World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    Le loup d'émeraude

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Le loup d'émeraude

    Message par milinda le Lun 17 Déc - 16:50

    Une chose obsédait Chayem au point qu’elle s’en réveilla plusieurs fois dans la nuit. Dans la journée, avant sa rencontre avec Natalia et le secours porté au kal’doreïs du Poste de Maestria, une voix se prétendant "messager du vent" résonna dans sa tête pour lui parer de loup. Quel lien avait-elle donc avec ces animaux pour qu’ils envahissent autant sa vie actuellement ? Elle faisait défiler les mots en boucle dans sa tête :

    « Écoutes-nous! Le loup d'émeraude est de retour. Son épée doit être reforgée mais d'ombres sera tissée. Fille des éléments, tu pourras te venger ! »

    Mais elle ne parvenait pas à leur donné un sens. Qui est donc ce loup d’émeraude ?
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Le loup d'émeraude

    Message par milinda le Mar 18 Déc - 12:28

    « Chayem m'entends-tu ? » murmure la nuée ardente.

    Chayem fut surprise et secoue la tête du genre « mais qu'est-ce que c'est ? »

    « Je suis Braesis le messager du feu. En Outreterre, le loup d'émeraude s'en est retourné. En Outreterre il deviendra de fer. Le loup de fer tu dois protéger. Le sin'dorei assurera ta destiné. Ainsi, par deux fois le sang sera vengé et la terre préservée. »

    Chayem restait debout, immobile et l’oreille dressée. La tête inclinée, elle avait un air de quelqu’un qui écoute l’invisible. Et c’était bien le cas. Tout se passait dans sa tête.

    « Quel loup de fer? » demanda-t-elle.
    « À toi de le chercher » répondit Braesis.
    « Et le sin’doreï, qui est-ce ? »


    Elle n’eut pas de réponse. La voix c’était tue.

    Elle arpentait Tanaris, à la recherche de pierres précieuses rares. Elle était arrivée près des Grottes du Temps, cet endroit si mystérieux et captivant, où tout peu arrivé et où rien n’est comme ailleurs. À l’entrée se tenait un dragon de bronze. Il l’interpella et elle se figea, toute droite devant lui. On ne tient pas tête à un dragon. Étrangement, elle ne ressentait aucune crainte, juste du respect qui faisait qu’elle n’aurait rien pour lui déplaire. Il lui expliqua alors que si elle voulait entrer, elle devrait se présenter à Andormu, un autre dragon de bronze. Elle se mit alors en marche.

    Tout ce qu’elle voyait la fascinait. Chaque pas était une surprise car tout semblait obéir à des lois différentes du monde ordinaire. Arrivée au cœur de la grotte quelque chose se produisit, encore dans sa tête. Des images venaient violemment remplacer sa vision normale. Elle vit alors l’Outreterre, ressentit des injures et des supplices du passé. Les images étaient comme réelles et la haine qui remontait du font de son être l’était tout autant. Des cris de désespoir retentirent et le mort semblait rôder tout autour d’elle comme un animal cherchant sa proie, lui faisant comprendre qu’elle n’aurait aucune chance de lui échapper. Chayem tenta de hurler mais le son de sortit pas de sa bouche. Elle voulait chasser ces images en secouant la tête. Alors tout devient noir. Elle taomba de son loup, à genoux dans le sable, très agitée et pleine de rage. Elle était comme un brasier ardent lançant des langues de flammes tout autour de lui.

    Petit à petit, elle se calma et se releva. Les visions avaient disparu et son regard se posa avec un air farouche sur le grand dragon de bronze qui siégeait comme un grand seigneur au cœur de la caverne. Zaladormu. Elle ne savait pas comment, mais elle connaissait son nom. Lui, ne l’avait pas du tout remarquée. Elle l’approcha doucement, tout en se calmant. Elle se planta devant lui, apaisée, mais encore déterminée à lui demander ce qui lui arrivait et à quoi tout cela rimait. Alors, il tourna son regard vers elle et d’une voix qu’elle seule entendait, une voix ferme et douce à la fois, il lui demanda « qui es-tu ? ».

    « Chayem Mangeterre, sœur du feu et fille de la Terre-mère.
    - Que viens-tu chercher ici ?
    - À la base, je venais voir Andormu... mais une voix m'a détourner de ce but et m'a conduite ici.
    - Quelle voix ?
    - Je ne sais pas... une voix liée à l'esprit du feu.... une voix que je devrais connaître, mais que je n'ai pas reconnue.
    - Pourquoi souhaitais-tu me voir alors ?
    - Des images liées à mon passé sont apparues dans mon esprit. Tu as ce pouvoir de montrer le passer ou l'avenir au gens. Je me trompe ?
    - C'est exact !
    - Que cherches-tu à me montrer?
    - Ce que tu as vu est à la fois le passé et le futur, une partie de la trame de ta destinée. J’ai été créé par les anciens avant qu'ils quittent ce monde. Ils m'ont confié une partie de leur pouvoir. je suis le gardien du temps. Je veille que le sable s'écoule dans le sablier, sans quoi le flot du temps serait corrompu et toute chose cesserait d'exister. Pas de début. Pas de fin. Ce que tu as vu, tu le verras encore, mais je n'ai pas la faculté de l'interpréter.
    - Sais-tu qui est le Loup d'Émeraude ?
    - Le seul loup d'émeraude que je connaisse est une bête maléfique.
    - Où est-il, qui est-il ? Quelle est son histoire ? »


    Chayem tentait de se montrer forte et déterminée mais, au fond, une certaine fragilité créait de la crainte et le dragon le perçut.

    « Sois sans crainte ! Tu ne risques rien ici. Vas voir les taurens car eux sont capables d'interpréter les signes
    - J'irai les voir. Merci, Ô seigneur de Bronze, d'avoir eu la bonté de me parler. »


    Chayem s’inclina respectueusement devant le dragon, une main sur le cœur, pendant que celui-ci refermait les yeux et semblait repartir dans sa léthargie ordinaire. Elle repartit dans le désert, la tête encore remplie de tout ce qu’elle venait de vivre. Elle n’avait plus le cœur à chercher ses pierres et se mit en marche vers Mulgore en se fixant sur cette idée unique qui lui vint à l’esprit :

    « Peut-être que le Sage Recherche-la-Vérité des Pitons du Tonnerre pourrait m’aider... »
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Le loup d'émeraude

    Message par milinda le Jeu 20 Déc - 11:47

    « C’est bon, allez-y mais pas de vagues ! »

    Uktena et Chayem entrèrent dans les Pitons du Tonnerre et cherchèrent la hutte du Sage Recherche-le-vérité. Les gardes continuèrent de les orienter et elles se retrouvèrent devant le sage rapidement.

    « Mon nom est Chayem Mangeterre. Je suis écologiste des Tarides au nom du Seigneur Thrall. Et voici mon maître, la long-voyante Uktena. Nous sommes toutes deux du Cercle Terrestre.
    - Soit la bienvenue Chayem. Quant à ton maître, je lui témoigne mon respect. En quoi puis-je vous aider ?
    - Un esprit messager du feu m'a parlé, dans ma tête. Il m'a parlé d'un loup d'émeraude, mais je ne sais pas du tout de quoi il s’agit. Le Saurais-tu ? Le Dragon de Bronze m'a conseillé de venir te voir toi.
    - Très difficile de pouvoir te dire quelque chose avec ces seuls indices. J'interprète les rêves et les messages des esprits mais il me faut plus d’éléments. En as-tu ? »


    Uktena fit apparaître des totems, pour donner "plus d’éléments" au sage. Chayem dut lui expliquer que ce n’était pas ce genre d’éléments que le tauren réclamait puis elle raconta les détail de ce qu’elle avait vécu deux jours avant, à Tanaris. Voici ce qu’il lui répondit :

    « Ce ne sont pas là de simples paroles. Elles viennent des esprits gardiens. Je ne puis te dire qui est ce loup car c'est une personne à laquelle vos destins sont liés. Une seule personne pourrait te renseigner : Nitrin l'Instruit. Lui seul pourrait connaitre le rapport entre le loup d'émeraude et l'épée à reforger. C’est un grand érudit qui connait les détails de l'histoire. Il possède d'une grande sagesse... C’est un Draneï, je crois. Il vit dans un temple au sud-est d'Halaa et au nord-ouest de Telaar, à Nagrand. »

    Uktena explique qu’elle connaissait, qu’il ne s’agissait pas vraiment d’un temple et accepta d’y emmener Chayem. Mais au moment de partir, le sage ajouta :

    « Attends avant de partir ! Ceci n'a peut-être rien à voir, mais il y a peu, un réprouvé nous avons accueilli, toléré devrait-je dire. Il se sentait en paix ici. Mais les esprits, même ici, ne peuvent lui parler. Toutefois, il m'a confié l'un de ses songes, un songe comme nous les appelons "vivants et réels". Il est parti à la recherche d'une louve de feu. Un réprouvé, pas un sin'doreï. La forge est en face de moi et je l'ai vu forger de nombreuses fois. Ceci est étrange car je sens les esprits qui sont en toi. Je ne puis rien te dire de plus. »

    Un réprouvé apparut à ce moment-là. C’était comme un présage, mais ce n’était pas celui dont parlait le sage. Il était à la recherche de quelque chose et avait troublé la conversation. Le Sage ne semblait pas l’apprécier et nos deux chamanes non plus. Chayem l’avait déjà vu à Cabestan mais ne parvenait pas à se souvenir de son nom. Il partit et les deux filles purent ensuite prendre congés auprès du Sage, lui témoignant leur plus profond respect.

    Prochaine étape : Nagrand. Mais il était tard et elles remirent cela au lendemain. Uktena décida d’emmener Chayem dans un tout autre endroit, un endroit extraordinaire qui allait apporter beaucoup à sa disciple. Mais c’est une autre histoire et elle sera contée ailleurs.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: Le loup d'émeraude

    Message par milinda le Ven 21 Déc - 17:43

    Nagrand, c’était juste la deuxième fois qu’elle y mettait les pieds. Elle suivait silencieusement Uktena qui, sur sa raie du néant, se dirigeait droit vers l’Armurerie abandonnée au sud-est de la Faille de Sudevent. C’est là que, imperturbable et serein, le draeneï Nitrin l’instruit méditait assis comme au-dessus du monde. Il ressemblait à un sage immortel contemplant le monde d’en bas depuis ces nuages.

    Nitrin : « bonjour mesdames. »
    Chayem : « On nous a dit que vous saviez plein de choses. »
    N : « Je suis érudit c'est vrai et mes connaissances sont grandes. En quoi puis-je vous être utile ? »
    C : « Alors vous sauriez sans doute des choses sur un Loup d'Émeraude. »
    N : « Un loup d'Émeraude ? C’est bien peu. »
    C : « Je dois sire que nous en savons peu aussi. Il devrait de changer en loup de fer, et il y une épée qui devrait être reforgée... Et un sin'doreï. »
    N : « oh une épée et un sin'doreï ! Voyons voir... »
    Uktena : « Ça est loup caillou vert, pas loup Zangar. Ça que est moi. »
    C : « Tu n'es pas un loup, Uktena, mais une louve. Et tu n'es pas verte. »
    U : « Nan, Joulie gris ! »
    N : « Je parle toutes langues aussi. Le seul sin'dorei qui pourrait sans doute correspondre à cela est mort il y a bien longtemps, durant la seconde guerre je crois. Il était grand capitaine dans une compagnie de chevaliers de sang, la compagnie du loup d’Émeraude. Avec le temps beaucoup le surnommèrent du même nom, non pas qu'il était comme la bête du même nom, mais parce qu'il avait la même détermination. »
    C : « oh ! Comment vous savez cela ? Vous ne connaissiez pas Azeroth en ce temps-là ! »
    N : « Le loup d’Émeraude est mort au temple noir durant un combat épique. Mais la légende raconte que des compagnons survivant emmenèrent sa dépouille. Comme ils ne purent rejoindre Quel'Talas, ils l'ensevelir dans les Malterres de l'Est. Vous connaissez son nom ? »
    C : « Non ! »
    N : « Peut-être voudriez-vous le savoir ? »
    C : « Oui ! »
    N : « Je m'en doutais, c'est en fait ce que vous êtes venu chercher. Thyris Ombreglaive, tel était son nom. Thyris Ombreglaive haut-chevalier de sang, capitaine de la compagnie du loup d'émeraude. »
    U : « Bah ! Ça lui que mort. Ça tant pis, pas assez fort. »
    C : « sachez aussi que ses compagnons survivant furent traqués. Thyris portait avec lui une relique ou un document très important pris aux serviteurs d'Illidan. Pourquoi vous intéressez vous à cette personne ? »
    U : « ça moi pas sais. »
    C : « Des esprits m'ont parlé de lui et m’ont dit qu’il était revenu. »
    N : « Des esprits ? »
    C : « Je suis chamane. »
    N : « Regardes autour de toi chamane, tu es sur la terres des esprits ancestraux et des éléments »
    C : « Il y a une cette histoire d'épée à reforger. »
    N : « Thyris était forgeron émérite. Il maniait Sin'shakar qu'il forgea de ses mains. »
    C : « Mais comment vous l'avez connu ? »
    N : « Je suis assis sur un trône qui me permet d'entendre et de voir partout. Je n'éprouve ni la soif ni la faim ni la fatigue. J'entends les histoires qui se trament depuis des éons de par le monde. »
    C : « Vous avez dit qu'il était mort ? »
    N : « Pas si tu dis que les esprits t'ont dit qu'il était revenu. Mais s'il est revenu, ce ne peut être en Sin'Dorei de chair et de sang. »
    U : « Ça est question sur pourquoi et quoi est destin à lui. Ça pas reviendre pour rien. Ça esprits pas demande pour aide gratuit. »
    C : « où le trouver ? »
    N : « Je suis érudit pas devin mon enfant. Il est peut être revenu sous la forme d'un animal ou d'un mort vivant, qui sait ? »
    C : « Il y a un truc qui me dérange dans tout ça. Pourquoi les esprits m'ont mise sur la voie de ce sin'doreis ? Quelle importance a-t-il pour eux ? À part moi, je ne connais aucun sin'doreïs qui communique avec les esprits élémentaires. »
    N : « Les esprits sont étranges dans leur façon de communiquer et leurs desseins sont parfois obscurs pour les mortels. C’est sans doute la raison la plus probante. »
    C : « Uktena, tu en penses quoi? »
    U : « Ça lui a chose à faire que arrange esprit. Ça eux très simples : Ça toi sert et eux aide ; Ça toi pas sert et eux passe dessus comme Elekk sur fourmi. »
    N : « Depuis Oshu'gun a été envahi pasr les démons ils sont très contrariés. »
    U : « Ça eux toujours colère. Ça est toujours guerre. Monde à eux détruit. »
    N : « Les démons du camps de Forge de la Peur les évitent comme la peste. »
    U : « normal, démons tuer mari à coupine à moi. Dernière chose que faire. Ça est que mettre très colère moi. Maintenant eux peur, savoir que juste passage moi tuer eux, pour toujours. »
    C : « Où trouver ce sin'doreïs mort ? »
    N : « Dans les malterres de L'Est. Où exactement, je l'ignore. Peut-être son Grand-maitre le saura t-il. »
    C : « Et qui est son grand maître ? »
    N : « Sir Varsas »
    C : « et où peut-on le trouver ? »
    N : « Raz-de-néant. »
    U : « Ca est nefle que aide coupine. »
    C : « Je crois que nous allons vous rendre votre tranquillité en prenant congés, maître Nitrin. »

    Puis les deux amies hétéroclites partirent après les aux revoir d’usage.

    Contenu sponsorisé

    Re: Le loup d'émeraude

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 17 Juil - 10:37