manqua. Il eut la chance de croiser la route du plus bête et méchant de tous, le Comte Valek Bérille. Ce n’était pas la première fois qu’elle le rencontrait et elle savait à quoi s’en tenir, elle allait souffrir. Il la terrassa, L’estourbit, fit disparaître Ghru, la panthère de la trolle, et emporta celle-ci dans la tour de Klaven. Il la ficela à une chaise et lui ôta ses protèges-épaules de bois avant de lui tordre les seins affreusement, histoire de mêler l’agréable à l’utile.
    « Tu jures ne plus venir sur mes terres, trolle ?
    - Yoka’nin mawche sur la tewwe des loas. Stupide-humain ne possède pas la tewwe. »
    Et crac, un téton pincé très fort. En soi, ce n’est pas bien grave, mais ça fait quand même affreusement mal. Elle serrait les dents et étouffait ses gémissements. Il n’était pas question de montrer la moindre faiblesse ni soumission au stupide-humain.
    « Tu jures ne plus venir sur mes terres ?
    - Yoka'nin juwe qu'elle weviendwa pas suw ce qui appawtient au stupide-humain. »
    « Et sur le royaume de Hurlevent ? Le bois de la pénombre, la forêt d'Elwynn et les carmines ? »
    Comme elle tardait à répondre, il lui tordit le second mamelon encore plus fort que le premier. Un vrai sadique ! Elle serra à nouveau les dents. Elle lui aurait sans doute sauté au visage si elle n’était pas attachée les mains derrière le dossier et ses pieds aux pieds de la chaise.
    « À tous les humains du royaume de Hurlevent !
    - À tous les stupides-humains. »
    - Si tu reviens sur les terres de Hurlevent, je t'attrape et je te donne à des taulards qui t'enculeront jusqu'au sang, pigé ? »
    Yoka’nin ne voyait pas trop ce qu’il voulait dire, mais acquiesça pour avoir la paix. Il ne semblait pas décidé à la tuer, mais juste à lui faire mal. Personne n’aime avoir mal, à moins d’avoir la tête à l’envers... comme un stupide-humain.

    Il la laissa partir.

    Yoka’nin devait poursuivre sa route. Dans son esprit, la terre n’appartient à personne. Elle pouvait lui jurer ce qu’il demandait car cela ne voulait rien dire. Et, bien sûr, elle se mit en marche vers le Bois de le Pénombre, s’assurant tout de même qu’il ne la suivait pas.

    Le Bois de la Pénombre fut plutôt facile à traverser. Il fallut juste éviter les Worgens et les autres stupides-humains qui l’infestaient. Elle en profita pour apprivoiser un loup blanc pour lui tenir compagnie à la place de sa panthère noire disparue. Les Carmines ne furent pas plus difficiles à franchir jusqu’à la frontière avec les Steppes Ardentes qui, elle, était gardée par des stupides-orcs. Yoka mit un bon moment avant de découvrir un point faible, un passage gardé par juste trois orcs isolés des autres. Elle envoya son loup les occuper pendant qu’elle les mitraillait avec ses flèches. Deux contre trois, c’était facile. Les trois orcs gisaient dans une marre de leur sang pendant que Yoka et son loup marchaient déjà dans les Steppes, continuant leur route. Prudemment, parce que les Steppes, ça ne rigolent pas.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Voyage initiatique en Azeroth

    Message par milinda le Sam 5 Oct - 18:13

    Des dragons partout. Des gros, des petits, des qui volent, des qui ne volent pas, et des orcs. Des orcs, Yoka’nin n’en rencontra pas beaucoup. Mais les dragons, eux, ils lui donnèrent du fil à retordre. Elle réussit à parvenir au Mont Rochenoire, tant bien que mal. Le sol était très chaud, trop chaud. À certains endroits, ses pieds nus souffraient beaucoup malgré l’épaisseur de corne naturelle qui les protégeait. Une fois la montagne passée, ce ne fut pas mieux. La Gorge des Vents Brûlant portait bien son nom. Même les Terres Ingrates, désert brûlées par le soleil n’apportèrent aucune amélioration. C’est n’est qu’arrivée à Loch Modan que les pieds de Yoka’nin purent gouter à un peu de repos dans l’herbe fraiche qui couvrait cette contrée.

    C’est aussi là que la trolle vit les petits hommes, ceux que le commun appelle des nains. Elle espérait que, peut-être, ils seraient stupide que leurs grands frères, les humains. Mais elle dût se rendre à l’évidence qu’il ne valait guère mieux. Elle dût en tuer quelques-uns pour pouvoir continuer sa route. Et quand elle en fouilla les corps, elle remarqua qu’ils dégageaient tous une odeur étrange, pas très agréable, la même que celle que sentaient parfois les anciens de son villages, quand ils buvaient de ce qu’ils appelaient de l’eau de vie ou de l’eau des loas. Ceux qui gardaient les tunnels de Dun Algaz ne résistèrent pas longtemps.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Voyage initiatique en Azeroth

    Message par milinda le Lun 7 Oct - 17:13

    Les Paluns, il n’y avait pas grand-chose à en dire. Quelques raptors, quelques busards un peu teigneux et quelques nains pas très aimables. Rien de bien difficile à abattre. Ce fut déjà un peu plus difficile une fois arrivé au viaduc de Thandol. Des nains et un humain c’étaient mis dans la tête d’empêcher Yoka’nin de le franchir. De parfait imbéciles. Décidément les humains et les nains partageaient le même désir de prétendre au titre des plus idiotes créatures du monde. Yoka’nin se cacha, leur envoya son loup blanc pour les amuser et le portique en courant pendant qu’ils tentaient de maîtriser son loup. Puis elle les canarda de flèches pour que son loup puisse la rejoindre. Ils ne cherchèrent pas à la poursuivre car, avec une flèche dans les fesses, il est difficile de courir après une trolle déterminée. Contente de son exploit, Elle alla au bord de l’eau pour se rafraîchir un peu et vérifier que son loup allait bien.

    Trou noir.

    Réveille plutôt désagréable, avec la tête qui bourdonne, nue, les pieds et les mains liés, et énorme stupide-humain devant elle. Non, pas devant, quasiment au-dessus d’elle. Ça puait la graisse, la sueur et de la gueule. Yoka cru que l’autre stupide-humain était revenu, après une séance de gonflette, pour lui malaxer à nouveau les seins. Mais ce n’était pas lui. C’était un ogre. Malgré la ressemblance avec le Comte, c’est évident que ce n’était pas lui, surtout à sa façon de s’exprime, c’était évident. Elle fit la morte pendant un bon moment, même quand il la secoua. Mais l’énorme tas de graisse n’en voulait visiblement pas qu’à ses seins et commençait à soulever son pagne. Alors elle lui bondit au visage, toutes griffes dehors, en feulant comme une tigresse. L’ogre tomba en arrière, raide.

    En fait, ce n’était pas Yoka qui l’avait tué, mais un autre troll, un sombrelance qui s’appelait Zengu, qui passait par là et qui était intervenu après avoir été attiré par le bruit. Yoka’nin se redressa, cracha sur le cadavre hideux de l’ogre, remercia Zengu et alla vérifier l’état de son loup. Il allait bien. « Rhabille toi et vient avec moi » lui dit Zengu. Elle ramassa ses vêtements et les remis en faisant quelques nœuds aux endroits que l’ogre avait déchirés. Elle attrapa ensuite sa hache pour trancher d’un coup net la grosse masse molle que l’ogre avait entre les jambes. Cela fit beaucoup rire Zengu. Elle l’emporta avec elle pour le donner à manger à son loup, une fois que celui-ci eut retrouvé toutes ses capacités.

    Arrivés au Trépas d’Orgrim, Yoka bavarda un peu avec son sauveur, chercha un sceau d’eau pour se rafraichir un peu et alla dormir d’un repros mérité à l’auberge.
    avatar
    Senerys

    Messages : 63
    Date d'inscription : 29/09/2012
    Age : 30

    Re: Voyage initiatique en Azeroth

    Message par Senerys le Mar 8 Oct - 7:49

    Mae'sta suivait la progression de son apprentie de loin comme de près. Elle qui était sur le point de rejoindre les terres gelées elle voulait s'assurer que sa promesse soit tenue, de toujours veiller sur elle.

    La puissante sorcière fit en sorte que Yoka'nin sente sa présence dans les moments les plus difficiles afin de l'aider à surmonter les obstacles qu'elle rencontrerait.

    Ce rite, Yoka'nin devait l'effectuer seule, Mae'sta en était consciente. Mais elle ne laisserait rien lui arriver inutilement.

    Dans ses rêves Yoka'nin peut parfois entendre le murmure de son maître.


    "Depuis les cieux je t'observe, rend moi fière petite. N'oublie jamais qui tu es, n'oublie jamais d'où tu viens..N'oublie jamais que nous sommes liées"

    Contenu sponsorisé

    Re: Voyage initiatique en Azeroth

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 17 Oct - 12:39