World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Chronique démoniaque

    Partagez
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Jeu 26 Sep - 21:17

    Prémisses.

    Silithus, la nuit.

    La première rencontre s'était produite dans le désert de Silithus, la nuit où elle avait fui le Fort Cénarien. Confuse, encore faible, elle errait à la recherche d'une route qui la mènerait hors des sables grouillants de dangers. Alors, IL lui était apparu, dans toute sa splendeur infernale et lui avait insufflé une étincelle de sa puissance gangrenée pour la remettre d'aplomb. Il avait disparu dans les Ténèbres en lui promettant qu'Il l’appellerait bientôt. Requinquée et renforcée, Nudaluga avait enfin trouvé le chemin qui lui avait permis de s'éloigner des sectateurs du Marteau du Crépuscule et des Cénariens.

    Elle s'était fondue dans la masse des orcs qui peuplent Kalimdor, sous la férule du Chef de guerre Thrall. Elle avait alors arpenté les continents pour diverses missions au service de discrets démonistes. Leurs secrets de pouvoir étaient tout ce qui les rendaient intéressants, aussi Nudaluga, qui se faisait désormais appeler Yazgash, suivit leurs instructions à la lettre, en dévouée disciple, pour obtenir l'enseignement tant convoité. Elle était retournée en Outreterre, avait combattu pour la Horde et était revenue dans la vallée d'Ombrelune, sa terre natale, comme une étrangère. La guerre y faisait toujours rage, comme partout en Outreterre, et l'ombre du Temple Noir dominait la région.

    Rien n'avait changé là-bas. Mais elle était libre désormais, et son pouvoir gagnait peu à peu en puissance, alimenté par la révélation de nouveaux secrets de magie noire et gorgé des âmes volées à des victimes hurlantes.


    Dernière édition par Havgan le Ven 27 Sep - 9:46, édité 1 fois
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Jeu 26 Sep - 21:18

    L'Appel.

    Cratère d'Un'Goro, le jour.

    Un jour, elle ressentit un nouvel appel ardent. Elle voyageait dans le cratère d'Un'Goro, après un raid sanglant contre les pillards du désert de Tanaris. Elle perfectionnait son art de confectionner des étoffes de pouvoir, et avait arraché de leurs coffres le tisse-mage dont elle avait besoin.

    IL l'attendait en haut du volcan, irradiant d'un feu maléfique. Il requit cette fois son service et l'envoya en mission dans les Tarides. Là-bas se cachaient les derniers invocateurs de la Légion, ceux qui avaient survécu à la dernière tentative avortée d'invasion. Elle devait les trouver, elle devait les assembler et leur donner le signal tant attendu.

    Le moment était venu ! Les agents de la Légion Ardente, qui œuvraient patiemment dans le secret et le silence de leurs caches, amassant ressources et reconstruisant leurs forces, attendaient l'ordre. L'ordre de passer à l'action et de mettre à exécution les plans et complots longuement mûris et préparés.

    L'ordre de lancer l'opération Cristal.
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Jeu 26 Sep - 21:25

    Rassemblement.


    Les Tarides, le soir.

    Yazgash ne tarda pas à rejoindre les Tarides. Elle fureta un peu partout, avant de trouver une ancienne base de la Légion, en haut du pic de Brume-Funeste. Le lieu était vide, ruiné, incendié, et semblait avoir été abandonné à la hâte, mais elle ressentait la trace d'anciennes émanations démoniaques, qui attestaient que des démons nombreux avaient autrefois occupé le site. Elle convoqua Abarot, le diablotin geignard qu'elle avait soumis à sa volonté peu de temps auparavant. Elle lui ordonna de fouiller les grottes et de chercher la trace des occupants du site. Il lui sortit alors une histoire très intéressante. Il avait servi un démoniste de ceux qui avaient occupé les lieux lors de la guerre précédente. Celui-ci était mort dans les combats mais il existait d'autres sites de repli, des caches, et plusieurs des cabalistes avaient pu fuir et peut-être y trouver refuge.

    A force de fouiller la grotte principale, Yazgash finit par tomber sur un fragment de parchemin largement calciné. Elle déchiffra [plier M- sud], le reste n'étant plus que cendres dispersées par les vents froids. Elle interrogea Abarot sur la localisation de caches dans les montagnes plus au sud, et il confirma que cela était possible, mais qu'il n'en savait pas plus. Elle le congédia d'un geste impatient et traversa les Tarides en direction du sud, inspectant les massifs rocheux, à la recherche des mages noirs rescapés.

    Comme elle passait à proximité de la cité gobeline de Cabestan, pressée d'escalader le flanc de la haute montagne qui dominait la baie, elle tomba sur un couple d'humains en pleine discussion. Fort chagrine de trouver des indésirables sur son chemin, et si près de l'un des sites probables de repli des invocateurs, elle se fit menaçante et impérieuse. Comme ces deux abrutis faisaient mine de discuter et de ne pas comprendre, Yazgash usa de ses sombres pouvoirs pour provoquer une peur panique dans l'esprit du mâle et jeta du feu sur la femelle. Cela suffit à les faire fuir en hurlant mais ameuta quelques cogneurs de Cabestan auxquels elle échappa en lançant son worg au galop. Rapidement, les éclats et l'agitation se calmèrent, et elle put enfin commencer l'ascension de la montagne. L'oasis en contrebas disparaissait peu à peu dans la nuit et les lumières de la cité gobeline brillaient comme de petites phalènes loin en contrebas.

    Fouillant les corniches et replis de la montagne, elle finit par trouver ceux qu'elle cherchait. Une alerte fusa aussitôt que sa présence fut repérée et un petit groupe armé se dévoila, prêt à l'assaillir. Convoquant un infernal, un secret qu'elle venait d'apprendre à maîtriser récemment, elle se présenta comme une émissaire du Maître Infernal. La révélation de son pouvoir de démoniste et son propos retinrent l'attention des agents de la Légion suffisamment pour qu'ils l'écoutent. La mention de l'opération Cristal et de son activation provoqua un certain émoi dans le petit groupe et de nouvelles questions fusèrent. Manifestement, ils attendaient un signal pour se regrouper et agir à nouveau mais ils n'avaient aucune connaissance des plans et préparatifs mis au point par leurs maîtres infernaux.

    Alors IL apparu. Sa puissance gangrenée écrasait les adeptes et il donna ses ordres. Maintenant que tous avaient été éveillés et assemblés par son émissaire, le temps d'agir était venu. Temps de quitter les Tarides pour rejoindre les bases de l'armée démoniaque qui se préparait dans les ténèbres et le secret.

    Quant à Yazgash, elle était attendue en Desolace. Là-bas, placés dans une stase d'ombre, les gangrechiens de Su'ura attendaient que quelqu'un les réveille. Su'ura... L'orque avait parcouru les rapports qui lui avaient été transmis sous le manteau. Le nom était celui d'une Sentinelle Kaldorei possédée, qui avait mené la dernière guerre en Orneval et dans les Tarides avant d'être vaincue par la trahison et une coalition de champions des peuples d'Azeroth. Certaines erreurs stratégiques et tactiques ne seraient pas répétées cette fois.

    Les plans secrets et complots avaient produit leur fruit noir, il était temps de sortir des caches et du repli.

    Temps d'écrire une nouvelle page de la Chronique Démoniaque !
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Ven 27 Sep - 13:58

    L'éveil des bêtes.

    Desolace, le soir.

    Sinistre est la nuit en Desolace. Et encore plus lorsque l'on traverse les ruines du Convent de Mannoroc, hantées par les démons. Yazgash connaissait cet endroit, pour être déjà venue y prendre des âmes particulières, nécessaires à quelque rituel de démonologie. Mais là n'était pas le point de rendez-vous. Elle avança dans la nuit jusqu'à un endroit bien spécifique, jonché de cadavres d'animaux et de centaures indigènes, pour y trouver celui qui devait l'attendre et la conduire à sa destination finale.

    Il l'attendait là, immobile au milieu des charognes, habillé d'une robe chargée de pouvoir démoniaque et le visage couvert d'un masque sinistre, un masque de terreur. Ils échangèrent un mot de reconnaissance, et avancèrent en silence dans le secret de l'obscurité.

    Les lueurs sourdes d'un campement apparurent dans la nuit, et bientôt Yazgash discerna les gardes et les sorciers d'une puissante base de la Légion. Elle reconnut certains de ceux qu'elle avait rassemblé dans les Tarides, invocateurs, soldats, espions. On la mena vers un espace dégagé où des formes massives étaient étalées sur le sol desséché. Hérissés de pointes, le mufle menaçant, leurs gueules féroces entrouvertes sur des crocs acérés, les gangrechiens semblaient dormir.

    Ils venaient d'être sortis de stase et il fallait maintenant les éveiller, les rappeler.

    Brandissant le bâton de pouvoir qu'on lui avait remis, la démoniste puisa dans sa force vitale pour leur insuffler une énergie de vie brute, propre à secouer et activer leur métabolisme vorace. Éveillés, ils le furent bientôt, et voraces plus encore. Le premier, à peine revenu à la vie, se jeta aussitôt sur Yazgash, affamé par un si long sommeil, et il s'en fallut de peu qu'elle se fasse dévorer par le fauve démoniaque. Soumis, à nouveau, au contrôle des cabalistes de la Légion Ardente, les monstres furent emmenés pour servir les desseins de leurs maîtres.

    Mais le travail n'était pas terminé. Plus haut dans la vallée, des corps inertes d'orcs et d'elfes gisaient au sol. Il s'agissait d'ennemis de la Légion, combattants des précédentes guerres, qui avaient été possédés par le pouvoir de puissants démons manipulateurs et soigneusement conservés, en stase, en prévision de futurs projets. Activant les cristaux noirs qui verrouillaient les consciences démoniaques, Yazgash éveilla les pantins qui se relevèrent, encore chancelants, prêts à infiltrer les rangs des nations d'Azeroth.

    Très intéressée par ces outils, la démoniste se dit qu'elle en réclamerait un ou deux pour son usage personnel. Un pantin démoniaque dans un corps elfique ou orc, voilà qui promettait d'utiles perspectives.

    Son guide, dont elle sentait la nature démoniaque sous ses apparences d'humain, la mena alors dans une tour emplie de bibliothèques et de cabalistes affairés en diverses études et lui confia la clef d'une petite bibliothèque grise. L'accès à cette bibliothèque lui était autorisé en récompense de ses services.

    Yazgash passa les jours et les nuits suivants à dévorer les ouvrages impies, s'imprégnant des arcanes de ténèbres et nourrissant son pouvoir occulte de nouveaux secrets de démonologie et de destruction. Son âme noire exultait. La Légion Ardente était finalement bonne maîtresse avec ses dévoués disciples, et la démoniste n'était pas prête à s'arrêter en si bon chemin.

    Le pouvoir occulte, la sorcellerie la plus vaste, et au bout du compte, la liberté absolue de détruire, de dominer et de contraindre, de vivre et d'agir au gré des caprices de sa toute puissance, cela était tout ce qui valait !


    Dernière édition par Havgan le Dim 29 Sep - 19:33, édité 1 fois
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Dim 29 Sep - 19:32

    Proie-de-l'Ombre.

    Desolace, le soir.

    Le rapatriement des groupes disséminés en Azeroth se poursuivait dans une parfaite discrétion. Les ingénieurs de la Légion étaient à pied d’œuvre pour préparer l'activation des portails qui permettraient la venue de troupes démoniaques depuis le Néant Distordu.

    Yazgash s'était gorgée de toutes les connaissances et sortilèges qu'elle avait pu tirer des grimoires de la bibliothèque et réfléchissait au moyen de provoquer de nouvelles tensions et dissensions entre les peuples mortels des royaumes. Une guerre entre la Horde et l'Alliance affaiblirait les deux camps et préparerait le terrain pour l'invasion. Divers projets prenaient forme dans son esprit fertile en ruses et maléfices.

    Un cabaliste vint la tirer de sa sinistre méditation. On requérait sa présence à l'étage, jusqu'ici interdit de visite. Après avoir grimpé les marches, la démoniste se trouva bientôt devant un communicateur de la Légion, au milieu d'un étage entièrement encombré de matériels sophistiqués de communication et de contrôle. L'image d'un nathzerim se forma et donna ses ordres à l'orque et aux autres sorciers. Il était temps de commencer les premières opérations de prise de contrôle de territoire, et former ainsi un solide bastion d'où lancer l'invasion.

    Les avants-postes locaux de la Horde et de l'Alliance étaient les cibles prioritaires. L'opération Cristal allait véritablement commencer. Ce soir, Yazgash allait s'occuper de Proie-de-l'Ombre, le village troll qui dominait la côte occidentale de la région pour le compte de la Horde.

    A l'approche des collines qui entouraient la place, on distribua à la démoniste un sac empli de petits cristaux noirs. A elle d'en camoufler suffisamment dans le village, en trompant la vigilance de ses habitants et gardes, afin qu'au moment de leur activation ils accomplissent leur office et précipitent la chute de Proie-de-l'Ombre dans les griffes de la Légion Ardente.

    Se présentant en voyageuse fourbue, Yazgash pénétra dans le village et prétendant user des services de ses artisans, se déplaça un peu partout, utilisant toutes les occasions pour dissimuler ça et là les petits cristaux qu'elle conservait dans une poche de sa manche. Elle s'assura bien d'être hors de vue de quiconque avant d'agir et positionna les cristaux dans des emplacements particulièrement bien cachés. Ils resteraient ainsi, prêts pour le déclenchement d'une foudroyante conquête.

    De retour à la base, Yazgash fut autorisée à accéder à toutes les bibliothèques du rez-de-chaussé. Un feu noir enflamma ses yeux de convoitise à l'anticipation de touts les nouveaux secrets et pouvoirs qui l'attendaient dans les codex reliés de peau de démon et couverts de runes impies.


    Dernière édition par Havgan le Dim 29 Sep - 20:55, édité 1 fois
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Dim 29 Sep - 19:37

    Hache-Tonnerre.

    Desolace, la nuit.


    Quelques jours plus tard, Yazgash revint du Norfendre à la tour de commandement de la base démoniaque en Desolace. Elle avait parcouru les terres gelées du nord, s'enrôlant au service des forces Chanteguerres pour mieux connaître le Fléau et surtout pouvoir user sans retenu de ses nouveaux pouvoirs. Elle avait manié le feu et l'ombre avec délectation, volé les âmes de créatures innombrables et arpenté les rues de Dalaran. Jamais elle ne s'était sentie si vivante et gorgée de puissance. En elle, la voix de son jumeau s'était éteinte depuis sa première rencontre avec le Seigneur Abyssal, en cette nuit du destin dans les sables de Silithus.

    Une alerte venait de retentir depuis l'étage des communicateurs. Hache-Tonnerre, une ancienne forteresse autrefois contrôlée par le Marteau du Crépuscule, puis reprise et reperdue par la Horde, abritait une autre base de la Légion. Mais elle ne donnait plus de nouvelles depuis plusieurs jours. Yazgash se souvenait être passée à proximité de ses murailles peu de temps auparavant et avoir repéré de nombreux insectes géants hanter les lieux. Un contact venait d'être établi avec les agents en place là-bas et ils demandaient de l'aide face aux monstrueuses bestioles qui avaient décimé leurs rangs. Il semblait que certains cristaux achetés aux gobelins de Baie-du-Butin se soient révélés défectueux et aient rendu les communications avec la base très aléatoires.

    Une opération d'exfiltration fut montée sur le champ et un groupe d'invocateurs se rendit sur site, mené par le singulier sorcier au masque de terreur qui avait guidé Yazgash jusqu'à la base de la Légion, la première fois. Il semblait jouir d'un statut d'autorité tout particulier parmi les agents démoniaques.

    La démoniste fila de son côté et retrouva les invocateurs en pleine action non loin de la forteresse. Rapidement un groupe de démons fut rassemblé et commença à harceler les hordes d'insectes géants qui grouillaient dans et autour de la citadelle. Le rôle de Yazgash était de s'infiltrer dans la forteresse, de localiser les agents retranchés et de les faire sortir le plus rapidement possible. Un bref instant, elle ressentit un vertige, comme une présence malsaine traversait son esprit. Mais cela passa aussitôt, et elle reprit son chemin, intriguée.

    Avançant furtivement, au milieu des affrontements sauvages entre démons et insectes, la sorcière orque se faufila dans le principal corps de bâtiment. Un gangrechien frénétique, couvert d'un ichor verdâtre, surveillait le couloir en grognant furieusement. Usant de ses nouveaux pouvoirs sur les démons, Yazgash le précipita dans une stase temporaire, le contournant rapidement afin d'entrer dans la grande salle, où elle trouva les cabalistes retranchés. Les hélant et les pressant, elle les poussa à sortir. Dehors, le chaos sanglant et brutal des combats s'était étendu à toute la forteresse, mais un puissant seigneur abyssal focalisait les attaques des hordes d'insectes géants. Profitant de cette opportunité, Yazgash mena les rescapés dans le dos des créatures et les sortit enfin du maelström de violence démentielle.

    Puis elle rebroussa chemin, et se mit à jeter du feu sur les ennemis du démon géant, harcelé de tous côtés. Mais un nouveau vertige la saisit brutalement, et cette fois, il ne passa pas. Emportée par une fureur soudaine et démente, la démoniste se mit à pilonner indistinctement le seigneur abyssal et ses ennemis. Hurlante et les yeux exorbités, elle ne s'appartenait plus, et même lorsque le puissant démon s'avança pour faire cesser ses attaques, elle poursuivit son offensive.

    Quand le feu noir du démon l'entoura, elle sentit son armure gangrenée se fissurer, et alors tout s'arrêta. Elle gisait au sol, gravement brûlée, guère plus qu'une future charogne promise à l'appétit des monstrueux insectes qui continuaient à sortir des trous et des caches.

    ooo

    Elle reprit conscience à Proie-de-l'Ombre, couchée sur une paillasse. On avait soigné ses brûlures les plus graves après l'avoir trouvée, inerte et agonisante, sur la route non loin du village.
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Lun 30 Sep - 20:15

    La soumission des Kolkars.

    Desolace, le soir.

    Quand Yazgash se présenta à l'entrée de la base, les gardes dégainèrent leurs lames runiques et prétendirent lui interdire le passage. Manifestement les événements de Hache-Tonnerre, dont elle gardait un souvenir quelque peu confus, avaient produit quelques complications. Alors que la démoniste envisageait de forcer le passage en frappant ces abrutis d'une crainte irrépressible, le sorcier au masque de terreur se présenta et leur ordonna de la laisser passer. Les gardes s'exécutèrent non sans discuter et obéirent à l'ordre de celui qu'ils désignèrent comme commandant.

    Yazgash dut évidemment s'expliquer sur son comportement lors de l'opération d'évacuation de Hache-Tonnerre, et trouva une oreille attentive et relativement compréhensive chez son interlocuteur. Manifestement, il savait que quelque chose, abandonnée sans doute par ceux du Crépuscule, provoquait de violentes folies chez ceux qui passaient dans le bastion maudit. Il en déduisit même que c'est ce qui devait avoir précipité la perte des agents envoyés là-bas.

    Yazgash devait néanmoins racheter la confiance des officiers de la Légion. Justement, le Commandant avait un travail à lui confier. Il s'agissait simplement de finir de soumettre les tribus de centaures de la région. Les Kolkars et les Gelkis devaient comprendre sans ambiguïté et accepter de se soumettre aux ordres de nouveaux maîtres. Il suffisait à Yazgash de défier et tuer le chef de clan devant tous ses guerriers, et la coutume primitive de ces sauvages les amèneraient à courber la tête devant la Légion.

    L'orque ne perdit pas de temps et dirigea ses pas vers les terres des Kolkars. Là-bas, elle envoya son marcheur du vide abattre quelques guerriers afin de provoquer une alerte susceptible de rassembler les guerriers centaures. Puis elle se dirigea vers la tente du Khan Dez'hepah, protégée par un demi-cercle d'émissaires de la Légion. Le Khan avait une vigueur surprenante pour un barbare grossier mais ses armes étaient trop faibles pour percer l'armure gangrenée de la démoniste. Devant les yeux de toute sa tribu assemblée le chef centaure vécut un supplice de feu et d'ombre, poussé dans ses derniers retranchements et brisé moralement par les injonctions de terreur de son adversaire sans pitié.

    L'âme et le courage de la tribu Kolkar s'effilochèrent avec la mort indigne de son chef, et les fiers guerriers s'inclinèrent devant la noire puissance de leurs nouveaux maîtres. Les émissaires de la Légion, soldats et cabalistes, restèrent sur les terres de la tribu pour s'assurer de sa loyauté sans écart et transmettre les ordres.
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Jeu 3 Oct - 20:47

    Gelroth Flèche-Ardente.

    Les Tarides, le soir.

    Cette fois, le Commandant au masque de terreur l'avait invoqué directement en Desolace. Les portails d'invocation montés par les forgerons de la Légion semblaient désormais opérationnels. Mais l'officier envoya aussitôt Yazgash dans les Tarides. Un Infiltré égaré devait être récupéré et intégré. Il devait se trouver dans les ruines du pic de Brume Funeste, l'une des anciennes bases de la précédente invasion.

    La démoniste n'eut pas de mal à trouver le sujet, une orque à moitié nue accompagnée d'un ours qui farfouillait dans la grotte incendiée. Le commandant apparu à l'entrée, émergeant de la brume sans un bruit. Il bloqua l'ouverture dans la roche par quelque sortilège inconnu et héla la femelle.

    L'échange qui suivit permit à Yazgash de comprendre que cette orque s'appelait Gelroth Flèche-Ardente, qu'elle était une traqueuse et une tueuse, et qu'elle avait perdu toute mémoire de son passé au service de la Horde. Le trio fut bientôt rapatrié en Desolace par le moyen d'un portail d'invocation.


    Desolace, le soir.

    La forteresse de Hache-Tonnerre avait été nettoyée de toute trace des insectes géants et de l'influence du Marteau du Crépuscule. Tout était vide et abandonné. Une coalition de combattants des Défenseurs de Kalimdor, une alliance inter races, était venue faire le ménage et, sans le savoir, préparer le site à une nouvelle occupation par les forces de la Légion Ardente. Le commandant affecta Yazgash à cette nouvelle base, qui servirait pour toutes les nouvelles recrues et les infiltrés, tels que Gelroth.

    Celle-ci restait là, l'esprit embrumé et essayant de retrouver ses souvenirs. Alors le commandant la soumit à un rituel sorcier afin de lui permettre de retrouver la mémoire. Yazgash seconda le maître démoniste et écouta l'échange qui s'ensuivit.

    Cette orque jouissait d'une position de prestige au sein de la Horde, étant une proche conseillère du chef de guerre Thrall. Elle avait participé à la guerre contre les démons dans les Terres Foudroyées, lorsque la Légion avait pris la Porte des Ténèbres, et avait été trahie par les siens, frappée et laissée pour morte sur le champs de bataille. Son désir de vengeance en faisait une cible de choix pour le commandant qui savait jouer sur la corde sensible des sentiments et des désirs. Mais Yazgash devinait que d'autres liens, plus solides et pressants, avaient certainement été tissés pour s'assurer de la loyauté d'une telle personnalité.

    Sa mission était simple : retourner vivre auprès de Thrall, reprendre son éminente position et s'assurer de tout savoir des projets et intentions du chef de guerre. Elle n'aurait alors qu'à les communiquer à ses nouveaux amis qui seraient enchantés de recueillir ces précieuses confidences. Elle participerait ainsi à la naissance d'une nouvelle ère pour Azeroth.

    o o o

    La soumission des Gelkis.

    Desolace, la nuit.

    La nuit avançait et les grandes salles de Hache-Tonnerre étaient emplies des ombres projetées par les flammes des braseros et des bougies. Il restait une dernière mission à accomplir ce soir. La soumission des centaures de Desolace devait être achevée.

    Après les Magrams, les Kolkars, la tribu des Gelkis n'avait toujours pas courbé le chef devant la domination de la Légion. Yazgash et Gelroth allaient se charger de décapiter ce clan et forceraient ainsi ses membres à la soumission.

    L'affaire fut une formalité pour le feu noir de la démoniste et les flèches de la traqueuse. Le Khan Shaka fut mis à mort au fond de sa grotte et sa tête jetée au pied de son peuple désespéré. Les émissaires de la Légion prirent position dans le sanctuaire et s'emparèrent des rênes de la destinée des derniers centaures encore libres de Desolace.


    Désormais, toutes les tribus des centaures étaient unies sous la férule d'un même maître. Désormais, leurs guerriers sauvages et indisciplinés marcheraient d'un seul pas à la bataille pour l'ordre noir de la Légion Ardente.
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Mer 9 Oct - 20:20

    L'alliance avec la Horde Noire.

    Mont Rochenoire, le soir.

    Elles avaient été convoquées par le Commandant au masque de terreur. Hache-Tonnerre avait été pourvu en troupes, les portails étaient désormais activés et les patrouilles de la Légion avaient pris discrètement position sur tout le territoire de la Desolace. Yazgash la Sombre et Gelroth Flèche-Ardente vinrent prendre leurs ordres.

    Un important rendez-vous attendait le trio dans les Steppes Ardentes. Les agents de la Légion présents dans la région activèrent un portail d'invocation et bien vite les cavales infernales des démonistes et le loup de guerre de la traqueuse se mirent en chemin à un train d'enfer. Direction le Mont Rochenoire, dont la sinistre masse gigantesque barrait l'horizon.

    Il arriva sur son drake noir. Massif, imposant, dégageant une impression de brutalité et de cruauté dominatrice, Groshnak, nouveau Chef de guerre de la Horde Noire, fit face avec une crâne fierté aux émissaires de la Légion. Un contingent de démons et de cabalistes lui fut offert afin d'asseoir sa récente autorité et de faciliter ses projets d'invasion des terres du royaume de Hurlevent. En échange, il s'engagea à soutenir, selon les besoins, les opérations de la Légion par des envois de troupes. Malgré ses rodomontades et ses vantardises sur le "feu de Dragon tout aussi bon que le feu démoniaque", il semblait beaucoup apprécier le cadeau du démoniste.

    Il avait manifestement des plans à long terme et des projets de conquête réfléchis. Le royaume de Hurlevent focalisait apparemment ses premières priorités. Il mentionna ses pourparlers avec les Gueule-de-Dragon, et son regret que la Horde des orcs rouges d'Outreterre soit dirigée par un "aveugle". Le commandant proposa que la Légion se charge de ce cas particulier, ce qui ne sembla pas déplaire à l'orc noir. Quant aux Sombrefers, une fois soumis, ils feraient une bonne chair à canon ou, à défaut, de décents forgerons.

    Les remarques des deux orques, manifestement coupables d'être de faibles femelles, furent traitées par le mépris par l'orgueilleux mâle dominateur, et Yazgash développa une haine immédiate pour cette brute vicieuse et sexiste. Dans son esprit défilaient les souvenirs des sévices infligés par les deux mâles du même acabit qui avaient marqué sa vie au fer rouge, son père et son frère.

    "Un jour, j'écorcherai la peau de ce sinistre crétin pour en faire un paillasson et je jetterai son âme hurlante à mes démons !"

    L'accord scellé par la parole des deux chefs, chacun s'en retourna à ses trames et complots. De retour à Desolace, Yazgash fut envoyée patrouiller la région et inspecta l'installation des nouvelles patrouilles et tours de guet. Tout semblait se mettre en ordre de bataille. Le commandant avait prédit la venue de trublions dans les prochains jours et il fallait tout mettre en place pour les recevoir comme savait le faire la Légion !
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Mer 9 Oct - 21:10

    L'Appel de la Légion Ardente.

    Desolace, la nuit.

    L'orque couvait d'un regard satisfait la créature agenouillée devant elle. Elle avait enfin obtenu ce qu'elle avait demandé. Le commandant lui avait accordé l'usage d'un pantin. Elle avait soigneusement sélectionné et choisi son nouveau serviteur. Une Kel'dorei à la peau laiteuse encore vêtue de son uniforme de sentinelle, dont les talents pour l'infiltration, la dissimulation et l'assassinat avaient été confirmés par plusieurs tests assez poussés. C'était manifestement une ancienne éclaireuse d'élite, dont le nom avait été Aliadris Ombresonge.

    Désormais elle répondrait au nom de Sigil, car Yazgash comptait bien resserrer son emprise sur le démon qui possédait ce corps et en faire l'un de ses sigils, le premier de ses pantins dévoués. Elle savait que le commandant n'approuverait pas ce genre d'initiative aussi elle mènerait ses petites affaires en secret.

    Dans la grande salle de la forteresse de Hache-Tonnerre qui résonnait des travaux sorciers des cabalistes de la Légion et du piétinement incessant des démons et des soldats qui se préparaient pour la bataille à venir, la démoniste s'isola dans un coin tranquille pour se consacrer à une tâche importante.

    Le commandant au masque de terreur lui avait confié une nouvelle et importante mission. Diffuser le message d'appel de la Légion Ardente aux cercles noirs des mondes d'Azeroth et d'Outreterre, transmettre l'invitation à participer au Grand Plan à toutes les âmes sombres des mondes !

    Elle convoqua Abarot, son rusé diablotin. Il se matérialisa en gémissant comme à son habitude. Elle lui donna plusieurs pierres d'âmes - dont il se gava aussitôt en gloussant de plaisir - pour le faire taire et lui faire comprendre que quelque chose de grave et d'inhabituel allait lui être demandé.

    - "Abarot, écoute ma volonté et accomplis la tâche que je t'assigne ! Tu seras bientôt de retour dans le Néant Distordu dont ton engeance hante toutes les strates et dimensions. Je veux que tu voyages là-bas partout où les tiens résident et ont forme d'existence. Je veux que tu arpentes aussi bien les plaines enflammées de Xoroth que les sombres replis tourbillonnants de Géhenne, les citadelles d'airain liquide des cités indicibles des Nathzerims et les fosses de ténèbres vivantes des Abysses. Partout, à tous les tiens, ceux de ton engeance diablotine, répète ce message destiné à leurs maîtres des mondes d'Azeroth et d'Outreterre :

    Depuis trop longtemps nous avons été bannis et rejetés. Depuis trop longtemps nous devons vivre cachés, à ruminer notre vengeance.

    Ce temps est révolu ! Un nouvel âge approche ! Celui, pour nous, de relever la tête !
    Les fils de la Lumière nous chassent ? Les prétendus "purs" dominent ?
    Devenons les prédateurs !

    Ils dictent et imposent leurs lois aux mondes ?
    Écrivons les nôtres au-dessus des leurs !

    Qu'il soit maintenant temps pour eux de baisser la tête et de gémir !

    La victoire nous attend ! L'heure de la guerre a sonné !

    Mes Frères des Ténèbres ! Mes Soeurs de la Nuit ! Sortez de vos retraites !

    VOTRE heure a sonné !

    Les cloches infernales sonnent l'appel au combat ! L'hallali est imminent ! Rejoignez-nous à la Désolace ! Notre nouvelle demeure ! Votre nouvelle demeure !

    Bientôt les mondes se prosterneront devant nous !

    -"Accomplis cela Abarot et ta récompense rendra tes frères fous de jalousie ! Néglige cet ordre de ta maîtresse et tu recevras un châtiment qui te fera regretter la douceur des tortures infligées par les bourreaux de la Garde Funeste !"

    D'un geste sec, l'orque congédia le diablotin. Puis, au coeur de la nuit, elle partit pour de secrets voyages en certains lieux cachés d'Azeroth et d'Outreterre, et rencontra d'étranges et terribles personnages réfugiés dans les ténèbres pour propager de sa bouche la nouvelle épitre de la Chronique Démoniaque.
    avatar
    Elorfiwyn

    Messages : 462
    Date d'inscription : 16/05/2011

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Elorfiwyn le Sam 12 Oct - 11:27

    "Ahahahahaahah cette chaman est décidément très amusante. Essayer d'invoquer des élémentaires sur une terre abandonnée par les.....ahem ! Esprits.
    Dommage que je peut pas faire passer nos invocations d'abyssaux comme une résultante de son incompétence....enfin bon face à notre puissance le groupe à été forcé de fuir et de retourner à la frontière.
    Bon c'était pas utile mais j'en est rajouté une couche en montant au dessus d'un piton rocheux et en faisant un speech inutile. Et Histoire de leur montrer qu'ont étaient pas prêt de partir j'ai fait débouler mon escorte à la frontière en plus des quatre abyssaux déjà présent.
    Puis alors qu'ils fuyaient je les ai accompagné avec une pluie de météore.

    Bon ils ont réussi à détruire l'avant poste. ça prendra plusieurs jours à reconstruire mais ils ne sont pas prêt de revenir pour le moment.

    Notre alliée n'y croit pas en voyant la débâcle la plus totale qu'ils s'étaient infligé eux même. Même moi j'ai eu un peu de mal à y croire.
    Je me souvient de la bataille des terres foudroyée. J'ai eu le temps d'observer chacun. Ils étaient beaucoup plus efficace ce coup là.

    Enfin bon les gangrecanons ont mieux travaillé cette fois là puisqu'ils ont réussi à touché la plupart de leur cibles sauf une.....Cette elfe commence à poser problème.....Huuuum elle pourraient faire un bon commandant parmi nous. A voir.
    Bon retournons à la forteresse l'armée attend mes ordres depuis que l'alerte à été donnée or j'ai même pas eu besoin d'elle.
    La prochaine attaque je capture tout le monde et j'en fait mes esclaves ! ça leur apprendre à rester à le place comme ça.

    *****

    C'est bon lieutenant vous pouvez disperser l'armée. Envoyez des troupes à la frontière ainsi que des ingénieurs pour réparer la tour."


    Dernière édition par Elorfiwyn le Lun 14 Oct - 15:33, édité 1 fois


    _________________
    avatar
    Daerwyn

    Messages : 141
    Date d'inscription : 04/03/2013
    Age : 24
    Localisation : Dijon

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Daerwyn le Dim 13 Oct - 18:12

    Un véritable fiasco. Ayant eu vent de l'action qui devait se faire à Désolace pour contrer le retour des démons en Azeroth, les Sin'doreis avaient décidé d'apporter leur aide aux forces de Kalimdor. S'ils avaient su se maitriser face aux Kal'dorei qui allaient combattre à leurs côtés, ce n'était pas le cas de Chayem et cette guerrière à moitié nue qui apparemment ne trouvaient rien de mieux que se lancer mutuellement des piques comme des enfants. L'elfe nommée Nalaawen leur expliqua rapidement le plan et ils partirent aussitôt des serres rocheuses, en direction du sud pour rejoindre la terre corrompue de Désolace.

    Là-bas, ils commencèrent à avancer dans la montée et furent immédiatement repérés une fois un pied posé là haut. Un premier combat qui fut des plus violents les attendait. Les gangregardes avaient mis à terre deux des leurs, qui mirent quelques minutes à reprendre leurs esprits avant que le groupe ne reprenne son chemin vers l'avant poste. Ils s'étaient dévoilés un instant pour évaluer la situation et observer les gangrecanons, mais cet instant leur fut fatal. Les armes de la Légion étaient chargées et firent feu aussitôt. La quasi-totalité du groupe se retrouva à terre, certains plus gravement que d'autres, les mieux lotis aidant les blessés à se mettre à l'abri avant une seconde salve.

    C'est Nalaawen qui s'occupa directement des canons en une attaque éclair, suivie ensuite par les autres combattants qui l'aidèrent à abattre les derniers occupants de la tour. Le portail à renforts fut piégé et ils repartirent à l'entrée de la région pour préparer la suite des évènements et éviter la présence des nombreuses patrouilles de démons qui étaient désormais alertées.

    Mais tout bascula à ce moment. Deux abyssaux firent leur apparition dans l'avant poste et enragés, se jetèrent sur la route. Si le défi était de taille, il n'était pas insurmontable... Jusqu'à qu'un deuxième duo fasse son apparition. Malgré les tentatives de Chayem pour invoquer ses alliés, esprits du feu qui restaient muets, rien ne semblait pouvoir les aider. Les montres de feu chargèrent et c'est dans le chaos que les combattants s'éloignèrent sous le signal de repli de Nalaawen. Rattrapés par les géants de feu, le combat fut inévitable et rapide. Nombreux se retrouvèrent sonnés et à terre en voulant couvrir la fuite des autres. Daerwyn, encore en état, s'occupa de ramener les blessés au-delà de la frontière que les démons ne semblaient pas vouloir franchir. Une fois passés dans les Serres rocheuses, ils eurent droit à l'habituel litanie du chef, planté sur un sommet... Avant une nouvelle attaque, cette fois sous une pluie de flammes. La mage Sin'dorei invoqua un portail tandis que les Kal'dorei s'enfuyaient par leurs propres moyens et tous partirent aussitôt devant ce combat perdu d'avance. Ce n'était pas un commando qu'il fallait pour vaincre ces démons, mais une armée.

    Plus tard dans la soirée, Daerwyn avait été porter les événements au régent et malgré les remontrances dures du régent, il était persuadé que son action était la bonne. Cependant, il avait des ordres à respecter et resterait à l'écart du conflit tant que les supérieurs ne lui en donnerait pas l'ordre, il ne tenait pas à sacrifier sa place durement acquise.

    Spoiler:
    Texte modifié suite aux discussions et modifications d'Elorfiwyn, les abyssaux sont restés mais ne sont plus du ressort de Chayem. Ainsi que les conséquences de l'action entreprise par les Sin'do.


    Dernière édition par Daerwyn le Lun 14 Oct - 15:44, édité 1 fois
    avatar
    Erenya Istaryl

    Messages : 86
    Date d'inscription : 03/10/2013

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Erenya Istaryl le Lun 14 Oct - 9:14

    L’information de l’opération en prévision contre les démons s’étant répandue comme une trainée de poudre, Erenya décida de s’y joindre, elle verra sur place si il y aurait besoin d’elle ou pas.

    Elle retrouva dans les terres arides de la Désolace deux membres de l’Oeil de Sang, qu’elle fréquentait depuis peu, et puis l’apprenti paladin qui semblait déjà avoir passé un sale quart d’heure face aux démons en vadrouille, ainsi que l’humaine Elissandre, des elfes de nuit qu’elle ne connaissait pas, et une femme, pour le moins, brûlante,  une certaine Chayem lui a-t-on dit après qui s’avèrera être les raisons de l’échec de la mission.

    Il y avait un poste avancé démons, gardés par d’énormes gangrecanons qui firent feu à l’arrivée du groupe, jetant  à  terre la plupart, qui furent trainé hors de vue avant le deuxième coup de feu par leurs camarades toujours debout.

    Une attaque rapide fut menée contre les canons et le campement, et le portail qui s’y trouvait, piégé. Alors que le groupe se retirait pour se préparer à affronter les patrouilles de la zone, la femme qui brûle invoqua deux abyssaux démoniaques. Non contente de son exploit, elle réitéra, en invoquant deux autres.  La situation commençait à tourner au vinaigre, alors qu’elle était engagée, non pas de manière parfaite mais ce n’était pas désespéré non plus, la Chayem en question s’enfuit sans autre forme de procès, si ce n’est qu’elle devait prévenir Thrall, ne cherchant pas à savoir si on aurait besoin d’aide pour lutter contre les merdes qu’elle a laissé.

    Pour Erenya qui ne la connaissait pas plus que ça c’était clairement une traitresse vendue à la cause démoniaque, et elle ne se gêna pas pour le faire savoir. La seule chose qui l’empêchait de demander audience à Thrall pour quérir un jugement sur ces faits et cette traitrise était qu’elle n’était personne pour le moment et que ça sera donc malvenu de déranger le seigneur en question.

    Bref ! Les abyssaux se mirent en branle en direction du groupe qui  se replia petit à petit.  Une étrange personne apparu au somment d’une falaise, probablement quelqu’un de mégalo et de profondément corrompu qui fit des déclarations sans intérêt. Erenya invoqua un portail que les Sindo’rei prirent, les autres s’enfuirent de leur propre côté.  

    Spoiler:


    Edit: Je précise que cette annotation a été faite au regard du des remarques HRP du dessous, qui avant se trouvait sur un post au dessus elephant 

    Pour ma part, j'ai mit le texte tel que vécu par le personnage. Les elfes de nuit jouent leur rp et assumeront leurs actes s'il y a lieu. Pour le reste, le MJ à toujours raison. Je n'entame ni ne cherche pas le débat ni la discussion, j'explique juste ce qu'il en est pour le texte ici présent.


    Dernière édition par Erenya Istaryl le Lun 14 Oct - 10:39, édité 1 fois
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Chronique démoniaque

    Message par milinda le Lun 14 Oct - 10:28

    En arrivant, Chayem constata que presque tous les présents étaient des sin’doreïs. L’appel avait pourtant était fait auprès des Défenseurs de Kalimdor, de Thrall et, parait-il, du Roi Varian Wrynn. Qui avait invité ses sin’doreïs à venir ? Mystère. Elle fut surprise aussi de voir Nalaawen accepter sans broncher les dits sin’doreïs alors que, elle-même, avait dû remuer ciel et terre – et feu, sans doute – pour parvenir à obtenir un tout petit laisser passer sur leurs terres. Les Kal’doreïs ne sont rien d’autres que des opportunistes, en fin de compte. Pas un seul orc. Pas un seul troll. Pas un seul Tauren. Pas un seul soldat du Roi de Hurlevent. Quelque chose ne tournait décidément pas rond. Les chefs, les Rois autres grand monarques de ce monde n’étaient plus respectés et n’étaient plus entourés que de vils mercenaires en quête de richesses et de gloire personnelle. Quoiqu’il en soit, tout le monde se mit en marche pour guerroyer contre des démons, de simples démons, comme on en voit partout.

    Déjà, Chayem eu la malchance se retrouver seule devant un simple gangregarde. Simple ? Elle brandit Sulfuras, la Main de Ragnaros, pour se défendre mais celui-ci n’entailla même pas la peau du démon alors que, elle, se retrouva à terre d’un simple coup de pied. Voyant que le combat était déséquilibré et impossible à gagner, elle cria à tous de se replier pour aller chercher des renforts auprès de Thrall, le Seigneur de guerre de la Horde qu’elle représentait.

    Personne ne l’écouta, préférant aller au suicide en obéissant docilement aux ordres de la kal’doreïs qui ne faisait que de se servir d’eux hypocritement. Les sin’doreï ne sont pas seulement des mercenaires, mais aussi des imbéciles qui ne se rendaient compte de rien.

    Chayem hésita longtemps avant de se dire qu’elle ne pouvait pas les abandonner. Alors elle revint sur ses pas et tenta un dernier recours, faire ce qu’elle savait faire et qu’on attendait surement d’elle. Elle pria son frère, le feu, de faire apparaître des esprits élémentaires de feu pour les aider dans leur combat...

    Aucun n’apparut. Il était clair que même les esprits ne voulaient plus de cette terre.

    Il n’y avait donc plus rien d’autre à faire qu’à partir. Elle appela les autres à nouveau, pour leur éviter le pire. Mais ils n’entendirent rien. Alors elle monta sur son loup et partit faire son rapport à son maître Thrall qui était le seul à ne pas l’avoir encore abandonné.

    Plus tard, Chayem appris que tous les autres avaient échoués mais s’en étaient sortis vivants. Sans doute que les démons son moins méchants qu’on ne le dit et épargnent leurs victimes. À moins que ce ne soit que juste dans le but de discréditer la Horde. C’est possible. Thrall avait quelques soupçons justement à ce sujet et, après un sourire complice avec sa protégée, il la pria de rester à Orgrimmar car quelque chose allait être décidé prochainement.

    Spoiler:
    Je n’ai pas l’habitude et n’aime du tout intervenir HRP dans des textes RP. Mais les incohérences que je lis ici, je me dois de demander quelques corrections. À moins que certains propos ne soient que de pures mensonges RP perpétrés dans le but de nuire en RP à mon perso (ce n’est pas précisé).

    1/ Chayem n’était pas demi-nue, mais couverte des pieds à la tête de ses vêtements habituels. Il serait souhaitable de ne pas oublier d’utiliser le sort Sam’s test aura qui et normalement distribué à tout le monde pour palier au bug des vêtements qui n’apparaissent pas.

    2/ Il est anormal que des sin’do qui n’ont rien à voir avec cette animation, débarquent et soient acceptés tout naturellement par les kal’doreïs qui sont leurs ennemis jurés. J’ai des perso sin’doreïs, notamment Chayem et Leyhaliw. Ceux-ci, doivent montrer patte blanche, subissent la suspicion, les sarcasmes, et même des refus de la part des Kal’doreïs quand ils demandent gentiment un droit de passage à Auberdine pour se rendre chez les draeneïs. Je ne comprends pas pourquoi des sin’doreîs inconnus sont gentiment accueillis par des Kal’doreï qui, du coup, deviennent leur chef de bataillon. C’est absurde. Le RP passe aussi par le respect du Lore et du B des races. Sinon, il n’y a plus de RP mais du PvE comme sur un serveur HRP, sauf que ce sont des animateurs qui font bouger le PNJ.

    3/ Chayem n’a pas invoqué des Abyssaux, mais des élémentaires de feu. Il s’agit d’une erreur de l’animateur de cette animation. L’élément feu est un élément naturel et, par conséquent, il est neutre. Ce n’est pas le feu qui est corrompu mais celui qui le manipule. Hors, Chayem est un Chamane HL capable d’invoquer des élémentaires qui ne sont en fin de compte que son propre feu intérieur. La terre aussi est neutre. Les démons la corrompent certes mais pas en 20 sec, et cela ne se manifeste que si c’est eux qui l’invoquent (des élémentaires de terre corrompus, donc). Hors, là, ça n’a pas été le cas. La terre en elle-même ne peut pas corrompre le feu, et encore moins celui d’une Chamane du niveau de Chayem car il faudrait d’abord corrompre Chayem. Je ne demande pas que mon perso soit le plus fort, Mais juste qu’on respecte son RP, ainsi que le Lore de l’univers de WoW. Les élémentaires de feu auraient dû apparaître. Les abyssaux l’auraient fait aussi pour les combattre et les élémentaires de feu auraient pu perdre le combat. Ça aurait été beaucoup plus cohérent.

    Bref, si les RP des personnages sont aussi peu respectés, je ne participerai plus à ce genre d’animation. Je me contrefiche des récompenses d’animation. Ce qui compte pour moi, c’est le RP avant tout et de belles histoires à vivre, même si mes personnages doivent d’en prendre plein la tronche. Mais encore faut-il que ce soit fait dans la cohérence et le respect des RP de chacun, du serveur et du jeu.

    Que la Lumière et les esprits vous guident.

    PS : Si discussion sur ce que je viens de dire doit avoir lieu, je vous invite à le faire dans le Salon des Commérage, pas ici. Smile
    avatar
    Satrama
    Admin

    Messages : 4746
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Satrama le Lun 14 Oct - 19:32



    _________________
    "Une épée est inutile dans les mains d'un lâche. Même la plus puissante des épées doit être maniée par une personne à la foi courageuse" (d'après une phrase des écrits du sage Nichiren Daishonin).
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Mer 23 Oct - 18:49

    La trahison de Gelroth.

    Désolace, le soir.

    Les rumeurs des combats récents emplissaient encore les plaines désolées lorsque Yazgash revint au bastion de Hache-Tonnerre. Elle prit connaissance du déroulement des opérations auprès d'un cabaliste. Ces idiots étaient venus en petit groupe, sans préparation et croyant rencontrer une victoire facile, mais ils avaient cruellement déchanté devant la puissance de la position de la Légion. Les assaillants avaient fui, plus morts que vifs et désormais Azeroth tout entière savait ce qu'il en était de la Désolace et du retour fracassant de la Légion Ardente.

    Le commandant au masque de terreur ruminait néanmoins de sombres pensées lorsqu'elle le trouva dans son repaire. Gelroth n'avait plus donné signe de vie, pas même communiqué via l'outil qui lui avait été remis. Il commençait à concevoir de sérieux doutes quant à sa loyauté. Il chargea de fait Yazgash d'envoyer un pantin grunt à Orgrimmar pour espionner l'espionne et en avoir le cœur net.

    Il ne fallut pas longtemps pour acquérir une certitude. La garce avait trahi ! La directive fut claire et directe : exécution. Il était néanmoins requis qu'elle soit ramenée à Hache-Tonnerre, sans doute pour quelque dernière distraction à utilité démonologique ... Au pire, une téléportation par le Néant Distordu saurait faire l'affaire ...

    En son for intérieur, Yazgash s'étonnait néanmoins que le commandant, par ailleurs si terrible, n'ait songé plus sérieusement à s'assurer de la loyauté de ce ... soldat. Car finalement, et elle l'avait rapidement compris, cette orque n'était rien de plus qu'une simple grunt toute dévouée, toute subordonnée à son chef, sans ambition personnelle, sans singularité, une de ces multiples petites mains dont les puissants aiment à s'entourer pour leur utilité et leur servilité. La démoniste concevait également l'attachement tout féminin de cette jeunette pour le grand chef de guerre, tant les hormones imposent leurs lois aux femelles de toutes les races mortelles.

    Que cette faiblesse crasse de femelle était méprisable ! Peut-être devrait-elle conseiller au commandant de ruiner sa jeunesse et sa beauté avant de la mettre à mort, afin que l'affaire ait une petite saveur ...

    Spoiler:
    N'ayant aucune nouvelle de ce personnage, je valide.

    Satrama.
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Jeu 7 Nov - 9:40

    Zayrok le non-mort.

    Désolace, le soir.

    Quand Yazgash pénétra la forteresse de Hache-Tonnerre, un Cabaliste lui indiqua que le Commandant l'attendait dans la grande salle. Là, elle trouva son chef en compagnie d'un non-mort, attablés en grande discussion. Il lui fut présenté comme une nouvelle recrue sous le nom de Zayrok, et elle constata assez vite qu'il pratiquait les arts ténébreux de la démonologie. Il serait placé sous sa tutelle pour parfaire sa maîtrise des arts noirs.

    Puis le Commandant annonça à Yazgash qu'elle était désormais élevée au rang de Cabaliste de la Légion et il lui attribua un ensemble d'habits rituels de Cabaliste. Revêtue de ses atours lui donnant la semblance d'un démon ailé, elle reçu une infusion de puissance gangrenée qui fixa en elle la maîtrise d'une aura de feu gangrené, qu'elle s'entraînait depuis des semaines à contrôler. Une évidente satisfaction, même si elle n'en montra rien devant la nouvelle recrue. Après tout, tout cela était bien normal.

    Après un court voyage, la bibliothèque fut présentée à Zayrok avec la sélection d'ouvrages autorisés à son étude. Il fut ensuite présenté, à l'étage, au général Nathzerim via communicateur de la Légion. Yazgash insista sur l'appétit de pouvoir et la loyauté de son nouveau subordonné, car sa progression dans la puissance ténébreuse ne se ferait que par le moyen de ces puissantes motivations !

    Les choses prenaient une tournure intéressante. Les nouvelles du Sigil étaient satisfaisantes. Elle s'illustrait depuis un certain temps maintenant auprès de l'Expédition de la Bravoure en Norfendre, combattant le Fléau partout où les officiers de l'Alliance l'envoyaient. Un parfait petit soldat de la nation darnassienne !

    Depuis un récent voyage discret à Orgrimmar, elle méditait une nouvelle idée. Au fond de la Faille de l'Ombre, sous la cité orque, le gouffre de Ragefeu rassemblait une branche mineure mais tenace du Conseil des Ombres. Voilà un bel endroit où renforcer la présence de la Légion...
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Sam 9 Nov - 15:15

    Sigil : Rapport d'un espion et exécuteur de la Légion Ardente.

    Acte I : Ré-apparition, où comment crédibiliser un retour à Darnassus.

    Agenouillée devant sa sinistre maîtresse, quelque part dans la Désolace, le démon au corps d'elfe faisait son rapport d'un ton monocorde :

    - "Selon vos instructions, je suis parti pour le Norfendre, où j'ai facilement pu intégrer les rangs de l'expédition de la Bravoure. Le commandant du Donjon de la Bravoure, dans la Toundra Boréenne, a à peine regardé l'ordre de mission que les Mo'args avaient trafiqué. Ils ont tellement besoin de soldats qu'ils se fichent bien d'où ils viennent.

    - J'ai donc parcouru les régions de cette terre largement tenue par le Fléau et me suis engagé dans toutes les missions qui m'ont été confié par les différentes branches de l'Expédition, y compris par ces grotesques bestioles nommées Kaluaks. J'ai évité les paladins de la Croisade d'Argent et les Druides du Cercle Cénarien, mais partout j'ai sorti la même histoire de retour de mission d'éclaireur et de repérage dans les Pics Foudroyés, afin de bien ancrer l'idée à tous mes commanditaires que j'étais en activité en Norfendre depuis plus d'une année, changeant d'affectation, de région, de superviseur, afin de brouiller les pistes.

    - J'ai reçu les recommandations des uns pour les autres, des ordres de mission des uns m'envoyant aux autres, et plusieurs fois les félicitations de tel ou tel officier. Une bonne partie de ces documents sont encore en ma possession.

    - Je suis revenu tout récemment en Azeroth, via les portails de la cité de Dalaran. Le Commandant m'a ordonné de m'occuper de la cible Nalaween Viveflèche, afin qu'elle soit livrée à l'un de mes semblables et que son corps et son identité servent les desseins de la Légion Ardente.

    - Je l'ai approché récemment, prétextant un retour au bercail et une réintégration imminente dans le corps des Sentinelles. J'expliquais qui j'étais, indiquant le nom de ce pantin et prétextant une évacuation par les Tarides, loin des lignes elfiques, lors des combats d'Orneval face à la Légion. Je précisais que grièvement blessé - la cicatrice qu'il reste à ce corps du combat contre les goules d'une liche fut mise à profit - j'étais resté isolé loin des affrontements et, une fois remis alors que l'invasion était stoppée, j'avais été envoyé en Norfendre pour soutenir l'effort de guerre de l'Alliance. De retour à Darnassus, j'avais appris la nouvelle d'une invasion de la Légion Ardente en Désolace et je ne pouvais rester sans rien faire contre. Je lui demandais donc d'appuyer ma nouvelle affectation à Pennelune afin d'être en première ligne contre la menace démoniaque.

    - Si elle se montra relativement aimable, elle exprima bien vite une méfiance évidente et m'assura de son soutien une fois certaine de la véracité de mes propos. A l'évidence, elle ne se souvenait que trop bien de ce qu'il était advenu de Su'ura et des autres Sentinelles tombées entre nos griffes. Elle a peur d'être une cible et craint, par dessus tout, de subir le même sort que Su'ura...

    - Voici les objectifs prioritaires pour assurer ma couverture : je vais retourner en Norfendre et me "procurer" des documents officiels de l'Expédition afin de fournir un document tangible et insoupçonnable justifiant mon retour à Darnassus, après plus d'une année de loyaux services en Norfendre, et ma ré-intégration au sein des Sentinelles. Le Commandant m'a indiqué disposer d'une réserve importante de documents officiels récupérés sur les cadavres et les pantins Sentinelles lors de la dernière invasion. J'ai donc besoin d'un ordre de mission "solide" et daté, issu du commandement des Sentinelles, afin de soutenir la crédibilité de mon envoi en Norfendre, voici 14 lunes environ, avec ordre de mission de me mettre au service de l'Expédition de la Bravoure.

    - Je vous informe, par ailleurs, que le Commandant m'a ordonné de trouver une position adéquate dans la forêt d'Orneval afin d'y installer un portail secrètement. Il s'agit d'une porte d'évasion en cas de compromission de ma couverture. Pour finir, il m'a confié un sac de cristaux de possession avec la mission d'en camoufler sur les chemins de patrouille en Orneval, afin de renforcer nos troupes "elfiques". Il a également précisé que je devais éviter les cités et villages, où la présence permanente de prêtresses ou druides risquait de compromettre l'opération, car ils pourraient peut-être sentir, au bout d'un moment, la présence des cristaux.

    - Je suis à vos ordres !"


    La démoniste avait revêtu son habit rituel et le démon nota que sa maîtresse présentait une ressemblance accrue avec les formes démoniaques, particulièrement lorsqu'elle s'entourait de ce feu gangrené verdâtre et inextinguible. Ces mortels étaient décidément de piètres pantins, avides de singer leurs maîtres démoniaques...

    Qu'il faille leur obéir n'avait rien d'une partie de plaisir, mais sans doute l'hégémonie de la Légion était à ce prix ... pour le moment ...

    D'un ton grinçant, l'orque donna ses ordres au Sigil :

    -"Bien, fais ce que le Commandant t'a ordonné ! Je veux également que tu ailles voir ce qu'il en est dans le Gouffre de Ragefeu sous Orgrimmar. Sans te faire voir, bien entendu. Tu donneras ce courrier au maître des démons et agents qui se trouve en cet endroit, et tu me rapporteras sa réponse."

    Le Sigil au corps de Kel'dorei s'inclina et d'une voix monocorde lâcha :

    -"Je suis à vos ordres."
    avatar
    Elorfiwyn

    Messages : 462
    Date d'inscription : 16/05/2011

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Elorfiwyn le Dim 10 Nov - 18:20

    *livre rangé dans la bibliothèque de L'invasion*
    L'invasion: Statu Hiérarchique militaire
    Cet ouvrage regroupe l'inventaire de nos troupes ainsi que leurs statuts militaire.
    Les Dirigeants:

    Elofiwynn: Commandant des forces de l'invasion. Reçoit ses ordres des instances suprêmes qui cultivent le secret comme d'autre les poireaux.
    Yazgash: Bras droit du commandant. A sous ses ordres (à l'heure actuelle) une sentinelle. Commande en cas d'absence du commandant.

    Les chefs:
    Cabaliste: troupe d'élite. Ce sont eux qui donnent les ordres aux démons.
    Sont accompagné par deux gangrechiens lors de patrouilles et une garnison lors de raid.
    Lieutenant de l'invasion: Commande une escouade. Ils font circuler les ordres au seins de leur escouade. Peuvent décider d'agir d'eux même en cas d'attaque de l'avant-poste, base où ils sont stationner.
    Lors de raid ils reçoivent les ordres des cabalistes envoyé sur place.
    Sont accompagné par 6 gangresoldats, 2 gangrechiens, un surveillants gangrené et 2 éred'ruins lors de raids.
    Sont accompagné par 2 gangrechiens et deux gangresoldats lors de patrouille.
    Surveillant: le surveillant à en charge de garder les bases, avant-poste lors de l'absence des chefs et il a la garde des portails de téléportation. Surveille également les routes. Ce sont eux qui commande les Gangregardes lorsqu'il n'y a pas de cabalistes ou de lieutenants dans les parages.
    Sont accompagné par 2 gangrechiens et un gangregarde lors de patrouilles.
    Lors de raids il fait partit d'une escouade et a en charge la direction, selon les décision du lieutenant, d'une partit de l'escouade.
    Les Soldats:
    Gangresoldat: Soldat de base de l'armée. Aussi stupide que fière il n'abandonne jamais un combat. Reçoit ses ordres d'un Lieutenant, un Surveillant ou d'un Cabaliste.
    Attention même si il est très stupide il a une faculté de réaction élevé.
    Sert autant de soldat que de garde.
    Troupe de Choc:
    Ered'ruin: Soldat d'élite. Vont par 2 en escouade. Sont chargé d'infligé un maximum de dégâts en cas de difficulté lors de raid. En générale il reste en arrière et protège les cabalistes et les Lieutenants.
    Ne partent jamais en patrouille.
    Abyssal: Char d'assaut. n'interviennent qu'en dernier recours ou lors de diversion.
    Quand ils interviennent c'est rarement par deux. Ils sont très impulsif et dévastent tout sur leur passage. Peuvent aussi ouvrir la voie lors de barrage ennemis.
    Le seul chef est l'ordre qu'il a reçu au moment de l'invocation.
    Les éclaireurs:
    Gangrechien: spécialisé dans la traque et les raids éclairs. Ce sont eux qui lance les attaques en premier ensuite suivit par les troupes de choc.
    Sont toujours par groupe de deux à trois.
    Unité de défense:
    Sentinelle Gangrenée: Service de sécurité. Ces engins mécaniques sont chargé d'intervenir lors d'attaque de nos bases ou avant-poste. Elles assurent la défenses et vont jusqu'à poursuivre les attaquants pour être certain qu'ils ne reviendront pas.
    Peuvent également faire partit des troupes de choc. C'est selon leur programmation.
    En mode attaque ils ont le même rôle que les abyssaux.
    Vont par 6.

    Gangrecanon: Principale unité de défense. il a en charge la surveillance d'un périmètre. ouvre automatiquement le feu dès qu'il repère une unité ennemis.

    Autre:

    Brave, sentinelle et grunt possédé: servent d'espions, d'assassins. Utilisé avec précaution dût au fait qu'ils ne sont pas beaucoup à l'heure actuelle.
    Sont commandé par le Commandant et son bras droit.

    Fabricant: Restaure, construit et entretient les portails et téléportation et autres systèmes.


    _________________
    avatar
    Elorfiwyn

    Messages : 462
    Date d'inscription : 16/05/2011

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Elorfiwyn le Lun 11 Nov - 10:36

    Proie-de-L'ombre, centre de communication, le soir.

    "-Elorfiwynn: Bien si je vous est réuni ici chères Cabalistes c'est pour organiser l'évacuation de la Lame Brûlante à leur nouveau domaine avant que la Horde ne viennent les supprimer. Quel sont nos moyen à l'heure actuelle ?

    -Cabaliste: nous avons une garnison en stationnement et une escouade. Yazgash et Zayrok se tiennent prêt à partir.

    -Humm....On fera avec. Bien voici la marche à suivre. Yazgash, Zayrok et moi même seront téléporté à Ragefeu par les invocateurs de la Lame Brûlante. Ensuite nous les aideront à déployer l'escouade.
    Pour finir les membres de la lame passeront les portails. Si la horde tente de nous suivre ils en seront pour leur frais.

    -Et les portails ?

    -Si ils font comme prévu la Horde tentera de les détruire. Ou alors ils vont les garder comme porte mais comme c'est nous qui contrôlons les flux nous pourront jouer avec eux. Tient à ce propos ? Nos portails piégé sont-ils en place ?

    -Fabricant infernal: Oui maiiiiitre.

    -Bien. Bon pour en revenir à l'évacuation. Des fabricants sont sur place pour installer les portails. Une fois la construction achevée je serai prévenu et nous débuterons l'opération.
    Des questions ?

    *silence*

    -Bien. Rompez ! Tachez de faire passer les directives. Ah ! allez demander à Zayrok de m'envoyer son rapport. Reprogrammez les sentinelles gangrenées. Nous en auront sans doute besoin vu que nous n'avons pas d'abyssaux de disponible.
    Il va falloir aussi penser à aller chercher ce qu'on a oublié dans les terres foudroyées.

    -A vos ordres ! Ce sera fait !

    Spoiler:
    Organisation de l'instance avec Carvus en cour. Une date sera bientôt fixée.


    _________________

    sitia

    Messages : 6
    Date d'inscription : 17/05/2011

    Re: Chronique démoniaque

    Message par sitia le Mer 13 Nov - 19:39

    "C'était un après-midi. J'avais besoin de refaire mon stock de thorium. Et comme j'avais prévus d'aller en outreterre juste après je suis donc aller aux Terres Foudroyées.
    Après avoir prospecté pendant un moment j'ai repéré une mine à quelque mètres.
    Je me suis approché et j'ai aperçut une silhouette nimbée d'ombres et accompagnée par un Garde Funeste.
    Voulant en savoir plus je me suis approché. Le démon m'a regardé sans bouger mais en me signifiant clairement d'aller voir ailleurs. A priori il avait reçut l'ordre de ne pas bouger.
    Etant curieux j'ai décidé de forcer le passage et donc d'affronter le démon. Le combat fût difficile mais j'ai réussi.
    quelque mètres plus loin j'eu à affronter des démoniste Lige d'ombre. ils n’offraient pas beaucoup de résistances.
    Au même moment la silhouette arriva à ma hauteur flanqué de deux chiens démoniaque et d'un gangregarde.
    J'avais réussis à l'impressionner mais je n'ai pas eu le temps d'en entendre plus puisqu'il a jeté ses démons sur moi. Je suis sortit de la mine en courant et je me suis défendu. Le combat était trop inégale et je me retrouva submergé.
    Ma dernière vision fût la silhouette penchée au dessus de moi et souriante.
    *****
    A mon réveille j'étais dans une cellule. Sans force, sans magie, harcelé par des voix venant de nul part. Mon calvaire dura trois jours entier. A la fin du troisième jour ma cellule s'ouvrit. La silhouette se tenait devant moi. j'avais résisté mais mon corps et mon mental était éprouvé. Elle me dit quelque mots et ma cellule se referma.
    ******
    Soubresauts, voix et doutes. C'est ce qui m'accompagna durant tout le moment où ma cage fût déplacée à la Forteresse (comme il l’appelai). Encore une fois ma cage s'ouvris. cette fois j'étais dans un bâtiment à l'architecture orc (la fameuse forteresse sans doute). Avec au milieux une Démoniste et un cercle rituel. Mon corps se dirigea de lui même au centre du cercle, suite à l'ordre donné par la silhouette, et je fût prisonnier pendant un moment que je ne pu estimé. Durant ce laps de temps j'ai senti une partie de mon âme fuir mon corps et se diriger vers les mains de la silhouette, dont j'ignore jusqu'au nom. Il enferma mon âme dans un cristal et le donna à la Démoniste avec pour ordre de le ranger avec les autres. Les autres ? Ce serait en cas de disparition reg retable d'après ce que j'ai compris.....mouais
    Ensuite je fût replacé dans ma silhouette avec les voix et mes doutes.
    J'étais sûr d'une chose. Ce soir je sortirai. Une mission ? Oui j'ai une mission à remplir. La puissance viendrai ensuite. Voila ce dont j'étais sûr !"
    avatar
    Chaotic

    Messages : 21
    Date d'inscription : 12/08/2013

    Zayrok , la recrue.

    Message par Chaotic le Ven 15 Nov - 20:14

    Zayrok venait d'arriver dans les Clairières de Tirisfal. Presque instinctivement , la première chose qu'il entreprit était d'invoquer un petit diablotin , invocation basique du démoniste.

    Cependant , à l'invocation du diablotin , Zayrok reçut un message étrange.

    Depuis trop longtemps nous avons été bannis et rejetés. Depuis trop longtemps nous devons vivre cachés, à ruminer notre vengeance.

    Ce temps est révolu ! Un nouvel âge approche ! Celui, pour nous, de relever la tête !
    Les fils de la Lumière nous chassent ? Les prétendus "purs" dominent ?
    Devenons les prédateurs !

    Ils dictent et imposent leurs lois aux mondes ?
    Écrivons les nôtres au-dessus des leurs !

    Qu'il soit maintenant temps pour eux de baisser la tête et de gémir !

    La victoire nous attend ! L'heure de la guerre a sonné !

    Mes Frères des Ténèbres ! Mes Soeurs de la Nuit ! Sortez de vos retraites !

    VOTRE heure a sonné !

    Les cloches infernales sonnent l'appel au combat ! L'hallali est imminent ! Rejoignez-nous à la Désolace ! Notre nouvelle demeure ! Votre nouvelle demeure !

    Bientôt les mondes se prosterneront devant nous !


    "Les mondes se prosterneront devant nous !". C'est tout ce qui avait capté l'attention de Zayrok. Peu lui importait d'être banni ou rejeté , de son vivant , il avait quitté son foyer de son plein gré. Tout ce qu'il voulait , c'était du pouvoir. Ce message l'intriguait. De toute évidence , il devait se rendre au plus vite à la Désolace.

    Cependant , à peine allait-il se mettre en route qu'il fut invoqué dans ce qui ressemblait à un ravin.

    Devant lui se dressait un Abyssal gigantesque.

    - Je vois que tu as reçu mon message. Quelle est ta réponse ?

    - Hum.. Du pouvoir.. Vous pourriez donc m'offrir du pouvoir ?

    - Si ta soif de pouvoir et de vengeance est grande , ta place est parmi nous. Le pouvoir que je peux te donner dépasse tout ce que tu peux imaginer.

    - Nous verrons.. Et bien.. J'accepte votre offre.

    - Bien.. Il faudra cependant faire tes preuves avant.

    C'est alors que l'Abyssal incanta , Zayrok sentit une grande puissance le remplir. C'était un début.

    - Je vais t'invoquer à la Forteresse. Tu y verra le commandant Elorfiwynn.

    Zayrok fut alors invoqué dans une salle circulaire. Autour de lui se dressaient des humanoïdes vêtus des mêmes uniformes , d'où sortait de temps en temps des ailes diaphanes.

    - Voici notre nouvelle recrue. Que pensez-vous de lui ?

    - Hum.. Il lui faut encore un peu d'entraînement.

    - Bien. Suis-moi.

    Ils se rendirent dans une autre salle , où trônait une grande table.

    - Assieds-toi. Cabaliste , allez lui amener son uniforme.

    Le Cabaliste revint quelques minutes plus tard avec un uniforme rouge vif , très voyant.

    - Cabaliste , qu'est-ce que cet uniforme ?

    - Nos couturiers sont d'humeur farceuse aujourd'hui on dirait..

    - Allez les fouetter.

    Zayrok reçut son équipement , l'inspecta puis grimaçât.

    - Ça fera l'affaire pour l'instant , tu trouveras vite mieux.

    C'est à ce moment là qu'une orque fit son apparition.

    - Ah , bonsoir Yazgash , parfait !

    - Bonsoir Commandant et.. bonsoir non-mort.

    - Je te présente notre nouvelle recrue.

    - Zayrok.

    - Oui , Zayrok.

    - Yazgash.. tu seras son responsable le temps qu'il fasse ses preuves.

    - D'accord..

    - Bon , suivez-moi , nous allons à la Bibliothèque.

    Les trois démonistes montèrent leurs destriers puis se rendirent à la "Bibliothèque".
    Là , le Commandant Elorfiwynn expliqua à Zayrok que pour l'instant , il ne pouvait lire que les bibliothèques "grises".

    Quelques minutes plus tard , Zayrok fut appelé à l'étage. Devant le commandant se tenait l'image d'un Nathrezim. Le Nathrezim posa quelques questions à Zayrok , puis il fût décidé que Zayrok serait un agent double au service de l'Invasion.

    Chacun partit alors de son côté , sauf Zayrok qui avait de la lecture dans la Bibliothèque. Il lut alors tout les livres qui lui étaient permis , se renseigna sur les actions précédentes menées par l'Invasion et tout ce qu'il lui fallait. Zayrok avait une excellente mémoire , il retint tout les livres qu'il lut ce soir là.

    Sa nouvelle "vie" avait pris un tournant inattendu , Zayrok espérait bien que cela lui servirait et que sa soif de pouvoir soit.. presque étanchée. Il avait un but et maintenant une nouvelle mission. Il devait faire ses preuves et il comptait bien avoir le pouvoir qu'il escomptait.

    Spoiler:
    Modifié : élémentaire remplacé par Abyssal


    Dernière édition par Chaotic le Mar 19 Nov - 16:16, édité 1 fois
    avatar
    Satrama
    Admin

    Messages : 4746
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Satrama le Dim 17 Nov - 12:06

    Spoiler:
    Les abyssaux ne sont pas des élémentaires, mais des démons.
    -> http://fr.wowwiki.com/Abyssal


    _________________
    "Une épée est inutile dans les mains d'un lâche. Même la plus puissante des épées doit être maniée par une personne à la foi courageuse" (d'après une phrase des écrits du sage Nichiren Daishonin).
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Havgan le Mer 20 Nov - 21:55

    Infiltration chez les Réprouvés.

    Clairières de Tirisfal, le soir.

    Les 2 non-morts n'avaient eu aucun mal à entrer sur les terres des Réprouvés, puisque eux-mêmes en étaient officiellement. Quant au Chef de guerre de la Horde Noire, il avait usé des aptitudes extraordinaires de son dragon de monte pour voler à très haute altitude jusqu'au lieu adéquat, à l'écart de toute activité et particulièrement isolé et perdu au fin fond de ces terres exsangues.

    Une fois arrivés sur site, Zayrok avait usé de ses pouvoirs de démoniste pour ouvrir un portail d'invocation et faire venir Yazgash, sa supérieure, puis ensuite le Commandant en personne. Les quelques bestioles et vermines qui hantaient les lieux avaient été promptement réduits en cendres, et le rituel d'invocation de l'escouade démoniaque avait rapidement commencé.

    Des cabalistes étaient apparus au commandement de leur maître, suivis d'ingénieurs Mo'args chargés de matériaux. Ils s'étaient immédiatement mis au travail, à l'abri de la grange abandonnée. Cependant, l'arrivée des démons de combat continuait à occuper les démonistes.

    Quand un molosse infernal géant se matérialisa soudain, échappé du Néant et hors de tout contrôle, l'équipe réagit en un battement de cœur. Pendant que l'orc noir se jetait sur le monstre, levant sa puissante hache de guerre, les démonistes et le mage l'accablaient de feu, de glace et de malédictions. Le monstre fut détruit avant d'avoir pu infliger des pertes au commando, qui s'en tira avec quelques blessures vite guéries par l'absorption de pierres infernales gorgées d'énergie gangrenée.

    Les gangrechiens et surveillants de l'invasion finirent enfin par se matérialiser et les ingénieurs annoncèrent l'achèvement du portail permanent. L'opération était terminée, la tête de pont installée et le Commandant satisfait. Zayrok avait bien œuvré et il serait certainement bientôt fait cabaliste. Yazgash laissa donc de côté l'ordre reçu en cas d'échec de son disciple et le rangea dans un coin de sa tête, pour une autre occasion.

    Yazgash gardait cependant une froide méfiance envers l'autre non-mort, le mage au nom imprononçable, dont le comportement avait démontré, particulièrement pendant le voyage, une incapacité répétée à la discrétion et à la subtilité. Ce genre d'individu risquait de compromettre le secret des opérations en cours, sans même s'en rendre compte. Cela n'arriverait pas !

    Yazgash était bien décidée à détruire tout obstacle à la poursuite de son ascension dans le pouvoir des ténèbres, et jusqu'ici la Légion Ardente s'était montrée suffisamment généreuse pour qu'elle poursuive avec zèle la réalisation de ses plans démoniaques.

    N'était-ce pas naturel après tout pour une enfant née des Ténèbres !
    avatar
    Elorfiwyn

    Messages : 462
    Date d'inscription : 16/05/2011

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Elorfiwyn le Lun 25 Nov - 22:42

    RAPPORT No 137
    Commandant Elofiwynn

    Jour 23 du mois 11 de l'an 40, Désolace, soir.
    La tour de guet basée au sud-ouest et les guetteurs de Broie-de-l'ombre nous ont envoyé un message d'alerte.
    Deux humaines seraient passée par la mer. La tour à rajouté que ces humaines s'étaient arrêtée en face d'eux en haut d'une coline à quelques mètres.
    Une patrouille fût envoyé pour vérifier. En effet il y avait bien deux humaines. Les traqueurs furent lancé et la patrouille les interceptèrent près du lac à l'ouest du Convent de Mannoroc.
    L'une des Humaines fût mise à terre et emmenée à notre prison où l'on parque nos futurs cobayes et amuse démons.
    L'autre humaine, worgen selon les dire de la patrouille s'était enfuit.
    On lui à lancé un message: celui de se rendre à la Combe de Nijel si elle voulait retrouver sa copine vivante.
    Elle vint et se présenta comme la grande prêtresse toute puissante de tyrande et du machin sauvage blablabla.
    Enfin bref après négociation sa copine lui fût rendu.
    *document joint au dossier*
    Moi ,le commandant Eregoth, autorise la circulation de ses deux personnes sur nos terre pour l'utilisation d'un de nos portails pour aller chercher en Outreterre une personne détenant une clé.
    En échange de quoi les Worgens n'attaqueront la Désolace.

    L'accord de libre passage ne sera valide que si il s'agit du portail. Dans le cas contraire vous ne serez pas autorisé à passer.

    Le jour où vous viendrez, demandez le Commandant Eregoth.

    *signature du commandant et d'Ophra* 
    *le document est signée avec un accord de sang*
    *note personnel*
    Je n'ai aucune confiance en ces deux personnes malgré le fait que celle identifiée comme worgen est signée l'accord de non agression. Et cette histoire de clé détenu par ce Geldrash me taraude. Après une petite enquête j'ai finalement découvert qu'il s'agirait d'un démon.
    Qu'est-ce que ce démon peut avoir qui intéresse les worgens ? La fameuse clé ? Pour en savoir plus j'ai décidé d'envoyer Yazgash enquêter sur ce point là. espérons que des réponses apparaissent.
    FIN DU RAPPORT DE SURVEILLANCE


    _________________

    Contenu sponsorisé

    Re: Chronique démoniaque

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 18 Fév - 0:43