World of origine

Bienvenu sur 0rigine Wink

Forum du serveur jeux de rôles WoW

Désolé ! Ce serveur est fermé mais continue sa vie sur Imagina
http://imagina.forumgratuit.org/

    La petite vie ordinaire des Tarides

    Partagez
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par milinda le Mar 29 Jan - 9:19

    Il était très tôt et Hrul’n dormait encore quand Chayem s’est levée ce matin. Il y a avait beaucoup de travail à faire. Elle enfila son armure de avala vite fait un petit déjeuner frugal et fonça dehors au dos de son loup. Première étape : l’oasis des Bassins Oubliés. Elle se dit qu’il serait bien de changer leur nom parce qu’ils n’avaient plus rien d’oubliés. Natalia avait parlé des anciens qui rejetaient tous les intrus dans la forêt. Elle voulait voir ce qu’il en était. Ils étaient effectivement devenus hostiles.

    Il fallait aussi trouver des lieux adéquates pour installer des autels afin d’y déposer les offrandes. On ne peut en mettre n’importe où. Il faut qu’il soit béni par les esprits. Mais Chayem savait qu’elle trouverait.

    Il fallait aussi prévenir les gens de la Croisée car le bois allait bientôt être livré. Les habitants de Croisée devront se préparer à voir se développer leur village. Ils devront entreprendre la construction d’une scierie au plus vite. Comme elle avait la confiance des habitants, elle savait que eux, au moins l’écouterons. Il faudra des bûcherons, des péons, des contremaîtres et, surtout, des chamans pour veiller au bon déroulement des rituels, à la gestion et la sécurité des lieux consacrés pour les offrandes.

    L’étape suivante, sera donc les Pitons du Tonnerre. Une réunion du Cercle terrestre, dans la grotte des Bassins des Visions s’imposait.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par milinda le Jeu 31 Jan - 19:47

    Tout est prêt. Les premières offrandes ont été faites. Le bois a été déposé près de la Croisée et les péons du coin œuvrent à construire la scierie rapidement. Chayem a tenu ses promesses, Natalia aussi.

    Mais il faut rester vigilant car une partie de la population voit en Garrosh Hurlenfer un nouveau guide potentiel et capable de réveiller ce qu’il y a de plus bas dans la mentalité orc. La violence au nom de l’honneur. Mais l’honneur de quoi ? Est-ce un honneur que de tuer et détruire sans raison véritable ? Il n’est pas exclus que des sabotages aient lieu. La garde autour de La Croisée sera donc renforcée. Quelle tristesse que je voir un peuple en être réduit à se protéger de ses propres frères !

    Mais ce n’est pas la première fois. N’est-ce pas ce qui a perdu les orcs lors de la première guerre ? Ils ont la spontanéité des enfants, avec tout le désordre que cela implique.

    Mais les esprits les sauveront, Chayem n’en doutait pas. Parce que Thrall parlent avec les esprits, elle a confiance en lui. Le Cercle Terrestre est de son côté. Chayem n’est physique pas une orque, certes. Elle ne l’est peut-être pas encore complètement non mentalement, mais elle les aime et ne renoncera jamais. En tout cas, elle n’est plus un sin’doreï, même ses yeux avaient changé de couleur. Revenir en arrière était désormais impossible.
    avatar
    Pluie de Plumes

    Messages : 163
    Date d'inscription : 26/12/2012
    Age : 24
    Localisation : Besançon

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par Pluie de Plumes le Sam 2 Fév - 3:52

    Cette nuit, des feux d'artifices ont pu être aperçus dans le ciel près de la Croisée. Ils auraient été tirés du haut de la montagne près de la maison de la Représentante des Tarides.

    Aucun incident n'est à noter, mis à part cet étrange événement que certains pensent - à tort ou à raison - être destiné à célébrer le bois à venir.
    Il est à noter qu'on a pu voir passer à la Croisée un Orc aux longues tresses blanches sur un grand loup de la même teinte sur lequel avait été fixé un gros sac. Un témoin affirmerait avoir reconnu une fusée colorée dépasser de celui-ci... D'autres disent avoir vu l'Orc en question exécuter des allés et retours dans la région alentours, particulièrement près des forêts et des oasis.
    Que fait cet Orc à rôder autour des forêts avec un sac rempli de feux d'artifices?...

    Ces histoires d'offrandes et d'incendies font naître bon nombre de questions dans la tête des habitants des Tarides...
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par milinda le Mer 6 Fév - 14:27

    Chayem était plutôt contente ce matin en se levant. La petite réunion de la veille au soir lui avait laissé comme un goût de soulagement, un poids sur ces épaules qui serait tombé. Elle n’avait jamais eu autant d’orcs dans sa maison en même temps, tous des mâles et, surtout, il y avait Borg, celui semblait la considérer comme une ennemie. Ils avaient pu se parler. Hrul’n était là aussi, et Dagamdhrak, et un nouveau qu’elle n’avait encore jamais vu, Urrukubar.

    Et il y avait aussi Natalia... Et tout s’est bien passé, pas de dispute, pas d’insulte. Tout cela lui donnait une certaine légèreté d’âme et donnait des ailes à son loup alors qu’elle arpentait les Tarides pour voir si tout allait bien. C’était une belle journée qui s’annonçait.

    Il y avait bien cette étrange lettre de Hrul’n mais, sans doute, rien de grave...
    avatar
    Pluie de Plumes

    Messages : 163
    Date d'inscription : 26/12/2012
    Age : 24
    Localisation : Besançon

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par Pluie de Plumes le Jeu 14 Mar - 4:27

    Depuis un moment, tout s'était calmé.
    Il n'y avait plus de tensions entre les êtres, les Tarides étaient redevenues un lieu paisible, loin du passage de Garrosh et d'autres troubles fêtes.
    L'activité était toujours la même, le bois n'étant pas une exception bien que la pousse des arbres soit mise en suspend : si tout avait subitement changé vers un calme certain, c'était pour que de nouveaux maux s'installent.


    On notait plusieurs détails (bien que le mot soit faible pour désigner certains des événements) qui, doucement, s'amusaient à perturber la petite vie ordinaire des Tarides.

    D'abord il y avait eu ces gardes, changés en or. Histoire dont on ne parle plus, comme l'esprit malin qui s'était occupé de lancer l'inquiétude se jouait de nous en offrant un repos assez important pour que l'on oublie et qu'il puisse frapper à nouveau.
    Ensuite, il y avait diverses histoires plus ou moins personnelles, la plupart n'étaient encore qu'au stade de discussions entre personnes. Pas des rumeurs, c'était un peu trop consistant pour n'être que ceci mais il semblerait que le temps ne soit pas encore décidé à mettre en avant ces petits détails de la vie... Car c'était, pour l'heure, du Grand Tankar qui était au centre des préoccupations.

    Alors certaines personnes prirent les devant, montant un groupe de recherches concernant la bête qui traumatisait la région depuis quelques temps.

    Comment faire? Les hypothèses et les possibles solutions défilaient mais il était toujours là, à rôder de ses pas lourds.
    Les informations tombent, on en apprend encore et encore mais c'est bien plus inquiétant que rassurant...
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par milinda le Jeu 14 Mar - 11:53

    Il lui avait pourtant dit que Gana semblait regretter d’avoir été si dur avec elle ! Chayem entendait ressentait encore la joie qu’avait éveillée les parles que Rhul’n avait rapporté du tauren. Elle n’avait jamais compris pourquoi il l’avait traitée de la sorte, elle qui s’était toujours battue pour les cause des esprits et la terre des Tarides. Peut-être était-ce par bienveillance ? Les maîtres, parfois, sont dur car ils sentent que c’est le moyen de faire avancer l’élève, de l’empêcher de dormir. Quoiqu’il en soit, elle attendait le moment où elle le reverrait avec impatience. Cela provoquait un peu de jalousie, chez Hrul’n et cela avait tendance à l’amuser. La jalousie est un signe d’attachement, ce n’est pas toujours négatif.
    avatar
    Pluie de Plumes

    Messages : 163
    Date d'inscription : 26/12/2012
    Age : 24
    Localisation : Besançon

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par Pluie de Plumes le Ven 15 Mar - 23:44

    Venus de Mulgore, deux Taurens s'inquiétant de ce qu'il se passe aux Tarides ont fait halte au camp Taurajo.
    Récemment, hier en fait, celui-ci avait fait les frais d'un passage du Grand Tankar.

    Là, alors que les gens remettaient en place ce que la bête avait balayé, ils trouvèrent deux hommes retenus prisonniers dans une cage.
    Le garde en charge de leur surveillance parlait de deux hommes arrêtés, au soir du jour passé, soupçonnés d'avoir un lien avec le Grand Tankar.
    Pour avoir plus d'informations il faudrait rendre visite à celle qui s'occupe des Tarides, c'est elle et trois autres qui les ont ramenés, a rajouté l'Orc de service.

    Ce serait fait.


    En attendant, il faudrait se rendre aux Milles-Pointes : il parait qu'on y a vu passer une Draenei, accompagnée d'un Orc. Ce dernier l'aurait abandonné à la frontière avant de rebrousser chemin... Et c'est bien tout ce que les gardes, là bas, ont pu dire à Laako'ta.
    Alors, les deux compagnons se mirent en route à travers les Milles-Pointes, cherchant, par leurs compétences de pisteurs, des traces du passage de cette Draenei.

    La chose était peu commune et, en fait, accompagnée des différents faits et gestes répertoriés ces derniers temps, ça prenait une tournure inquiétante.

    Sur le chemin, ils rencontrèrent un frère : Thorgor. Ensemble, les trois Taurens finirent par trouver la personne qu'ils cherchaient... Knahii, comme elle se présenta, n'avait pas l'air farouche bien qu'elle eut finit par s'enfuir alors que tous les trois eurent le dos tourné.
    Des gens de partout, des qu'on a pas l'habitude de voir dans ces régions, exploraient pour des raisons diverses et toutes aussi personnelles qu'anodines, ces terres. C'était sans se soucier des dangers qui pouvaient survenir car si leur présence en elle-même ne posait aucun problème, celle de bêtes comme le Grand Tankar pourrait leur en poser.

    Ils étaient prévenus, et les Taurens, rassurés.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Lettre au Seigneur Thrall

    Message par milinda le Lun 4 Nov - 23:37

    Chayem Soeur-du-Feu a écrit:Seigneur,

    J’ai donné tout ce que je pouvais pour notre cause, celle de la Horde. Mais il semble que ça ne soit pas assez. Il semble que je ne sois pas à la hauteur. Il semble que personne ne m’écoute parce que je vous suis trop fidèle et pas assez méchante. Soit ! Je laisse ma place. Je vous présente ma démission. Je voudrais me consacrer uniquement à ma mission au sein du Cercle Terrestre et à la terre que mon cœur à élue comme étant la sienne : Les Tarides, la terre-mère de mon cœur.

    Je me tiens à votre entière disposition car je vous considère comme mon maître et le ferai tant que vous et moi seront vivants. Mais, de grâce, ne me mêlez plus à la politique.

    Chayem Sœur-du-feu,
    Votre dévouée disciple.
    avatar
    Valek Bérille

    Messages : 327
    Date d'inscription : 02/09/2011
    Age : 24
    Localisation : Hurlevent

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par Valek Bérille le Mar 5 Nov - 6:15

    "J's'trop conne d'me mêler, c'tous des vipère là d'dans" se disait Nezgra en nettoyant son fusil. "Y cherche qu'relles avec nos potes cont' les démons au lieu d's'occ'pper des démons"

    Elle posa son menton sur le canon son fusil, une ombre derrière elle.
    "Lache moi j'suis pas d'humeur" dit elle en soupirant.
    "T'as soeur n'as pas le droit de te rendre visite" demanda Syles en souriant et s'asseyant près d'elle.
    "Tout l'monde à l'droit, ça empêche pas que j'vais soupirer et pas t'écouter"
    Syles sourit et prit le chapeau de Nezgra et s'en affubler. "J'étais un peu comme ça moi aussi, la désunion de la Horde à confirmé mon choix de rejoindre les rangs du Marteau. Il a toujours une place pour toi." Syles regarda sa soeur, avec insistance. "On a deux voies différentes. Moi j'veux vivre une vie tranquille et aider les gens sympa. Toi t'as rejoint des gars extrêmes pour bouger les choses, quitte à buter des gens."

    Syles sourit. "Je tuais des gens sympa bien avant d'être le Marteau, tu sais. Et toi aussi."
    "Tu espionnais la réunion ?" demanda Nezgra en reprenant son chapeau et le visser sur son crâne.
    "Un peu, tu as un faible pour les taurens ?"
    "C't'eux les plus moi. Une vie tranquille, voila c'que je veux. Et si on nous emmerde, on sort nos gros kodo pour rouler sur tous."
    "J'avais un kodo avant..."
    "Jusqu'a ce que tu le bute, et lui avec ton loup."
    "Ils étaient un obstacle. Mais parlons pas de mon passé, toi ton future... Horde ou Marteau ?"
    "Quarante-deux" répondit elle "Tu me demande de choisir entre la peste et la damnation, je préfèrerais me tirer."
    "Non... Tu n'es pas comme ça. Tu as un coeur, toi. Tu continuera à les aider... Et tu ne me rejoindra jamais. C'est dommage."
    "On a besoin d'un guerrier pour représenter la Horde. Mais pas d'un trou de balle va t'en guerre." répondit Syles "J'suis pas ça"
    "Alors il est temps que tu bouge ton cul !" Syles attrapa sa sœur par le harnais, d'une main. "Il est temps que tu devienne ce que toutes les Flèches Tonnerre deviennent. Même si j'ai abandonné ce nom, TOI tu ne l'as pas fait. Je vais te botter le cul jusqu’à ce que tu prenne ta hache et ton arc pour faire trembler tes ennemis et assurer la paix à tes amis."

    Nezgra regarda sa sœur, elle avait oublié sa force ! Quelle force, on aurait dit qu'elle était fait d'un métal aussi solide et noir que son cœur, et elle même une simple plume. "J'réfléchirais."

    harendal

    Messages : 376
    Date d'inscription : 14/04/2013

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par harendal le Mar 5 Nov - 18:41

    Le seigneur Cairne avait demandé à Thorgor de se rendre à la réunion organisée par Chayem, La représentante de Thrall dans les Tarides. Depuis la dernière réunion, tout ce que thrall avait demandé avait été fait, et il y avait plus...
    L'idée de pourvoir enfin rassembler tous les peuples de la horde de Kalimdor laissait penser à Thorgor qu'enfin une solution pourrait être trouvée face à la menace des démons...
    Le Troll Xzuraän présent avait amené une sin'dorei. Représentait il les Sombres lances ? Son élocution n'avait qu'un ultime but combattre l'alliance... Thorgor n'aime pas les humains, il les haï, ils avaient... Mais Cairne faisait confiance en sa sagesse... Thorgor ne comprenait plus. Pourquoi un tel discourt , Pourquoi vouloir la guerre avec ceux avec qui on était en paix, alors que là-bas de l'autre côté de Mulgore, en Désolace, les Démons se préparaient à asservir et détruire Kalimdor ? Deux invités quittèrent l'assemblée suite à la rumeur d'un incendie à Cabestan... pourquoi un incendie avait il plus de valeur que leur destin ?
    Thorgor était consterné. Il était maintenant inutile de rester d'avantage. Thorgor reprit le chemin des Pitons du tonnerre, sans aucun message à donner à Cairne. L'avenir s'annonçait bien sombre.


    avatar
    Carvus

    Messages : 607
    Date d'inscription : 03/08/2011
    Localisation : Quelque part au pays du chocolat

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par Carvus le Ven 8 Nov - 7:38

    Missive de Thrall à Chayem

    Lok'tar, Chayem Soeur-du-Feu,

    J'ai bien reçu votre missive, j'en comprends les termes et accepte votre démission.

    Peut-être en effet cette tâche était trop ardue pour quelqu'un qui pouvait, aux yeux de certains, être étrangère à la Horde de Kalimdor. Je vous remercie toutefois pour tout ce que vous avez fait pour la Horde, et pour tout ce que vous continuerez à faire au sein du Cercle Terrestre. Nul doute que si les Tarides sont ce qu'elles sont aujourd'hui, c'est grâce à vous.

    Je vous ferai savoir prochainement le nom du représentant qui vous succédera.

    Au nom de la Horde et en mon nom, je vous remercie pour les tâches accomplies.

    Lok'tar Ogar!

    Thrall
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par milinda le Dim 10 Nov - 13:08

    Chayem Soeur-du-Feu a écrit:Seigneur,

    Je n’ai plus de fonction pour vous représenter, mais je reste une fidèle citoyenne de la Horde et des Tarides. Aussi, je me dois de vous signaler une rumeur qui prétend qu’un humain, avec la complicité de deux elfes, aurait serait venu enlever une sin’doreï sur nos terres des Tarides, non loin de Cabestan. Malgré que je n’aie aucune prérogative officielle en dehors de mon statut d’écologiste, un gobelin est venu me voir pour protester car il s’agirait d’une personne qui aurait un commerce très lucratif dans leur ville. Je n’ai pas été témoin de cet acte et ne sait ce qui est vrai ou non, mais je crois qu’une demande d’explication auprès des autorités de Hurlevent s’avère nécessaire. Si vous le souhaiter, je peux m’en charger.

    Que les esprits protègent notre nation.

    Chayem Sœur-du-Feu
    Ecologiste des Tarides.
    avatar
    Carvus

    Messages : 607
    Date d'inscription : 03/08/2011
    Localisation : Quelque part au pays du chocolat

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par Carvus le Lun 11 Nov - 7:29

    Lok'tar!


    Je constate que même après votre démission, vous ne pouvez vous empêcher d'oeuvrer pour la Horde, soyez-en remerciée. Votre remplaçant n'étant pas encore nommée, je vous charge donc donc de transmettre mes plus vives protestations à Hurlevent concernant cette capture. La moindre des choses aurait été d'en avertir un représentant de la Horde de Kalimdor, ou les gardes. Il en va de la souveraineté de la Horde de Kalimdor sur ces terres. J'exige donc que les elfes ainsi que l'humain viennent s'en expliquer dans les plus brefs délais.

    Je suppose que cela a à voir avec les avis de recherches, néanmoins, la présence d'un garde ou d'un représentant lors de cette capture aurait été plus que nécessaire afin d'éviter de tels agissements.

    Pour la Horde.

    Thrall
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par milinda le Mar 12 Nov - 20:59

    Chayem Soeur-du-Feu a écrit:Rapport du 12 11 40, de Chayem au Seigneur Thrall

    Seigneur,

    J'ai rencontré le Roi Varian Wrynn en personne au soir du 11 11 40. Je lui ai fait part de l'incident dont je vous avais parlé. Je vous rapporte ici ce que le Roi de Hurlevent m'a dit.

    Il vous transmet des amitiés et vous garanti de sa volonté de maintenir une paix durable avec notre peuple.

    En ce qui concerne l'incident des Tarides, il fait remarqué que l'arrestation de la sin'doreï a été effectuée par deux de ses compatriotes et que l'humain, répondant au nom de Méon Silarce n'a fait que les aider à acheminer leur capture jusqu'à Hurlevent depuis Cabestan. Je lui ai fait par du fait que des témoins ont vu un humain, sans doute ce Méon, intervenir directement pendant l'arrestation et aurait participer aux violence faites sur cette elfe en dehors de l'enceinte la ville de cabestan, sur territoire de la Horde.

    Le Roi a ensuite lui-même fait remarqué que ce Méon Silarce était déjà connu de vous et devait toujours répondre d'un acte d'hostilité envers l'un des nôtres. Il doit toujours, en effet, affronter Tram'ash Hurle-croc en duel dans l'arène. Nous attendons toujours ce duel.

    Le Roi de Hurlevent m'a assuré de tout faire pour cet homme vienne s'expliquer de lui-même devant vous. Il demande que le fait qu'il se rende de lui-même soit pris en compte si une sentence devait être formulée à son encontre et nous assure de son consentement à l'arrêter par nous même si, à l'avenir, il circulait de nouveau sur nos terre, avec ou sans autorisation. Il demande aussi que notre accord soit respecter en permettant que cet humain soit assister par un de ses compatriote lors de sont entrevue avec votre justice.

    Enfin, le Roi Varian Wrynn m'a également signalé des attaques de trolls de plus en plus fréquentes sur les Terres de la Marche de l'Ouest. Ayant moi-même été déjà alertée par le sieur Valek Bérille à ce sujet et ayant appris de sa bouche qu'il s'agissait d'une Zandalarii et d'un autre troll dont il ignorait l'appartenance, je lui est fait remarqué que seuls les Sombrelance faisaient partie de la Horde et qu'il n'était pas an notre pouvoir de contrôler les autres tribus. Il a donc émis le souhait que nous nous renseignons au moins sur ce troll inconnu.

    Je suis venue et repartie de Hurlevent sans encombre et en toute sécurité.

    Je me tiens à votre entière disposition pour toute mission que vous pourriez souhaiter me confier à l'avenir.

    Pour la Horde, Force et Honneur

    Chayem Soeur-du-Feu
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par milinda le Sam 16 Nov - 11:47

    Natalia ne parvient plus à faire pousser de nouveaux arbres. Chayem tentait d’invoquer les élémentaires d’eau qui pourraient protéger et développer l’oasis, mais rien ne venait. L’eau refusait de nourrir la terre plus que le lac ne le faisait. C’était évident : Les Kolkars en étaient la cause. Cela faisait longtemps que Chayem cherchait à s’en débarrasser, mais ils tenaient tête même au élémentaires de feu venu à sa demande. Le Cercle Terrestre semblait devenu sourd et Les draeneïs Tezca et Uktena semblaient la bouder depuis l’affaire de Hache-Tonnerre.

    Qu’ils s’installent dans des zones reculées des Tarides ne la gênait pas. Mais qu’ils persistent à vouloir chasser dans les oasis et les souiller ne lui allait pas du tout. Il va falloir relancer l’appel à volontaire pour les déloger.
    avatar
    milinda

    Messages : 1358
    Date d'inscription : 15/05/2011
    Localisation : Val d'Oise

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par milinda le Dim 17 Nov - 10:59

    « Mais pour qui se prennent-ils, ceux-là ? Ils apparaissent dans ma vie tout à coup, sont insultants et voudraient me donner des ordres en se prenant pour ceux qui détiennent toute la vérité sur la Horde ? Moi j’obéis au Seigneur Thrall. Il est le seul de qui je peux recevoir des ordres. »

    Ainsi pensait Chayem en rentrant chez elle, dépitée par le comportement outrageant d’un troll et d’un orc qu’elle venait juste de les remercier pour leur aide dans une lutte et une victoire durement gagnée contre les Kolkars de la région. Le but était au départ de repousser ceux qui infestaient encore l’Oasis Stagnante afin de permettre à la forêt de poursuivre son développement. Mais, ceux qui étaient venus l’aider semblaient avoir d’autres buts en tête. Devant la détermination, du troll Xzuräan, Chayem lui avait confié le commandement de l’opération, malgré les réticences du Tauren Thorgor. Étaient présents également un autre Tauren dont le nom était Huran, l’orc mal élevé – sans doute un disciple de Garrosh – dont le nom était Rashnak et une femme trolle venue les rejoindre un peu plus tard et qui s’appelait Shenzy.

    Contrairement à ce que s’attendait Chayem, Xzuräan les entraina dans le Nord des Tarides, jusqu’au camp de réfugiés Kolkars près des Collines Arides. Ce camp ne comportaient qu’en majorité des survivants des batailles précédentes et étaient depuis inoffensifs et Chayem aurait préférer qu’on les laisse tranquille. Ce fut un massacre. Elle ne s’attendait pas à une telle violence. Malgré tout, elle joua le jeu et enflamma le camp, espérant que le troll aurait raison, et ce calmerait un peu, satisfait d’avoir fait un exemple pour permettre aux autres kolkars de décider d’eux-mêmes de partir. Mais il n’en fut rien. Le groupe répandit la mort sur son passage en descendant vers le sud, massacrant tous les centaures et même des animaux. Chayem et Shenzy, horrifiées, contemplèrent quelques instant le spectacle avec désapprobation et ses alors que le Seigneur Marmon est apparu, furieux qu’on massacre ses protégés. Immédiatement, Chayem s’est agenouillée devant le seigneur élémentaire de l’air qui les menaçait, tentant de calmer sa colère, mais les autres osèrent le frapper. Chayem tomba.

    Elle se releva, blessée, exhortant le groupe à changer de quartier pour que tout le monde n’y passe pas. Les animaux abattus dans la foulée était aussi un des causes de la fureur de l’élémentaire. Il fallait arrêter de frapper en aveugle. Enfin, ils se retrouvèrent à l’Oasis Stagnante, là d’où ils n’auraient jamais dû partir car le problème était là, au départ. La résistance des Kolkars fut grande, mais ils finirent par capituler devant la détermination et la fureur du groupe. Chayem les exhorta à partir vers les montagnes et de ne plus jamais remettre les sabots dans les oasis.

    La suite... faut-il en parler ? Chayem alla remercier les esprits devant un totem en leur offrant des oreilles de kolkars qu’elle avait ramassées sur le champ de bataille. Si Mamon était furieux, les esprits de l’eau et du feu, eux, étaient contents. La Terre ne dit rien. Chayem avait donné rendez-vous aux autres à l’auberge de la Croisée pour célébrer cette petite victoire qui, même si elle semblait peu honorable, allait permettre de faire avancer la cause des Tarides et, donc, de la Horde. Pourtant, Xzuräan et Rashnak furent exécrables et insultants. Sous prétexte d’une fable comme quoi des hommes-loups allaient envahir les Tarides à cause des arbres, ils se permettaient de lui donner l’ordre de stopper son travail, travail donner par Thrall lui-même pour permettre à Orgrimmar, Durotar, et les Tarides d’avoir suffisamment de bois pour faire face à la demande du peuple. Le compble : Eux qui reprochaient à l’écologiste des Tarides d’être une elfe avaient recueilli ses inepties d’une elfes excentrique que Chayem connaissait bien : Natalia. Mais à quoi jouait Natalia ?

    Pour Chayem, Xzuräan e Rashnak faisaient honte à Thrall et à toute la Horde. C’était clair : C’est après elle qu’ils en avaient, elle seule. Ils voulaient l’écarter car elle les gênait dans leurs ambitions personnelles, soit disant "au nom de la Horde". Thrall en sera informé. On ne traite pas une servante des esprits et du Seigneur de Guerre de la Horde ainsi.

    harendal

    Messages : 376
    Date d'inscription : 14/04/2013

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par harendal le Dim 17 Nov - 12:36

    L'appel lancé par l'écologiste des Tarides sommait Thorgor d'aller la rejoindre au plus vite. Le peuple des Taurens souffrait depuis la nuit des temps de l'exaction des centaures. Si Thrall et ses guerriers n'avaient pas aider Cairne à rassembler les tribus pour former un nation, les centaures l'auraient sans doute emporté...
    Chayem confia le commandement à un Troll du nom de Xzuräan, le même qui avait fait capoté la réunion de la horde aux tarides. Mais c'était son choix, et thorgor ne pouvait s'y opposé.
    Le troll les emmena loin au nord au camp des réfugiés pour un combat sévère sans moral. Mais Thorgor entendait dans son esprit les murmures des anciens, et sa haine était grande. Puis, le groupe se dirigea vers le sud massacrant tout sur son passage.
    Un massacre qui ne laissa pas le seigneur des élémentaires de l'air indifférent qui visiblement décida t'intervenir. Quelque chose lui interdisait d'engager le combat, il se contenta de soigner les blessures faites par l'élémentaire... Thorgor avait compris son message.
    Thorgor accompagna le groupe jusqu'à l'oasis stagnante. Cependant la terre mère criait à ses pieds. Il était temps pour lui de partir et rejoindre la cime des esprits et prier les anciens... Malgré la haine, la grande chasse a des lois...
    Au petit matin il rendit compte des événements au seigneur Cairne.
    avatar
    Argentlam

    Messages : 61
    Date d'inscription : 04/07/2013
    Localisation : Dans le Sud-Ouest ! Gallia i Occitania Nostra ;)

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par Argentlam le Dim 17 Nov - 17:14

    La gue'we et la st'watégie sont des a'wts incompatible avec les faibles d'esp'wit.

    Nous étions pa'wtit seulement pou' p'wéveni'w Chayem d'un danger ince'wtains et qu'il fallait pou'w cela éviter de fai'we pousser des a'wb'wes au No'wd pendant quelques semaines... L'aut'we elfe o'wacle - elfe de la nuit - malg'wé le fait qu'elle soit issu d'une 'wace complètement javané et que elle-même soit à coup sû'w la foldingo du village nous avait "p'wédi" une g'wande menace, qui bien 'wéfléchi, était logique... Les wo'wgens viend'wont du No'wd accompagné des Elfes de la Nuit pou'w lutter cont'we les démons... ça c'est un fait. Mais elle nous a lou'wdement souligné à plusieu'w 'wep'wises le fait que les fo'wêts du No'wd des Ta'wides étaient favo'wable à l'expansion de ces de'wniers...
    Ce'wtes elle est délu'wé... Et elfe qui plus est... Mais nous ne connaissons pas ce peuple de loups et dans ce cas, la simple p'wudence est 'wequise. Une fois que tout ce beau monde se'wa inte'wvenu en Désolace, la Ho'wde pou'wa juger d'elle même via le compo'wtement des loups si il y a menace ou non.
    Si oui, les mesu'wes nécessai'wes p'wises en amont p'wotège'wont les civils et la Ho'wde elle même; si il n'y en a aucune les a'wb'wes pou'wsuiv'wont leu'w expansion à l'image de la natu'we : paisible et se'weine.

    En 'wésumé Chayem nous a 'wenvoyé pait'we 'Washnak, Hu'wen et moi même. Je suppose qu'elle y voit un conteste de sa pe'wsonne et de son auto'wité qu'elle veut p'wése'wver. C'est incohé'want et petit. Nous ne voulons pas de pouvoi'w pe'wsonnel ni 'wien de la so'wte : nous demandons juste qu'elle stop la c'woissance de la végétation tempo'wai'wement !
    La p'wudence et la patience sont des qualités du sage, elle en semble dénué.

    Elle nous a pa'w la suite emba'wqué dans une chasse aux centau'wes, accompagné de Tho'wgo'w. Mais avant de pa'wti'w, je lui ai dit que l'on pa'wle'wait du p'woblème juste ap'wès. Y a pas de temps à pe'wd'we !

    La chasse débute donc, on nous conduit ve'ws le Sud. A un moment donné tout le monde s'a'wête et ça blablate. J'ai alo'w dit que deux jou'w avant, j'étais pa'wti au No'wd-Est de cette 'wégion avec Hu'wen, nous inspections les zones des Ta'wides et des Se'wes 'Wocheuses : les démons étant p'woche, il faut ce méfier ! Nous avons donc 'wema'wqué un camp kolka'w défendu. On c'était calmement app'woché et là des centau'wes nous ont attaqué.
    J'ai donc suggé'wé de commencer pa'w le No'wd : ainsi on p'wenant leu'w seul position défensive, les centau'wes Sud ne pou'wont pas s'y 'weplier pou' cont'we attaquer.

    Juste ap'wès, Chayem m'a dit que je p'wenais la tête des opé'wations alo'w que je ne donnais que mon avis. Le tau'wen Tho'wgo'w était jaloux et voulait le commandement. Moi je m'en foutais. Nous n'étions qu'une poignée, un "commandant" n'était pas nécéssai'we si tout le monde s'entendait su'w la ma'wche à suiv'we.
    Le tau'wen a avancé des a'wguments, a essayé de me 'wabaisser : "Chacun à sa place dans la g'wande chasse"... Je lui ai 'wét'owqué pou'w mon honneu'w p'wop'we que j'étais Chasseu'w des Omb'wes. Puis, je lui ai donc p'woposé de p'wend'we le "poste" vu que je m'en fichais g'wandement. Chayem a alo'w dit que c'était à moi de le p'wend'we mais l'aut'we, implicitement que c'était à lui de l'avoi'w... Blablablablablablabla...Pffffff... La pué'wilité... ça me faisais penser à des enfants qui ce disputent un joujou. Alo'w que nous dev'wions agi'w en s'ent'waidant mutuellement, la dispute est : l'inté'wêt pe'wsonnel...


    En b'wef ap'wès ce passage désolant, on m'a dit que c'était moi qui p'wenais la "tête de l'opé'wation" pou'w selon Chayem : "p'wouver ma fo'wce".
    Nous sommes donc pa'wti au No'wd ve'w le campement. Une fois devant Chayem a dit que ces gue'wiers c'étaient installé ici et qu'ils étaient "neut'we"... D'wôle de neut'walité d'attaquer sauvagement à vue mais bon... Passons...

    Au final, au moment de p'wend'we une décision de g'woupe, pe'wsonne ne voulait donner son avis p'wop'we ho'wmis 'Washnak.
    Chayem a, à un moment, donné son acco'wd.
    Le mot d'o'wd'we : on ne chiquote que les gue'wiers et on épa'wgne les enfants, les vieilla'wds. Et les femmes qui ne ce battent pas. Seulement les combattants...

    Nous avons désossés tout leu'w foutus combattants, et Chayem a b'wulé le campement.

    Di'wection Sud. Chayem di'wigait la petite t'woupe ve'ws les camps kolka'w.
    Je vis à un moment une immensité de centau'wes dans la plaine. J'ai appelé alo'w le g'woupe qui ne les avaient pas vu et l'attaque ne c'est pas fait attend'we : le combat fut long... C'était le chaos total... Les centau'wes venaient de pa'wtout... Dans la confusion Hu'wen en faisant tou'wnoyer sa hache a f'wappé malencont'weusement une gi'wafe biza'we qui 'westait planté là au milieu des combats comme si 'wien ne ce passait. Les combats continuaient avec autant d'intensité... Quand tout d'un coup Hu'wen, qui à ce moment là ce tenait à côté de moi stoppa la lutte et 'westa ébahit une poignée de secondes... Je me suis alo'w 'wetou'wné : le Dieu élémentai'we de l'ai'w est appa'wu... Ce'wtains, moi comp'wis, avons continué a chiquoter les de'wniers kolaka'w qui continuaient le combat. Une fois fini, je vis Chayem à genoux, puis elle tomba, inconsciente... ou peut-êt'we mo'wte ?

    Tout le monde s'éca'wtait avec lâcheté... Je n'en c'woyais pas mes yeux, ils allaient abandonner leu'w amie elfe en fuyant ou 'wester là, bouche bée, en attendant comme des moutons l'abattoi'w dans le déshonneu'w le plus total ?
    D'un 'wega'wd, 'Whasnak et moi nous nous sommes comp'wis, nous l'avons attaqué.

    Peut-êt'we not'we passage dans le cycle de la vie a'wivait à son terme ?  Au moins pou'wons nous 'wejoind'we sans honte le panthéon glo'wieux de nos ancêt'wes.
    Il n'y a de meilleu'w augu'we dans sa vie que de mou'wi'w au combat, en 'wega'wdant fiè'wement dans les yeux son ennemi po'wter le coup fatal. On dit chez les t'wolls que l'on ne ce sent jamais autant vivant au moment même où not'we vie va s'échapper. Ma g'wand mè'we me le 'wépéta souvent petit, et il y a fo'wt à pa'wier que je connait'wais cette ultime sensation de bien-êt'we.

    C'est peut-êt'we pou' cela que les t'wolls Somb'welance et les o'wcs sont si p'woches : une conception quasi-identique de l'honneu'w : unis jusqu'à la mo'wt.

    A nous deux, nous avons combattu le Dieu élementai'we du vent avec b'wavou'we. J'ai 'wa'wement vu une tel puissance à l'oeuv'we... Le combat était âp'we et long... J'ai moi même failli t'wépasser une fois.. Mais la victoi'we i'wéaliste était p'woche !

    C'est à ce moment là que le puissant Dieu s'éclipsa.

    Le calme tomba su'w la plaine. Le sang de ses b'waves gue'wiers, qui n'avaient pas fui pou'w la plupa'wt, ab'weuvait la te'we. Leu'w attitudes leu'w faisaient honneu'w. Le Chaos fit place au silence si pa'wticulié du champ de bataille, une fois les combats finis...

    Chayem ce 'weleva. Tout le monde ce 'weg'woupât. La tension tomba...sauf pou'w l'elfe.
    A peine 'wemis, elle c'wia à la folie !

    Elle exagé'wa tout : "Un" animal tué pa'w "inad've'wtance" passa à "des" et la mo'wt de ces de'wniers étaient "volontai'wes", les combattants kolka'w passè'went à "toute la population"...

    Elle a hu'wlé en disant ne vouloi'w vi'wer simplement les kolka'w que des oasis pa'w la fo'wce...

    "Juste les chasser des Oasis"... Chayem à ce'wtes, dû pa'wticiper à plusieu'w combats, mais visiblement aucune gue'we...
    Elle m'a pa'wu comme une enfant naïve et innocente dans son monde...
    La gue'we est sale... La gue'we est du'we... Il n'y a pas de pitié dans les abysses du combat... Le sang ne pa'wdonne pas, il 'weste anc'wé p'wofondement pou'w ne plus jamais s'effacer pas des mémoi'wes...
    Qu'au'wait fait les centau'wes ap'wès l'attaque des Oasis ? Ils ce se'waient vengé... C'est légitime... Ils s'en se'waient p'wis aux populations isolés... Le pillage... Le viole... Les tue'wies... Les habitants n'ayant que pou'w seul échappatoi'we la fuite, pou'w la mino'wité des chanceux, la mo'wt pou'w la majo'wité p'wit au piège... Le feu léchant les bâtisses... Les supplices... Les femmes violées devant les enfants... La to'wtu'we, faisant gicler les chai'ws... Les ent'wailles des malheu'weux à l'ai'w lib'we... Les têtes t'wanchées dispe'wsées su'w le sol... Le liquide 'wouge et épais ce mêlant à la bile... Les la'wmes... Les c'wis... Les boyaux 'wépandus au sol... Les t'wipes pou'wissants au soleil...

    Le sang appelle le sang.

    Ce'wtes, la Ho'wde au'wait agi... Mais agi t'wop ta'wd... D'inomb'wables habitants au'waient été exécuté et to'wtu'wé su'w l'autel de la faiblesse et de l'incompétence... Les su'wvivants se'wont eux dét'wuit de l'inté'wieu'w...

    Pe'wsonne ne doit envisager une solution militai'we à la légè'we. C'est tout ou 'wien. L'elfe est pe'wfowmante dans son domaine mais la Gue'we est un monde 'wude et du'w dont elle igno'we les violents 'wouages... On ne s'imp'wovise pas meneu'w de gue'wier ou simple combattant. Combien d'innocents au'waient été massac'wés pa'w naïveté ? Ce'wtes beaucoup de b'waves gue'wiers ont été tués. Et honneu'w leu'w soit fait ca'w ils ont voués leu'w vie dans la d'woitu'we à ce devoi'w. Mais les populations de la Ho'wde peuvent viv'we à p'wésent libé'wé la menace des 'wep'wésailles.

    Seuls ceux ayant vécu des gue'wes ou de vé'witables combats, bien difféw'ents des simples duels ou esca'wmouches, peuvent comp'wend'we et savoi'w... Ca'w leu'w âmes est ma'wqué au fe'w 'wouge... 'wouge comme le sang.
    avatar
    Erenya Istaryl

    Messages : 86
    Date d'inscription : 03/10/2013

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par Erenya Istaryl le Dim 17 Nov - 17:54

    Décidément, certains concepts comme l'honneur étaient incompatibles avec la cervelle de certaines races, notamment les elfes.

    Ils sont allés à la Croisée, pour chasser les centaures qui menacent l'intégrité territoriale de la Horde, et tout ça gratuitement en plus !

    La Compagnie représentait plus de la moitié du groupe, sinon y'avait l'elfe des tarides et un porteguerre tauren.

    Ils furent rejoint par ce qui se prétendait être une trollesse, ce qui se tenait d'un point de vue d'une intelligence assez limitée, mais même les concepts de la cultures trolles lui semblaient hors d'atteinte, notamment le respect du à un chasseur des ombres, et d'ailleurs on aurait dit qu'elle aurait préféré s'accoupler aux centaures tellement elle les aimaient.

    L'elfe ne voulait qu'éventuellement chasser, et pas forcément à coup de masse, les centaures de l'oasis. C'était foutrement égoïste et stupide. Valait mieux tous les chasser pour faire passer le messages, et ne pas risquer un retour.
    Ca avait été un beau massacre. Rashnak pensait que les Taurens devaient être satisfait et ça semblait le cas, une bonne partie de leurs ancêtres avaient été vengés ce soir là !

    Ils n'avaient tués que les combattants, mais comme tout les centaures qu'ils avaient croisés en était, alors forcément...

    A un moment, les centaures invoquèrent même le seigneur élémentaire de l'air. Dépourvu de la moindre jugeote, l'elfe tomba et ramassa ses dents, seuls Rashnak et Xzurän firent front, le porteguerre Tauren qui était toujours debout ne participa pas à la lutte non plus, de ce que Rashnak à pu en voir. Les deux membres de la compagnie luttaient victorieusement, le seigneur élémentaire fini par partir. Le feu risquait de se sentir fortement déshonoré, mais bon, fallait mieux choisir ses représentants, ça c'est comme les esprits des airs qui se font servir par ces crasseux de centaures, même chose.

    Ils terminèrent la purification de la gent centauresque par l'oasis. L'honorable porte guerre tauren du les quitter à ce moment là. Alors qu'il n'en restait que quelques uns debout, l'elfe se remit à leur parler. Ils firent savoir qu'ils partiraient prestement des tarides. Même à ce moment là trollesse continua de débiter des âneries, même l'elfe du la reprendre, c'est dire.

    Après ce petit exercice ils se retrouvèrent à la croisée. Avant de partir ils avaient essayés de parler du problème des arbres à Chayem qui n'avait rien voulu entendre et au retour c'était pas mieux. Elle ne semblait avoir qu'un nombre limité de réponse à sa disposition, et à part invoquer Thrall, elle ne savait pas faire grand chose. L'histoire de son peuple est parsemée d'erreurs immense qui coûtèrent la vie de nombreuses personnes et aidèrent les ennemis de ce monde, et cette histoire risquait de se répéter. De toute façon même lors de son office auprès de Thrall, la Horde avait périclité et perdu en territoire, son action était donc négative à tout point de vu. Ils n'avaient même pas demandé qu'elle les coupe, mais juste qu'il y ai une pause dans le développement... Par ailleurs, elle parlait de "ses" arbres, alors qu'ils ne sont que le produit des terres des orcs, et comme lui avait dit Rashnak, elle pourrait se frotter le derrière autant de fois qu'elle le voulait dans le sable, elle n'en serait jamais un. Au delà du physique, elle ne pensait même pas comme eux et n'en serait jamais capable.

    Elle l'avait même insulté de Rochenoire ! Ce n'est pas parce qu'elle n'a aucune conception de l'honneur, chose qui est inaccessible a sa race droguée aux énergies corrompues, que ceux qui en avait étaient de mauvais orcs. Etre fidèle à la Horde, c'était déjouer ou limiter l'impact des actions stupides qu'elle entreprenait, et avoir le courage de prendre celles qu'elle n'a jamais eu le courage, ou la volonté de prendre. C'est ainsi que la Horde a périclité.

    Et en plus, ils avaient même pas demandé à être payé ! Finis ces conneries !

    Contenu sponsorisé

    Re: La petite vie ordinaire des Tarides

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 17 Oct - 13:24