World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Messe extraordinaire à Hurlevent

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Messe extraordinaire à Hurlevent

    Message par milinda le Mer 2 Oct - 12:52

    Une musique solennelle et douce semble sortir de murs et enveloppe l'assistance dans une sensation très mystique. Des voix de prêtres, hommes et femmes, chantent un hymne donnant un sentiment de plénitude et de respect. Pendant que le chant baigne l'assistance, une impression de légèreté et de paix envahit la cathédrale.

    Emiade s'agenouille et chante :

    « Bienfaitrice de l’humanité, Lumière !
    Apaisante et réconfortante, Lumière !
    Qui apporte la joie au croyant, Lumière !
    Et donne un sens à ce monde, Lumière !
    Sans toi, ce monde ne serait que Ténèbres.
    Cruauté démoniaques de mort, Ténèbres !
    Destruction et chaos règneraient, Ténèbres !
    Désespoir et résignation, Ténèbres !
    Donne la force aux combattants, Lumière !
    Réchauffe les cœurs de tes enfants, Lumière !
    Éloigne-nous des tentations, Lumière !
    Que ta sagesse nous inonde, Lumière !
    J’entends sourdre les cris des égarés
    J’entends les rires des ignorants
    J’entends les sarcasmes des incroyants
    Mais, à jamais dans mon cœur est la Lumière. »

    Valek hoche lentement la tête et joint ses mains. La musique se dissout lentement dans les entrailles de l'édifice, comme absorbée par les pierres et le silence lui succède, un silence doux et rassurant.

    - Emiade dit en souriant : « Bonsoir à tous et à toutes ! Je vois que nous avons même un écureuil qui s'est invité. »

    Hazel rit. Xyan, l’écureuil mécanique de Maon, dit bonjour

    - Valek dit tout bas : « Il a vu de la Lumière, il est entré. »

    Le Roi Varian Wrynn jette un œil vers l'écureuil puis vers Méon. Lomion fait de même et dit : « Xyan qui s'incruste à la messe ? »

    - Emiade dit : « Nous avons ce soir la grande chance de nous réunir pour une messe extraordinaire. Et, cette fois ci, nous avons encore plus de chance car une grande artiste est présente parmi nous et va vous nous offrir une de ses œuvres, rien que pour nous et la Lumière. »

    Elissande se masse les genoux nerveusement

    - Emiade dit en lui souriant : « Dame Elissande, voulez-vous bien venir ? »
    - Elissande dit en s’approchant timidement de l’autel : « Euh... oui ! »
    - Emiade dit en l’encourageant : « Approchez ! »
    - Elissande dit en s'inclinant devant le Roi et Le Comte Valek Bérille : « Majesté, Ser... »

    Le Roi salut d'un signe de tête. Valek hoche la tête à Elissande.

    - Emiade dit : « Voulez-vous bien vous présenter ? »
    - Elissande dit : « Je m'appelle Elissande Von Schweinitz et je vais vous interpréter un chant qui s'intitule Lumière, protège nous... »
    - Emiade dit : « Nous vous écoutons. »

    Elissande tousse et ne semble pas très à l'aise. Hazel fait un signe d’encouragement à Elissande et celle-ci baisse la tête respirant lentement. Les yeux clos, elle reste silencieuse une poignée de secondes. Valek observe et écoute. Elissande, se posant les mains sur le bas de son ventre, commence à pousser sa première vocalise. Une longue note claire et puissante, s'élève. Elle chante :

    « Ô Lumière ! Douce Lumière,
    Écoute la prière de tes enfants,
    De ce rocher immobile et sauvage
    Ma prière doit être emportée vers toi. »

    Ses mains remontent le long de son corps accompagnant chaque syllabe.

    « Nous dormirons en sûreté jusqu'au matin,
    Lumière donne nous la force d'expier nos fautes.
    Ô Lumière, vois le chagrin de tes enfants,
    Ô mère, entends tes enfants suppliants ! »

    Elle accompagne la dernière note de son chant, en tendant les bras au ciel. Une nouvelle fois, elle lance la première vocalise, une note ne semblant jamais se terminer même une fois que le silence se fait.

    « Ô Lumière ! Sainte Lumière !
    Quand nous nous affaissons sur ce rocher
    Jusqu'à dormir, et que ta protection nous couvre,
    Ce rocher dur nous apparaîtra doux. »

    Elle finit tous les versets de son chant par de puissante vocalise montant très haut, son visage se durcissant, en proie à un terrible effort pour pousser ses notes.

    « Lumière, De ta protection, enlace nous.
    De Nos épreuve tu nous délivreras,
    Ô Lumière, écoute les supplications de tes enfants,
    Ô Lumière, tes brebis t'appellent ! »

    Elle place à nouveau ses mains sur son bas ventre semblant appuyer fortement pour donner plus de puissance et d'intensité, le tout amplifié par l'architecture de la salle, relançant un écho.

    « Ô Lumière ! Douce Lumière,!
    Les démons de la terre et de l'air,
    Seront chassés de la grâce de tes yeux,
    Ils ne peuvent ici habiter avec nous »

    Elle met toute son énergie dans le dernier couplet, lâchant de ses lèvres un chant cristallin.

    « Nous nous plierons calmement à ton destin
    Là où ton réconfort sacré nous effleure;
    Et nous nous inclinerons devant toi,
    Ô Lumière, écoute les supplications de tes enfants,
    Ô Lumière, tes brebis t'appellent ! »

    La dernière vocalisent ne semble jamais finir, se poursuivant au-delà du silence. Elissande va jusqu’aux limites terminant de son souffle. Valek hoche la tête devant la performance. Elissande s’incline avec grâce. Emiade applaudit et acclame chaleureusement la chanteuse. Hazel applaudit. « Bravo ! »

    - Elissande dit timidement : « Merci ! »

    Le Roi, Valek, Megam timidement, tout le monde applaudit aussi.

    - Emiade dit en applaudissant toujours et en s'inclinant : « Remercions encore Dame Elissande du don qu'elle vient de nous offrir. Sa voix admirable, nous l'entendrons de nouveau »
    - Elissande dit : « ce sera avec plaisir... Pfiouuu ! »

    - Emiade dit, avec une voix douce et calme : « Soeur Laurena nous fait la joie de nous rejoindre. Sa foi nous aidera. »
    - Arrivée près de l’autel, la Grande prêtresse Laurena dit : « Je l'espère. Nous allons maintenant entendre Sœur Emiade qui va transmettre le message de l'Église. »
    - Emiade dit : « Tous d'abord, merci à tous ceux qui sont avec nous, ce soir. Merci pour votre courage et votre dévouement, réunis ici pour montrer notre foi en la Lumière. Elle doit augmenter sa puissance et ce sera l’objet de notre sermon ce soir. Car à quoi bon croire si aucune action de porte cette foi ? »

    Elle regarde l'assistance puis reprend : « À quoi bon faire des discours ? À quoi bon louer Lumière, invoquer le respect, la ténacité et la compassion si nous laissons le malheur se répandre partout ? »

    Elle marque une pose, semblant observer les réactions de chacun. Valek est parfaitement impassible. Hazel regarde en haussant les épaules. Megam fixe Emiade, sage et attentive.

    - La Grande prêtresse Laurena dit : « La Lumière est un guide, notre guide qui montre la route... »
    - Emiade dit surprise un ton un peu plus vif : « Et elle est aussi une force, notre force, et nous donne un pouvoir que nous ne devons pas garder pour soi. La Lumière doit être portée, comme l’ont fait les héros du passé, comme Uther, comme Anduin Lothar, ou comme le Prince Arthas avant qu’il ne sombre dans la folie, afin d’éclairer les âmes obscurcies par les ténèbres. »
    - La Grande prêtresse Laurena dit : « Où sont nos ennemis ? »

    Emiade regarde à nouveau chaque personne. Valek croise les bras. Elissande écoute avec sérieux.

    - Emiade dit : « Tout près de nous, dans les terres du Nord, dans l’ancien Lordaeron, jusqu’aux Norfendre. Laisserons nous la gloire de notre passé, ce qui fut la fierté de nos parents et de certains d’entre vous aux mains des non-morts et des Ombres ? »

    Valek dit « NON ! Pas question. »

    - Emiade, surprise, dit sur un ton devenant plus passionné et plus vif : « Laisserons nous La putréfaction, la peste et les pestiférés se répandre et pulluler partout jusqu’à nous, ici, à Hurlevent ? Allons-nous enfin montrer notre compassion en secourant ces malheureux qui ne voient même plus le malheur perpétuel dans lequel ils baignent ? Souhaitez-vous un tel avenir pour vos enfants ? »

    Elle semble attendre une réaction.

    - Hazel dit : « heu ... »
    - Un Citoyen de Hurlevent dit : « Non ! »
    - Valek vous dit : « NON ! Pas question. »
    - Arthur le Fidèle dit : « Jamais ! »

    Megam fait un clin d’œil et Le Roi écoute avec le regard sévère.

    - Katherine la Pure dit : « Il faut purifier ces terres. Mort à la non-mort ! »
    - Emiade dit : « L’Église de la Lumière dit NON et demande à tous les croyants de se dresser pour sauver ce qui peut l’être, et anéantir ce qui DOIT l’être. »

    Emiade parle maintenant de façon enflammée : « La compassion n’est pas la plainte et l’inertie. La compassion ne se contente pas de prendre en pitié les malheureux en se disant que ça ira mieux demain. La compassion est une action, basée sur la bienveillance et la foi. Elle prend en mains son destin pour sauver les malheureux et leur offrir soit une vie de bonheur, soit une mort honorable. C’est AINSI qu’un vrai croyant porte l’étendard de la Lumière à travers le monde. C’est AINSI que vous devriez faire pour remercier la Lumière de tous les bienfaits qu’elle vous donne et qui vous permet d’être confortablement assis dans cette magnifique cathédrale. »

    La Grande prêtresse Laurena esquisse un vague sourire. Valek lève le sourcil d'un drôle d'air. Emiade marque une pause pour reprendre son souffle, puis reprend : « Au nom de l’Église, au nom de la Lumière, au nom du respect envers vous-même, levons-nous et partons illuminer le monde en repoussant les ténèbres jusqu’au trône du son ignoble Roi, au Trône de la Couronne de Glace et de sa cathédrale de ténèbres ! »

    Enfin, elle se clame et tourne son regard vers le Comte Valek Bérille en lui souriant. Elle dit : « Je propose au Comte de la Marche de l'ouest Valek Bérille de venir vous parler, s'il le désire. »

    Valek se lève et va rejoindre Emiade. Il n’a pas tellement préparé de discours. Le Roi regarde Valek, toujours avec un air sévère.

    - Valek dit : « Près de vingt ans que les morts nous causent la vie dure. Il est temps que cela cesse. Une bonne fois pour toutes. Depuis la troisième guerre, les terres du nord sont en proie aux ténèbres, à la folie, à l'hérésie. »

    Valek jette un œil vers l'évêque Crowley qui reste de marbres, ne montrant rien d'autre que son air sinistre et sévère.

    - Valek dit en regardant le Roi : « Si sa majesté l'accepte, je souhaite mener cette purification dans les terres du Nord. Du Sépulcre à Strahtolme, en passant par le Lordaeron, la Lumière reviendra sur ces terres. »

    - Le Roi dit : « C'est très ambitieux. Trop peut-être. Que tirerez-vous de terres irrémédiablement maudites et à jamais perdues ? »
    - Valek dit : « La satisfaction d'avoir fait mon devoir. »
    - Le Roi dit : « Comment justifierez-vous la mort de leur enfants et de leur maris aux femmes des soldats qui mourrons immanquablement dans cette entreprise ? Comment mènerez-vous des hommes, aussi courageux soient-ils, dans des terres empoisonnées où l'ennemi est partout et ne laisse aucun répits, jour comme nuit ? Votre fois suffira-t-elle ? »

    Emiade regarde Valek avec un sourire encourageant.

    - Valek dit : « J'en suis persuadé, majesté. La Lumière sera notre bouclier et notre glaive. Elle illuminera les lieux où sont tapis nos ennemis. »
    - Le Roi dit : « L'humilité fait partit de la doctrine de la Lumière. Elle appartient au Pilier du respect. »
    - Valek dit d'un ton  décidé : « Je préfère échouer en essayant, que rester en me lamentant. »
    - Un Citoyen de Hurlevent dit : « Le Comte à raison. Beaucoup d'entre nous sont venus ici dans l'espoir de remonter au nord, une fois le mal vaincu. Mais si nous ne faisons rien il ne partira jamais ! »
    - Le Roi dit : « Respect pour ceux qui vous suivent, respect pour vous même, respect des familles qui perdront un père, un frère ou un fils dans cette opération. »

    Méon se demande si c'est une messe ou une réunion stratégique;

    - Valek dit : « S’ils me suivent, c'est qu'ils croient en moi. Je n'oblige personne à le faire. »
    - Un Citoyen de Hurlevent dit : « Nous avons besoin de héros pour nous aider à revenir chez nous. »
    - La Grande prêtresse Laurena dit : « L'Église soutiendra un tel projet; Nous venons tous du nord, ou presque. »
    - Le Roi dit : « Vous reprochez à Crowley l'hérésie ? À votre avis, que fait son ordre depuis vingt ans ? »
    - Valek dit : « Je reproche à Crowley deux trahisons de son ordre. »
    - Frère Crowley dit : « Seule la Lumière nous guide. Les hérétiques sont ceux qui le renient. Ils doivent être châtiés comme ils le méritent. »

    Lomion lève doucement. Emiade le remarque et le suit destin yeux un instant.

    - Valek dit : « Occupez-vous de vos ouailles, frère Crowley, le dernier de votre ordre que j'ai vu aidait une possédée par les démons. »

    Lomion jette un œil aux deux hommes qui se querellent, et hausse les épaules.

    - Valek dit : « Mettons un terme à ce climat de peur, alors, et chassons les une bonne fois pour toutes. »
    - Un Citoyen de Hurlevent dit : « Oui ! Nous vous suivrons, monsieur l'Comte ! »
    - Le Roi dit : « Mes troupes sont déjà dans le nord. Elles affrontent le Fléau en Norfendre. Elles protègent le peuple en Hautebrande... »

    Une clameur s'élève montrant que le peuple est d'accord avec le Comte, coupant la parole au Roi. Emiade regarde Valek. Megam se retourne pour regarder les gens clamer, surprise. Le Roi esquisse un sourire. Valek n’est pas habitué à autant de gens, en réalité.

    - Katherine la Pure dit : « Il faut reprendre ce qui nous appartient et appartient à la Lumière. Le Lordaeron doit renaître de ses cendres. »
    - Le Roi dit : « Alors la conscription est ouverte aux volontaires ! »
    - Valek dit au Roi  en souriant: « Vous êtes volontaire, majesté ? »
    - Le Roi dit : « Je trouverai toujours un moment pour une bonne bataille. »
    - La Grande prêtresse Laurena dit : « Il faut porter la Lumière dans les terres obscurcies par les ténèbres. La garder ici, dans un monde paisible ne sert en rien la Lumière. »

    Valek fait un signe de la tête affirmatif à Grande prêtresse Laurena.

    - Emiade dit : « Et la vraie foi est une foi d'action. Elle ne se repose pas sur ses lauriers. Sa majesté veut-elle ajouter quelque chose et s'adresser au peuple ? »

    Le Roi monte vers l'autel. Emiade se recule avec respect. Valek fait de la place, mais ne recule pas.

    - Le Roi dit : « C'est une œuvre louable est un objectif ambitieux, mais nécessaire. Le Mal gratte à nos portes. Déjà, les soldats de l'alliance luttent pour protéger le peuple dans ces terres. Des centaines de soldats sont mobilisés et risquent leur vie pour que nous vivions en paix. Toute personne volontaire pour rejoindre le front sera la bienvenue ! Il sera équipé et entraîné par le royaume. Mais sachez que la chose sera dure ! Vous partirez en territoire hostile ou la seule chose que vous verrez sera mort et sombre magie ! Vous voulez reprendre les terres de vos ancêtres ? »
    - Un Citoyen de Hurlevent dit : « oui ! »

    Megam, étrangement, ne se sent pas très concernée par la question.

    - Le Roi dit : « Vous voulez que enfants dorment calmement sans crainte de la goule qui rôde sous ses fenêtres ? Alors prenez les armes ! »

    Méon ne se sent pas concerné du tout.

    - Un Citoyen de Hurlevent dit : ‘Vive le Roi ! Nous nous battrons !’
    - Katherine la Pure dit : ‘Et nous illuminerons ces terres de Lumière sacrée. »
    - Le Roi dit : « Pour les autres, faites des enfants ! Ils seront nécessaires pour remplacer ceux qui tomberont dans les fronts lointains. »

    Megam sourit légèrement.

    - Hazel dit : « C'est dur ça ! »

    Valek fait une moue.

    - Le Roi chuchote à Emiade : « Cela vous convient ? »
    - Emiade dit répond au Roi en souriant : « Vous êtes brillant, Majesté. »

    Hazel applaudit. Bravo et lance des acclamations ! Emiade applaudit chaleureusement Le Roi.

    - Emiade dit : « Il est venu le temps de conclure. »
    - Valek dit : « Oui ! »
    - Le Roi dit : « regagnons nos places. »
    - Emiade dit : « Nous allons donc conclure cette messe extraordinaire. J'espère que les mots qui ont été prononcés ce soir trouveront un écho dans vos cœurs. Rappelez-vous : Nous glorifions la Lumière. Et quand nous le faisons, nous nous glorifions nous même. Car la Lumière n'est pas ailleurs qu'en chacun de vous. »
    - Hazel dit : « en faisant des enfants ? Ah oui ! Ça se tient. »

    Emiade se tourne vers l'autel et s'agenouille. Valek et Lucille  en prière et Megam baisse la tête pour prier aussi. La musique reprend, sortant des pierres et envahissant tout l'édifice. Le chant des prêtres résonne à nouveau, solennel et apaisant.

    - Emiade chante :

    « J’entends sourdre les cris des égarés
    J’entends les rires des ignorants
    J’entends les sarcasmes des incroyants
    Mais, à jamais dans mon cœur est la Lumière. »

    La musique part doucement, pour finir sur un accord qui dure et donne un sentiment de grandeur à toutes les personnes présentes.

    - Emiade dit : « Qu’il en soit ainsi ! »

      La date/heure actuelle est Dim 23 Sep - 17:30