World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Venus d'ailleurs

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Venus d'ailleurs

    Message par milinda le Dim 1 Sep - 15:25

    La première chose qu'Epine se demanda en sortant de sa méditation était comment elle allait faire passer ses visions auprès des autres. Son rôle d'anachorète n'était pas toujours bien vu, certains l'estimant bien trop jeune pour pouvoir assumer un tel pourvoir, d'autres ne semblant pas du tout concernés, plutôt préoccupés par l'apprentissage des perversions humaines. Il y avait bien Megam, la jeune Megam qui avait plus de deux fois son âge. Quant à Joveste, il brillait par son absence depuis quelques temps.

    Pourtant il fallait bien le leur dire. Le vaisseau était maintenant apparu au-dessus de l’Exodar. Il semblait tout proche, mais ce n’était qu’un effet provoqué par sa taille gigantesque. En réalité, il était à environ six-cent mètres du sol, du moins, sa plateforme d’accueil. On la voit bien du haut de la  montage.

    Il y a un naaru à bord, il n’avait pas de doute là-dessus. Epine savait aussi qu’il communique avec O’ros, mais ce dernier ne montre rien de son confère. Même Velen semble étrangement muet. Megam a reçu aussi des visions, mais incomplètes. Joveste également, mais lui ne semblait pas s’en préoccuper. Dornaa cherchait dans sa mallette du "parfait petit ingénieur", mais sans résultat. Uktena tenta de voir et ne vit rien ou alors ne savait pas l’expliquer.

    Epine avait tenté de pénétrer le système à distance en passant par les machine de l’Exodar, mais elle avait été stoppée net dans son élan par un mur d’énergie opaque. Impossible de se connecter au vaisseau, son langage et ses codes sont très différents de ceux qu’elle connaissait.

    Bref, c’était une énigme à résoudre.
    avatar
    Satrama
    Admin

    Messages : 4746
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Venus d'ailleurs

    Message par Satrama le Dim 1 Sep - 15:33

    Peu de temps avant, le ciel d’Azeroth d’était assombri. Cela aurait pu passer presque inaperçu car cela correspondit à la tombée de la nuit. Mais les nuages de couleurs mauves et les éclairs qui zébraient la pénombre n’étaient pas ordinaire eux. Tous les peuples de tous les coins d’Azeroth purent en être témoin. Quelque chose, comme un une promesse d’apocalypse c’était produit. Certains y virent un signe des dieux, d’autres de démons, chacun en avait sa vision. Mais toutes ses perturbations atmosphériques semblaient trouver leur origine, au Nord de Kalimdor, du côté des iles draeneïs.


    _________________
    "Une épée est inutile dans les mains d'un lâche. Même la plus puissante des épées doit être maniée par une personne à la foi courageuse" (d'après une phrase des écrits du sage Nichiren Daishonin).
    avatar
    Nilawia

    Messages : 77
    Date d'inscription : 25/07/2013

    Re: Venus d'ailleurs

    Message par Nilawia le Dim 1 Sep - 18:38

    Megam termina d'enrouler une bande de lin et la posa bien en rang avec les dizaines d'autres qu'elle avait déjà préparé. Quelques pots d'onguents et de cataplasmes s'alignaient aussi devant elle, et d'autres viendraient les rejoindre une fois que l'apothicaire de l'Exodar aurait terminé de préparer les plantes qu'elle lui avait apporté après une matinée consacrée à la cueillette.

    Assise un peu en retrait, à l'ombre de la masse imposante du vaisseau qui les surplombait, elle observa la foule croissante de curieux et d'inquiets qui sortaient de l'Exodar ou venaient du continent pour lever un regard ahuri sur l’impressionnante nouveauté du moment.

    La jeune Draeneï porta elle aussi son attention sur le vaisseau Naaru. Voila quelques jours que ce mastodonte (violet, à son plus grand dam) était arrivé, et toujours aucun signe de vie de la part de ses occupants. Ça n'avait rien de normal. Il était difficile d'imaginer qu'ils aient pu faire le voyage jusqu'ici sans avoir prévu un moyen de descendre à terre. Et même s'ils avaient été distraits, aucun occupant ne s'était montré par dessus le bord pour faire des signes, aucun message n'était tombé, rien.

    Pour ce qu'elle en savait, ils pouvaient tous être morts, ou terriblement malades. Elle avait appris il y a longtemps que K'ure avait du poser Oshu'gun en catastrophe car mystérieusement tombé très malade. L'histoire de leur peuple était constellée de cafouillages, aussi se préparait-elle en conséquence, dans l'espoir d'être utile si de telles hypothèses s'avéraient justes.

    Hypothèses qui, appuyées par sa curiosité maladive, la poussaient à vouloir aider Epine pour établir aussi vite que possible un moyen de se rendre là-haut.
    Créer un portail était possible, et était la seule solution qui lui venait à l'esprit. Mais c'était risqué tant que les mages ne pouvaient connaître avec précision un point de chute. La priorité était donc d'établir au mieux à quelle hauteur se trouvaient les plateformes de l'engin stationné en l'air.

    Les long-voyants n'avaient malheureusement rien donné, lui restait à trouver un ingénieur compétent. S'ils étaient en mesure de fabriquer toutes sortes de machines bizarres, elle espérait que calculer une hauteur serait pour eux un jeu d'enfant.
    avatar
    Nilawia

    Messages : 77
    Date d'inscription : 25/07/2013

    Re: Venus d'ailleurs

    Message par Nilawia le Lun 2 Sep - 9:42

    EN-FIN !!

    Un grand sentiment de satisfaction submergea Megam alors qu'elle quittait le bâtiment des mages. Elle leur avait remis les données calculées par Dornaa, qui regroupaient la hauteur et les coordonnées de la plateforme où devrait apparaître le portail, et ils allaient donc pouvoir se mettre à l'oeuvre.

    Tezca avait réussi à entrer en contact avec une occupante du vaisseau, au prix de nombreuses et fatigantes projections astrales. Bien sûr, la langue de chaque peuple avait évolué différemment au cours des millénaires, mais elles avaient une racine commune : L'Eredun. Par chance, Epine et Joveste en connaissaient quelques bases, et une communication de fortune avait pu s'établir.

    Megam avait souhaité qu'il soit demandé à la Draeneï "d'en haut" s'ils étaient malades, ou avaient un quelconque problème qui aurait pu justifier leur silence jusque lors. Mais la question, jugée trop brutale par Epine, fut remplacée par une requête plus diplomatique destinée à savoir si ce nouveau peuple venait en paix.

    Un peu plus rassurés par les intentions pacifiques de leurs visiteurs, tout le monde était rentré chez soi, n'ayant plus qu'à attendre que les portails soient achevés.

    La jeune Draeneï, comme c'était bien trop souvent le cas à son goût, n'avait pas forcément compris la moitié de ce qui s'était dit ou décidé. Et objectivement, elle n'avait pas fait grand chose d'autre que courir partout et parler à des gens, le vrai travail ayant été fait par d'autres.

    Mais même de telles considérations ne parvenaient pas en entamer son enthousiasme, car après tout les choses progressaient ! Seul l'avenir leur dirait si cet événement était une bonne ou une mauvaise chose, mais n'importe comment, ça allait devenir excitant.
    avatar
    Joveste

    Messages : 107
    Date d'inscription : 04/03/2012
    Age : 27
    Localisation : Vaucluse

    Re: Venus d'ailleurs

    Message par Joveste le Lun 9 Sep - 13:37

    Joveste et les autres Draeneï d'Azeroth eurent enfin leur première échange avec cette autre colonie.

    Joveste avait passé du temps sur Draenor afin de retrouver des traces sur la langue proscrite l'Eredun. Il passa sont temps à l'étudier en vue de l'entretien avec la nouvelle colonie. Il savait qu'il ne parviendrait pas à la maitriser mais il a passé plus d'un millénaire à apprendre, il était rodé pour faire ça vite.

    Après qu'Epine et Joveste réunirent Tezca, Dornaa, et plus tard viendra Megam. Epine invita la druide Senerys à se joindre à eux. Joveste n'était pas vraiment emballé par ça, il aurait préféré que la nouvelle colonie est pour seul premier contact les Draeneï d'Azeroth. Il trouvait trop prématuré pour un première échange la présence d'une autre race. Et il se sentait pas vraiment d'expliquer en Eredun qui c'est. Mais il concéda à Epine, il ne pouvait pas avoir le dernier mot de toute façon.

    A l'aide des portails ils allèrent au vaisseau, où ils furent accueillis par une Draeneï nommé Hamstrath
    Spoiler:
    (Il me semble)
    . Le dialogue fut assez difficile, mais dans l'ensemble Joveste a réussi à traduire tant bien que mal au groupe.
    La première impression que Joveste a eu est plutôt bonne dans l'ensemble. Il semble fervent défenseur de la Lumière et semble très enclin à vouloir instaurer un dialogue.

    Epine s'est porté volontaire pour leur enseigner le commun. Mais avec une certaine condition. Il faut faire ça dans un milieu stérile et confiné afin d'éviter le risque qu'une maladie se propage. Epine expliqua à Joveste que pendant un certain ils devront éviter d'avoir des contacts. Ce genre de remarque le fait toujours sourire car Epine étant jeune le temps pour elle parait long. Pour Joveste il n'y a pas de différence entre un mois et une semaine.

    La colonie semble se porter bien, et possède des réserves pour plusieurs mois. une fois qu'ils pourront apprendre la langue, les vraies discussions pourront se faire.
    avatar
    Joveste

    Messages : 107
    Date d'inscription : 04/03/2012
    Age : 27
    Localisation : Vaucluse

    Re: Venus d'ailleurs

    Message par Joveste le Mar 12 Nov - 15:02

    Les Draeneï d'Azeroth ont pu rencontrer les nouveaux visiteurs, enfin!

    Joveste avait préparé à l'aide de Megam et de Tezca une réception pour les accueillir au sein de l'Exodar. Ce n'était pas sa spécialité mais il voulait bien faire et en plus il reverrait Epine.

    Les Antaariens sont arrivés par le portail dans le hall des Lumières. Les présentations se sont bien passées et les retrouvailles d'Epine aussi. Ils furent conduits à la salle de réception afin de partager un repas.

    Le repas fut riche en révélation et de connaissances sur cette colonie. Il serait plusieurs milliers dans leur vaisseau, ce qui sembla vraiment beaucoup à Joveste, mais pas invraisemblable. En fait, ce fut agréable à Joveste à entendre, il y a d'autre colonies dans l'univers pour qui ça se passe bien et qui arrive à sauver le plus de personnes possibles. Les Antaariens sont aussi avec un Na'aru, Ro'los, qui les guident. Il eu une bonne impression sur ce peuple, mais il en a eu une autre aussi, plus amère. Sur leur monde il ne semble n'avoir connu que les démons, la Lumière et la magie démoniaque. Comment fait-on pour convaincre qu'une chose n'a aucune origine démoniaque pour eux? La magie de la nature, le chamanisme, qui n'a pas de lien direct avec la Lumière, comment vas t-on faire pour leur dire que ça n'a rien de maléfique?
    L'incident avec Uktena se transforma en loup lui montra que ce genre de chose ne sera pas facile à leur faire comprendre. Et surtout rien ne les y oblige, ils peuvent très bien repartir à cause de ce genre de chose. Mais bon Joveste est confiant et pense que leur collaboration peut apporter beaucoup de bien aux survivants d'Azeroth.

    Joveste n'a pas pu en discuter avec les autres encore, mais espère pouvoir le faire très bientôt.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Venus d'ailleurs

    Message par milinda le Sam 26 Juil - 17:12

    Les antaariens commençaient à se faire un peu à leur nouvelle vie au-dessus de Brume-Azur mais ils n’en descendaient encore que très peu. Ils envoyèrent quelques troupes au Val Calciné, dans les Serres Rocheuses, pour aider des Défenseurs de Kalimdor dans leur lutte contre les démons de la Désolace et, récemment, ils en envoyèrent d’autres pour veiller à la frontière entre le Pic des Serres et les Serres Rocheuses car il semblait que les démons étaient encore actifs, par là. Quand il s’agissait de lutter contre la Légion Ardente, il n’était pas difficile de les convaincre.

    Par contre, d’autres choses les retenaient dans le vaisseau, à plus de six-cent mètres de hauteur. Les mœurs de leur frère et sœurs de races avaient déjà tendance à les choquer quelque peu alors en ce qui concernait celles des autres races, ils ne comprenaient carrément pas. Ils tuent des animaux pour se nourrir. Ils arrachent des plantes et toute la nature. Dans leur monde d’Antaar, la faune et la flore étaient devenus si rares qu’ils ne pouvaient admettre ces comportements. Et puis aussi, le fait que même leurs frères draenei vivaient avec leur sœurs draenei, copulaient ensemble, faisaient les mêmes métiers, les mêmes choses ensemble les choquait terriblement. Les antaariens et les antaariennes ne se touchaient que rarement et avaient chacun leurs domaines d’activités très distincts. D’ailleurs, il n’y avait aucun enfant dans l’antaarhad. C’était une chose qui avait beaucoup surpris Epine lors de son séjour sur le vaisseau. Elle n’avait jamais su pourquoi et n’avait jamais osé le leur demander.

    Quoi qu’il en soit, les antaariens se mettaient lentement à parler le commun. C’était encore difficile. Leur seule langue avait été l’eredun pendant tant de millénaires que parler autre chose leur était une idée farfelue. Epine était encore la seule à monter régulièrement dans le vaisseau. Elle était leur professeur en langue, mais pas seulement. Elle était un objet d’étude pour eux. Et quand ils s’aperçurent son âge, il fallut l’intervention du naaru R’olos pour qu’ils ne la chassent pas car, pour eux, il fallait au moins cinq cent ans pour former un guerrier.
    avatar
    Satrama
    Admin

    Messages : 4746
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Venus d'ailleurs

    Message par Satrama le Ven 14 Nov - 20:56

    Les antaariens et leur antaarhad font désormais partie du décors de Brume-Azur. Peut-être qu'un jour ils repartiront, mais cela ne semble pas à l'ordre du jour. Ils continuent doucement leur intégration à Azeroth, en faisant très attention de ne pas reproduire les erreurs bien involontaires de leurs frère et sœurs venus de Draenor.


    _________________
    "Une épée est inutile dans les mains d'un lâche. Même la plus puissante des épées doit être maniée par une personne à la foi courageuse" (d'après une phrase des écrits du sage Nichiren Daishonin).

    Contenu sponsorisé

    Re: Venus d'ailleurs

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 18 Fév - 0:42