World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Tempus fugit

    Partagez
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Tempus fugit

    Message par gonfires le Mer 14 Aoû - 12:48

    *ouvrage trouvé sur une des étagères de Méon il y a fort longtemps*

    A toi qui lira ces lignes ! Sache que tu n'a aucune emprise sur le temps ! Il s'exerce, il influe sur nos actes et apporte les conséquences.
    Changer le temps n'apporte que de mauvaise choses même si on peut croire l'inverse.

    Un battement d'aile à Elwynn peut faire naître un ouragan à Tirisfal.

    Ce livre fait office d'avertissement. Prenez garde.

    Tout à commencé alors que je discutais tranquillement avec Lomion de la forge qu'il voulait quand tout d'un coup, un drôle de portail apparut en plein dans la forge.

    Je passe les détails mais ce portail nous a téléporté dans une taverne. Quel taverne ? Tout simplement celle de Stratholm rien que ça. Ah mais attention ! La Stratholme avant la purge. Soit quelque année, jours ou quelque heures avant on ne l'a pas sût. Les seuls indices qu'on a pu glaner sans trop attirer l'attention, c'était que Terenas allé venir en visite avec son jeune fils et que toute la ville était en ébullition.

    On a évité de donner nos noms. Inutile d'influer sur le temps plus que ça. Déjà notre présence était de trop alors si on avait donné nos nom......J'ai pas vraiment envie qu'on soit recherché à notre époque alors qu'on n'aurait même pas était au courant de ce qu'il s'est passé.

    Pour la petite info Lomion devait avoir dans les 2 ans à l'époque. Quant à moi...sans doute moins.

    Enfin bref. Il faisait nuit on a donc cherché une taverne. On s'est arrêté dans la taverne du coin. Les chambres était offerte et ils n'avais que de l'eau mais comme on avais pas l’intention de s'attarder de toute façon....

    Vous vous souvenez du portail ? bah il y avait le même à la taverne. Ce qu'on a fait ? On a courut vers lui dans l'espoir de retourner à notre époque.
    Sauf que non ! En guise de retour on a eu le droit à un kaldo'rei appelé Dicérion.

    Autour d'un verre.....d'eau...assis à une table, en train de chercher une solution à nos problèmes, cette solution arriva. Lodormi ! Elle tombait à point nommé !
    Elle nous à informé qu'elle n'arrivais pas à nous ramener dans notre époque. Pourquoi ? un paradoxe présent dans cette dimension.
    Ni une, ni deux on a cherché le paradoxe....sauf qu'il n'était pas à cette époque mais plus loin. Enfin plus loin.....Durant la période la plus chouette de la ville ! PENDANT LA PURGE ! Mais merde je sort de l'affrontement avec un Erédar et me voila dans au moment du pétage de plomb d'Arthas ! comme si j'avais besoin de ça !

    On s'est taillé un chemin à travers les goules et autre atrocité.....assez facilement d'ailleurs. Bon on avait un Druide avec nous, j'pense que la forme ours aide pas mal
    et les goules tombaient en lambeaux....me suffisais d'une attaque multidirectionnel avec des couteaux de lancer pour nous en débarrasser. J'pense que les soins de Lodormi aussi ont pas mal aidé. Et Lomion lui....bah il fonce hein.

    Pour la chute on a eu le droit à un gag. Le paradoxe avait prit la forme d'un sapin décoré avec des guirlandes, des boules colorée. genre comme pour une fête...Une fête à un moment aussi tragique....le temps à le sens de l'humour ou quoi ?
    Enfin bon Lodormi à détruit le paradoxe et nous à ramené à notre époque.

    Tout ce que j'espères c'est que les troupes de l'alliance ne nous a pas aperçut.

    Dicérion à parlé d'une raison à laquelle on était ici. Il y en a une effectivement. Mais pas ce qu'il croit. Je sais pas si j'en sais plus que les autres. Mais si j’interprète correctement ce que je sais: un démons de la seconde guerre (mort) aurait altéré le temps et fait en sorte que Larxéne se retrouve possédée. Pourquoi ? je ne le sais pas encore. J'en sais déjà assez sur certaines personnes et je ne peut pas le divulguer.

    Tout ce qu'il y faut savoir c'est que jouer avec le temps est néfaste ! Tout ces paradoxes sont créé par Larxéne à cause de ce démon du fond des âges.
    Il faut vite qu'on la retrouve sinon elle pourrait causer notre perte à tous !
    J'ai pas envie de cesser d'exister aussi soudainement.
    Demain j'irais parler à ses connaissances. Mais avant faut que je mette au point un détecteur de faille temporel. Je sais pas si c'est possible, faut que j'en parle à des mages. Nicia ? Le Kirin'tor ? je sais pas dommage que Fleur ne soit pas là elle m'aurais bien aidé.

    Cette histoire n'est pas terminée

    N'OUBLIEZ PAS ! NE JOUEZ JAMAIS AVEC LE TEMPS. JAMAIS !

    *ce témoignage porte la signature de Méon. Deux autres témoignages, ceux de Lomion et Dicérion sont présent. Comme autant d'avertissements.


    Dernière édition par gonfires le Jeu 15 Aoû - 15:46, édité 2 fois
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Tempus fugit

    Message par gonfires le Jeu 15 Aoû - 11:07

    Faut que je couche ça sur papier. Retranscrire ce qui s'est passé. Pour pas devenir fou.
    Faire le ménage dans ma tête et comprendre....Oui comprendre !

    j'était au bord d'une rivière traversant la forêt d'Elwynn, tranquillement assis sur un rocher, quand soudain du voix venant de je ne sais où m'a dit qu'Emiade m'attendait.

    ....Voila que j'obéis à des voix......Promis dès que j'ai le temps je m'occuperais sérieusement de mon cas. Cette voix serait juste une autre conséquence du temps qui se détraque...enfin ça je l'ai sût plus tard.

    Arrivé à l'abbaye j'ai cherché Emiade sans la trouver......Et le frère Neals qui répétait toujours la même phrase. "à vos souhait. C'était un sacré éternuement. Vous avez faillit faire un trou dans le sol"
    Quelque chose cloche. Le temps qui semble figé à la manière d'un disque rayé. C'est ça ce qu'on appelle une distorsion du temps ? des minis décalages dans le temps.

    Sauf que l'instant d'après le gars m'apparut mort. Et depuis longtemps d'après ce que j'ai constaté en examinant le cadavre.
    J'ai exploré l'abbaye....Vide et décorée façon fléau.
    Le seul habitants....enfin les seules habitants de l'abbaye étaient moi....Enfin Moi, MOI et moi futur façon fléau. J'entend par là que c'était un squelette en armure qui était bien vivant.
    C'est lui qui à dit qu'il était moi. Et que si je doutait de lui ça revenait à douter de moi.
    J'ai réussit à sortir de l'abbaye. et ce qui s'étendait devant moi n'était plus la forêt mais une plaine, aussi vaste que porte de le regard, d'herbes.

    L'instant d'après je me suis retrouvé dans une tour entourée par le cosmos. Quoi je délire ? on dirait hein ? Bah non c'est la strict vérité.
    à l’extérieur de la tour il y avait un tauren.
    Il m'a dit où je me trouvais.

    Bienvenue au Bord du Temps !

    Il m'a expliqué qu'il était là depuis une éternité dans ce lieu ou le temps est figé (encore un paradoxe ?). que les cailloux qui flottait dans le ciel avait tous un nom et qu'il s'attaquait au étoiles.
    Ah oui il m'a aussi dit qu'il me connaissais depuis trèèèèèèèèèèèèès longtemps. Genre suffisamment longtemps pour que MOI par contre je ne m'en souvienne pas.....Avec Noraku et Lodormi ça commence à faire beaucoup.
    Le truc c'est que ces personnes je fini par vraiment les rencontrer donc j'imagine que ce Grennan apparaîtra tôt ou tard.

    après un temps qu'on ne peut pas calculer un portail s'ouvrit. il me téléporta dans un désert loin de tout et oublié de tous. Les Sables du Temps, d'après Lodormi.
    Après avoir marcher, marcher marcher et rencontré Larisa.......enfin une projection de mon esprit sous les trait de Larisa; j'ai réussi à en sortir (un exploit d'après Lodormi).

    Plus dur sera la chute ? Tout à fait vrais j'ai fait une chute de 200 mètres au dessus de Mulgore. Heureusement que ma cape me permet de ralentir mes chutes.

    Et là comme par hasard ! J'ai rencontré ce Tauren ! il m'a filé un Kilt.....pour que je passe inaperçu....Enfin un humain dans Mulgore ça se voit. J'imagine que ce kilt à une autre utilité.
    Ensuite Lodormi m'a envoyé auprès de Lomion pour l'avertir que ça pourrait lui arriver à lui aussi. Une histoire de flux du temps qui serait figé pour nous deux.

    J'arrive enfin au terme de cette histoire....j'me rappelle plus de ce qui s'est passé après. Je crois que j'ai bu pour oublier. Ce que je sais c'est que je me suis réveillé dans la maison que Nicia prête à tout le monde. c'est d'ici que j'écrit ces lignes.

    Il y a encore quelque trucs à noté.
    Je serais un Voyageur du Temps, une personne qui voyage dans le temps à son insu.
    A la différence des Marcheurs du Temps qui eux le font volontairement et qui ont sût en tirer partit plutôt que de chercher à maîtriser le temps.
    Ah et il faut que je fasse un examen psychologique.
    Peut être que j'arriverais à m'y habituer.

    .....je suis fatigué. Je vais aller dormir.....Oui dormir.


    Dernière édition par gonfires le Jeu 15 Aoû - 15:40, édité 1 fois
    avatar
    Lomion

    Messages : 31
    Date d'inscription : 29/03/2013
    Localisation : Je suis paumé !

    Re: Tempus fugit

    Message par Lomion le Jeu 15 Aoû - 15:58

    Dans le manuscrit de Méon, sur une page visiblement ajoutée entre deux écrits...

    Mieux vaut garder une trace écrite de ce qu'il s'est produit l'autre jour...

    Je me rendais dans la Marche de l'Ouest avec Méon pour discuter de la forge qu'il comptait me donner. En arrivant sur place nous avons à peine parler qu'un bruit à vriller les tympans se fit entendre et quelques instants après il s'était arrêté...

    Méon et moi avons cherché d'où ce bruit était venu, quand je remarqua un genre de Portail dans la forge. Méon le vit juste après et nous l'avons donc examiner. J'ai recopier les runes qui étaient présentes tout autour du portail de roche, il faudra que je recherche des informations dessus...

    Toujours est il qu'en approchant le portail nous avons été transporté à Stratholme... Pas la Stratholme que j'avais "visité" il y a quelques mois, celle avec le Fléau partout, non non... L'ancienne Stratholme, saine, vide de morts-vivants. Le roi Térénas devait même venir inaugurer un orphelinat, c'est dire...

    Méon et moi sommes restés assez discrets, évitant de donner nos noms d'une part, et d'autre part en faisant comme si de rien n'était... Comme il était tard, nous avons du aller à l'auberge, et en rentrant nous avons eu une lueur d'espoir : un portail semblable à celui qui nous avait amené ici était dans l'auberge. Nous nous sommes précipité dessus mais au lieu de retourner chez nous c'est un Kal'dorei, Dicérion si je me rappelle bien, qui sortit du portail...

    Après une bref discussion autour d'un verre d'eau - y'avait plus de bière... - une femme en blanc que Méon connaissait, et que j'avais déjà vu deux ou trois fois, est arrivé (Note sur le côté de la page : Elle s'appelle donc Lodormi d'après ce que Méon m'a dit...). Elle nous expliqua qu'il y avait un paradoxe et qu'il fallait le trouver puis le détruire...

    En cherchant un peu nous avons trouvé une troisième portail et cette fois-ci il nous transporta dans le futur... Enfin, pas le meilleur des futurs : La Purge de Stratholme ! Déjà que l'idée de me prendre la masse d'Arthas en pleine face me réjouissait pas, mais en plus de ça mon père était dans les troupes qui avait "épurée" la ville, sans parlé du démon qui était à Stratholme ce jour là... Heureusement à part les morts-vivants nous n'avons croisé personnes après avoir taillé un chemin dans les cadavres ambulants nous avons trouvé le fameux paradoxe...

    Le temps sait être drole parfois... Le paradoxe était un sapin, tout décoré avec des boules, des guirlandes et des épées... Un symbole de fête au beau milieu d'une ville en flammes et en sang... J'aurais donné la note de 8/10 pour l'originalité mais 10/10 pour la blague de mauvais goût... Enfin... Lodormi détruisit donc le sapin-paradoxe et nous pûmes enfin retourné à notre époque...

    Avant de partir, mademoiselle Tout-en-blanc nous expliqua que ce genre de paradoxes étaient du à Larxene qui était possédée par un démon, surement d'un ancien temps, et que par conséquent tant qu'elle était dans la nature le temps serait toujours plus ou moins instable...

    Pour l'heure je vais me reposer... Shae est à Reflet-de-Lune, je vais la rejoindre...
    avatar
    Hydrox

    Messages : 459
    Date d'inscription : 15/05/2011

    Tempus fugit

    Message par Hydrox le Jeu 15 Aoû - 18:31

     
    Il parait que votre entreprise ne se passe pas comme prévu.



      Toute prévision est relative, au final. Mais c'est vrai que les évènements récents font que la trame du temps devient de moins en moins prévisible.

    Au rythme où vont les choses, il est à prévoir que le nombre de paradoxes temporels soit de plus en plus nombreux. Chaque nouveau paradoxe en engendre un nouveau quelque part. Quand il y en aura trop, ils feront replier toutes leurs époques les unes sur les autres, ce qui engendrera un effondrement temporel...


     
    Nous suspections le vol infini d'être à l'origine de ce fatras. Néanmoins, les conséquences que nous prévoyons n'ont rien à voir avec les actions du vol infini : le désastre à venir est à beaucoup trop court terme.



      Les effets sont cependant bien réels. Comme nos moyens d'investigation traditionnels semblent sans effet, j'ai utilisé quelques mortels pour nous aider dans notre tâche. ils se sont révélés comme ayant une propension réelle au succès lorsque tout semble indiquer le contraire.


     
    C'est très imprudent. Les mortels n'ont pas à interférer avec le temps.
    Le temps nous montre que les marcheurs astraux doivent être encadrés avec soin. Ils ne comprennent quasiment jamais ce qu'ils font, et nombre d'entre eux deviennent fous.



      Je pensais à l'origine qu'une humaine nommée Larxène était la clef du problème. Il s'avère qu'il n'en est rien, mais au demeurant, il est de plus en plus évident qu'elle soit liée de près ou de loin au problème.



     
    Trouvez vite l'origine du problème, alors. Le temps presse.
    avatar
    Joveste

    Messages : 107
    Date d'inscription : 04/03/2012
    Age : 27
    Localisation : Vaucluse

    Re: Tempus fugit

    Message par Joveste le Ven 16 Aoû - 13:15

    *les druides n'écrivent pas, c'est une culture orale*

    Dicérion raconta aux autres membres de son cercle cette aventure quelque peu hors du commun. Il leur dit qu'il avait trouvé un portail dans la forêt. Le jour d'avant au même endroit il n'y était pas. Sa première réflexion a été que ceci n'avait rien à faire dans un forêt. Craignant un coup des démons il appela des sentinelles qui étaient aux alentours..

    Il se porta volontaire pour passer dessous, étant donné que c'est lui qui aurait le plus de chance de fuir au cas où..

    Il se retrouva dans une ville humaine, transformé en humain. Il était dans une taverne, c'était la première fois (et espérer la dernière) qu'il se retrouvait dans un tel endroit clos et puant.. Il rencontra deux hommes, Méon et Lomion qui lui expliquèrent qu'il avait fait un bon dans le temps. Il était dans la ville défunte de Stratholme, un peu avant la Purge apparemment. Il vit ensuite apparaître un être appelé Lodormi, dont il n'a pas su définir son rôle. Lodormi expliqua qu'il fallait retrouver un paradoxe temporel, car quelque chose tente de modifier le cours du temps.

    Dicérion était sceptique, plus que les deux humains qui semblait bien faire confiance à cette Lodormi.. ils résolurent avec l'aide de Lordormi le paradoxe en parcourant la faille temporelle. Ils étaient même chanceux d'y être arrivé car aucun du groupe n'a vraiment d'expérience dans ce domaine.

    Des questions se sont alors posé pour Dicérion. Qui est assez inconscient pour modifier les cours d’événements? Il conçoit que c'est très tentant de modifier les choses, mais c'est aussi très égoïste. Pour une personne, peut on en sacrifier des milliers? La nature n'aime pas qu'on joue avec ses règles, et sa colère est dévastatrice.

    2 jours après ces événèments, il recroise Méon, avec lequel il lui conta sa curieuse expérience où il se retrouva perdu au milieu d'un désert. Il lui expliqua qu'il pense que lui, Dicérion et Lomion semblent atteint d'un mal étrange, un mal du temps qui nous fait quitter la Ligne. Dicérion trouvait ça plausible car le fait même de voyager dans le temps fait d'eux des paradoxes. Tout acte entraîne des conséquences...
    Il lui expliqua que ce serait une certaine Larxène qui serait responsable, c'est une fille possédée par un démon. Dicérion regarda Méon lui disant avec retenu que cette théorie est fausse, même si c'est ce Lodormi qui lui a dit. Plusieurs raisons à ça car un démon ne peut pas voyager dans le temps, il fait partie d'une dimension où il y a ni temps ni espace, et qu'il faut une invocation pour les faire venir. Ils ne peuvent pas venir d'eux même. Ensuite il y a très peu de chance qu'un événement aussi banal puisse être remarqué, les possessions se font depuis tout temps, il n'y a rien de particulier ça. Enfin c'est pas les pouvoirs des démons, une fois dans notre monde, ils sont soumis aux même règles. Il faudrait un être au dessus de tout pour faire ce genre de chose. Larxène est une fausse piste pour lui, il faudrait chercher un vrai coupable....
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Tempus fugit

    Message par gonfires le Mer 28 Aoû - 8:31

    *extrait du journal de Méon. page 90/101*

    Bah voila je me retrouve encore dans une belle situation ! Un orc ! Le plus con des orcs ! Au poste de représentant de la Horde (allôôôô ! y'a un problème !) à trouver comme nouveau jeu de s'en prendre au légat. Moi bonne pomme j'intervient. Je bute son loup si je veut pas perdre mon bras. Pour au final devoir combattre cet orc dans une arène parce qu'il veut sa revanche. Hum ! si il veut son combat il va attendre !

    Enfin bref, j'intervient et cette orc et sa pote la trolle vont en prison. Alors que je marche tranquillement dans la ville, deux abrutis essaye de rentrer dans la prison. Je n'y fait pas vraiment attention puisque je me met à entendre une conversation du passé (Maerten qui demande à Auric (son mentor de l'aube d'argent) où trouver des orbes glacés). L'instant d'après je me retrouve dans la prison de l'orc et avant qu'il puisse essayer de se venger je débarque à Hautebrande !

    Nouvelle chasse au paradoxe qui s’annonce. Mais allez trouver un paradoxe temporel sur un territoire ENTIER !
    J'ai commencé par Austrivage là bas j'ai trouvé Valek.....Pas le valek que je connais mais la version casse-burnes de 13 ans. Une horreur...enfin pour compenser qu'il connaissait la région par coeur.
    Après avoir chercher chercher chercher je suis arrivé au Moulin de Tarren. A priori au mauvais moment, ils cherchaient un voleur. D'ailleurs ils m'ont sauté dessus j'ai du me défendre. Lodormi est intervenu et grâce à je ne sais trop comment, le temps à été remonté quelque secondes avant.
    La méthode furtive s'est donc imposée. Armée de mon anneau invisibilité j'ai visité maison après maison. Tout d'un coup l'effet de mon anneau s’arrête et devant moi une femme. qui ne semblait pas réagir à ma présence. En faite elle semblait carrément pas là mais elle était là.
    Lodormi m'a expliqué qu'elle était coincé entre deux époques.

    Hein quoi ? c'est trop compliqué ? Bah attendaient je vais vous expliquer:

    Imaginez une feuille pliée en deux. chaque moitié de la feuille représente une époque.
    Le trait marquant le milieux de la feuille représente la frontière entre ses deux époques.
    Bah la femme était sur cette frontière. Elle pouvait ni revenir ni partir.

    Bien je reprend. Donc celle femme que je pensais être le paradoxe s'est avérée être liée à ça MAIS elle ne l'était pas.
    Du coup il m'a fallut repartir à la chasse.
    Je me suis dirigé vers le Mur de Thoradin. Et là ! Un dragon y était. Noir bleuté translucide. Un chasseur d'époque de son nom. C'était lui la cause de tout ce bordel.
    Il a fallut cogner et cogner pour l'éliminer. Par chance j'avais Lodormi en soutient et mini-valek qui a détalé je ne sais où pour aller chercher la garde ( quel chochotte !)

    Une fois le dragon tué, l'atmosphère autour de moi s'est troublée et je suis revenu à mon époque, à Hurlevent.

    Bon moi en attendant je m'inquiète de perdre la boule. Du coup je suis allé voir Emiade pour un examen psychologique.
    Tout va bien il parait. je montre juste les signes d'un surmenage. Quelque jours de repos et je devrais aller mieux. Du repos ? Avec ce qu'il me reste à faire ?
    Pour rappelle je doit combattre cet orc débile et fabriquer mon détecteur de faille spatio/temporel pour trouver et combattre ces failles avant que d'autres ne soit embarqués dans cette affaire....même si ça semble difficile.

    Aller je vais aller dormir un peu.

    FIN !

    Spoiler:
    Version en attente de validation du rp par les Mjs. Si il faut j’effectuerai des modifications.
    Hé oui je me suis trahis....enfin ce sera pas la première fois. Mais attention hein ! Si je suis co avec Méon c'est que je joue pas que je cherche à résoudre vos problèmes. Donc pas la peine de me wish. Passez par les voies officiels Smile 
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Tempus fugit

    Message par milinda le Ven 30 Aoû - 1:19

    "On entre chez moi comme dans un moulin" se disait Emiade. Ce n'était pas tout à fait vrai, mais que Lodormi ait pu pénétrer ainsi son intimité l'avait quelque peu agacée. Non pas parce qu'il s'agissait de Lodormi, mais plutôt parce que ça aurait pu être quelqu'un d'autre, quelqu'un de moins bien intentionné.

    Lodormi était venue demander de l'aide. C'est ainsi qu'Emiade apprit que l'elfe était un dragon du vol de bronze. Cela concernait le temps. Il fallait éliminer un paradoxe. Emiade hésita un bon moment, méfiante, mais accepta. Il ne fallait pas qu'elle y aille seule, alors Lodormi lui demanda d'aller chercher de la compagnie à Dalaran. Mais qui ? Emiade ne connait personne à Dalaran à part un tout petit peu Rhonin. Elle n'eut pas à chercher longtemps. Comme par hasard - et comme c'était souvent le cas avec lui - elle se retrouva face au Comte Valek Bérille pile devant la Citadelle Pourpre. Celui-ci n'hésita pas à décider de l'accompagner.

    Zidormi était le nom du contact. Ils la trouvèrent à la citadelle pourpre. Emiade remarqua que Valek semblait déjà la connaître. Celle-ci les expédia directement aux Grottes du Temps où ils se retrouvèrent devant un immense dragon de bronze. Emiade était fascinée par les dragons. Quand elle était enfant, elle rêvait souvent d'en rencontrer. Aussi ne se fit-elle pas prier pour grimper sur son dos et se laisser emporter vers les profondeurs de la grotte.

    Moulin de l'Ambre. Ils furent accueilli quarante ans plus tard par un bataillon du Kirin'tor qui les prenaient pour des réprouvés. Ça énerva particulièrement Valek qui réalisa ainsi que, quarante ans plus tard donc, les réprouvés existaient encore. Tout deux se demandaient comment on pouvait les prendre pour des non-morts.

    Après, c’est confus. Emiade se souvient qu’on leur expliquait des choses sur l’avenir et les possibilités qu’il soit ou ne soit pas comme il sera... ou pas. Mais ils finirent par trouver une sorte de wyrm absolument abjecte, ténébreuse et puant l’Ombre à trois cent mètres. Ils comprirent très vite qu’il s’agissait de ce fameux paradoxe temporel. Valek il fonça dessus pendant qu’Emiade lui sauvait la vie avec sa Lumière.

    Spoiler:
    A suivre...
    avatar
    Valek Bérille

    Messages : 327
    Date d'inscription : 02/09/2011
    Age : 22
    Localisation : Hurlevent

    Re: Tempus fugit

    Message par Valek Bérille le Ven 30 Aoû - 9:37

    "Fiche diou, saloperies de réprouvés seront là encore dans 40 ans ! Ils sont vraiment increvables ces sacs à purins !"

    Les mots étaient souvent parfumés de roses quand on évoquait les réprouvés, chez Valek. Il ne leur portait aucune affection et insultait quand il le pouvait, leur reine auto-proclamé de pute et de général elfe pas capable de tenir trois portes contre un prince qui ne connait rien aux défenses de Quel'Thalas. Bon il était un peu faux-cul sur la fin, vu que le Fléau était impossible à arrêter mais même ! Leur reine était elfe, moche, grise et à moitié à poil ! Comment les réprouvés pouvaient résister après 40 ans et sous son commandement ?!

    "Surtout que moi je comptais me rendre là bas... Les dégager tous autant qu'ils sont."

    Son dernier objectif, aussi fou que probablement impossible à réaliser ne manquait pas de courage quand on y pense, restaurer le grand royaume du Nord, Lordaeron Alterac Dalaran et Arathi réuni sous une seule et même bannière, sous celle d'un Roi.
    Et le Roi en question, Valek désirait ardemment l'être. Mais non, dans 40 ans les réprouvés sont encore là, cela voudrait dit-il dire qu'il allait échouer ? Non. Non. Il devait y avoir une autre raison.

    Emiade elle, il l'avait croisée à la CITADELLE POURPRE, alors qu'il cherchait un ou deux bouquins sur "Tuer un mort-vivant de 56 manières différentes -batterie non incluses". La Lodormi, il ne la connaissait pas, c'était une elfe d'apparence mais un drake en réalité. Elle les avait fait rejoint Moulin de l'Ambre dans 40 ans, et ces débilos du Kirin Tor les avait confondu. Confondu avec des réprouvés !

    "Bordel mais j'ai des coudes et des genoux !" insistait Valek en les montrant.

    Ensuite Valek se souvenait avoir été enfermé dans une maison avec Emiade, et qu'il voulait en sortir, vu que c'était une prison. Un dome rose bonbon l'entourait. Après il se souvint avoir été vers l'hôtel de ville... Puis en sortir rapidement pour chercher un paradoxe. Qu'est ce qu'un paradoxe... Oh c'est très simple : C'est n'importe quoi. Alors ils se sont retrouvés là, à chercher partout où on pouvait trouver un truc qui ne collerait pas à l'environnement, Valek avait pensé aux Réprouvés, qui n'avaient décidément rien à foutre ici. Quel rancunnier le Valek quand on y pense...

    "Didiou !!! Qu'est ce qu'un drake noir fout là ?!"

    En effet un bon gros drake d'une taille assez imposante semblait prendre du bon temps à l'entrée sud du village. Lorsqu'ils s'approchèrent ils se rendirent vite compte, Emiade et lui que c'était... Le dit paradoxe. Ou alors les gardes était vachement courageux de le traverser et le drake bien aveugle.
    Ils lui défoncèrent sa tête, simplement et quand ce fut fini ils retournèrent dans leur passé, où l'on ne le confondait pas avec des réprouvés...


    Spoiler:
    Juste une correction Emiade, tu as rencontré Valek à la citadelle pourpre, non l'abbaye. Et sinon merci pour l'anim Hydrox !
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Tempus fugit

    Message par milinda le Ven 30 Aoû - 11:32

    La suite, il n’y avait pas grand-chose à en dire. Cette aventure laissa un goût étrange à Emiade, un goût de rêve improbable, étranger, en dehors du temps, mais aussi du monde, un avenir possible mais juste possible, incertain. Emiade prit conscience que l’avenir serait ce que qu’elle faisait du présent, ce que tous faisaient du présent. L’avenir n’est pas loin. Il est là, dans ses mains, dans celles de tous ceux qui assument leurs rôles, consciemment ou non, dans cette chose insaisissable et intangible qu’on appelle le moment présent. Elle se dit alors que si tout le monde pouvait en prendre conscience, l’avenir serait probablement un monde radieux et merveilleux... ou pas.

    Spoiler:
    Lerreur est corrigée.
    avatar
    Hydrox

    Messages : 459
    Date d'inscription : 15/05/2011

    Re: Tempus fugit

    Message par Hydrox le Dim 27 Oct - 21:58


    Les choses vont de mal en pis. Le marcheur que j'ai choisi semble ne pas être en mesure de déjouer les derniers paradoxes. Ceci sont devenus beaucoup plus puissants.


     
    C'est dommageable, Lodormi.


    C'est d'autant plus dommageable que cet échec a déjà des conséquences directes sur le monde. Les mortels n'ont pas encore compris ce qui leur arrive.


     
    Heureusement, car ils ne pourraient rien y faire de toute façon, dans leur peur, ils se retourneraient contre nous. Evitez un prochain échec, au rythme où vont les paradoxes, les conséquences vont être de plus en plus dramatiques.


    Les mortels n'ont manifestement pas les ressources nécessaires pour ce genre de tâches, si nous ne pouvons pas nous manifester nous mêmes, il va falloir trouver une autre solution.
    avatar
    Valek Bérille

    Messages : 327
    Date d'inscription : 02/09/2011
    Age : 22
    Localisation : Hurlevent

    Re: Tempus fugit

    Message par Valek Bérille le Mar 5 Nov - 18:22


    Nicia dormait, affalé sur une table au Concordat Argenté de Dalaran sur un épais volume sur les glyphes et runes. Lorsqu'elle se réveilla elle découvrit un Dalaran vide, à l'exception des cadavres. Le ciel était rouge aussi, de quoi faire peur.

    Bon. Ne panique pas. Direction la Citadelle Pourpre.

    Elle s'y dirigea et découvrit le corps de l’archimage Rhonin, visiblement mort mais pas de sang, ce qui impliquait un sort suffisamment puissant pour terrasser le libérateur de la Reine des Dragons. Elle savait qu'on le nommait depuis cet évènement le Draig'cyfail, le Cœur-de-Dragon, un joli mot. Il était donc mort, à ses côtés une elfe sans vie qui semblait familière à Nicia.. L'Elfe de Sang, amie de Varian et championne de l'arène de Hache-Tripe, Valeera Sanguinar ! Mais la raison de la sa présence lui était inconnue et ça n'indiquait rien de bon.

    Si Rhonin est mort, la ville doit être en train de chuter dans la Forêt du Chant de Cristal... Elle partit vite et à peine arrivé en bas des escaliers, un clin d’œil et le Royaume magique était vivant à nouveau, le ciel était bleu / violet et les gens n'étaient pas morts.

    Une illusion ? Pourtant ça semblait si réel !

    Elle retourna sur ses pas pour vérifier la sécurité du Conseil des Six. Seul trois était présent à Dalaran, l'Archimage Rhonin, l'Archimage Modera et l'Archimage Aethas Saccage-Soleil. Les trois autres membres étaient l'Archimage Jaina Portvaillant, l'Archimage Ansirem Tisserune ainsi que l'Archimage Khadgar.
    Elle raconta ce qu'elle avait vu, et la femme de Rhonin, Vereesa Coursevent montra un intérêt particulier quand elle voulut savoir si l'elfe morte aux côtés de son mari et amour était elle. Nicia ne voulant pas discréditer Hurlevent en déclarant qu'il s'agissait de Valeera Sanguinar du dire qu'elle ignorait qui était cette elfe de sang habillé de rouge.

    L'Archimage Aethas piqua sa petite crise, comme le font si bien les elfes, affirmant qu'il ne s'agissait une fois encore d'un odieux procédé voulant discréditer les elfes de sang. Il affirma par la suite que la parole d'étranger n'était rien.

    Quel toupet ! Une étrangère, Nicia ? Elle avait passée 6 années dans la ferme à Hautebrande avec son frère et ses parents et 8 ans à Dalaran. Elle demanda des éclaircissement sur ce genre d'évènement étranges qui arrivaient. Seuls les non résidents semblait affecter par ce genre de problème. Nicia suggéra une illusion très puissante voir une invocation dans un lieu modelé en Dalaran, peut être pour un avertissement, ou une menace. En revanche, les personnes responsables de cela se faisait moindre, le vol bleu semblait le seul capable de telles illusions. Elle révéla être la représentante de Dame Jaina et qu'elle pensait qu'un Conseil des Six était sans doutes nécessaire pour faire la lumière sur ces évènements. L'Archimage Aethas réclama à ce que l'Archimage Rommath soit présent pour éviter que l''Alliance ait l'avantage. Nicia n'y voyait aucun inconvénient car des archimages supplémentaires n'était que mieux. Elle s'apprêtait à partir quand elle cligna des yeux pour voir à nouveau Dalaran vide, rempli de cadavres. Elle se tourna, la scène n'avait pas changé, hormis une chose. Une silhouette fine tout blanche et ornée de bronze qui répétait que Nicia n'avait rien à faire ici. Elle se dépêcha de monter les escaliers, observa la silhouette et appuya dessus. Elle n'était pas transparente, déjà une bonne chose en quelques sortes.


    Puis elle revint devant le conseil des Six. Nicia révéla que cela venait d'arriver à nouveau et demanda si elle était resté là à ne rien faire ou si elle avait disparue. Aethas fit un rictus et lui demanda si elle avait passé la journée à boire. Nicia ne comprit pas de suite mais Rhonin éclaira sa lanterne en lui disant qu'elle devait voir l'Archimage Jaina hier. Et le rouage se mis en place !

    "J'ai compris !"

    Le temps, c'était le temps. Pas de téléportation, nul illusion. Mais était ce la faute du vol de bronze ? Nicia s'excusa pour avoir perdu une journée, même si pour elle cela ne faisait que cinq minutes. Elle proposa cependant à ce qu'un représentant du Temple du Repos du Ver soit présent lors du conseil des Six. Tout les archimages refusèrent à contrecœur mais Nicia fut futée et proposa à ce que ce soit l'ami de Rhonin, Krasus, le consort de la Reine Dragon. Tous acceptèrent sauf Aethas qui continuait de désapprouver tout ce que disait Nicia. Elle s'en alla et alla se dépêcher d'aller trouver madame Jaina.
    avatar
    Havgan

    Messages : 75
    Date d'inscription : 18/08/2013
    Localisation : Essonne (91)

    Re: Tempus fugit

    Message par Havgan le Jeu 7 Nov - 21:08

    Dimension parallèle ou paradoxe temporel ?

    Les Tarides, la nuit.

    Une étrange sensation. Comme se rendre soudain compte qu'on est endormi, qu'on essaye de se réveiller et qu'on n'y arrive pas vraiment. Tout est lourd, tout est lent, on ne sait si on rêve ou si on perd l'esprit.

    Et cet étrange globe jaunâtre vibrant d'une magie inconnue ? Étrange rencontre dans la nuit des Tarides, cela semble vouloir vous aspirer mais cela reste là à pulser bizarrement.

    Et soudain, vous vous sentez tomber, et vous comprenez que vous avez bel et bien été aspiré ... ailleurs.

    Où donc Yazgash était-elle tombée, happée par cet étrange portail dimensionnel ? Une tour de Zeppelin, quelque part dans des étendues sauvages couvertes de végétation automnale. Une forteresse, un village orque. Des grunts lourdement armés...

    Et voici que l'orque, échouée là comme dans un mauvais rêve, se retrouve à saluer Gorgonna, plus belliqueuse que jamais. Un échange surréaliste s'ensuit entre la voyageuse et la sauvage guerrière. Elle apprend que Thrall a abdiqué et que Garrosh est le puissant Chef de guerre d'une Horde plus conquérante que jamais. Orneval est jonchée de cadavres elfiques, cependant que les Carmines ploient sous les assauts des grunts assoiffés de bataille.

    Partie à la rencontre du chaman des lieux, une certaine Sunn, Yazgash comprend peu à peu qu'elle est ailleurs que dans l'Azeroth d'où elle est originaire, ou alors dans le futur, peut-être dans un passé alternatif. Là, une guerre sanglante oppose l'Alliance et la Horde, là, la Horde Noire des Main Noire a été réduite à peau de chagrin, là une vigueur martiale puissante pousse la Horde à de nouvelles victoires.

    Soudain happée par l'étrange tourbillon dimensionnel, la démoniste se retrouve à l'endroit exact, dans les Tarides, où elle était, un instant plus tôt. L'esprit encore emplit de souvenirs et de voix, de cris d'officiers rugueux et de visions de guerre barbare, l'orque médite un instant.

    Si Garrosh prenait la tête de la Horde, nul doute que la guerre et la dissension seraient de nouveau puissantes en Azeroth ... un contexte rêvé pour faciliter les conquêtes de la Légion Ardente. Une terre propice pour se tailler un royaume ténébreux !
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Tempus fugit

    Message par gonfires le Mar 17 Juin - 20:16

    *entre dans une salle pleine de livres sur les étagères et de coussins sur le sol. Ou se situe cette salle ? Aucune idée. Il entre, des gens sont déjà présent, assis sur les coussins. Il s'assoit sur un coussin, se tourne vers les personnes déjà présente et commence à parler*

    "ça faisait un moment que je n'étais pas venu ici. Cette endroit à bien changé....plus de livres, plus de décorations...ça fait plaisir de voir que vous continuez à faire vivre cet endroit.

    Enfin bon je ne suis pas là pour parler du Savoireum. Continuons l'histoire où elle s'en était arrêtée. C'est la page 265 si ma mémoire est bonne."

    *les personnes présente dans la salle ouvrent un livre*

    *le narrateur pris la parole*

    "Méon était trop concentré sur la construction de son vaisseau pour continuer à s'inquiéter sur les failles....même si elles s'étaient calmée depuis quelque temps.

    Un beau jour, alors qu'il sortait de la banque, Shae l'attrapa. A priori une de ses connaissances avait un problème de dragon et que selon elle Méon pouvais l'aider

    *après quelque seconde de silence Méon lui même entra dans la pièce

    "Ouais ouais elle voulait un coup de main......Parce que tout le monde le sais quand on a un drake du Néant comme fils adoptif et qu'on bourlingue avec des dragons du vol de bronze pendant quelques semaines ça fait automatiquement de vous un expert en problème Draconique."

    "Tient bah Méon puisque vous êtes là continuez l'histoire s'il vous plait"

    "Avec plaisir. Alors que nous allions....."

    *quelque heures plus tard les personnes présente sortirent de la pièce et allèrent se consacrer à leur activités respectif.*

    De ce qu'ils avaient compris l'elfe aurait but une potion de pétrification extrêmement puissante qu'il l'aurais changée en pierre pendant deux mille ans.
    Cependant, maintenant qu'elle est réveillée, elle revit de temps en temps la scène.
    Cette théorie n'était pas du goût de Méon.

    "Ça on peut le dire !"
    "Bah? Vous êtes encore là ?......vous êtes au courant que vous parlez dans un résumé qui n'est pas un dialogue ?"
    "Ouais et ?"
    "......non rien."

    "J'ai une autre théorie. Je voit mal le Sage Nozdormu fait une chose pareil....après tout elle n'a pas vraiment défier le temps.....ok c'est une époque qu'elle n'était pas sensée connaitre mais dans ce cas là le vol de bronze aurait agit autrement.

    Selon moi ils auraient fait en sorte qu'elle vieillisse de façon brutale jusqu'à atteindre l'âge qu'elle est sensée avoir maintenant. (autrement dit elle serait trèèèèèès vieille).

    Mais d'après elle Nozdormu (oui parce qu'il n'a que ça à fait pendant qu'il surveille cette rivière imperturbable qu'est le temps) l'aurait plutôt changée en......paradoxe vivant...ou pour faire simple en une sorte de fenêtre dimensionnelle. Quand on la regarde on voit la scène où elle a bus la potion et elle revit également cette scène.

    Comment ça c'est pas clair ?......oui bon d'accord ces histoires de temps c'est toujours compliqué."


    Le vol de Bronze utiliser une telle méthode ? Non. Méon pensait à autre chose.
    Quelque chose tapis dans l'ombre, caché parmi le vol de Bronze.
    Lodormi n'a rien voulu lui dire, tant pis il trouvera tout seul.
    Il en était persuadé maintenant. Il y avait une branche pourri dans le Vol de Bronze.
    Une caste de dragons qui a mal tourné et qui détraque le temps pour un usage encore inconnu.

    "Et si j'ai raison ce sont eux qui ont fait ça à l'elfe. Je suis certain que ces espèces de dragons bleu nuit bipède sont responsable de sa situation......et ce ne sera pas facile dans choper un pour lui tirer les vers du nez.........Pour ça faudrait que j'arrive à me glisser hors du temps et voyager dans un monde inconnu ou je ne sais carrément pas ce que je vais y trouver......Le royaume de l’inconnu. Le Royaume du temps. Le Royaume.....de Nozdormu.
    Si c'est vrai je suis un Marcheur du temps (ou marcheur astral ça peut prendre le nom qu'on veut) donc théoriquement j'en suis capable sauf que je n'ai aucune idée sur la méthode à employer et que, pour le moment, je ne peut le faire que si Lodormi est dans le coin ainsi qu'une faille......

    Ah oui ! Après avoir rencontré l'elfe j'ai essayé de contacter Lodormi. Comme elle ne répond que quand ça l'arrange j'ai parlé/pensé (pas facile de décrire comment on la contacte) dans le vide en espérant qu'elle m'entenden. Elle pourra peut être m'aider à régler le problème.

    Et si c'est encore un autre paradoxe qui est apparaît et bien je lui ferait sa fête comme j'ai refait le portrait aux autres...... Oui ! c'est possible de refaire le portrait à une faille dimensionnelle. Suffit de l'encadrer. héhé

    De toute façon elle ne peut plus me le cacher. Le vol cache une branche pourri. Je le sais !"

    "c'est tout ce que vous aviez à dire ?"

    "Non. En parlant de dradra. j'attend toujours la suite de mes épreuves moi........est-ce que le fait d'attendre aussi longtemps c'est l'épreuve que Chromi (ou Lodomi (je sais plus)) est censée me donner ? Nan parce que c'est pas que ça fait long mais un peu quand même"

    "Merci pour cette conclusion"

    "De rien ! J'vous ai déjà parlé de la fois où je me suis infiltré chez les écarlates pour y récupérer une dette de jeu d'un de leur marin ?

    "heuuuuu non"

    "alors c'était en....."

    *ils quittèrent ainsi la pièce en parlant et d'autres entrèrent. Sur une des tables se trouvais un livre ouvert à la dernière page, une plume posée sur la page et une petite tâche d'encre à la fin du dernier mot.
    L'histoire est encore à écrire. Mais pour l’instant c'est la lecture qui intéresse les nouveaux venue*
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Tempus fugit

    Message par gonfires le Ven 18 Juil - 16:43

    "Bon ben si Lodormi ne veut pas me répondre j'irais voir quelqu'un d'autre. Dans mes souvenirs y'a quelqu'un dans les maleterres.

    Et puis bon si ça se trouve c'est pas la faute au vol de bronze mais un effet secondaire de la potion....mouais pas vraiment crédible....boarf j'irais voir la personne et si il le faut je traînerai Elleanor par les cheveux si il le faut.

    Bon sinon le Noraku est enfin terminé....pfiouuuuu depuis le temps. Reste plus qu'à faire le vol inaugurale.....est-ce vraiment utile......hum..au moins pour remercier les personnes qui m'ont aidé à le construire. Aller y'a plus qu'à fixer une date ah ! pis faut que je passe à gnomeregan chercher leur "emprunter" des Extrapolateurs artificiel pour pouvoir gérer quelque mécagnomes en plus....sinon les gyrocoptères n'auront pas de pilotes. Pour les canons et la trappe j'ai réglé le problème assez facilement finalement....quelques manette et deux ou trois engrenages."
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Tempus fugit

    Message par gonfires le Mar 22 Juil - 10:17

    A la nuit tombée Méon se rendit à Andorhal pour trouver Chromie. Etant donné que Lodormi ne répondait pas il devait trouver quelqu'un d'autre pour avoir le renseignement.

    Il mit plusieurs minutes à retrouver la taverne où Chromie se cachait. En effet cette taverne semblait apparaître de façon aléatoire. Méon salua Chromie et lui expliqua la raison de sa présence, à savoir le cas Elleanor.

    "Je vais réfléchir à ton problème en attendant j'ai un souci à une Arche sur la route de Stratholme Va voir et on verra après."
    C'est en substance ce qu'elle a répondu.

    Je passe les détails ou non ?.......Non ? Bon d'accord.

    L'arche en question était celle de l'entrée de Pestebois. Méon fût donc obligé d'être discret si il ne voulait pas se retrouver avec une armée d'os vorace à ses trousses. Il tourna autour de l'arche et aperçut un étrange tourbillon. Étrange au sens où l'on pouvait apercevoir un symbole à l’intérieur. Symbole représentant de façon stylisée le signe du Fauve. Méon s'empressa de le noter sur son petit carnet de note et continua d'inspecter l'arche.
    Flash rouge et voix et une carte ayant le même symbole que dans le tourbillon et Méon fût transporté à l'époque où Stratholme était encore une ville de vivant-pas-pour-très-longtemps. Une arche en parfaite état, trois tourbillons et un changement de vêtement plus tard, Méon dit bonjour à l'un des vortex. Ben oui ça parle.....vous le saviez pas ?

    Enfin bref. Dans ce tourbillon se trouvait Lodormi. Madame était bloquée dans cette époque et n'arrivait pas à sortir. Alors comme Méon pouvait espérer retrouver son époque si elle-même n'arrivait pas à sortir ? "heuuuu parce qu'il" Aaaah silence ! C'était une question rhétorique !
    Toujours est-il qu'ils revinrent au présent je ne sais trop comment et Méon put expliquer le problème d'Elleanor à Lodormi.
    Quoi ? Faut aussi je vous rappelle ça ?.........c'est un paradoxe vivant voilà vous êtes content ?
    Ils en arrivèrent à la même conclusion: Ce n'est pas la faute du vol de Bronze (enfin ça ce n'est pas certain....) mais un nouveau problème de déraillement temporel lié à ceux que Méon s'échine à régler avec Lordormi et ceux qui tombe dans le piège. Coïncidence ? Peut-être. Méon pensait toujours qu'il y avait quelque chose qui ne collait pas. Mais il fallait avant revoir Elleanor et avoir d'avantage de renseignement.

    Il retourna voir Chromie pour lui dire que le problème était réglé.....déplacement évidement inutile puisqu'elle était au courant avant même qu'il parte pour Stratholme......C'est vraiment si compliqué de surprendre un membre du Vol de Bronze ? Ben non....enfin selon Chromie ils se sont déjà surpris à être surpris mais faut pas chercher plus loin.
    Chromie lui donna également comme mission de se débarrasser de parasite temporel caché dans les silos d'Andorhal et Méon prit congé.

    Ah et la carte avec le symbole du fauve disparut de son sac. Méon montra le croquis sur son carnet à Chromie mais celle-ci ne lui répondit pas et lui conseilla même d'oublier. Sauf que c'est mal le connaitre et qu'il sait exactement où chercher.

    Il retourna à Dalaran pour se reposer et repartit le lendemain régler le problème de parasite.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Tempus fugit

    Message par gonfires le Sam 26 Juil - 10:56

    "Régler le problème parasite dans les silos d'Andorhal c'était pas si compliqué comparer à la suite. Chromie m'a envoyé à la recherche de coffrets contenants des montres. Ce qu'elles ont de particulier c'est qu'elles sont toute bloquée à l'heure où Andorhal s'est faite attaquée par le fléau. Les ramener aiderai Chromie à limiter les dégâts fait par les parasites dans la ville.

    "Pouvez pas comprendre" qu'il dit l'autre.....Hé si je suis encore vivant c'est parce que j'ai compris certains trucs.....non mais oh ! Puis je suis sûr que ce soit vraiment l'explication.

    Enfin bref. Ramener ces montres ne fût pas sans mal.....je me retrouve avec de belles  brûlures (faut que je fasse soigner ça tient !....prochaine étape vider toute mes potions de soins. j'veux pas me faire soigner par la magie.....ça fout trop le bordel dans ton corps) et le cerveau à l'envers....un coup j'étais stoppé sans explication, un coup je reculais....voir carrément repousser à certain moment ou même ralentit...ou alors c'était qu'une impression.
    Pour me récompenser d'avoir retrouver les clés Chromie m'a filé un bidule dont j'ignore jusqu'à son utilité puisqu'elle m'a dit que ça me sera révélé en temps voulut.....rhaaa ça m'agace toutes ces énigmes !
    SAUF ! ben qu'en faite c'était pas fini, il manquait UNE montre gardée par une goule morte à Hyjal......ok et je m'y rend comment ?

    Solution 1: Demander la permission au vol vert de passer.
    RÊVE !

    Solution 2: Remonter dans le passé pour voler la montre.
    Et bien étrangement ! C'est cette solution qu'on a choisie.
    Enfin je crois.....parait même que j'étais une goule ou pas......je sais plus puisque je me souvient pas avoir récupérer la montre qui se trouvait bien dans ma poche. Tout ce dont je me rappelle c'est ce portail dans les Grotte du Temps que je m'apprêtais à franchir après le "bonne chance" de Chromie.

    Quelque minutes plus tard, et après les félicitations de Chromie, j'étais sortit de la taverne. Moi qui voulais juste rentrer chez moi me soigner et dormir...Et ben non il te reste une mission à finir mon pauvre !
    Ben oui. Une missive qui traînait dans mon sac et que j'ai sortit en même temps qu'une de mes potions de soins m'a rappelé qu'il fallait aller en urgence au Temple du Repos du Ver.
    Ni une ni deux j'ai activé ma bague de téléportation Dalaranique et j'ai pris un vol pour le Temple.
    J'ai demandé au régent l'autorisation de monter tout en haut du temple après avoir donner mes raisons et j'ai délivré le message.

    A savoir: Demander la permission à la reine dragon de poutrer les wyrm de givres et lui demander conseil. De la part du Généralissime Bolvar Fordragon ......généralissime.....sans dec il peut pas juste mettre Générale ? C'est pas assez pompeux comme titre ?
    Enfin bref, j'ai la réponse: Autorisation tant que les ossements restent à leurs places une fois mort ET que certaines wyrm étant des dragons du vol bleu, à une certaine époque, les attaques magiques seront forcement pas très très efficace.

    Bien j'ai peux aller me soigner et me coucher ?....attend j'ai pas oublié un truc là ?.....Haaaaaaa le con ! J'ai oublié de parler de l'avancement de mon enquête à Lodormi.....rhaaaa mais quelle tanche ! Bon ben tant pis je ferai ça demain. Grrrr non mais j'vous jure !"
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Tempus fugit

    Message par gonfires le Mar 29 Juil - 11:28

    Quelque minutes après être sortit du Temple du Repos du Ver Méon partit pour Dalaran et prit un portail pour Hurlevent et se rendit au téléporteur situé à proximité de la prison pour se rendre à bord de son vaisseau.

    Une fois à bord, Méon prit contact avec Lodormi. Elle se matérialisa quelques instants plus tard et Méon raconta ce qu'il avait appris à propos d'Elleanore.

    Premièrement elle n'aurait jamais pu arriver à l'époque actuelle de son vivant.
    En effet les hauts-elfes ne vivent que quelques siècle. Les lignées es plus pure pouvaient aller jusqu'à 2000 ans mais pas la sienne.
    Deuxièmement, quand sa mère lui fît boire la potion celle-ci semblait inquiète.
    Troisièmement l'époque d'Elleanore semblait être celle de la guerre des trolls.

    Au final Lodormi et Méon en arrivèrent à la conclusion que les effets du transport dans le temps n'était pas lié à la potion. Aucune potion de pétrification n'est aussi puissant aussi douée que pouvait être la mère d'Elleanore.
    Méon décida donc qu'Elleanor et Lodormi devait se rencontrer pour pouvoir tirer tout ça au clair.

    Il ne reste plus qu'à organiser tout ça.

    A la fin de la discussion, Méon formula une idée à Lodormi pour aider les vols dans la lutte contre le vol bleu.
    Le Noraku n'était pas tout à fait prêt mais il proposa quand même de le mettre au service des vols.

    Lodormi était septique et ce n'était pas elle qu'il fallait convaincre mais le vol rouge.
    Convaincre le vol rouge. Voila une épreuve que Méon devra passer. Mais ce n'est pas pour tout de suite. il préfère fignoler le détails et laisser tranquille le Temple pendant quelque temps.
    avatar
    gonfires

    Messages : 198
    Date d'inscription : 14/05/2011

    Re: Tempus fugit

    Message par gonfires le Dim 31 Aoû - 13:08



    C'est marrant comment une situation peut changer du tout au tout non ?

    Sitôt sortit d'une situation qu'on en rentre dans une autre.

    En faite on a tout simplement pas assez de temps pour tous faire.

    Et pourtant on en a. C'est juste les événements qui s’accélère.

    Tout s’enchaînent et s'entrechoque sans vouloir cesser.

    Pourquoi je dit ça ?
    Ho vous verrez. Sitôt sortit d'une réunion secrète au objectifs dangereux un groupe d'aventurier s'est retrouvé prisonnier d'une boucle temporel. Enfin je m'exprime mal. Nous sommes prisonnier du temps en permanence. Certain ont juste de la chance (ou l'inverse) et voyage à rebours au lieux de filer droit.

    Ils ont d'abord vu un passé proche de Ruisselune et des terres foudroyées, un passé éloigné des Terres Foudroyées, l'époque ou cette terre était nommée le Noir Marécage et enfin ils se sont retrouvé à l'époque des préparatifs des orcs sur le point d'attaquer Azeroth.

    C'est drôle de voir que certaine personnes ont la tête sur les épaules et d'autre pas non ?

    Pour comprendre une situation il faut comprendre l'histoire. Et pour comprendre l'histoire il faut étudier la situation.

    Certaine personnes se retrouve à ne plus rien comprendre à cause de ce manque de rigueur. Et quand elles agissent les conséquences peuvent être terrible.

    Voila pourquoi certaine personnes agissent et d'autre non.

    Encore une fois je me doit de donner des explications.
    Une des personne du groupe ne comprenais rien et pensait plus à cogner qu'autre chose.
    Devant un orc démoniste. l'époque des orcs corrompus et où les démonistes dirigeait les orcs d'une mains de fer sous le contrôle direct des Démons. De un orc Démoniste cette personne ne jouait pas le jeu. Affirmant qu'il n'y avait rien de l'autre côté de la porte. Cette personne fût mise à terre par le maître et le maître donna ses directives.

    Le groupe retourna à la porte et là l'ennemis apparut. De grand dragons et draconides noir bleuté. Ne semblant pas se soucier du danger qui les menaçaient. Le groupe Chargea et les dragons se firent massacrer. Puis d'autre arrivèrent et d'autre. Au final. Des membres du groupes furent mit à terre. Se faisant relever ensuite.


    C'est drôle comment la colère peut se transformer en arme non ?

    Pourtant la colère est souvent synonyme de mal.

    Même l'ignorance peut devenir une arme.

    Tout comme l'envie de survie.

    Et face à l'adversité une ignorance et une colère mal maîtrisée se révèle souvent fatale.

    Ce sont ces trois sentiments qui animaient les membres du groupe. Face à ce Draconide gigantesque personne n'eu peur et le combat final eu lieu. Une aide de poids avec eux pour les soutenir.

    L'arrogance du draconide ne fît pas le poids et lui s'écrasa et disparut. Les héros victorieux pouvaient enfin rentrer chez eux. Se souviendront t-ils de leur actes ? Seul n'avenir décidera.

    "HEHO ! Et moi ? tu m'oublie ? ben pas moi ! Je suis le seul qui garde en mémoire tous ce qui s'est passé ! Moi qui me suis battu becs et ongles contre ses saloperies pour finalement ne rien apprendre sur eux ! Enfin bon....j'ai rien perdu non plus. Au contraire j'ai réussi à me faire accepter par ceux que je voulais. et.........POURQUOI J'ETAIS LE SEUL A AVOIR UNE SALOPERIE D'ARMURE VERTE !?"

    Non je n'oublis rien. Souvenez vous de cette phrase. Le temps passe mais seul le destin décide.

    Je n'ai plus beaucoup de temps aussi je vais mettre par écrit le nom des personnes ayant, sans se souvenir, probablement sauver le monde.

    Ahri: celle qui cogne sans réfléchir
    Shae: pretresse de la Lumière
    Swen: worgen de son état
    Valérion: Noble paladin toujours prêt.
    Nicia: La mage mouillée
    Guillaume: Capitaine de la Garde d'Hurlevent.

    Et enfin Méon, simple ingénieur mais fil rouge de cette histoire.

    Pour finir je tient à rajouter ceci et je retournerais ensuite dans l'oubli.

    Ne jouez jamais avec le temps ! JAMAIS !

    FIN

    Contenu sponsorisé

    Re: Tempus fugit

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 19 Sep - 16:19