World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Refrain vaudou

    Partagez
    avatar
    Senerys

    Messages : 63
    Date d'inscription : 29/09/2012
    Age : 30

    Refrain vaudou

    Message par Senerys le Mer 14 Aoû - 11:25

    Dans les contrées de Strangleronce et au délà, la brûme épaisse s'élevait doucement afin de laisser placer aux premiers rayons de soleil.

    Mae'sta se tenait debout devant un feu aux couleurs noires et ténébreuses. Comme à son habitude, la trolle méditait sur l'affaire des esprits qui semblaient ne préoccuper qu'elle. Elle avait donc décidé de prendre les devants et de contacter ceux dont l'histoire titillerait la curiosité, les prêtres vaudou des tribus voisines.
    Elle devait les contacter à travers le feu, à travers les chants vaudou, mais cet exercice se montrait plus complexe que prévu. Elle avait déjà contacté plusieurs personnes à travers les flammes et les illusions sombres de sa magie, mais ce matin elle devait contacter de nombreux prêtres vaudou qui se protégeaient avec toutes sortes de rituels. Elle se devait de concentrer toute sa puissance afin de contacter le maximum de prêtres en une seule fois.
    Mae'sta était concentrée, tous les enseignements qu'elle avait reçu jusqu'ici devaient lui servir pour cet appel.
    Elle glissa de la poudre d'os d'ancien trolls dans les flammes et se mit à murmurer quelques refrains vaudou. Les flammes s'élevaient lentement dans le ciel et dansaient sur le rythme d'incantation de la prêtresse d'Hethiss, ses murmures devinrent rapidement des paroles et ses paroles, des hurlements.
    Les heures passaient, les énergies vaudou se représentaient par de longues ombres claires semblables à un tissu de qualité sin'dorei qui entraient et sortaient des flammes, celles-ci dansaient autour de Mae'sta. Lorsque le soleil était au plus haut dans le ciel, l'environnement verdâtre se solda pour une simple vision blanche, la trollesse se trouvait au centre de cette vision, entourée par les prêtres qui avaient accepté de répondre à son invocation noire.

    Sans même attendre elle hurla d'une voix grave et imposante :

    - Prêtres vaudou, je suis Mae'sta la Venimeuse, prêtresse d'Hethiss.. Veuillez oublier les querelles du passé afin de vous concentrer sur mon message. Nous sommes des prêtres vaudou, nous sommes les serviteurs des loas, les querelles de nos peuples ne nous concernent plus désormais. Vous devez le savoir, la présence des loas disparaît, la présence des esprits disparait ! Le crépuscule se cache derrière ce rapt infâme, et en tant que serviteur nous nous devons de libérer les loas de ces ridicules mages noirs qui pensent connaître la réelle noirceur des ténèbres. Nous devons parler, nous devons régler cette affaire afin de pouvoir sauver notre race, notre patrimoine, notre magie et notre monde. Ceux qui refusent de réagir à cet appel seront certainement punis par les loas lors de leurs libérations. Retrouvez moi à Strangleronce au centre de l'arène Gurubashi dans huit jours ! Les hostilités ne sont pas nécessaires, je supprimerais moi même ceux qui s'opposent à ce regroupement.

    La vision s'estompa en une seconde seulement, sa voix résonnait encore dans les esprits des prêtres alors qu'elle se préparait à contrer les plans des prêtres les plus sombres et naïfs. Dans huit jours une solution serait trouvée, ou un bain de sang aura lieu à Gurubashi... Elle retiendrait cette date, parce qu'en ce jour, les prêtres savaient qui était Mae'sta, et personne n'oubliera ce moment historique.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Refrain vaudou

    Message par milinda le Mer 14 Aoû - 20:35

    Dans son antre ardent, Chayem interrogeait les flammes et vit quelque chose d’inhabituel. Une étincelle s’échappa du brasier et, après avoir effectués quelques figures incompréhensibles, vient se poser doucement sur le pied de l’elfe avant de disparaître en émettant un minuscule nuage de fumée noire. Uns étincelle qui produit de la fumée noire, c’est très rare. C’est, en général, le signe de quelque chose de malsain. Chayem ne s’en inquiéta pas vraiment jusqu’au moment où une autre étincelle, plus grosse que la première, vint lui chanter une étrange musique aux oreilles. C’était un chant. Incompréhensible, et terriblement désagréable, mais un chant tout de même. Que lui chantait donc le feu ? L’elfe n’en avait aucune idée mais une terrible envie d’en savoir plus naquit en elle. Sans doute était-ce le feu voulait. Une chose était sûre : la source de ce chant n’était pas très loin.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Refrain vaudou

    Message par milinda le Sam 17 Aoû - 8:37

    Dans sa fournaise, la chamane priait son Seigneur Feu, l’interrogeant sur ce qu’elle venait d’apprendre dans la bouche du vieux Louis et de son copain Tram’ash. Elle n’était pas très contente de voir cet orc servir un être aussi vil que ce monsieur louis. Il était pourtant chargé d’une mission pour la Horde, pour Thrall et pour son peuple, les Loup-de-Givre. Mais il prétend avoir une dette à régler. Soit ! C’est une question d’honneur. L’important était maintenant d’obtenir plus d’informations sur cette trolle qui semble être une adoratrice du loa serpent Hethiss. Chayem se connecta au au plan élémentaire, en se remettant nue au bras de son brûlant amant.
    avatar
    Senerys

    Messages : 63
    Date d'inscription : 29/09/2012
    Age : 30

    Re: Refrain vaudou

    Message par Senerys le Sam 17 Aoû - 9:18

    Mae'sta se trouvait face aux flammes, semblant à la recherche de quelque chose de spécial. Les chamans les plus proches du feu pouvaient l'apercevoir, étrangement elle n'avait pris aucune précautions pour se protéger elle restait simplement face aux flammes..En connexion constante avec les prêtres vaudou. Elle gardait également un oeil sur Zul'gurub, du haut des braises ardentes.
    avatar
    Senerys

    Messages : 63
    Date d'inscription : 29/09/2012
    Age : 30

    Re: Refrain vaudou

    Message par Senerys le Mar 20 Aoû - 13:15

    Tôt ce matin dans les contrées de Strangleronce, les trolls s'activaient aux préparations de la réunion  vaudou dont tous ne cessaient de parler. Mae'sta se tenait au centre de l'arène avec en seul pensée, Hakkar le loa du sang, elle ne pouvait s'empêcher d'imaginer le chaos qu'engendrerait sa libération.

    Des trolls lui avaient proposé un coup de main pour préparer une réunion digne de ce nom, en effet le nom de Mae'sta la venimeuse n'était plus inconnu désormais, ce qu'elle s'apprêtait à faire allait tout de même entrer dans l'histoire du vaudou troll. A l'aube, lorsque le soleil commençait simplement à montrer le bout de son nez, les ouvriers transportaient les tambours dans les gradins il devait y en avoir une dizaine, mais ce travail n'était rien comparé à celui qui attendait la prêtresse d'Hethiss. Ils déposèrent dans l'arène une trentaine de tapis tissés et colorés, ainsi que plusieurs bols de bois contenant des plantes différentes, elles serviraient certainement aux divers rituels de la réunion.

    Quelques torches furent placées ici et la afin d'éclairer un minimum l'endroit. Mae'sta allait se trouver face à une trentaine de trolls, si nous ne comptons pas les esprits malins qui y assisteront, et face à elle se trouvera un feu de joie assez grand afin que tous puissent voir les visions du chaos qu'apportera le crépuscule et les Gurubashi's bientôt. Elle ne s'en sortirait sans doute pas sans ses amis qui lui apportent un soutien constant, et aussi étrange que cela puisse paraître, dans son cercle d'amis se trouvait un humain du nom de « Petit raptor ». Elle comptait beaucoup sur son soutien, mais encore plus sur le soutien de Tram'ash qui devait l'aider à récupérer le sceptre d'Hethiss. Dans la culture trolle, les prêtres vaudou ont une place, importante ou non, dans leur clan, mais aussi dans le monde. La hiérarchie trolle était faite ainsi, entre prêtres vaudou si on n’inspirait ni la crainte, ni le respect, alors on finirait par brûler lors de notre sommeil. Mae'sta se trouvait d'ores et déjà à une bonne place dans cette hiérarchie vaudou, mais des trolls plus puissants qu'elle seraient là lors de la rencontre, et il lui fallait quelque chose qui les dissuade d'attaquer et de lui voler son projet. Elle avait pensé au sceptre d'Hethiss, actuellement dans les mains du Haut-prêtre Venoxis. Normalement, elle ne devrait pas le lui prendre, c'est interdit, Hethiss choisi celui qui doit détenir son sceptre et donc faire de lui son Haut-prêtre. Mais Venoxis n'était plus lucide, il était corrompu par Hakkar, et Hethiss n'était plus en état de décider de quoi que ce soit. Il le lui fallait, elle le lui rendrait une fois que ce chaos serait terminé. En plus de préparer cette réunion, elle devait préparer son infiltration, et pour cela elle n'avait qu'une simple journée.
    avatar
    Senerys

    Messages : 63
    Date d'inscription : 29/09/2012
    Age : 30

    Re: Refrain vaudou

    Message par Senerys le Jeu 22 Aoû - 1:11

    Tard dans la nuit Mae'sta s'était approchée du feu afin de convier une récente connaissance faite grâce à Tram'ash. Elle convoqua alors Chayem à travers les flammes. Elle lui demandait d'être présente dans l'arène demain, afin qu'elle puisse apporter son point de vu, ses connaissances son expérience et sa sagesse à la réunion. En réalité, cela concernait tout le monde, chamans et prêtres vaudou.
    avatar
    Pluie de Plumes

    Messages : 163
    Date d'inscription : 26/12/2012
    Age : 24
    Localisation : Besançon

    Re: Refrain vaudou

    Message par Pluie de Plumes le Ven 23 Aoû - 8:50

    Il y a des jours et certains soirs que l'on préférerait ne pas vivre. Des moments où nos émotions et nos sens se jouent de nous, des instants malhonnêtes pendant lesquels notre esprit se tord de mille et une façons.
    C'est toujours à cause des autres.
    C'est toujours pour d'autres que soit.


    Le Chef de Guerre, Thrall, était assez peu clément.
    C'est vrai, Alterac continuait de geler sous une épaisse couche de neige presque impénétrable. Tram'ash avait des raisons de ne pas s'en occuper. Il pensait les morts coupables, une fois de plus, coupables de ne pas donner signe de vie. Un comble! Le message sans réponse avait du être perdu en route, ou perdu dans un tas d'autres parchemins, empilés dans l'une des antichambres de cette cité qui d'ailleurs tiendrait plus de la ruine que d'une capitale. L'habitat ressemble à ses habitants.
    C'est vrai, l'Orc aurait pu insister pour obtenir cette date qu'il lui fallait recevoir des Réprouvés. Mais au fond, la situation se prêtait étonnamment bien au silence radio : ici, entre Cabestan et Baie-du-Butin, des gens réclamaient son aide. Les cadavres, eux, paraissaient sortir de terre au moment le moins bien choisi, comme si toutes les mauvaises histoires menaient à leurs os secs et décharnés.

    Il enquêtait.


    Si le vieux lui demandait quelques services - qui parfois tournaient mal - aussi quelconques soient-ils, Mae'sta, elle, avait frappé un poils plus fort. Depuis les premières visions et à partir du moment où les premières gouttes de sang Orc ont baignées dans les flammes, elle et lui semblaient connectés. Elle résonnait parfois dans sa tête, elle semblait lire en lui, et Tram'ash paraissait doté d'une intuition nouvelle.
    Ce matin, il était prit d'une étrange sensation. Quelque chose de mauvais était en train d'arriver à la Trollesse, elle était bien plus qu'anxieuse, elle avait peur et le danger s'approchait d'elle. Lentement. Désagréable ressenti.
    Qu'y avait-il aujourd'hui? La réunion, la "fameuse" réunion, se rappelait-il en accourant au Zeppelin pour la Vallée de Strangleronce. Mais qu'y avait-il? Tram'ash n'aimait pas ça.

    Il pista la moindre trace que la jungle pouvait receler, dans le but de trouver la Prêtresse qui bien sûr s'était rendue dans l'arène Gurubashi. La grande arène.
    Elle recevait un tas de visions, parfois mauvaises, d'autres moins. Ces visions et les sensations qu'elles apportaient - de toutes sortes - grandissaient à mesure que Mae'sta s'entretenait avec les ossements devant lesquels elle se trouvait. Perdus dans une marre de boue, un squelette reptilien gisait et réagissait aux rites vaudous. Tram'ash n'y comprenait rien, il surveillait, priant silencieusement ses ancêtres d'en finir rapidement. Elle aussi, elle savait qu'elle jouait avec le feu.

    L'émissaire des flammes attisa par sa venue soudaine les instincts protecteurs du chasseur. Personne ne devait déranger la Prêtresse mais... Ce n'était que Chayem. Elle ne resta qu'un court instant, attirée par la terre qui tremblait régulièrement et d'une ampleur toujours supérieure.
    "Les Réprouvés préparent un mauvais coup, je le sens. Il faut annuler la réunion de ce soir! Il savait, mais il n'a rien voulu me dire, ce Réprouvé savait" avait-elle dit.
    Encore et toujours les mêmes...
    Le ton était donné.

    Mae'sta semblait perdue, elle souffrait beaucoup tant physiquement que moralement. La Trollesse semblait s'épuiser, la puissance du vaudou s'étalait devant Tram'ash, spectateur. Il l'assistait comme il le pouvait, et comme elle le demandait - ou presque -, ne la lâchant pas d'une semelle. Le regard observateur et sur ses gardes, l'Orc s'inquiétait, essayant lui aussi de comprendre la meilleure interprétation à faire de tout ceci. Fallait-il annuler la réunion? A quoi rimaient les visions, les ossements et... Tout le reste?
    Elle chercha la réponse toute la journée durant, à s'en retrouver devant Thrall. Il fallait lui expliquer, l'alerter de ce qu'ils pensaient avoir compris. Vol'jin n'aurait pas le même privilège. C'aurait du être le cas et ça l'aurait été si cette chose qui torturait le Prêtresse de l'intérieur ne l'avait pas obligé à se taire, à mentir et à cacher des choses, menaçant cette dernière de mort.

    Et pourtant, elle racontait les choses à l'Orc, et à Chayem, tant bien que mal et par des chemins détournés.
    Le soir, la réunion ne serait pas levée. On n'avait pas amené de soldats pour sécuriser le périmètre mais il y avait assez de farouches protecteurs pour que la réunion puisse se dérouler tranquillement, sans avoir à se soucier de quoi que ce soit. Et c'était sans compter les centaines de trolls présents.
    Hormis le contenu de cette rencontre elle-même, tout s'était bien déroulé.

    Tram'ash avait cru, à plusieurs reprises, que Mae'sta perdrait le contrôle de la situation, à tous niveaux. Pourtant elle tenait bon, tant la barre que le cap qu'elle s'était fixée. Beaucoup de poids pesait sur ses épaules, mais certains étaient ici pour la soutenir. Ce "sommet" était d'une importance capitale à maints égards!
    Malgré ce qu'elle avait demandé, Tram'ash n'aurait sans doute pas pu la percer d'une flèche si elle s'était laissée engloutir par ce qui la rongeait. Hakkar perdrait, ce soir.


    Tout commençait ici. Tout, même cette histoire avec le Troll Xzuräan qui, c'est sûr, ira plus loin que ce qu'elle n'avait été. S'il n'avait pas su se taire pour économiser les forces de la Prêtresse d'Hethiss, il aurait du savoir que le moment des chamailleries n'était pas venu. Tram'ash refusa l'affrontement idiotement proposé. Il restait des choses à faire, il fallait continuer de protéger les autres et de veiller au bon déroulement des événements, rien, absolument rien, n'était joué.
    Pourtant Xzuräan ne comprit pas, et il attaqua l'Orc, jetant un worg noir sur ce dernier, que Rehknar ne pouvait plus protéger. Seul contre deux, et fier de tenir sur ses positions, Tram'ash ne leva pas un seul instant la main pour riposter. Il tomba à terre, naturellement, et chacun venait lui apporter l'aide qu'il pouvait, même cette grande peau bleue, qui participa à rendre la monnaie de sa pièce au Troll qui tomba lui aussi à terre, frappé par l'éclair et fouetté par les flammes. Il payait ainsi de son excès de zêle envers, n'en déplaise au concerné, un émissaire du Chef incontesté de la Horde.

    Ces deux là auraient à se retrouver, c'était inévitable. Et, curieusement, une raison des plus inattendues pousserait le Fier Traqueur à mener la chasse...
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Refrain vaudou

    Message par milinda le Ven 23 Aoû - 18:13

    Tout était extrêmement confus. Le monde troll est un monde où rien ne semble clair, évident, simple. Chayem tentait de dénouer tout ça en se libérant l’esprit de tout ce qu’elle a l’habitude de penser, de tous ses préjugés et ses acquis. Tout ce qu’elle percevait clairement était, tout comme le Seigneur Thrall, le trouble qui agitait les esprits élémentaires dans la vallée de Strangleronce. Un équilibre était en train de basculer vers le chaos et les Crépusculaires étaient liés à cela.

    Plusieurs fois, elle avait reçu une part des visions de Mae’sta, la prêtresse trolle de Hethiss. Quelque chose la torturait. Chayem la considérait comme une sœur malgré ses orientations nettes vers la magie de l’Ombre. « C’est une trolle. Elle ne fonctionne pas comme moi », se disait-elle. Et puis quelque chose en elle la fascinait. Mae’sta montrait des signes de respect envers l’elfe, alors l’elfe avait envie de le lui rendre. Mais ce n’était pas que pour ça. Elle voulait comprendre. Il semblait que le sort du monde pouvait reposer sur cette étrange trolle.

    Hakkar. Un loa particulièrement néfaste. Chayem ne connaissait rien à tout cela mais elle ressentait que c’était néfaste. Elle était déjà bien préoccupée par les Seigneurs élémentaires qu’elle tentait de comprendre et d’empêcher de nuire. Mais il y avait de nombreuses choses qui reliaient son domaine de croyance à celui de la trolle et les loa semblaient jouer un rôle dans le monde des esprits. Il fallait aider la trolle. Alors elle le fit. À genoux près d’elle dans l’arène, elle pria de toutes ses forces pour que le grand prêtre vaudou gurubashi qui dirigeait l’assemblée n’emporte pas Mae’sta. Le Loa Hakkar ne doit pas revenir. C’est ce qui avait été dit devant Thrall quelques heures auparavant.

    Et il ne revint pas ce soir-là.

    Les querelles des mortels, les petits soucis des uns et des autres n’ont plus d’importance quand on tutoie les dieux. Même les caprices des rois et des seigneurs sont peu de chose. Il y a des étages supérieurs dans le monde, des hauteurs où se jouent le destin de toute la planète et peut-être même celui de l’univers tout entier. Uktena était arrivée trop tard pour le voir. Le troll aveugle qui cherchait à se battre contre Tramash faisait partie du monde d’en bas. Peu importe qu’il vive ou qu’il meure. Mais s’il était là, tout comme Uktena, c’est que peut-être un rôle à jouer plus tard. Aussi épargna-t-elle la vie du troll. Il faillit laisser le destin dessiner la route et retourner maintenant vers le monde d’en bas.

    Avec un étrange sentiment que tout ne faisait que commencer, Chayem rentra chez elle e médita longuement sur tout ce qu’elle venait de vivre. Demain, elle en informera Thrall.
    avatar
    Senerys

    Messages : 63
    Date d'inscription : 29/09/2012
    Age : 30

    Re: Refrain vaudou

    Message par Senerys le Dim 8 Sep - 15:52

    Après toutes ces agitations, Mae'sta avait disparu. Elle ne donnait aucun signe de vie depuis cette fameuse réunion.. Ses proches savait qu'elle était perturbée par Hakkar qui se permettait d'entrer dans sa tête et de l'attaquer dès qu'elle disait un mot de travers. Mais pourtant quand ils ont quitté la trollesse elle semblait tout à fait normal... Du moins c'est ce qu'elle montrait. Elle était perdue, ce loa se montrait particulièrement persuasif, mais elle ne voulait écouter qu'Hethiss..Qui était muet depuis bien trop longtemps. Elle frôla alors la folie...Et avant qu'elle ne commette l'inévitable, l'irréparable..Elle devait voir son élève, son amie..Yoka'nin. Elle lui envoya une vision à travers l'esprit et le sable, lui suppliant son aide. Dans sa vision, Hakkar était perché au dessus de la sorcière vaudou, prêt à l'étouffer. On dirait que le sort des trolls repose sur les épaules d'une personne.. Fera-t-elle le bon choix? Seul l'avenir nous le dira. En tout cas, si jamais elle se rallié à Hakkar, elle serait la clé pour le libérer..Et tous ceux qui vivent à Strangleronce seront tués sans même un avertissement.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Refrain vaudou

    Message par milinda le Lun 9 Sep - 0:05

    << La pluie, elle tombe souvent ici, dans la jungle. Ca plait beaucoup aux esprits des feuilles et des fleurs mais pas beaucoup aux félins qui se cachent dessous. Moi je dis que l'eau, ça mouille et que le mouillé c'est bien parce que ça protège des choses nuisibles.

    C'est parce que j'ai vu que je suis là. J'ai vu la grande prêtresse d'Hethiss se faire entourlouper par celui dont il ne faut pas dire le nom. Quand j'ai vu, j'ai su tout de suite que Yoka, elle devait y aller. Maintenant, elle y est, dans la grande arène où des tas d'esprits rôdent. Yoka, elle cherche la prêtresse de Hethiss et elle repartira pas tant qu'elle l'aura pas rouvée. >>
    avatar
    Senerys

    Messages : 63
    Date d'inscription : 29/09/2012
    Age : 30

    Re: Refrain vaudou

    Message par Senerys le Mar 17 Sep - 19:45

    Tard dans la nuit, les flammes ont parlé.. Les Gurubashi's pouvaient voir danser l'ombre de la prêtresse d'Hethiss qui leur délivrait un message important, de toute sa sagesse.
    Les chamans du feu peuvent intercepter le message.



    "Si le temps s'arrêtait, mes cicatrices ne se refermeraient jamais. Mais le temps s'écoule aussi rapidement que le jour, si j'ai échoué ce n'est pas parce que je suis faible, c'est parce que je suis seule. Mes ambitions ont été détruites par beaucoup, et j'ai toujours su me relever, parce qu'après tout je suis une trolle, et les trolls sont forts. J'ai vu l'avenir, et personne ne s'en inquiète, il est noir, il est sombre il est aussi vide que l'est le néant. Pourtant il me reste une chose à faire, je suis à jamais perdue si tu ne me viens pas en aide. Je sais que tu m'entends, et je veux que tu utilises ce qu'il te reste de force pour me guider comme tu l'as toujours fait. Si les loas sont dans une cage aujourd'hui c'est parce que nous sommes divisés. Une union semble impossible, nous avons soif de vengeance mes frères. La vengeance n'a jamais rien apporté à notre peuple ou à n'importe qui.. Il est temps d'éclairer nos pensées sous un nouveau jour. Il est temps de vivre comme notre race ce doit de vivre, chez eux et non pas chez les autres comme des éternels intrus. Beaucoup ont été témoin de mes capacités et je suis la seule à pouvoir vous conduire sur le chemin de la gloire, la gloire que notre peuple avait autrefois. Nous sommes puissants lorsque nous sommes unis, mais pour cela il va falloir faire des sacrifices, voyez comme nous avons perdu dans des guerres inutiles. Il faut faire preuve de tolérance..Laissez moi vous en parler..
    La tolérance ce n'est pas du respect ou de l'indulgence.. La tolérance c'est votre capacité d'accepter ce que vous n'approuvez pas, d'accepter ce qui va à l'encontre de vos principes. L'histoire nous a montré que l’intolérance est destructrice, par exemple l'esclavagisme orc..Le sang a du couler pour un droit qui nous semble évident aujourd'hui. Cette intolérance nous a conduit dans des guerres tribales inutiles.
    Je pense que nous avons peur de l'inconnu, parce que l'inconnu est effrayant. Notre peuple était seul jusqu'à l'arrivée des autres peuples, nos tribus n'étaient qu'un tout avant que nous nous séparions et ces faits apportaient l'inconnu.
    Nous sommes le futur et nous devons garder à l'esprit qu'est-ce que la tolérance et qu'est-ce que l'intolérance peut apporter au monde. Peut importe que nous soyons des Gurubashi's fiers et dangereux,  nous sommes avant tout des trolls.
    Je veux juste dire, acceptez l'inconnu, gardez l'esprit ouvert et vous découvrirez la vraie beauté d'une personne.

    Sachez que la tolérance n'est rien de plus que l'équilibre de notre alignement.
    Laissez moi vous guider en tant que matriarche, de sang Gurubash'is..Mes frères l'heure est grave et nous sommes sur le point d'être décimés par le sang."


    Les flammes cessèrent la transmission, mais on dirait bien que Mae'sta cherche à faire renaître la gloire trolle, aux côtés de la Horde..Dans un alignement neutre qui ne chercher qu'à s'élever.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    19 9 40 - Dans l'arène du Gurubashi

    Message par milinda le Ven 20 Sep - 17:43

    « Dans quoi est-ce qu’elle m’embarque, Mae’sta ? »

    Au cœur de l’arène, les pieds noyés dans une boue étrange et repoussante, Yoka’nin fouillait à la recherche d’une chose que sa guide Gurubashi lui avait demandée. Cette dernière tenait entre ses mains le crâne d’un squelette de serpent géant duquel s’échappait une voix que Yoka aurait voulu ne jamais entendre, celle d’un loa, le plus sanguinaire de tous les Loas : Hakkar. En fait, Mae’sta ne s’était pas rendu compte que ce qu’elle voulait, elle l’avait déjà entre ses mains. Yoka était très mal à l’aise. De voir sa maîtresse flirté d’aussi près avec cette horrible squelette émergé d’un tas de boue lui hérissait les poils des bras et lui donnait une forte nausée. Alors elle restait là, sans rien dire ou presque, à contempler la scène en attendant qu’elle se termine et que Mae’sta lui donne des explications.

    Quand tout fut terminé, aucune explication ne parvint à éclaircir son esprit troublé. Yoka’nin repartit donc vers l’ile de Yojammba afin d’interroger le loa qu’elle avait découvert depuis peu : Zanza. Celui-ci lui fit l’honneur de lui parler et la rassura quelque peu. Mais elle ne comprenait toujours pas. Elle était Zandalarii et ce peuple luttait contre Hakkar. Elle n’osa toutefois pas raconter ce qu’elle venait de vivre aux insulaires, de peur qu’ils ne la rejettent ou ne la juge mauvaise fille. C’est là qu’elle voulait vivre, désormais.
    avatar
    Senerys

    Messages : 63
    Date d'inscription : 29/09/2012
    Age : 30

    Re: Refrain vaudou

    Message par Senerys le Lun 30 Sep - 13:27

    Comment expliquer l'inexplicable? Généralement on ne l'explique pas, mais Mae'sta devait tout expliquer à son apprentie Yoka'nin avant de l'embarquer dans un enfer dont elle ne pourrait reculer.

    Mae'sta n'avait plus donné de nouvelles de la semaine, elle méditait dans une grotte ne cessant que pour manger un peu et dormir quelques heures par jour. Elle était dans une autre phase mentale, son corps tenait par les forces de l'ombre vaudou, et son esprit se baladait en Azeroth à la recherche de réponses. Des réponses qui n'ont jamais été donné.
    Mais sa petite aventure lui permis de comprendre qu'elle était la clé, qu'elle n'avait qu'à agir pour tout changer, elle pouvait lancer le rouage qui écrirait la suite de l'histoire. Mais quelque chose la bloquait, ce troll qui voulait sa tête.. Quoi qu'il en soit elle partirait bientôt pour le continent gelé, à la recherche d'Hethiss en Zul'farak.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Refrain vaudou

    Message par milinda le Lun 28 Oct - 0:31

    « Et de twois »

    Yoja’nin jetait à sa panthère noire le reste du troisième cœur qu’elle venait de dévorer. Il avait appartenus auparavant à l’un des trolls scalp-rouge qu’elle avait tués. Maesta lui avait dit. Il le fallait pour que le masque puisse faire son effet. Elle rentra ensuite à Yojamba pour se préparer à la nuit de souffrances qui l’attendait. « Après ça, tu auras la douleur d'une vraie prêtresse dans le ventre durant une nuit. Ce sera comme-ci on t'arrachait les entrailles à chaque seconde. Après avoir dévoré tes cœurs tu porteras le masque bien sûr et ce jusque la douleur passe. À l'aube, tu te sentiras différente, dans un équilibre parfait, entre l'ombre et la lumière. »

    L’après-midi avait été une grande source de joie pour Yoka’nin. Elle avait allumé un feu sur la plage de Grom’gol pour son rituel de communication, très simple, pour faire comprendre à sa maîtresse qu’elle cherchait à lui parler. Et celle-ci ne tarda pas à la rejoindre.

    Elle lui raconta ses petites misères, celle qui lui avait causé le stupide-humain des Terres Jaunes qui croyait que les terres des Loas lui appartenaient. Maesta était furieuse. « On ne touche pas aux filles des loas » dit-elle. Elle eut une idée. Une excellente idée. Yoka’nin aurait bien proposé de mettre le feu à la maison du stupide-humain, mais l’idée de sa maîtresse était bien plus intéressante et maline. Yoka l’admirait. Elles partirent toutes deux pour les terres jeunes, capturèrent un cochon puis, mêlant son sang, celui de Yoka et une graine de feuillargent dans le feu et la magie de l’Ombre, Maesta conçut une graine corrompue qui allait servir leur plan. Le cochon fut relâché après avoir été lui aussi corrompu.

    Il ne restait plus qu’à trouver le bon endroit pour planter la graine et ce fut Yoka’nin qui le trouva. C’est après tout cela que Maesta fit don de son masque sacré à sa disciple qui partit à la chasse au sœur de troll avec enthousiasme.
    avatar
    Senerys

    Messages : 63
    Date d'inscription : 29/09/2012
    Age : 30

    Re: Refrain vaudou

    Message par Senerys le Mer 30 Oct - 21:04

    La Prêtresse d'Hethiss fut contactée dans la matinée par Yoka'nin qui souhaitait lui exposer un problème urgent.
    Mae'sta était dans les terres gelées, en route pour Zul'farak, à la recherche des loas retenus sous clés. Mais son apprentie avait besoin d'elle et il était temps de lui apprendre quelques tours de passe passe, et de prouver aussi que Mae'sta n'était plus une novice concernant le vaudou, loin de la.

    Elles se retrouvèrent en Strangleronce et visionnèrent le problème ensemble : Le peau rose s'était montré grossier, violent et irrespectueux envers les loas et les filles des loas, il devait payer. Pour cela il paierait lentement et douloureusement et Mae'sta allait s'en assurer. Après toutes les cruautés qu'il a pu lui cracher à la figure, simplement parce qu'elle avait déposé un pied sur les terres jaunes.. Alors les terres jaunes lui seront reprises par la force du vaudou, d'une manière ou d'une autre.

    Elles prirent le fleuve, les montagnes et s'y cachèrent le temps du rituel. Yoka'nin alla chercher un sanglier pendant que la prêtresse récupérait une graine d'Eglantine.
    Mae'sta concocta plusieurs potions de défenses contre l'ombre, car en effet, cette malédiction était un sort puissant, un sort d'une obscurité extrême. Un sort qui était puisé dans les anciennes forces sombres du peuple trolls et qui pourrait corrompre une âme aussi pure que la lumière si l'utilisateur de la malédiction ne sait pas ce qu'il fait.
    C'est en effet une ancienne puissance qui vint pénétrer le sanglier et les graines d'Eglantines après un long temps d'incantation et de préparation. Yoka'nin versa son sang dans les flammes et contre le sanglier, elle s’engagea alors à maintenir cette malédiction chaque jour en sacrifices aux loas restants.

    La technique était simple, le sanglier allait répandre la malédiction en étant lui même, il était lié a la graine, et la graine répandrait la malédiction à travers les racines sous la terre. Les deux éléments étaient clés, et les humains perdraient bon nombre de vie et même la fertilité de leur terre avant de pouvoir comprendre ce qu'il leur arrivait.
    Ce qui était sûr c'est que les terres allaient pourrir, dévorées par l'ombre. Et qu'une semaine suffirait pour qu'ils constatent les dégâts sur leurs récoltes et leur bonheur.

    Après tout ce rituel, Mae'sta confia son masque vaudou à son apprentie, signe de grande fierté chez les trolls. Elle allait montrer aux autres que son apprentie en valait la peine, et qu'ils savaient à qui ils auraient à faire en s'en prenant à elle. Le masque était béni par Hethiss, désormais Mae'sta se doit d'obtenir un masque supérieur en rang, pour obtenir la place qu'elle mérite chez les trolls. Quoi qu'il en soit, elle se savait assez puissante et rusée pour arriver à ses fins.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Refrain vaudou

    Message par milinda le Mer 30 Oct - 22:14

    Avec Xzuräan, ce n’était pas le même chant vaudou. Lui, il lui faut de l’action, du palpable, et que ça aille vite. Il ne fallait pas consumer de l’intérieur le monde des humains, mais le brûler par l’extérieur. Mettre le feu aux fermes, massacrer les fermiers et les bêtes... ou comme des bêtes. Il avait envie de s’occuper de Yoka’nin, c’était évident. Pourquoi ? Yoka’nin n’en avait aucune idée. Mais il l’embarqua dans une opération de terrain en la persuadant que c’était complémentaire à ce que sa maîtresse, Mae’sta, lui enseignait.

    Les Terres Jaunes. Au Sud. Ils passèrent par le Bois de la Pénombre et longèrent les montagnes jusqu’au camp du nain, à l’ouest. Le nain, ainsi que l’ex-défias qui lui tenait compagnie, n’était pas méchant. Quand Yoka passait par là, il ne disait rien. Il lui faisait même des signes, parfois, en brandissant une choppe dans sa main. Alors quand Xzuräan les tua tous les deux, l’humain et le nain, elle ne compris pas pourquoi. « Pas de témoin ! » avait dit le troll.

    Un peu plus loin, sur la gauche, il y avait l’entrée d’une mine. Yoka et Xzuräan passèrent devant sans s’arrêter. L’objectif était de brûler une maison isolée, celle d’une femme humaine seule. Pas difficile à tuer. Pas difficile d’y mettre le feu. En fouillant la maison, Yoka’nin avait trouvé une espingole. Elle ne savait pas vraiment comment ça marchait, mais elle avait aperçu les gens du camp de Nesingway, à Strangleronce, qui se servaient d’engins dans ce genre pour abattre leur gibier. Yoka l’emmena avec elle. Elle trouva aussi des potions qu’elle mit vite fait dans son sac.

    Xzuräan s’impatientait dehors. Et il avait raison. Quelque chose approchait. Il s’agissait d’une autre humaine, équipée comme une guerrière. Elle les avait sans doute repérés. Sans doute étais-ce Yoka qui manquait de discrétion. En tout cas, c’est ce que semblait dire Xzuräan. Lui, il voulait la combattre. Mais Yoka hésitait. Et puis quelque chose sema la confusion. Sans doute aussi un loa qui n’approuvait pas ce qu’il se passait. Peut-être. Alors...

    Yoka’nin sauta dans l’eau et partit à la nage, vite, très vite, pour l’ile de Yojamba. Elle pria au temple longtemps.

    Contenu sponsorisé

    Re: Refrain vaudou

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Lun 25 Juin - 20:50